08/06/2012

Fancy fair à l'école de notre fille

Un autre marronnier se rapportant à notre vie de tous les jours concerne la fancy fair de l'école de notre fille. Même si ce samedi 5 mai, ce n'était que la seconde fois que nous y assistions alors que c'est pourtant sa 5è année dans l'école. La raison: la même que pour le carnaval d'Ecaussinnes, les vacances.
En 2008, alors que notre fille, alors âgée de 2 ans et demi, était rentrée à l'école pour la première fois en janvier, nous étions partis en vacances en avril et étions donc présent au mois de mai pour assister à sa première fancy-fair. Par la suite, profitant du fait qu'elle n'était pas encore en âge d'obligation scolaire, nous étions à chaque fois partis fin mai début juin alors que la fancy-fair se déroulait à l'époque durant la seconde partie du mois de mai. Cette année, notre fille étant rentrée en primaire, nous avons du changer nos habitudes. L'école aussi d'ailleurs en programmant l'évènement en début de mois ce qui, soit dit en passant, aurait permis à notre fille d'y assister aussi ces 3 dernières années si ce changement était intervenu plus tôt.

marronnier,fancy-fair,vacances

Et pour l'anecdote, le thème de cette année était très mal choisi puisque le spectacle s'appelait un samedi au soleil alors qu'il a fait très froid pour la saison (à peine une quinzaine de degrés) et relativement pluvieux.

13/01/2012

Nos prochaines vacances: le Vietnam

J'aime expliqué les choses de long en large. Alors si vous voulez juste connaitre le détail de nos prochaines vacances, passez directement à la version courte, en fin d'article. Sinon, c'est parti pour la version longue.

Jusqu'à l'année passée, ma femme, ma fille et moi avions l'habitude de partir 2 fois par an en vacance. Nous profitions du fait que notre fille n'était pas en âge d'obligation scolaire pour partir une fois au printemps et une autre en automne ce qui nous permettait, étant hors saison, de partir à moindre frais, mais aussi de visiter des régions beaucoup trop chaudes en juillet-août comme Calpe en Espagne ou Hurghada en Egypte.

Etant donné que Kristen est désormais rentrée en primaire en septembre dernier, finies les vacances hors-saison, bonjour celles à tarif plein.
Et comme l'an passé, nous ne sommes parti qu'une seule fois, si on excepte un séjour de 3 nuits chez l'ami Mickey à Paris, cela nous a permis de faire des économies. L'idée nous est donc venue, après Aruba en 2004 et les Seychelles en 2008, de nous offrir un nouveau voyage de rêve.

Après avoir consulté un premier catalogue, nous avons fait une première sélection: le Costa Rica, un safari suivi d'un séjour plage au Kénya ou l'Asie du Sud-Est. Et comme les 2 premières destinations figuraient sur un continent déjà visité, nous avons finalement fait le choix de l'Asie du Sud-Est.
Pour la détermination du pays de destination, nous ne voulions pas partir en Thailande car non jugions cette destination un peu trop bateau. Je veux dire que la majorité des personnes qui partent en vacances dans le Sud-Est asiatique choisissent la Thailande tout comme ceux qui veulent partir dans les Caraïbes choississent en grande majorité la République Dominicaine.
Ne voulant pas faire comme tout le monde, restait 3 pays que nous avions apprécié découvrir lors d'un Pékin Express: le Laos, le Cambodge et le Vietnam.

Après avoir consulté de nouveaux catalogues et fait des recherches sur internet, j'y ai trouvé le voyage que nous recherchions: le Vietnam et ses plages 3*, le 3* faisant référence au niveau des hôtels proposés, que l'on peut réserver chez différentes agences web comme opodo ou ecotour.com, par exemple, la moins chère le jour ou j'ai fait ma recherche. Un circuit découverte qui commence dans le nord (Hanoi, la baie d'Halong et Nin Binh, la baie d'Along terrestre), qui se poursuit, après un transfert en avion, à Ho Chi Minh Ville pour une découverte de la ville et du delta du Mékong et qui se termine par un séjour plage.

Enfin presque ce que nous cherchions car ce séjour était un peu trop long (17 jours) ce qui nous empêchait de le caser durant les vacances de Pâques. Mais comme je ne tenais pas à réserver par internet, histoire d'avoir un contact en Belgique vers qui me retourner en cas de problème, nous sommes allé à l'agence de voyage ou nous avions réservé nos vacances en Egypte. Nous leur avons expliqué ce que nous cherchions et après avoir regardé les brochures de plusieurs voyagistes qui tous proposaient des circuits de minimum 10 jours, avec possibilité d'extension plage de 4, la responsable nous a finalement parlé de Jet Air et de ses mini circuits de 4 jours/3 nuits à combiner comme on veut, y compris avec séjour plage.

