12/08/2014

Notre réveillon 2013-2014

Avec beaucoup de retard, voici enfin le dernier article concernant notre actualité 2013, le menu que nous nous sommes concocté, ma femme, ma fille et moi pour le dernier soir de l'année.

Beaucoup de classiques évidemment mais quelques découvertes malgré tout.

réveillon,Saint Sylvestre

Pour accompagner, le mousseux, quelques, façon de parler, zakouskis froids et chauds. Au programme, des chips, des toasts au fromage, au pâté et aux oeufs de lompe, des apéricubes édition collector à la truffe, au saumon fumé ou encore aux figues et noix, des brochettes de dinde au paprika (non illustré), des yakitori tandoori, thai, mango et japanese et des croquettes tapas au fromage blanc et olives, jambon et mozzarella et poisson et légumes.

réveillon,Saint Sylvestre

En entrée froide, le traditionnel et inévitable foie gras. En potage, la tout aussi traditionnelle bisque, mais aux écrevisses cette fois. Et en entrée chaude, un samossa au foie gras, un loempia aux 2 saumons et une bouchée de poisson.

réveillon,Saint Sylvestre

Enfin, à l'approche de minuit, après tout ces plats étalés tout le long de la soirée, nous avons apprécié une bonne et légère orange givrée.

Bonne année 2014 à tous. Euh quoi ? Nous sommes au beau milieu de l'été ? Ah oui, j'avais oublié !
Vive les vacances alors. Ce qui tombe plutôt bien puisque nous partons d'ici peu pour un périple en Italie. Rendez-vous pour un compte-rendu détaillé ... à la Noel. Lol.

30/07/2014

Nos marchés de Noel 2013

En décembre 2013, nous avons fait 3 marchés de Noel.

Le samedi 7, avant d'aller au théâtre voir la pièce Le jeu de la vérité, nous sommes allé à celui de Liège ou après le traditionnel apéro au stand brésilien nous avons mangé un hamburger spécial comme plat et une bouquette aux pommes en dessert pour moi.

Une semaine plus tard, avant nos retrouvailles avec Gabriel au restaurant Le Bombay, c'est celui de Namur que nous avons visité pour la toute première fois. Même s'il propose un peu moins de chalets, il est également intéressant de par le fait que le samedi à Namur, le centre ville est piéton.

Enfin, le dimanche 29 décembre, nous avons fait celui de Bruxelles.
Le temps étant quasiment printanier, il faisait bourré massacre comme on dit chez nous. A un point tel que nous avons finalement renoncé à rejoindre la Grand-Place au vu des "embouteillages humain" dans les rues adjacentes. Nous avons néanmoins pu effectuer le parcours habituel sans trop de difficulté et avons eu le plaisir de découvrir de nouvelles échopes de produit de bouche.

Article 322 - Crêpes tajine.jpg

C'est ainsi que Maud s'est régalée avec une piadine tandis que j'avais le plaisir de découvrir un nouveau produit, une crêpe tajine dont on peut voir la photo de l'échoppe. Bon, la photo n'est pas terrible mais de un elle a été prise de mon smartphone dans des conditions de luminosité difficile et surtout de deux, je n'ai rien fait du point de vue des réglages pour l'améliorer. Mais le plus important reste que cette crêpe, farcie avec de la semoule, des légumes et de la merguez était délicieuse.

23/03/2014

Le jeu de la vérité - Forum (Liège)

Cela faisait longtemps que voir une pièce de théatre avec des acteurs connus me faisait envie. Alors lorsque je suis tombé sur une promotion (23 euros au lieu de 46), et même si je sais ma femme pas trop attirée par le théatre, je lui ai quand même proposé.

Qui plus est, j'étais loin de me douter que Le jeu de la vérité, la pièce choisie, avec Vanessa Demouy, Philippe Lellouche, Christian Vadim et David Brécourd (rappelez-vous, Baptiste Mondino, le médecin de la clinique du golfe dans la série Sous le soleil) était un succès depuis plusieurs années, au point qu'un film, avec la même équipe, vient de sortir.

Article 318 - Illustration le jeu de la vérité.JPG

Nous avons passé une excellente soirée d'autant que le balcon, ou nous avions réservé était fermé (probablement par manque de réservation) et que nous avons finalement était "relogés" au 6è rang.

28/01/2014

Foire d'octobre de Liège 2013

Un an quasi jour pour jour après notre dernière visite, nous sommes bien évidemment retournés, ce samedi 26 octobre sur la foire d'octobre de Liège.

foire d'octobre,Liège

Rien de bien nouveau pour Kristen: la pieuvre, la pêche aux canards, la petite montagne russe familiale ... et le paquet de frites.

... et rien de neuf pour moi non plus, le laquemant et la nouveauté 2012, le sandwich aux tranches de jambon cuit à la broche de "Tout est bon dans le cochon". Sans oublier "quelques" frites avec ma fille.

Cerise sur le gâteau, le beau temps était de la partie. Que demander de plus ?

30/12/2013

Pizza Paï et nocturne Auchan

Quand j'ai su qu'il était possible d'obtenir le smartphone que je convoitais dans un magasin Boulanger, la décision à vite été prise de faire le vendredi 18 octobre ce que nous appelons une nocturne Auchan: quitter la maison peu avant 18h pour aller manger chez Pizza Paï puis profiter du fait que les magasins Auchan ouvrent jusqu'à 22h pour faire nos courses du week-end. Le ventre plein nous a d'ailleurs permis de faire quelques économies car nous avons été moins tentés d'acheter certains plats qui nous auraient attirés en d'autres temps.

Chez Pizza Paï, nous avons bien évidemment profité du buffet d'entrée à volonté compris dans le prix du plat. Et une nouvelle fois, nous n'avons pas été déçu.

restaurant,Pizza Paï,Auchan,Petite-Forêt,pizza

Kristen a beaucoup apprécié la suite en pouvant préparer elle même sa pizza, avantage accordé aux enfants certains soirs.

restaurant,Pizza Paï,Auchan,Petite-Forêt,pizza

Par contre, une fois n'est pas coutume, nous avons été déçu par le plat.
Maud qui avait choisi la Crousti-Mozza, une pizza composée de sauce tomate crémée, mozzarella, jambon cru, roquette, mozzarella panée, tomates cerises, olives noires, crème balsamique et origan, pourtant élue "Meilleure pizza de France de chez Pizza Paï" l'a trouvée trop "sèche". Quant à moi, je m'étais laissé tenté par la Mezzo Burger-frites, une demi-pizza composée de sauce tomate crémée, mozzarella, steaks hâchés, cheddar, salade de jeunes pousses, sauce burger et origan, attiré par la photo, prise via un angle trompeur, qui donnait envie et la possibilité de manger à la fois de la pizza et des frites. Grosse déception car la pizza n'était garnie que par 4 demi-hamburgers style friterie recouvert de sauce barbecue tandis que les frites étaient de vulgaires frites surgelées trop grasse et d'un calibre trop petit la ou j'attendais justement des frites comme à la friterie. Il n'y avait finalement que la salade et son assaisonnement qui était bon.

A noter le tarif toujours particulièrement attractif pour les enfants puisque le menu de notre fille de 8 ans, composé du buffet d'entrées à volonté, d'une pizza junior et d'une mousse au chocolat et d'une boisson à volonté ne nous a couté que 5.90 euros.

Vu les nombreuses visites que nous avons déjà faites chez Pizza Paï sans aucune déception, nous ne tiendrons pas rigueur de ce petit écart. Mais attention à la prochaine fois quand même.

30/11/2013

Mon premier smartphone: le Wiko Cink Five

Suite à quelques petits ratés de mon Sony Ericsson w580i qui a déjà 5 ans, ma femme s'est proposée de m'offrir un smartphone pour mon anniversaire. D'abord réticent, estimant que je n'en avais pas l'utilité et que mon gsm actuel correspondait à mes besoins, j'ai finalement changé d'avis.

Le hasard a fait que j'ai eu l'occasion de voir un article  parlant de la marque Wiko que je ne connaissais pas dans un quotidien que ma mère avait acheté exceptionnellement du fait que son journal habituel n'était pas disponible.

Après avoir cherché sur internet pour me renseigner sur les smartphones, un segment que je ne connaissais pas, j'en suis venu à me fixer un prix maximum d'abord de 250 euros puis de 200 au vu des prix pratiqués par Wiko.

Cette marque m'attirait de par le fait qu'elle propose des téléphones 2 à 3 x moins chers que les leaders du marchés que sont Apple (avec les Iphones) et Samsung pour des caractéristiques quasi similaires mais également par la fonctionalité double-sim. Ce qui m'inquiétait par contre, c'était l'impossibilité de l'acheter dans un magasin physique et la fiabilité de ces téléphones.

Mais après avoir découvert que la marque possédait 30% de part de marché sur les ventes par internet et que les commentaires étaient relativement bons, je n'ai plus hésité longtemps après avoir fait un tour dans une grande surface pour voir ce que je pouvais acheter à moins de 200 euros. L'esthétique du Sony Xperia L me plaisait beaucoup mais après avoir constaté qu'il coutait une quinzaine d'euros de plus avec des caractéristiques moindres, j'ai d'autant plus vite opté pour le Wiko Cink Five qu'entretemps, j'avais constaté qu'il était possible de l'acheter, via leurs sites internet, dans des magasins physiques.

smartphone,wiko,cink five,cink peax 2,sony  ericsson,w580i,apple,iphone,samsung,boulanger,petite-forêt,valenciennes



J'ai donc choisi de le commander chez Boulanger, ce qui fut fait le lundi 14 octobre, et d'aller le chercher au magasin de Petite-Forêt, près de Valenciennes. J'avais ainsi l'avantage d'avoir un service après-vente ou je pourrais me rendre en cas de problème plutôt que de devoir renvoyer l'appareil par la poste.

Pour la petite histoire, j'ai découvert que mon chef ainsi que 2 collègues d'un autre service disposait déjà d'un téléphone de la marque, le Cink Peax 2 et qu'ils en étaient très contents.

Et vu que j'ai mis un mois et demi avant de poster cet article, je peux aussi dire que je ne regrette pas du tout mon choix, que du contraire.

17/08/2013

Une bonne glace (bis) aux Délices d'Achille

Ce jeudi 15 août, pour fêter le début de nos vacances attendues depuis longtemps, nous avons choisi de retourner déguster une bonne glace aux Délices d'Achille, le glacier que nous avions découvert à Pont-à-Celles en septembre dernier.

Nous avons ainsi de nouveau profité de leur terrasse dans un cadre champêtre tandis que Kristen s'est amusée dans l'aire de jeu avec toboggan, balançoire, trampoline, petit mur d'escalade et, nouveauté cette année, château gonflable.

glace,les délices d'Achille,Pont-à-Celles

Maud aurait voulu découvrir une coupe à base de griottes mais il n'y en avait plus. Elle s'est donc rabattue sur la même glace que la dernière fois, la glace au chocolat blanc et aux framboises. Kristen a choisi une boule straciatella et une boule chocolat. Quant à moi, je me suis régalé avec la coupe meringuée à la framboise composée de glace meringue, sorbet framboise, brisure de meringue, morceaux de framboises, coulis framboises et chantilly.

16/08/2013

Kobo mini

Je prend le temps de décrire mon dernier achat "high-tec" la liseuse kobo mini by fnac.

A la veille de notre voyage à Paris, j'ai vu que le magasin Makro proposait en promotion une liseuse pour seulement 59 euros au lieu de 99 (l'Archos E-reader 90). Mais en y regardant de plus près, outre le fait qu'elle était d'un format relativement grand, j'ai constaté qu'il s'agissait d'un appareil couleur et non pas d'un appareil à la technologie e-ink. Il ne proposait donc pas le principal avantage de ce type de produit, une autonomie de plusieurs semaines.
Cette publicité m'a redonné l'envie d'acquérir un engin de ce type et en faisant quelques recherches sur le net, j'ai découvert que la FNAC proposait durant le mois de juillet sa Kobo mini (que je ne connaissais pas) à moitié prix soit 39.90 euros au lieu de 79.90.

Article 309 - kobo mini.jpg

A ce prix la, je n'ai pas hésité longtemps d'autant qu'elle avait le second avantage d'être d'un format correspondant à ce que je recherchais, 5 pouces. Ainsi, elle est non seulement peu encombrante mais offre aussi l'avantage d'être relativement légère (à peine 135 grammes).

C'est pour cette raison que lors de notre week-end à Paris, notre première destination a été le Forum des Halles ou j'avais constaté avant de partir qu'il y avait une FNAC. Et vu que le dernier exemplaire y avait été vendu la veille, c'est pour cela que comme seconde destination lors de ce même week-end, nous nous sommes rendu sur les Champs-Elysées ou les sympathiques vendeurs de la FNAC m'avaient indiqué que je pourrais encore en trouver. Cet achat a donc conditionné le début de notre week-end à Paris, au grand dam de ma femme qui ne comprend pas mon engouement pour ce mode de lecture, elle qui préfère le toucher du papier.

Pourtant, lors de nos prochaines vacances en Turquie, alors qu'elle emportera plusieurs livres d'un poids minimum de 200 grammes pièce, moi je m'envolerais avec près d'une trentaine d'un volume et d'un poids moindre à un seul des siens. Outre ces 2 avantages, j'aurais aussi celui de choisir mes lectures au gré de mes humeurs. Autant de raison qui me font me réjouir de mon achat rikiki à un prix rikiki.

01/05/2013

Les 80 ans de tante Marie

soirée,anniversaire,traiteur,salle,La Bonne   Chair,Carnières,On n'a pas tous les jours 20 ans,Berthe Sylva

Ce vendredi 22 mars 2013, la soeur de ma mère, ma tante Marie a eu 80 ans. Elle est encore très active et ne supporte pas de rester tranquillement à la maison. Elle est ainsi inscrite aux amicales des pensionnés de plusieurs villages environnants pour participer à un maximum de banquets et thés dansants, assister à des spectacles dont des pièces de théatre en wallon ou encore prendre part à des voyages d'un jour ou à des circuits découvertes de régions françaises notamment. Elle se devait donc de fêter dignement son anniversaire autour d'une bonne table avec animation musicale.

C'est ainsi que pour l'occasion elle n'a pas pu s'empêcher de faire les choses en grand en louant une salle avec traiteur et disc jokey et en y conviant 80 personnes. Sa famille proche (soeur, enfants, petits-enfants, neveux, nièces) ou éloignées (ses nombreuses cousines dont certaines que je n'avais plus vues depuis des années - alors qu'il s'agit aussi de celles de ma mère -), des amis, des enfants d'amis et les pensionnés de l'une des amicales qu'elle fréquente.

Tout ce beau monde s'est ainsi retrouvé ce dimanche 24 mars à la salle La Bonne Chair (dont le patron traiteur s'appelle monsieur Bonnechère, cela ne s'invente pas) ou le début des festivités était programmé pour 12h30'. Maud et moi savions que nous allions y passer une bonne partie de l'après-midi mais nous pensions être rentré pour 18-19h, histoire de profiter de la fin du week-end au coin du feu (c'est vrai qu'ici, on peut se demander qui sont les aînés et qui sont les "jeunes" mais ce n'est pas eux qui le lendemain doivent se rendre au boulot et qui ont des enfants encore en âge d'école).
C'était sans compter avec le repas, digne d'un mariage, avec apéritif, entrée froide, entrée chaude, sorbet, plat principal, plateau de fromages, gâteau glacé et café, le tout entrecoupé d'intermèdes musicaux, que tante Marie avait choisi de nous offrir.
Repas "à rallonge" d'autant plus étonnant que, lors des repas de famille, y compris les plus longs, comme pour les réveillons, on ne fait plus jamais 2 entrées, tante Marie faisant d'ailleurs de temps en temps remarquer que si, étant jeune, cela ne lui posait pas de problème, aujourd'hui, avec l'âge, elle n'était plus capable de manger autant lors d'un même repas.

Après un apéritif, au champagne évidemment, accompagné de quelques toasts puis de zakouskis chauds (pinces de crabe, beignets de calamars, morceaux de quiches, ...), nous avons eu droit, alors qu'on approchait déjà des 14h, à une première entrée froide erronément dénommée salade périgourdine. Nous nous attendions à une assiette avec l'une ou l'autre variété de salade accompagnée de gésiers et de magret de canard. Nous avons eu une assiette particulièrement remplie avec une tranche de foie gras, des tranches de magret de canard, une tranche d'un petit pâté en croute, des rillettes, un confit d'oignon, un peu de vinaigre balsamique, une sauce à base de sirop de Liège, une demi-fraise, une demi-tranche de pain grillé et un morceau de pain d'épices. Le tout était très bon même si j'ai trouvé que l'assiette était un peut trop garnie, qui plus est avec des mets qui ne se mariaient pas forcément ensemble. Je pense notamment au foie gras et aux rillettes.

Quelques temps plus tard, le personnel nous a servi un velouté au cresson. La aussi, j'ai trouvé la dénomination un peu trompeuse car s'il y avait effectivement des feuilles de cresson qui surnageaient, le velouté, au demeurant excellent, goutait plus l'asperge et le champignon. Allez comprendre.