Nous avons donc fait une première demande de prix avec le module Hanoi et la baie de Halong suivi de celui des marchés de Mékong pour terminer par un séjour plage. Le prix proposé, plus important que notre budget, et le fait que le séjour plage se limitait à 4 jours pour 7 à 8 jours de visites alors que finalement nous préférions plutôt un rapport 1/3 2/3 nous a amené à faire une seconde proposition en remplaçant le second module par une prolongation du séjour plage. D'une pierre deux coups: le budget est bien tombé tandis que la durée du séjour plage a doublé.

Et au final, comme j'ai pas mal lu des louanges pour Nin Binh et la baie de Halong terrestre, nous avons décidé d'ajouter un jour à Hanoi au dépend du séjour plage.

En résumé (c'est ici que commence la version courte), notre séjour définitif se compose donc comme suit:

jour 1: départ de l'aéroport de Zaventem (Bruxelles) avec Brussel Airlines pour Charles De Gaulle (Paris) et embarquement pour Hanoi avec Vietnam Airlines.
Jour 2: arrivée à Hanoi à 6h35' locale et découverte de la ville
Jour 3: départ pour la Baie de Halong et croisière d'une nuit sur une jonque
Jour 4: fin de la croisière et retour à Hanoi (le détail des jours 2 à 4 peut se trouver ici)
Jour 5: journée supplémentaire pour découvrir Nin Binh... le seul jour non organisé par Jet Air et pour lequel je devrais réserver via une agence locale
Jour 6 à 12: transfert en avion vers Ho Chi Minh Ville (ex Saigon) suivi d'un transfert à l'hôtel Bue Ocean Resort sur la plage de Mui Né, près de la ville de Phan Thiet.
Jour 12 dans l'après-midi: retour à Ho Chi Minh Ville et embarquement pour Paris
Jour 13: arrivée à Charles De Gaulle et transfert à Zaventem, toujours en avion.

Ce petit voyage va nous couter la modique somme de 5300 euros.
En sachant que plus de la moitié de cette somme part en billet d'avion, nous aurions pu payer aux environs de 4500 euros mais il nous aurait fallu transiter par Varsovie (avec la compagnie Lot) ou par Moscou (avec l'Aeroflot). Nous avons choisi le confort (dont le vol direct au départ de Paris est un élément important) ... et la sécurité (Vietnam Airlines faisant partie des compagnies sures).
Pour ce prix, nous avons droit à la pension complète durant le mini circuit tandis que nous avons opté pour la formule petit déjeuner durant le séjour plage car nous avons lu que cela nous reviendrais nettement moins cher de nous restaurer dans les petits restos environnants.

17/05/2011

Nos prochaines vacances: le Sud Ouest et la Normandie. Enfin !

Après 2 rendez-vous manqués (voir l'explication ici), nous allons enfin découvrir Biarritz et sa région, ainsi que la Normandie, du côté de Deauville. Deux régions de France que, ni Maud, ni moi, n'avons encore visitée. Car comme prévu au moment du choix de partir l'an passé en Egypte, c'est la que nous passerons nos prochaines vacances de printemps toutes proches. Les dernières à cette période de l'année avant longtemps puisque la rentrée en primaire de notre fille, en septembre prochain, ne nous permettras plus de partir hors saison avant un gros paquet d'année.

Je me suis donc mis à la recherche d'une location dans ces 2 régions et pour ce faire, je me suis connecté à mon site préféré en ce qui concerne les locations de vacances entre particuliers, abritel.

Très vite, en recherchant sur le littoral des Pyrénées Atlantique, je suis tombé sur un appartement qui a constitué un coup de coeur immédiat. Même si, alors que nous sommes plutôt villa, il s'agit d'un appartement, qui plus est situé au 4è étage sans ascenseur. Mais sa décoration originale, son balcon avec vue sur mer et son prix intéressant nous ont convaincu de le choisir. C'est ainsi que nous passerons une première semaine à Hendaye, ville frontière avec l'Espagne située à une trentaine de kilomètre de Biarritz.