C'est à ce moment que le DJ, qui jusqu'à présent s'était contenté de passer de la musique essentiellement des années '60 et '70 en fond sonore, a pris la main en demandant à tante Marie et Fernand, son compagnon depuis bientôt 30 ans, d'ouvrir le bal (quand je vous disais que ce repas avait un air de mariage) sur une chanson proposée par l'un des invités, "On n'a pas tous les jours 20 ans", chanson presque aussi âgée que ma tante, puisqu'elle date de 1934, interprétée par Berthe Sylva (Berthe qui ?). S'ensuivirent quelques slows d'époque (Procol Harum notammant) qui amenèrent les petits vieux des thés dansants à squatter la piste. Bien vite rejoint, malgré tout par quelques "jeunots" quadra et quinqua ... qui la quittèrent bien vite lorsque les slows firent place à une série de twists, laissant sur la piste 3 pensionnés qui eurent ainsi l'occasion de faire une démonstration de leur chorégraphie bien réglée.

Alors que 16h approchait déjà, le DJ proposait à tout le monde de regagner sa place pour seulement déguster la seconde entrée, un duo de sandre et turbotin et leur sauce au beurre d'écrevisse. Excellent plat, que ce soit les poissons ou la sauce, mais de nouveau à l'appellation trompeuse, la sauce étant en fait une sauce hollandaise avec une écrevisse entière présente dans l'assiette. Point donc de sauce au beurre d'écrevisse.

Deux heures plus tard, après un nouvel intermède dansant, un moment émotion (l'interprétation par Claude, la femme de mon cousin germain qui considère ma tante Marie comme sa mère, d'une chanson de Jacques Brel, dont ma tante est fan, réécrite par ses soins pour faire l'éloge des nombreuses qualités de la jubilaire du jour) et un moment comique (le beau-frère de Claude poussant à son tour la chansonnette avec un morceau savoureusement interminable que je connaissais partiellement pour avoir vu sur le blog d'une connaissance une vidéo ou il l'interprétait dans un restaurant - voir ici - ) entrecoupé par la dégustation d'un excellent sorbet au citron et framboise, arrivait enfin le plat de résistance.
Vu l'heure tardive et malgré la quantité de nourriture déjà ingurgitée, la faim était bien évidemment la. Au point de considérer que le sorbet était le dessert du dîner tandis que ce nouveau plat était le premier du souper. Le rôti de veau à la sauce aux 2 poivres et son gratin dauphinois a pourtant déçu tout le monde. Si la fondue de poireaux qui l'accompagnait était excellente et celle de chicon, légume à la saveur plus particulière, dépendait des goûts de chacun, la viande fut elle une déception. Pas tendre et constituée, en ce qui me concerne, mais je n'étais apparamment pas le seul, de morceaux pas très nobles (j'ai hérité d'un fond avec force peau, gras et croquants) tandis que le gratin dauphinois se limitait à des tranches de pommes de terre pas suffisamment cuites à mon gout avec un peu de crème fraiche et même pas, en ce qui me concerne, de fromage gratiné. J'en ai d'ailleurs laissé plus de la moitié malgré le fait que j'avais faim.

Encore une heure d'attente et les fromages furent servis et rattrappèrent bien la déception du plat précédent avec 13 variétés différentes accompagnées de différents type de pain.

Il était alors 20h et, la mort dans l'âme, je me résignais à ne pas gouter au gâteau glacé et à proposer à ma femme de rentrer car cela devenait dur pour tout le monde, y compris pour Kristen qui donnait des signes de fatigue. Mais c'était compter sans son envie, encore plus grande que moi, de glace. Elle se mit ainsi à pleurer. Heureusement, cela eut pour effet d'accélérer l'arrivée du gâteau ... qui n'était pas le meilleur gâteau de glace que j'aie dégusté mais qui contenta notre fille.

Et c'est finalement sur le coup de 21h, que nous avons enfin pu rejoindre notre maison alors que le lendemain, le réveil était prêt à sonner à 6h pour lancer la semaine de travail.

Pour conclure, je dirais que le traiteur n'était pas le meilleur que nous ayons connu, celui-ci alternant les bons - voire excellents - plats et les moins bons - voire pas terrible du tout - tandis qu'au niveau de l'organisation et surtout du déroulement de la journée, nous ne voulons plus vivre un tel moment à la fin d'un week-end. La prochaine fois, soit nous nous arrangerons pour prendre congé le lendemain, soit nous déclinerons l'invitation.

27/04/2013

Soirée entre (anciens) collègues

Cela fera cette année 25 ans que je travaille dans la même entreprise. Mais depuis quelques années, ce n'est plus pareil. A la suite du départ à la prépension de notre chef, le service dans lequel j'ai travaillé pendant plus de 20 ans a fusionné avec un autre. De plus, certaines de ses activités ont été abandonnées dont le poste que j'occupais avec 2 autres collègues. Plusieurs collègues de 20 ans ont ainsi été amenés à quitter l'entreprise (de
leur plein gré ... ou pas) tandis que j'étais moi même déplacé dans un autre service. Ce qui fait que sur le noyau de 9 personnes régulières, dont plus de la moitié présentes depuis mes débuts, 4 ont quitté l'entreprise. Depuis lors, histoire de retrouver les anciens, nous avons relancé notre repas annuel avec les conjoints et les enfants qui avait déjà existé il y a bien longtemps avant d'être abandonné, pour je ne sais plus quelle raison.

Ainsi, après une première soirée "à la bonne franquette" (sandwiches, charcuterie et fromage) chez un collègue, une seconde, la soirée 20-22 du 24 et enfin une sortie restaurant, ce vendredi 8 mars, la même collègue de la soirée 20-22 du 24 a pris l'initiative de nous réunir chez elle pour un remake de nos repas de fin d'année que nous nous préparions durant la dernière semaine de travail de l'année que nous appellions notre semaine de festivité puisque le mardi matin, c'était le déjeuner cougnolle/cougnou avec de quoi faire pour également en profiter lors du repas du midi, le mercredi midi, c'était notre repas boudins ou j'avais fini par être le fournisseur officiel, du fait que je connaissais quelques bonnes adresses et que je prenais plaisir à trouver des variétés inédites et enfin, le jeudi midi, notre repas plats froids ou chacun apportait un plat préparé par ses soins ... ou par ceux de son conjoint.

C'est donc cette formule que notre hôtesse du jour avait choisie et c'est avec plaisir que j'ai pu regouter et faire découvrir à Maud ainsi qu'à Kristen, les pêches au thon, les oeufs mimosa, les pâtes, le poulet chutney, les bouchons au thon et autres pains de viande.

Pour ma part, c'était la première fois que je préparais mon plat moi même. A l'origine, c'était ma maman qui le préparait. Elle avait commencé avec un chou-fleur au crevettes puis avec du poulet chutney qui faisait l'unanimité. Par la suite, c'est ma femme qui avait pris le relais, du fait que, travaillant à mi-temps avant de
perdre son emploi, elle avait plus de temps, en nous préparant des pains de viande.

Cette fois, ayant congé le vendredi après-midi alors que ma femme travaille sur Bruxelles, c'est donc moi qui avait le plus de temps pour cuisiner. J'ai donc préparer 2 pains de viande avec, comme chaque année ou presque des recettes inédites. Et si le premier, un texan, m'a paru un peu fade, c'est surtout parce que l'autre, l'antillais (voir sa recette ici, trouvée sur le site Une plume dans la cuisine) était savoureux au point de faire l'unanimité.

soirée,collègue,pain de viande,antillais

Nous avons été super bien reçu par notre collègue et son mari et avons passé, comme à chaque fois, une excellent soirée "revival" de la belle époque.

20/01/2013

Notre menu de réveillon 2012-2013

Pour ce premier article de l'année, je vais évoquer le dernier jour de l'année écoulée puisque je vais parler de notre menu de réveillon, passé à la maison. Et, une fois n'est pas coutume, je ne vais pas me lancer dans de longues explications que je ne peux souvent pas m'empêcher de faire mais aller à l'essentiel: la seule description des différents plats consommés. Pour en garder une trace.

réveillon,Saint Sylvestre

Nous avons commencé par ce que je pourrais appelé un apéritif dinatoire puisque, pour accompagner une bouteille de muscador, nous avons successivement dégusté une assiette d'apéricube (8 variétés différentes !), une assiette de mini pizza (4 gouts) et une assiette de bouchées apéritives (constitués de carrés au saumon et sauce épinards, carrés à la duxelles de champignons des bois, cornets aux crevettes de la mer du nord et crumblz, croquants de graine de tournesol, fromage de chèvre et enfin de tranches à la sauce pesto, mozzarella et tomates séchées au soleil).

réveillon,Saint Sylvestre

En entrée froide, le classique foie gras accompagné de son confit aux airelles, de magret de canard et d'une petite salade.

réveillon,Saint Sylvestre

En potage, la traditionnelle bisque avec ses toasts aillés et sa rouille. Cette année, il s'agissait d'une bisque au homard et langoustines cuisinée à la crème et au vin blanc (Sensations moments gourmets de Knorr).

réveillon,Saint Sylvestre

En seconde entrée, des coquilles Saint-Jacques, tout simplement.