Pour suivre, comme je n'ai pas trouvé ce que je cherchais sur abritel, je me suis tourné vers un autre site qui risque de devenir mon deuxième site fétiche du genre car il propose pas mal de locations à prix raisonnables. Il s'agit des Logis de France. Certes la plupart des locations proposées ne sont pas situées sur le bord de mer puisque le principe des logis est de proposer des logements à la campagne. Mais j'ai fini par dégotté une jolie petite maison sise à Ablon, non loin d'Honfleur. A distance très raisonnable de la côte normande et en particulier des plages de Cabourg ou de Deauville qui constitue la région de destination voulue.

En résumé, après plusieurs vacances passées en hotel ou en villa, chaque fois avec piscine, nous alternerons cette fois avec une semaine en appartement à la mer et une semaine en maisonnette à la campagne (même si nous aurons l'occasion de nous rendre également à la mer plusieurs fois).

30/10/2010

Repas courgette, de l'entrée au dessert

Traditionnellement, quand ma maman et mes soeurs rentrent de vacances nous les invitons à dîner le lendemain. Habituellement, elles partent en location d'un samedi à l'autre et nous nous retrouvons le dimanche midi. Cette fois par contre, elles ont choisi un séjour à l'hôtel avec retour un mardi. Ma plus jeune soeur et sa famille, en voiture, mon autre soeur et ma maman, en avion.

Pas de retrouvailles possibles le dimanche midi suivant vu la grosse fête de famille, sujet de mon prochain article, qui nous attendait le samedi. Cela aurait fait beaucoup de prévoir un autre repas après avoir bien bu et bien manger une partie de la veille. Maud et moi avons donc décidé d'inviter à souper ma maman et ma soeur Laurence que je suis allé rechercher à l'aéroport de Charleroi plus tôt dans l'après-midi.
Pour mon autre soeur, il y aura d'autres occasions car, vu qu'elle rentre d'Italie en voiture, elle fait le voyage en 2 jours et ne sera de retour que le lendemain soir. En plus, en bons belges qu'ils sont, surtout leur ainé, ils préfèreront sûrement faire un tour à la friterie plutôt que manger plus traditionnel.

Sachant que, sans être vraiment au régime, nous surveillons notre ligne tandis que ma maman m'avait signalé qu'ils mangeaient trop à l'hôtel étant donné qu'ils se trouvaient dans un établissement familial ou la cuisine l'était tout autant avec entrée-plat-dessert midi et soir et évidemment des pâtes 2x par jour, j'avais donc l'intention de proposer un repas light.

Et vu que ma maman a planté 5 plants de courgettes dans son jardin, qu'en son absence j'en ai récolté une petite vingtaine et que j'ai moi même 3 plants dans mon jardin qui donnent eux aussi très bien, la courgette, légume light par excellence, s'est imposée tout naturellement pour constituer le menu.

J'ai donc préparé une bonne soupe de courgettes, qui, finalement, n'était pas spécialement light puisque j'ai fait revenir des oignons dans de la margarine, que j'y ai ajouté, outre des courgettes, 2 petites pommes de terre, du bouillon et une fois la soupe mixée, du lait au lieu de crème fraiche tandis que Maud suggérait, pour encore l'améliorer d'y ajouter une pointe de curry.
Un délice comparé à la vraie soupe de régime que j'avais préparée quelques jours plus tôt avec seulement de la courgette, du bouillon et de l'eau ce qui n'était déjà pas si mauvais.

Pour le plat, la semaine précédante, j'ai beaucoup apprécié la recette de courgettes farcies au poisson que Maud m'a fait découvrir. Je lui ai donc proposé d'en refaire ce qu'elle a accepté. Elle l'a, ici aussi, améliorée en la saupoudrant, avant cuisson, de fromage râpé.

Article 187 - Flan de courgette sucré.jpg

Et comme j'étais dans mon trip courgettes et que cela fait longtemps que j'ai envie de faire des repas à thème autour d'un ingrédient ou d'une catégorie d'ingrédients, je me suis connecté sur internet pour savoir s'il n'y aurait pas des desserts à la courgette. J'en ai trouvé beaucoup alliants les courgettes et le chocolat et quelques flans. Et moi qui suis très chocolat et pas très flan, c'est pourtant le flan aux courgettes illustré sur la photo ci-dessus qui a suscité mon intérêt, je dirais même mon engouement qui n'était pourtant pas partagé par Maud. Elle a toutefois accepté, à contrecoeur m'avouera-t-elle plus tard, de jouer le jeu en réalisant cette recette.

Au moment de le servir, elle s'est d'ailleurs dédouanée, insistant sur le fait que c'était encore l'un de mes délires. Pourtant, tout le monde a été agréablement surpris et elle a bien dû admettre que ce dessert, qui ne goutait pas la courgette mais ressemblait plus à du pudding, était excellent.

20:26 Écrit par slumle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courgette, soupe, poisson, flan, vacances |  Facebook |

30/06/2010

AndEspAve - Premier bilan et promesse habituelle

Beaucoup plus tard que prévu, me voila de retour sur ce blog. Ce qui n'a rien d'étonnant pour qui me connait car si je finis toujours par faire les choses, j'attends souvent la dernière minute.

Les vacances se sont très bien passées. Elles sont d'ailleurs à ranger parmi les meilleures de ces dernières années. Surtout le volet espagnol car, outre une villa de rêve, nous y avons eu un temps idéal. Jugez plutôt: 25 à 32°, pas de pluie, si on excepte une soirée d'orage, et l'eau de la piscine qui, de 25° le matin, montait à 27 l'après-midi.

AndEspAve, le premier 'mot' du titre de cet article, est le nom générique que j'ai donné à nos vacances de printemps 2010. Il est constitué des 3 premières lettres de chaque pays ou région visités, à savoir Andorre, Espagne et Aveyron.

Pour la petite histoire (c'est une expression qui revient de temps en temps dans mes articles, j'en suis conscient, mais je l'aime bien), je ne compte pas donner ce genre de nom farfelu à chacune de nos vacances. Je l'ai fait pour la seule et unique autre fois l'an passé. Je parle ainsi de HonCroSlo pour évoquer celles en Hongrie, Croatie et Slovénie qui étaient les premières que nous passions dans différents pays. Dans les autres cas, je continue à parler en terme de pays (Italie 2006, Seychelles 2008) ou de régions françaises (Alsace 2007, Bretagne 2008) même si, en Italie et en Bretagne, nous avions également séjourné dans deux endroits distincts.

Pour en revenir à la raison d'être de cet article, le temps des promesses est venu et, comme pour les autres périodes de vacances passées depuis la création de ce blog, soit la Bretagne en septembre-octobre 2008 et HonCroSlo en mai-juin 2009, j'ai l'intention de poster plusieurs articles les relatant. Avec la différence que cette fois, je crois être plus motivé dans mon envie d'aller au bout de mes idées pour laisser, particulièrement pour moi et ma famille, un récit écrit de cette période magnifique, quitte à étaler la publication de ces articles sur plusieurs mois vu que depuis le début de l'année, et cela risque de perdurer pendant un certain temps, je n'ai plus autant de temps qu'avant à consacrer à mon blog.

Ces articles viendront donc s'intercaler, au compte goutte, entre ceux concernant l'actualité du moment. Histoire de ne pas me retrouver, comme ces derniers mois, avec des articles postés avec plusieurs semaines de décalage parce que je voulais en respecter la chronologie. Ils resteront toutefois facilement identifiable en figurant dans la catégorie "Vie Perso - Voyage" avec un titre commençant par le préfixe 'AndEspAve -'.

Pour inaugurer cette série d'article, un premier va suivre dont, exception qui confirme la règle, le titre ne sera pas préfixé car il se veut un clin d'oeil à celui intitulé "Tobos, otok, borovnica" consacré aux mots de hongrois, de croate et de slovène que j'avais retenu de mes vacances précédantes.

24/05/2010

Blog en vacances pour une quinzaine (3)

A peine remis à jour, ce blog va de nouveau entrer en léthargie pendant une bonne quinzaine de jours. Mais cette fois pour la bonne cause puisque, comme signalé à la fin de l'article précédant, je pars en vacances demain.

Prochain article prévu autour du 12 juin.

23:09 Écrit par slumle dans Vie du blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vacances |  Facebook |

14/06/2009

Retour plus tardif que prévu

Voila, je suis bien rentré de vacances dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 juin comme prévu, le titre de l'article évoque simplement le temps que j'ai mis à le poster (une semaine après mon retour) alors que dans le précédant j'évoquais plutôt la date du 10 juin.