Pas de plat, comme d'habitude, vu la quantité de nourriture déjà ingurgitée.

réveillon,Saint Sylvestre

Enfin en dessert, n'ayant rien trouvé qui nous tentait, nous avons terminé ce suculent repas par une bonne glace faite maison au chocolat blanc. Histoire de terminer sur une note de légèreté.

31/12/2012

Rétro 06-2011 - Océade et restaurant brésilien

Parmi tous les articles que je devais rattrapper pour l'année 2011, il y en a un qui m'a échappé du fait qu'aucune photo n'a été réalisée. Il s'agit des premières retrouvailles avec Gabriel, ami rencontré lors de nos vacances à Hurghada en novembre 2010. Depuis lors, nous avons eu l'occasion de nous retrouver plusieurs fois à Bruxelles, Mons et Namur.

Article 284 - Océade.jpg

Le programme initial prévoyait des retrouvailles le mardi 7 juin à Aqualibi suivies par un repas dans les environs. Gabriel avait proposé la Péniche, à Wavre également. Mais la veille au soir, en vérifiant les heures d'ouverture, nous nous sommes rendu compte que ce jour la était fermé à Aqualibi. Nous nous sommes donc rabattu sur L'Océade à Bruxelles sur le plateau du Heysel. Et comme il y a pas mal de restaurants la, c'est en sortant d'un agréable moment qui nous a rappelé, le temps d'un après-midi, les bons moments passés en Egypte à l'aquaparc de l'hôtel que nous nous sommes orientés, en amateurs de découvertes culinaires que nous étions tous, vers le Show Brasil, un restaurant brésilien.

Avec cet article, je suis désormais à jour. Enfin presque. Il me reste à écrire l'article sur nos dernières vacances à Santorin. Mais s'il n'est pas encore réalisé c'est parce que je ne suis pas encore venu à bout des plus de 800 photos à trier. J'ai renoncé à le faire sur mon petit ordinateur 10 pouces. J'attend la bonne "occase", sans doute en janvier, pour me décider à acheter un nouvel ordinateur 15 pouces ce qui rendra la tâche plus facile.
En tout cas, ce blog va pouvoir revenir à ce qu'il était à l'origine: toujours avec des articles sur mon quotidien mais avec le retour des autres rubriques et peut-être la création d'une nouvelle.

28/12/2012

Rétro 12-2011 - Suprême foie gras et nocturne Auchan

Le vendredi 16 décembre 2011, nous nous sommes offert une soirée comme nous les aimons avec une nocturne chez Auchan. L'occasion de faire le plein de bonnes choses pour les réveillons.

Auchan,Quick,MacDo

Mais l'occasion aussi de manger quelque chose que l'on ne trouve pas en Belgique.
Cette fois, Quick et MacDo étaient en balance. Mais lorsque nous avons vu sur leur site internet que, l'espace du week-end, Quick proposait, comme l'an passé, le Suprême foie gras, le choix fut vite fait. D'autant que d'autres nouveautés étaient également tentantes comme le French burger sauce piment d'espelette ou encore le toasté moutarde à l'ancienne.
L'an passé, nous avions regretté de ne pouvoir gouter le suprême foie gras. Cette année, le hasard a donc bien fait les choses.

A noter que cette année, la nocturne Auchan de fin d'année est pour ... ce soir.

14:59 Écrit par slumle dans Vie perso - Au quotidien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : auchan, quick, macdo |  Facebook |

27/12/2012

Rétro 12-2011 - Marchés de Noel

Si cette année, pour cause d'emploi du temps chargé (nos week-end du début du mois de décembre étaient tous pris ...) mais aussi pour cause de fatigue (... à l'exception du dernier, mais légèrement malades et fatigués, nous avions besoin de repos) nous n'avons pas (encore ?) trouvé l'occasion de visiter un marché de Noel, en 2011, le week-end des 10 et 11 décembre, nous en avions visité 2 coup sur coup.

Le samedi, nous sommes ainsi allé au marché de Noel de Liège, le plus grand de Wallonie avec ses arrêts "obligatoires" pour nous: le stand brésilien (avec une bonne capeta, vodka-guarana-cannelle-lait concentré), la bouquette aux pommes et les mini cougnolles, que l'on appelle des bonhommes à Liège.

marché,Noel

Le dimanche, c'est à Nivelles que nous sommes allé. Et la aussi, nous avons beaucoup apprécié, d'autant que ce marché s'est beaucoup étendu depuis la première fois que nous y étions allé il y a quelques années.

17:20 Écrit par slumle dans Vie perso - Au quotidien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marché, noel |  Facebook |

Rétro 12-2011 - Anthony Kavanagh fait son coming out

Article 281 - Anthony Kavanagh fait son coming out.jpg

Le dimanche 4 décembre 2011, nous avons eu le bonheur d'assister au spectacle Anthony Kavanagh fait son coming out à Braine-le-Comte. 1h30' de rire quasi non stop ponctué par un rappel ou il chante d'abord des trucs dansants (proposant au passage, à qui voulait, de monter sur scène pour danser avec lui - bilan, une vingtaine de filles et 4 garçons) et ensuite quelques slows (après avoir demandé à chacune des filles d'aller chercher leur moitié).

Un week-end de 5 jours (Saint-Eloi oblige) qui se terminait de la meilleure des façons.

26/12/2012

Souper de Saint Nicolas de l'ENL (comme en 2011)

Ce samedi 8 décembre, c'était le souper organisé chaque année à l'occasion de la Saint-Nicolas par l'ENL, Entente des Nageurs Louviérois, dont notre fille fait partie depuis un peu plus de 2 ans.

Nous avions déjà assisté à celui de l'année passée mais je m'abstiendrais d'en faire un article rétro 2011 car la soirée de cette année était un copier/coller de la précédente ... en moins bien. Pas au niveau de l'ambiance car nous nous y sommes autant ennuyé (mais je dois reconnaitre que c'est surtout du au fait que nous ne connaissons pas grand monde au club) mais bien au niveau du menu proposé et plus particulièrement de son prix.

Dans les 2 cas, la soirée, annoncée à 18h30', n'a réellement débuté que vers 20h pour laisser le temps à tous les retardataires d'arriver. Cette année, contrairement à l'an passé ou nous étions arrivés avec un peu d'avance, nous avons donc fait en sorte d'arriver plus tard. Même si c'était encore trop tôt.

De 19h à 20h, nous avons siroté un verre de sangria, apéritif offert par le club.

Vers 20h, le traiteur a commencé à servir le premier plat. Et si l'an passé, nous avions eu droit à une soupe de fête, une crème de potiron aux noisettes, cette année le menu annonçait pompeusement un "festival de potages et leurs accompagnements" pour ce qui n'était qu'un bol de soupe rouge (tomates) ou verte (légumes) accompagné de crème fraiche, croutons ou persil "à volonté".

souper,ENL,tombola

Pour suivre après une nouvelle attente un peu longue et ennuyeuse, c'était au tour du plat principal d'être servi. L' "aiguillette de porc et de boeuf, gratin dauphinois, compote-légumes" annoncé s'est matérialisé en un morceau de roti de porc et une tranche de roti de boeuf accompagnés de gratins dauphinois et, au choix, d'une tomate cuite et d'un chicon braisé ou de compote et d'une sauce marchand de vin ou d'une sauce au champignons. Très bon mais de nouveau moins bien que l'an dernier ou nous avions eu droit à un morceau de volaille en sauce (plus originale même si je ne me rappelle plus exactement de quoi il s'agissait - voir photo ci-dessus) accompagné de pommes paillasson.

Il était alors déjà passé 22h et le spectacle des enfants pouvait enfin commencer. Bien rythmé avec comme final la danse du moment, l'incontournable Gangnam Style. C'est quasiment le  seul moment de la soirée ou on ne s'est pas ennuyé et ou on n'a pas vu le temps passer.

Ensuite a eu lieu l'autre incontournable de la soirée, le tirage au sort de la tombola. Et comme l'an passé, parmi la dizaine de lots mis en jeu dont un buffet froid pour 10 personnes d'une valeur de 180 euros ou encore une table pour deux dans un restaurant d'un certain standing (menu à 45 euros par personne) de la région, nous avons gagné l'un des plus inutiles. L'an passé, il s'agissait d'un accessoire de natation à placer entre les jambes pour assurer la flotaison et permettre de ne faire travailler que les bras. Cette année, c'était un bon pour un apéritif (maximum 4 personnes) dans le même restaurant qui proposait une table pour 2. Un cadeau empoisonné quand on sait que le forfait vin étant à 25 euros, cela revient à débourser une septaine d'euros pour profiter du cadeau qui doit en valoir 6 ou 7.