Ce temps s'explique par toutes les occupations que j'ai eues depuis.
Ainsi, après un voyage retour de 1300 km en 16 heures, j'ai rentré la voiture dans le garage sans la décharger afin d'aller rapidement au lit.
Le lendemain, dimanche, a donc été consacré au rangement, aux lessives, à une visite chez ma maman et mes soeurs et à un peu de repos, le jour suivant, lundi, au nettoyage de la maison et le surlendemain, mardi, à une visite à Liège dans la famille de ma femme.
Mercredi, le 10, nous avons d'abord monté la petite maison de notre fille, offerte pour son quatrième anniversaire, peu avant notre départ, puis j'ai travaillé dans le jardin, histoire de planter mes tomates, courgettes et potiron (voir un article précédant), tondre la pelouse et enlever les mauvaises herbes. Ce n'est qu'en fin de journée que j'ai fini par allumer mon PC, 3 jours après mon retour, un record. D'autant que si, dans l'absolu, ce fut un plaisir de rester 3 semaines sans toucher à un ordinateur, j'avais quand même hâte de consulter mon compte sur 1jour1pari dont je suis encore accroc, 16 mois plus tard.
J'ai donc passé l'essentiel de ma journée de jeudi sur mon PC, a faire, entre autre, quelques paris, à remettre mes statistiques à jour, mais aussi à consulter mes boîtes mail.
Enfin, vendredi, nous avons fait quelques grosses courses chez Leader Price et Carrefour tandis que j'ai également passé un peu de temps pour "réparer" le pc de ma femme qui était infecté par un malware se faisant passer pour un anti-virus signalant une grosse infection et qui provoquait, outre l'apparition régulière de messages intempestifs, l'impossibilité de se connecter à internet, excepté pour commander la soi-disant solution, payante évidemment, de cette anarque.

Ce n'est donc finalement que ce samedi matin, peu de temps avant d'aller promener au marché de Nivelles, histoire de profiter d'une belle journée ensoleillée, bien trop rare en Belgique actuellement, que le temps, mais surtout l'inspiration, m'est venu pour écrire cet article. J'ai ainsi effectué un premier brouillon rapide avant de partir. Restait à rédiger l'article définitif ce qui est maintenant chose faite.

Durant ce voyage loin des tracas et des contraintes de la vie quotidienne, j'ai pas mal songé à tous les articles que je pourrais écrire sur le sujet et j'ai pris la résolution de prendre le temps de les poster tous, histoire de ne pas faire comme la dernière fois, en septembre dernier, ou, au retour de nos vacances en Bretagne, j'avais annoncé plusieurs articles sur le sujet qui n'ont toujours pas vu le jour.

Aujourd'hui, maintenant que je suis revenu dans la vie réelle depuis à peine une semaine, je ne suis plus aussi sûr de pouvoir tenir cet engagement, surtout en regard de la semaine que je viens de vivre. D'autant qu'il s'agissait toujours d'une semaine de congé !
Le fait de poster cet article en retard par rapport aux prévisions est déjà un signe tendant à indiquer que ce sera dur. Mais j'espère y arriver.
En attendant, armez vous de patience car je dois d'abord faire le tri de mes photos de vacances. Plus de 900 ...

20/05/2009

Blog en vacances pour une quinzaine (2)

Pour la seconde fois après mes vacances en Bretagne, pour lesquelles, je sais, il me reste des articles à poster, je vais délaisser mon blog l'espace, cette fois, de presque 3 semaines. Je pars en effet demain pour 18 jours en Hongrie, en Croatie et en Slovénie, comme annoncé dans un article précédant.

Je ne manquerais pas à mon retour de poster quelques articles rendant compte de ce voyage, probablement aux environs du 10 juin.

12:21 Écrit par slumle dans Vie du blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bretagne, hongrie, slovenie, vacances, croatie |  Facebook |

03/04/2009

Ma découverte de la musique country avec Sugarland et Dixie Chicks

Moi qui suis déjà très éclectique concernant mes gouts musicaux (même si cela ne veut pas dire que j'apprécie tout), j'ai récemment découvert que j'appréciais un style musical supplémentaire la musique country qui n'est pas, contrairement aux Etats-Unis notamment, très diffusée chez nous.

J'aimais déjà ce genre de morceau, lorsque, de temps en temps, j'en entendais un à la radio. Mais depuis l'année dernière, mon gout pour cette musique a pris une autre dimension.