Le dessert, une mousse au chocolat -  pas mauvaise mais de nouveau d'un niveau moindre que le tiramisu de l'an passé - a finalement été servi à l'issue de ce tirage et nous nous sommes empressés d'aller le chercher pour vite quitter, vers 23h30' la soirée, qui était loin d'être terminée puisqu'elle se poursuivait par une partie dansante qui s'est cloturée vers les 3h du matin.

Pour conclure je dirais qu'au niveau du déroulement de la soirée, nous nous sommes dit que finalement, ce n'était pas un moment si difficile que cela à passer. Mais si l'an passé nous avions tenu les mêmes propos au point de déjà décider d'y revenir cette année rien que pour faire plaisir à notre fille qui était fière de pouvoir participer au spectacle et très contente de s'amuser avec ses amis, pas sur que nous participerons au prochain souper à cause de notre déception concernant le menu proposé et surtout son prix. Nous ne mettons pas en cause la qualité de la nourriture, aussi bonne que l'an dernier, ni l'absence de serveurs, économie oblige, pour assurer le service à table. Non, ce qui nous a dérangé, c'est d'une part l'inadéquation entre la description qui en était faite (je cite, "formule du repas chaud sous forme de buffet") et les plats servis et d'autre part le prix largement exagéré, surtout en comparaison de l'an dernier ou pour un prix moindre (41 euros pour 2 adultes et 1 enfant au lieu de 48), nous avions eu droit à un menu plus recherché. Je comprends que le but d'une telle soirée est de faire des bénéfices, mais tant qu'à faire, et je n'étais pas le seul à le penser, il aurait suffit de proposer un spaghetti bolognaise qui aurait permis de proposer un prix plus démocratique tout en permettant de dégager un plus gros bénéfice.

Lors de son discours d'ouverture de la soirée, le président a mis en avant le fait qu'il y avait moins de participants que l'an passé. Une des raisons est sans doute à trouver la.

18:16 Écrit par slumle dans Vie perso - Au quotidien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : souper, enl, tombola |  Facebook |

19/11/2012

Rétro 11-2011 - Foire d'octobre ... en novembre

Je disais dans un article précédent daté du 14 novembre que faire un tour sur la foire d'octobre à Liège était une activité récurrente. La preuve avec cet article rétro concernant le mois de novembre 2011.

foire d'octobre,Liège,lacquemant

Le vendredi 11 novembre 2011, 4 semaines après une première tentative (temps presqu'estival impliquant trop de monde et impossibilité de parquer oblige), nous avons enfin pu nous rendre à la foire d'octobre de Liège (qui dure en fait jusqu'au week-end du 11 novembre).
L'occasion de découvrir (mais pas de pratiquer), toujours par beau temps mais avec quelques degrés en moins, plein de nouvelles attractions particulièrement décoiffantes.
L'occasion de se manger aussi une bonne crasse, en l'occurence une excellente pita précédée d'un bon lacquemant, spécialité typiquement liégeoise.

18/11/2012

Rétro 11-2011 - Super U et Red Chili Pepper

Le samedi 5 novembre 2011, nous avons fait une nouvelle escapade en France, histoire d'encore découvrir de nouveaux produits.
 
Mais avant de débuter les courses, nous nous sommes restaurés au Mac Donald qui offre, en France, des sandwiches que nous n'avons pas. Si en Belgique, nous avons le NY crispy, le 1955 et, depuis peu, le Chicken Mythic, les français peuvent gouter aux wraps, des durums à la sauce fast food, le meilleur étant pour nous le boeuf et poivre et surtout le Red Chili Pepper, un double hamburger avec ses 2 tranches de fromage relevé, son pain parsemé de paprika et surtout sa sauce au tabasco. Un délice, juste piquant ce qu'il faut: assez piquant que pour dire que c'est piquant et pas trop pour ne pas avoir la bouche en feu et ne plus distinguer les saveurs.

Mac Donald,Red Chili Pepper,Super U

Ensuite, direction le Super U - ma chaîne de magasin préférée en France - de Bruay sur Escaut (près de Valenciennes). Et découverte de nouveaux produits comme on peut le voir sur la photo: sangria blanche, rosé pamplemousse, soupe au chou et bortsch ukrainien (pas très français mais original), potage d'oseille aux saints-jacques, potage de lentilles, carottes et lard fumé, fondue de poireau aux crevettes, compote de pommes-mirabelle, café aromatisé à l'orange, chocolat chaud Senseo saveur orange également, chocolat truffé crèpe dentelle, petits gâteaux Wizz (qui font penser aux Yes que l'on ne voit plus), panés de poulet chèvre-épinard et sauce Kebab Benedicta. Sans oublier les gels douches à la poire et à la fraise-pistache.

14/11/2012

Foire d'octobre à Liège

foire d'octobre,Liège,pêche au canard,Wild Mouse,lacquement

Ce samedi 27 octobre, comme quasiment chaque année, nous sommes allé faire un tour sur la foire d'octobre à Liège. Et tout comme l'an passé, ou nous n'avions pas trouvé place à parquer lors d'une première tentative à cause d'une météo trop printanière, cela s'est avéré compliqué. Nous avions en effet un emploi du temps chargé qui fait que nous avons même envisagé ne pas y aller. Mais nous l'avions promis à notre fille de 7 ans qui n'avait pas oublié. Et malgré cela, nous avons bien failli rater ce moment de détente. Au grand désespoir de Kristen.
En effet, à cause aussi des travaux su l'autoroute qui nous ont fait perdre 40 minutes du fait que nous avons suivi la déviation conseillée la ou l'itinéraire habituel ne nous en aurait fait perdre que 20 vu que ce n'était pas l'heure de pointe, nous sommes arrivés sur place peu après 16h, la pire heure, selon ma femme, pour trouver à parquer. De fait, s'il ne faisait que 7 degrés, le temps était ensoleillé. Il y avait donc pas mal de monde en ville ce qui fait qu'après avoir tourné pendant 20 minutes à la recherche d'une place de parking, nous avons du renoncer car nous étions attendu vers 17h30' chez les parents de ma femme ce qui signifie que nous n'avions plus assez de temps pour déambuler sur la foire. Nous sommes ainsi arrivés chez mes beaux-parents avec notre fille en larmes, impossible à consoler. C'est cela qui a décidé mon beau-père à nous proposer de nous conduire sur la foire et ensuite revenir nous y rechercher.

Merci à lui car cela nous a permit, ainsi surtout qu'à notre fille, de passer un agréable moment sur place, même si, le soleil ayant entretemps disparu, vu l'heure avancée de l'après-midi, nous avons eu particulièrement froid.

Kristen a pu faire son traditionnel tour à la pêche au canard avec cette fois, à la clé, un cadeau utile, un tableau à peindre, activité qu'elle apprécie beaucoup.

                foire d'octobre,Liège,pêche au canard,Wild Mouse,lacquement       foire d'octobre,Liège,pêche au canard,Wild Mouse,lacquement

Accompagnée de sa maman qui, contrairement à moi, adore ça, elle a également fait un tour dans 2 attractions fortes accessibles aux enfants, la pieuvre, qu'elles avaient déjà eu l'occasion d'expérimenter l'an dernier et surtout Wild Mouse - http://fr.wikipedia.org/wiki/Wild_Mouse - , nouvelle attraction 2012, également accessible aux plus petits alors qu'elle offre pourtant des sensations fortes aux plus grands puisque ma femme m'a fait remarquer qu'avec mon vertige j'aurais probablement flippé car une fois la nacelle arrivée au sommet, on se retrouve entouré par le vide.
Quant à moi, tout comme mes 2 femmes d'ailleurs, j'ai trouvé mon plaisir parmi les nombreuses échopes proposant de la nourriture. Nous avions d'ailleurs tout planifié pour bien en profiter en choisissant de prendre un déjeuner 'costaud' pour ensuite pouvoir attendre jusque 15h, heure à laquelle nous pensions arriver, avant de prendre notre second repas de la journée.

J'ai ainsi commencé par le dessert, le traditionnel lacquement, spécialité typiquement liégeoise - en tout cas, je n'en ai jamais vu nulle part ailleurs - si ce n'est que, nouveauté de cette année, je l'ai choisi avec du chocolat blanc chaud plutôt qu'avec le traditionnel sirop pour laquement.

foire d'octobre,Liège,pêche au canard,Wild Mouse,lacquement      foire d'octobre,Liège,pêche au canard,Wild Mouse,lacquement
(cliquez sur la carte pour l'afficher en format lisible)

Pour suivre, nous avons évidemment été attirés par cette autre nouveauté 2012, un stand proposant des sandwiches aux tranches de jambon cuit à la broche. Nous avons choisi le double sensation. Un peu plus tard, nous avons commandé un paquet de frites sauce mayonnaise pour notre fille. J'en ai bien entendu profité. Tout comme Maud qui au départ n'en voulait pas mais qui n'a pas pu résister à la tentation, elle qui n'est pourtant pas une grande fan de ce produit.
Hélas, à ce moment, il était déjà passé 18h. Le fait que nous étions attendu dans ma belle-famille, qui plus est pour souper, m'a donc obligé à faire l'impasse sur le durum que je me faisais pourtant une joie de déguster.

25/10/2012

Journée à Nieuport

Une météo pas trop mauvaise pour un mois d'octobre étant annoncée, nous sommes partis à la mer ce dimanche 7 octobre. Et nous avons été gaté puisqu'alors que les prévisions annonçait un maximum de 14°, nous avons eu droit à 17-18°.

Nieuport,Bistrot Twins,Coxyde,Saint-Idesbald,Huize Blanckaert

Comme d'habitude, nous sommes d'abord allé près du port de Nieuport pour y refaire le plein de poissons. Ensuite, une fois n'est pas coutume, nous avons fait le choix de passer le reste de la journée à Nieuport, une ville que nous traversions chaque fois que nous quittions son port pour rejoindre Coxyde et ou nous ne nous étions plus arrêté depuis longtemps.

Et force est de constater que cette ville a tendance à devenir aussi riche que Coxyde avec ses commerces huppés (Maud qui cherchait une paire de bottes tombait régulièrement sur des modèles à 100 voire 150 euros).
Du côté des restaurants aussi nous en avons vu beaucoup particulièrement cher avec les plats de viande ou de poisson proposés à plus de 20 euros. Nous en avons heureusement trouvé un excellent, le Bistrot Twins, proposant des prix raisonnables ou nous avons diner à 3 pour moins de 50 euros. Nous y sommes arrivés vers 12h30' et il n'aurait pas voulu arriver 5 minutes plus tard car la majorité des tables étaient déjà occupées tandis que la mention "gereserveerd" figurait sur bons nombre de celles qui ne l'étaient pas. Je crois que nous avons eu l'avant-dernière table libre car de la ou j'étais, j'ai vu les serveurs refuser bon nombre de clients.

Nieuport,Bistrot Twins,Coxyde,Saint-Idesbald,Huize Blanckaert

Après le repas, nous sommes allé nous promené sur la plage à marée basse, en allant au bout d'un brise-lame partiellement entouré par l'eau, chose que je n'avais jamais faites (!) avant de revenir en ville pour faire quelques petits achats et nous diriger en bout de digue pour permettre à Kristen de faire un tour en cuistax pendant que nous prenions un verre, l'inévitable Rodenbach grenadine pour moi, tout en la surveillant.

Nous sommes ensuite allé faire une dernière balade sur l'estacade avant de rejoindre la voiture.

Avant de rentrer, nous avons fait un détour par Saint-Idesbald pour y acheter les steacks hâchés originaux de la boucherie Huize Blanckaert tandis qu'une fois rentré et après avoir soupé avec les bonnes choses ramenées de la mer, nous nous sommes régalés avec les crevettes grises à décortiquer que nous avions également achetées à la poissonnerie.

Encore une belle et agréable journée passée en famille.

23/10/2012

Salon d'automne de La Louvière

Salon d'Automne,La Louvière,Louvexpo,Legends Cup,Yannick Noah,Guy Forget,Henri Lenconte,Mansour Bahrami,aquarium,Aquarium-3vis-ion,aquascaping,boudin

Ce samedi 6 octobre, nous sommes allé au Salon d'Automne de La Louvière qui avait lieu cette année les 6, 7, 8, 12, 13 et 14 octobre. D'une part parce que nous étions à la recherche de mobilier et d'idées pour décorer notre véranda enfin terminée. D'autre part parce qu'il s'agissait de la première édition au Louvexpo, la nouvelle salle d'exposition de La Louvière.

Salon d'Automne,La Louvière,Louvexpo,Legends Cup,Yannick Noah,Guy Forget,Henri Lenconte,Mansour Bahrami,aquarium,Aquarium-3vis-ion,aquascaping,boudin

Et force est de constater que cela n'a plus rien à voir avec les éditions dans l'ancien batiment, mal conçu pour un tel évènement, et pour tout autre évènement d'ailleurs, du fait de sa subdivision en 3 unités distinctes sur 2 niveaux.
Désormais, le hall dispose d'une unique salle beaucoup plus fonctionnelle qui a déjà acceuilli un concert acoustique de Yannick Noah ainsi que, pour son inauguration, un gala des Harlem Globe Trotters tandis que je viens d'apprendre que s'y déroulera les 17 et 18 novembre la 7ème édition des Legends Cup, un tournoi d'anciennes gloires du tennis regroupant Yannick Noak, Guy Forget, Henri Lenconte et Mansour Bahrami.

Dorénavant, les exposants sont donc tous disposés dans un endroit unique qui lui confère une ambiance me faisant penser à un salon des Arts Ménagers de Charleroi en miniature.

Les produits de bouche (olives et produits provençaux, salaisons et produits ardennais, boudins, sushis (proposés par un restaurant japonais de Tournai), tavernes, ...) y cotoyaient nombre de commerces principalement en rapport avec la maison (ameublement, chassis, système d'alarme) et le bien-être.

Salon d'Automne,La Louvière,Louvexpo,Legends Cup,Yannick Noah,Guy Forget,Henri Lenconte,Mansour Bahrami,aquarium,Aquarium-3vis-ion,aquascaping,boudin

Les commerçants, au nombre de 140, provenaient à 80% de la région tandis que ceux qui venaient de plus loin apportaient un plus comme cet aquariophile de la région d'Anvers qui présentait un concept novateur: des aquariums à accrocher au mur, fournis complet avec tout l'appareillage, le décor, les plantes et les poissons, qui ne nécessitent un entretien qu'une fois par an. La beauté de ces aquariums tenant autant dans leur décoration (ce que l'on appelle l'aquascaping que par leur format panoramique (de 133 à 190 cm de large pour seulement une quarantaine de centimètres de haut et à peine une quinzaine d'épaisseur). Le fait qu'il s'agisse d'un travail artisanal - les aquariums sont fabriqués par le commerçant lui-même - font hélas de ce produit un concept relativement onéreux puisque ces petits bijoux coutent entre 900 et 1300 euros, sauf erreur de ma part, les prix pouvant encore monter entre 1300 et 1800 euros si on choisi de confier l'installation au vendeur, ce qui me parait plus prudent, à moins d'être un peu bricoleur et d'avoir des qualités artistiques pour disposer le sable, le décor et les plantes de façon harmonieuse.

Pour notre part, outre le fait d'avoir apprécié la beauté de ces aquariums, nous avons trouvé notre bonheur dans la dégustation d'une petite verrine proposée par le restaurant Cema Passion de La Louvière, par l'achat de boudins blancs originaux comme ceux au speculoos, aux airelles surtout, au curry et à la provençale, ces 2 derniers parce que leurs recettes de fabrication étaient différente, surtout celui au curry, de celles que nous connaissions. Kristen a eu son petit moment à elle à la pêche au canard avant que nous ne fassions une halte au café Brasil, la même enseigne que celle présente au marché de Noel et au village gaulois à Liège.

08/10/2012

Rétro 10-2011 - Euro Symphonic Orchestra

Plein les oreilles ... mais aussi plein les yeux.

théatre,Euro Symphonic Orchestra,musique,film

Le vendredi 21 octobre 2011, une fois n'est pas coutume, nous sommes allé au théatre, celui de Tubize, pour y écouter L'Euro Symphonique Orchestra. Un orchestre symphonique de 40 musiciens qui nous a régalé de musique de films pendant près de 2h. Et cerise sur le gâteau, un écran géant reproduisait également des extraits des films illustrés.
Au programme, Robin des Bois, Amélie Poulain, James Bond, Docteur Jivago, Rocky, Titanic, La Liste de Schindler, Indiana Jones, E.T., La Guerre des Etoiles et bien d'autres. Un régal.

06/10/2012

Rétro 10-2011 - Premier rendez-vous manqué avec la foire d'octobre de Liège

Le samedi 15 octobre 2011, comme nous étions en visite à Liège chez la maman de ma femme et qu'il faisait un temps printanier (ensoleillé avec près de 20 degrés), nous avons décidé d'aller faire un premier tour sur la foire d'octobre.
Hélas, il faisait beaucoup trop beau pour la saison. Bilan, un monde fou et impossibilité de trouver une place de stationnement. Après 45' à sillonner le centre ville à la vitesse d'un escargot et après avoir constaté que tous les parkings étaient complets, nous avons renoncé.
Vu que la foire dure jusqu'au week-end du 11 novembre, nous y retournerons un jour de froid et de pluie ou il n'y aura personne en ville (lol).
Et pour consoler Kristen, sa grand-mère lui a offert un cadeau à la librairie et nous sommes allé balader au parc de Grivegnée ou il y a une aire de jeu et un petit enclos avec des animaux.

foire d'octobre,Liège,friterie,Lalaing,Ecaussinnes

Enfin, à notre retour, pour lui offrir le paquet de frites qui lui était promis et la crasse qui nous faisait envie, nous sommes allé manger des frites et un durum à la meilleure friterie d'Ecaussinnes.