Article 86 - Sugarland

Cela a vraiment commencé lorsqu'un collègue m'a fait découvrir (Sugarland),  un groupe de country qu'il avait vu dans un épisode d'une série américaine ou ils interprétaient leur propre rôle en donnant un concert dans un café.
Ils ont sortis 3 albums en 2004, 2006 et 2008. j'ai eu l'occasion d'écouter les 2 premiers et j'ai particulièrement apprécié le premier, Twice the speed of live dont voici un extrait live en duo avec Bon Jovi, Just might (Make me believe).

 

J'avais ensuite beaucoup apprécié le canal musical country dans l'avion Air Seychelles Paris - Mahé lors de mes avant-dernières vacances.

Et ce midi, alors que je recherchais une vidéo sur l'émission de M6 Le convoi de l'extrême, j'ai eu un nouveau coup de coeur en découvrant celle-ci.

Non pas pour le film qui est de faible qualité ni pour le road-train, même si cela reste toujours impressionnant mais pour la chanson d'accompagnement: wide open spaces.

Article 86 - Dixie Chicks

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai donc fait une recherche et découvert qu'il s'agissait d'une chanson des (Dixie Chicks), un groupe de 3 filles qui ont déjà réalisé, entre 1990 et 2006, (7 albums studio et 1 live) qui ont cartonnés, se classant à chaque fois premier au hits parade américain, canadien et australien de la country, leur dernier album étant même premier aux hits parade de ces 3 pays toute musique confondue.

Ci-dessous, le clip de Wide open spaces.

En réalisant cet article, j'ai découvert que Sugarland avait, lors d'un concert, interprété la chanson The way it is de Bruce Hornsby extrait de l'album du même nom datant de 1986 ... un album que j'ai adoré à l'époque au point de l'acheter.
Comme quoi la musique country n'est pas une découverte pour moi mais plutot une redécouverte.

22/03/2009

TomTom XL Traffic Europe 31, mon nouveau gps

Ca y est, je me suis enfin décidé et j'ai choisi dans la gamme TomTom, le XL Traffic Europe 31.

Article 84 - TomTom et accessoires

Il faut savoir que je n'avais plus de gps depuis que j'avais vendu ma Toyota puisqu'il s'agissait d'un appareil embarqué et que je n'avais pas fait le choix de cette option lors de l'achat de ma nouvelle voiture.

A l'époque, on ne parlait pas encore beaucoup des gps portables et comme Toyota proposait le gps intégré et les jantes alu pour 500 euros au lieu de 1500 (si je me rappelle bien), le choix coulait de source.
Tout comme cette fois, il était logique d'abandonner le gps embarqué puisque cette option, sur ma Peugeot, était facturée à plus de 1000 euros alors que les gps portables haut de gamme coutent dans les 300 à 400 euros.

Adieu donc, les petits avantages qui étaient que je ne l'oubliais jamais (vu qu'il était intégré dans la voiture), que je n'avais pas à le recharger (et par corollaire, que je n'oubliais jamais de le faire) et enfin que je ne risquais pas de me le faire voler (à moins qu'on ne vole la voiture).
Mais bonjour la possibilité de l'utiliser dans une autre voiture que la mienne (celle de ma femme par exemple), ou encore en mode pédestre (ce sera très utile pendant les vacances, autant pour trouver les endroits à visiter que pour ensuite, au retour, retrouver la voiture).

N'y connaissant rien, je ne savais pas vers quelle marque me tourner. Je savais juste que TomTom était leader sur le marché mais leur look ne me plaisait que moyennement. Je n'aimais pas le haut du cadre arrondi et préfèrais les lignes des Garmin et, surtout, celles plus carrées des Mio.
Je me suis donc documenté sur internet pour savoir quels étaient les éléments à comparer lorsqu'on achète un gps. J'ai également consulté plusieurs sites comparatifs. La plupart mettaient en avant les TomTom et légèrement derrière, les Garmin.
J'en ai également discuté autour de moi et chaque fois, les conseils étaient les mêmes: "choisi un TomTom" car soit l'interlocuteur était une personne déçue de son gps d'une autre marque et qui avait par la suite vu un TomTom en fonctionnement, soit un possesseur de TomTom qui avait eu auparavant un gps d'une autre marque soit encore une personne qui avait entendu ce genre de commentaire de ses connaissances.