Rétro 10-2011 - Retrouvailles Hurghada

La soirée de vendredi au Kokob n'était pas une simple sortie au restaurant. C'était aussi l'occasion de revoir des amis rencontrés lors de nos vacances en Egypte de novembre 2010.

Hurghada,Manneken Pis,Jeanneke Pis

Nous nous sommes donc retrouvé sur la Grand Place et avons pris une bonne bière dans un café non loin de la qui proposait un choix incroyable de bières(malheureusement, j'ai vu trop tard qu'il y avait une nouveauté: une blanche à la fraise). Pour suivre, nous sommes allé montrer à Kristen le Manneken Pis, situé tout près du Kokob. Et après le repas, nous avons été prendre le pousse café dans un pub irlandais sis non loin de la rue des bouchers ou nous avons découvert (je ne connaissais pas), le pendant féminin du Manneken Pis: Jeanneke Pis.
Une soirée plus qu'agréable en somme.

03/10/2012

Rétro 09-2011 - Pizza Paï et nocturne Auchan

Le vendredi 30 septembre 2011 au soir, nous avons renoué avec un classique que nous faisions régulièrement mais que nous n'avions plus fait depuis longtemps: souper au Pizza Paï, équivalent français de notre Pizza Hut, mais avec des plats plus raffinés et un buffet, à volonté, offert avec le plat et ensuite faire nos courses à partir de 20h dans un magasin presque vide et forcément sans file à la caisse.

Pizza Paï,Pizza Hut,Auchan

L'occasion de retrouver des produits plus ou pas commercialisés chez nous et d'en découvrir de nouveaux. Les variantes de cappucino aux chocolat milka, le coca sango, le sunny delight orange-fraise et le gel douche groseille et tomate cerise faisant partie de la première catégorie, les chips Lays saveur mystère, les yoghourt au café de Tanzanie, les soupes thailandaises ou velouté fondant d'épinards aux Saint-Jacques, les raviolis carbonara Panzani, les Apericube pêcheur (poêlée de saint-jacques, saumon aneth et crabe) ou encore le gel douche abricot et basilic faisant partie de la seconde.

Je sais, ma femme et moi sommes de grands malades.

30/09/2012

L'aquarium Dora de Dorie

Depuis notre visite au Poisson d'Or, j'ai continué à me documenter via internet. J'ai ainsi appris que les poissons rouges ne pouvaient pas se retrouver dans un aquarium communautaire (un aquarium qui regroupe des poissons d'origine différentes) mais devaient rester entre eux.

poisson rouge,aquarium,Dora,Tom and Co,aquarium communautaire

Vu que notre pauvre Dorie était particulièrement à l'étroit dans son bac et que, en bonne balance que je suis, je ne suis pas prêt à me décider pour le choix d'un aquarium complètement équipé (avec filtre, pompe, chauffage), nous sommes passé le week-end dernier chez Tom and Co pour voir s'il n'y aurait pas moyen de trouver une solution.

poisson rouge,aquarium,Dora,Tom and Co,aquarium communautaire

Lorsque ma fille a vu cet aquarium, elle a eu un coup de coeur. Et comme il coutait moins de 25 euros et que Dorie est son poisson, nous avons décidé de le lui acheter faisant du même coup 2 heureux. Ma fille évidemment mais aussi le poisson qui voit ainsi son espace vital plus que quintupler. Je sais que cela reste encore insuffisant pour un poisson rouge mais sachant qu'il passe d'un aquarium de 1,5l qui faisait seulement 2 fois sa longueur à un autre de 8l, son confort de vie en est automatiquement amélioré.

A noter que ce week-end, comme déjà annoncé, nous sommes allé chercher un copain pour Dorie que nous avons dénommé Marin. Les connaisseurs comprendrons.

Partie de bowling à Villeneuve d'Ascq

Roubaix,Villeneuve D'ascq,bowling

Ce samedi 15 septembre, nous sommes retourné en France pour la troisième fois en 15 jours. Cette fois, accompagné de la mère et du beau-père de ma femme, nous sommes allé à Villeneuve d'Ascq pour rendre visite au frère de ma belle-mère, donc l'oncle de ma femme qui est aussi son parrain (vous suivez ?) et découvrir son nouvel appartement. Il habitait en effet jusqu'il y a peu à Roubaix, à deux pas du KFC et des magasins d'usine Mac Arthur Glenn, mais a été contraint de déménagé vu que la tour qu'il habitait a été touchée par un incendie, obligeant tous ses habitants à être relogés.

Nous y avons été reçu comme des rois avec champagne pour l'apéritif, de gros scampis à la sauce bisque de homard en entrée et un plus classique, mais très belge, vol au vent purée.

Initialement, il était prévu que nous mangions au restaurant du bowling tout proche avant qu'Emile, notre hôte, ne se rende compte que le samedi était le seul jour de la semaine ou il ouvrait plus tard, à 14h. Aucun regret d'un point de vue gastronomique car nous y avons surement gagné au change.

Roubaix,Villeneuve D'ascq,bowling

Nous avons juste passé plus de temps que prévu dans son appartement - au demeurant très fonctionnel et agréable - et ce n'est qu'en fin d'après-midi que nous avons rallié le bowling pour une partie finalement gagnée d'une courte tête par ma femme, juste devant moi. Grace à un système que je ne connaissais pas, la possibilité de bloquer les rigoles  - il faut dire que cela fait pas mal de temps que je n'étais plus allé au bowling -, notre fille de 7 ans a pu s'amuser autant que nous et à même évité la dernière place que sa grand-mère n'a même pas fait exprès d'obtenir.

29/09/2012

Une bonne glace aux Délices d'Achille

Ce samedi 8 septembre, vu la chaleur, nous avons eu envie de déguster une glace en terrasse. Cela faisait d'ailleurs plusieurs fois, lorsqu'on passait devant la Tour glacée à Ronquières, que ma femme me demandait d'y aller. Pourtant, lorsque je le lui ai proposé, elle m'a répondu qu'elle avait été voir leur carte sur internet et qu'elle trouvait qu'elle était un peu trop basique.

Nous nous sommes donc mis à la recherche d'un autre glacier, sachant que nous ne voulions pas d'un établissement en centre ville. Et si j'ai facilement trouvé une liste de glaciers potentiels sur les pages jaunes, ce fut nettement plus difficile d'en trouver un disposant d'un site internet. Ce qui est un tort car quand il y a moyen de se faire une idée par ce moyen, je privilégie toujours l'établissement qui en dispose, histoire de savoir à quoi m'attendre et d'ainsi limiter les mauvaises surprises. Comme quoi, disposer de ce moyen de communication représente un petit investissement qui peut rapporter gros. Enfin, à condition d'avoir à proposer des produits intéressants puisque c'est finalement leur site internet qui nous a fait renoncer à aller à la Tour Glacée. Mais revenons à nos moutons. J'ai fini par tomber sur le site web d'un établissement de Pont-à-Celles, à une vingtaine de minutes de chez nous, Aux délices d'Achille dont j'ai apprécié sa situation dans un cadre champêtre, tout comme quelques originalités de la carte.

glace,Tour glacée,Aux délices d'Achille,Pont-à-Celles

En arrivant, nous avons découvert un endroit très agréable, en pleine campagne même si nous avons trouvé le parking et la terrasse pas très grands. Quoique le problème de la taille du parking n'en est pas un vu que s'il n'y a pas moyen de se garer, il n'y aura pas non plus de place dans l'établissement.

Au moment de consulter la carte, nous avons eu une belle surprise puisque le choix y est plus étoffé que ce que l'on avait vu sur internet. Maud a ainsi choisi une glace au chocolat blanc et aux framboises tandis que je fonçais sur la coupe des Vosges (myrtilles, coulis de fruits rouges et glace vanille) vu mon attrait pour les myrtilles.

glace,Tour glacée,Aux délices d'Achille,Pont-à-Celles

Nous avons été ravis en voyant débarquer l'énorme coupe de glace même si, tandis que Maud n'y voyait rien à redire, que du contraire, j'ai été un peu frustré sur le long terme car mon choix coup de tête m'a amené à ne pas faire attention au fait que la coupe des Vosges ne comportait que de la glace vanille. D'autant que les myrtilles n'étaient pas aussi nombreuses que cela, tout comme le coulis qui ne débordait pas outre mesure.

Quant à Kristen, nous lui avions choisi une coupe enfant constituée de 3 (trois !) boules de glace au choix. Elle a ainsi pu déguster les parfums chocolat blanc, straciatella et ferrero rocher.

Au final, il s'agit néanmoins d'une excellente découverte qu'il est dommage de n'avoir faite qu'en fin de saison car c'est sur que vu la qualité et le nombre de glaces originales qu'il nous reste à gouter, nous reviendrons.

Journée détente à Tournai, Roubaix et Estaimpuis

Pour terminer nos 2 semaines de congés payés (dont la première, passée, comme déjà signalé, à Santorin - compte-rendu à suivre plus tard -), nous nous sommes offert une petite journée d'excursion comme nous les aimons, c'est-à-dire dédiée en partie aux produits de bouche.

Déjà, la veille après-midi, nous avions fait une première incursion en France pour rejoindre le supermarché E. Leclerc de Ballaing, près de Valenciennes. Enfin, quand j'écris que nous avons fait une incursion, ce n'est pas tout à fait exact car en réalité, nous en avons fait 2. En effet, juste avant de passer la frontière, ma femme s'est soudainement souvenue qu'elle avait laissé sa sauce à spaghetti mijoter sur le feu ! Nous avons donc été bons pour un aller-retour à la maison. Dont coût, 100km et une heure de perdue.

E. Leclerc, Ballaing, Valenciennes,marché,Tournai,Roubaix,KFC,Hurghada,Egypte,Mac Arthur Glen,Sergent Major,Mexx,Estaimpuis,Poisson d'or

Ce samedi 1er septembre, nous sommes parti dès le matin pour tout d'abord découvrir le marché de Tournai dans sa version normale (nous y étions déjà allé une fois le 5 mars 2012 (voir ici) mais c'était le week-end du cirque et le marché était délocalisé). De plus il y avait cette fois plusieurs vendeurs d'animaux vivants, ce qui a bien évidemment ravi notre fille. D'autant qu'il y avait beaucoup plus d'espèces représentées par rapport aux marchés de Binche ou de Nivelles que nous avons l'habitude de fréquenter. Ainsi, à côté des classiques poules, dindons, canards et autres pigeons, nous avons également vu plusieurs chèvres et des oiseaux plus exotiques comme un paon et un autre oiseau très coloré.

E. Leclerc, Ballaing, Valenciennes,marché,Tournai,Roubaix,KFC,Hurghada,Egypte,Mac Arthur Glen,Sergent Major,Mexx,Estaimpuis,Poisson d'orVers midi, nous avons pris la direction de Roubaix, en France, pour aller manger au KFC, une enseigne que nous adorons mais ou nous n'étions plus allé depuis plusieurs années si on excepte un petit sandwich mangé comme encas lors de nos vacances de novembre 2010 à Hurghada, en Egypte.

 

E. Leclerc, Ballaing, Valenciennes,marché,Tournai,Roubaix,KFC,Hurghada,Egypte,Mac Arthur Glen,Sergent Major,Mexx,Estaimpuis,Poisson d'orEnsuite, nous sommes allé jeter un oeil aux magasins d'usine Mac Arthur Glenn situés à 2 pas du KFC. Ce n'était pas prévu à notre programme tout simplement parce que nous n'y avions pas songé car cela aurait été bête de ne pas nous y arrêter. D'autant que cela nous a permis de trouver à bon prix un manteau d'hiver pour notre fille dans la boutique Sergent Major tandis que je me suis moi même offert une chemise Mexx à 30% de sa valeur seulement.

E. Leclerc, Ballaing, Valenciennes,marché,Tournai,Roubaix,KFC,Hurghada,Egypte,Mac Arthur Glen,Sergent Major,Mexx,Estaimpuis,Poisson d'orEnfin, comme nous envisageons de donner un espace de vie plus grand et plus agréable à Dorie, notre poisson rouge gagné à la pêche au canard il y a 2 an (il vit actuellement dans un petit bac qui fait royalement 1,5 l) et que nous aimerions lui donner des petits camarades de jeu car cela fait des années que j'ai envie d'acquérir un aquarium, l'entretien et le bruit de fond que fait la pompe étant les 2 raisons m'ayant empêcher de franchir le pas jusqu'ici, nous nous sommes rendu à Estaimpuis, juste de l'autre côte de la frontière pour découvrir le Poisson d'or, un magasin, je dirais plutot un supermarché vu la grandeur des lieux, dédié à l'aquariophilie dont j'avais entendu parler via un article dans le journal. Et nous n'avons pas été déçu, le commerce proposant un grand choix d'aquarium de tous types ainsi qu'un nombre impressionnant de poissons dont des spécimens magnifiques.

26/09/2012

Rétro 09-2011 - Google+

réseau social,facebook,messenger,google+,bubbleSeptembre 2011, c'est le moment que j'ai finalement choisi pour m'inscrire sur un réseau social et découvrir ce que c'est "de l'intérieur". Je n'ai en effet pas adhéré à facebook pour la bonne raison que je ne veux pas que les autres m'empêchent de surfer librement, raison pour laquelle j'ai également vite abandonné l'utilisation de MSN messenger.
Je m'explique. Quand je me connecte sur internet, c'est pour faire des choses précises comme consulter ma boîte mail, contrôler mes finances, me tenir au courant de l'actualité ou encore fréquenter l'un ou l'autre site de jeux. Mais quand, en parallèle, mon compte messenger était connecté et qu'un ami était en ligne, je passais plus de temps à dialoguer qu'à faire ce pourquoi je me connectais. Je sais qu'il y a moyen d'ignorer ses contacts mais cela peut être mal perçu. C'est donc tout naturellement que j'ai fait le choix de ne pas m'inscrire sur facebook pour ne pas avoir à passer du temps à gérer les demandes d'amis, à papoter avec l'une ou l'autre connaissance ou encore à réagir à certains faits ou interrogations, au détriment des raisons pour lesquelles je me connectais.

Toutefois le 21 septembre 2011, lorsque, j'ai appris que google+, après 3 mois sur invitation, s'ouvrait à tous, j'ai trouvé fun de m'y inscrire le premier jour (mon amour pour les chiffres ou les dates parlantes - remember le 08-08-08, jour de création de ce blog). Certes, je me doutais que je n'y retrouverais pas la plupart de mes connaissances, déjà présentes sur facebook, car je ne voyais pas l'intérêt pour eux de disposer de plusieurs comptes sur des réseaux sociaux différents.

Raison pour laquelle je ne croyais (et ne crois toujours) pas que google+ puisse réellement rivaliser avec facebook. Mais cela m'arrangeait, dans une certaine mesure, pour ne pas être confronté à ce pourquoi je m'étais tenu éloigné des raisons sociaux jusqu'ici. J'étais toutefois loin de m'imaginer qu'après 1 an, je

ne compterais que 2 amis, un collègue et un ex-collègue plus ou moins geek ayant fait le choix de découvrir google+ tout en étant présent sur facebook, mes autres connaissances, comme je le pensais, étant bien évidemment restées exclusivement fidèles à facebook.

Durant les premers mois, j'ai posté chaque semaine mon actualité du week-end, mais de manière plus succinte que sur ce blog et pas en mode public. Au début de cette année, n'ayant donc trouvé que 2 personnes pour lire ma prose, j'ai arrêté d'y poster, d'autant que c'est à ce moment que j'ai repris ce blog en main.

Je suis encore resté fidèle à google+ quelques mois pour sa section jeu. Et tout particulièrement pour bubble, le genre de jeu répétitif bête et méchant que j'adore. Répétitif car il est toujours possible d'améliorer son record en jouant et rejouant les mêmes parties (le côté bête) avec pour corrolaire d'y passer un temps fou (le côté méchant). Et ce d'autant qu'il y avait la possibilité d'être en compétition avec ses amis. Enfin, avec l'un de mes 2 amis - l'autre n'étant pas intéressé - contre lequel je mettais un point d'honneur à terminer chaque semaine avec le record, quitte à parfois y passer quelques heures.
J'ai fini par profiter de nos vacances au Vietnam pour me désintoxiquer de ce jeu.Quelques semaines plus tard, lorsque j'ai voulu m'y reconnecter, j'ai eu la désagréable surprise de constater qu'il n'était plus disponible. Ce qui n'est finalement pas plus mal car me connaissant, parti pour y jouer occasionnellement, j'aurais vite replongé dans l'enfer du jeu. Lol.

Conséquence, je ne me suis plus connecté sur mon compte google+ depuis, si ce n'est ces derniers jours, en vue de préparer cet article. Mais peut-être qu'un jour, je finirais par me créer un compte facebook car désormais, de plus en plus d'informations ou de concours transitent par ce réseau social et je trouve parfois frustrant de ne pas y avoir accès.