J'ai donc décidé de faire fi de mon léger problème vis à vis du look et de me tourner vers TomTom. Restait à choisir le modèle parmi leur gamme très étendue, avec des prix allant de 149 à 429 euros.
Dans un premier temps, moi qui avait un gps qui m'indiquait juste, outre le temps et la distance restante, la prochaine direction à prendre (représentée par une simple flèche) et la distance avec, 400 m avant ce point, un plan un peu plus complet, j'ai été agréablement surpris et très intéressé par toutes les fonctionnalités que proposent les gps actuels.
Mais après réflection, je me suis dit que n'importe quel gps actuel était autrement plus perfectionné que mon ancien et que, vu l'utilité que j'en avais (partir en vacances, me rendre de temps en temps dans un nouvel endroit comme un restaurant, un magasin, le domicile d'une nouvelle connaissance ou encore un club de tennis inconnu pour y participer à un tournoi) et sachant que je n'avais même pas pris la peine de mettre à jour une seule fois en 4 ans mes cartes, je n'avais pas besoin du haut de gamme.
Comme je voulais un appareil me proposant les cartes de l'Europe de l'Ouest et de l'Est (vacances prochaines en Hongrie, Croatie et Slovénie obligent), j'ai donc choisi le gps le moins cher de la gamme qui proposait cette option, soit le XL Europe 31 Traffic, 31 étant le nombre de pays repris, dont les 3 évoqués, Traffic signifiant qu'il bénéficie du radio traffic, un système qui signale au gps les ennuis de circulation (bouchons, travaux, accidents) sur l'itinéraire choisi, lui permettant, si je le désire, de me proposer un itinéraire de remplacement plus court, en temps, que le temps prévu pour traverser ces zones problèmatiques.
Cette option, j'aurais eu tort de m'en priver vu que le XL Europe 31 Traffic est actuellement proposé au même prix que le XL Europe sans Traffic.

N'ayant pas vraiment besoin de mon nouveau gps avant mon départ en vacances en mai, j'attendais donc une offre promotionnelle intéressante. Celle-ci est arrivée la semaine écoulée, 249 euros pour l'appareil avec une housse de rangement gratuite (d'une valeur de 25.90 euros).

Pour l'anecdote, figurez vous qu'elle émanait des magasins Carrefour. Entre eux et moi, c'est une relation d'amour/haine (voir mon article précédant). Mais je ne vais quand même pas me priver de leurs offres intéressantes et du fait qu'entre autre, avec leur carte Happy Days, devenue depuis mercredi passé (le 18 mars) Bonus, ils sont parmi les plus intéressants du marché.

Hier, juste après l'achat, j'ai déjà eu l'occasion d'apprécier l'engin qui n'a rien de comparable avec mon ancien. Cet après-midi, je l'ai testé sur la route pour aller de chez moi à chez mes parents et je suis déjà conquis par mon nouvel achat.

03/02/2009

Histoires de régime et démarrage d'un nouveau

Depuis bientot 20 ans, l'été terminé, je prends du poids. Presque chaque année, j'entame donc dans le courant du mois de février ou mars, un régime plus ou moins long en fonction du nombre de kilos à perdre.

Cette année, j'ai décidé de le commencer dès ce lundi 2 février car il s'agira d'un régime longue durée puisque pour la deuxième fois de ma vie j'ai dépassé les 100 kilos (pour une taille de 1m86).

Mes deux périodes au-dela des 100 kilos.

La première fois, c'était il y a 4 ans, en 2005, année de naissance de ma fille. Je n'avais pas fait régime l'année précédante et avait donc abordé l'été avec un petit excès de poids lorsqu'en septembre tombait la bonne nouvelle: ma femme était enceinte. Elle qui n'est pas vraiment attirée par le sucré et qui n'apprécie pas les patisseries a alors commencé à vouloir régulièrement en manger. Sans oublier que ses envies récurrentes pour les pâtes et surtout les pizzas étaient toujours présentes. Moi qui suit gourmand, je ne pouvais décemment pas la laisser tomber et c'est ainsi qu'alors qu'elle ne prenait que 6 kilos pendant sa grossesse (il faut dire qu'elle fut aidée par l'arrêt d'un médicament qui lui avait fait prendre du poids), moi, j'atteignais alors le poids record de 105.7 kg soit 15 kg pris pendant le même laps de temps et 20 kg en trop vu les quelques kilos superflus présents au départ.

Il m'a fallu une année pour les perdre puisque j'ai fait régime en 3 périodes entrecoupées d'une part de 4 semaines de congé dont 10 jours de vacances en Provence et d'une autre période plus longue s'étalant de début novembre, moment ou nous avons passé un week-end à la mer (Coxyde), jusqu'à mi-janvier, histoire de profiter des bons mets que l'on ne trouve qu'en période de fin d'année parmi lesquels cougnolles, boudins et autres pâtés.
Lors de la première période s'étalant du 1er juin au 28 juillet, j'ai perdu 12.4 kg en moins de 2 mois pour me retrouver à 93.3 kg ! J'ai ensuite repris le régime le 24 août avec un poids de 96.5 kg (soit 3.2 kg repris pendant les vacances ce qui restait raisonnable) pour retomber à 87.7 kg le 27 octobre (soit 8.8 kg perdus en 2 mois). Après une nouvelle période de neutralisation du régime, j'ai finalement repris le 30 janvier 2006 pour la dernière phase après être remonté à 95.6 kg (et oui, 3 mois sans régime et sans sport étaient passés par la) et le terminer le 6 mai après avoir de nouveau perdu 11.8 kg en un peu plus de 3 mois.
Un an plus tard, je ne pesais donc plus que 83.8 kg. Mission accomplie.

Aujourd'hui, la situation est un peu différente même si, comme en 2005, je n'ai pas fait régime l'année passée. En fait, après le régime de 2005-2006, je n'ai pas vraiment arrêté continuant à me surveiller et à éviter certains aliments. Résultat, Maud et moi en avons eu un peu assez de toujours devoir nous priver et nous avons décidé de ne plus faire attention pendant quelques temps pour reprofiter des bons petits plats qu'elle cuisine et des bonnes "choses" de la vie (un paquet de chips par ci, une patisserie par la, un gratin ou encore une bonne "crasse" avec des frites). Et comme cela fait maintenant 3 ans que je continue à faire du sport (de la course à pied) pendant l'hiver (avant, j'arrêtais complètement le sport pendant cette période), je n'ai finalement repris que 2 ou 3 kg.
Malheureusement, en mai de l'année dernière, je me suis blessé au ménisque (un soir, suite à une flexion pour récupérer un aliment dans le tiroir du bas du congélateur, j'ai entendu un crac dans mon genou sans que ça me fasse mal sur la durée, je me suis couché peu après mettant ainsi mon genou au repos mais le lendemain, il s'est mis à gonfler tout au long de la journée) m'obligeant à arrêter de courir pendant près de 3 mois et m'empêchant de jouer au tennis (une seule partie sur toute la saison, cela fait cher la cotisation). Quelques mois plus tard, en octobre, alors que je n'avais pas encore retrouvé mon rythme de croisière en course à pied, j'attrappais une pharyngite, m'obligeant de nouveau à 2 semaines d'arrêts. Et voila comment je me suis mis à reprendre au fil des mois 7 à 8 kg. Ajoutez à cela 2 ou 3 kg pris pendant les fêtes et encore 1 ou 2 pendant la période de "préparation du régime" et voila comment je me retrouve avec une bonne quinzaine de kilos à perdre puisque je démarre le régime ce lundi avec un poid de 102kg tout rond... après être monté à la mi-janvier, 2è record personnel, à 102.9 kg. Heureusement, la grippe est passée par la et la perte d'appétit m'a permis de déjà perdre presque 1kg.

Quand je parle de préparation de régime, il s'agit de la période de quelques semaines pendant lesquelles on essaye de vider le frigo et les armoires des aliments qui ne sont pas régime et pendant laquelle on fait le plein des mets dont on devra se priver pendant le régime. Donc pizza, friterie, quick, cassoulet, choucroute... une période de gavage donc que je m'autorise vu la facilité que j'ai à perdre du poids.
Une période qui trouve sa justification lors d'un régime précédant: le vendredi précédant le début du régime, j'ai eu une envie de frites. L'organisation de mes menus ne m'a pas permis d'assouvir cette envie. Je me suis dis qu'elle passerait et elle n'est pas passée. Bilan, j'ai fait un début de régime avec une grosse envie de frites. L'horreur ! Depuis, je fais le nécessaire pour éviter cette situation désagréable.

Pour en revenir à mon régime actuel, il est prévu cette fois en 2 phases entrecoupées d'une période de 3 semaines pendant lesquelles nous partirons en vacances (la période exacte et surtout l'endroit sont encore à déterminer): de ce 2 février à la mi-mai, histoire de perdre 10 à 12 kilos, suspension de mi-mai à début juin et enfin, un mois et demi de régime pour perdre les 4  à 6 kilos encore à perdre et les éventuels kilos pris en vacances et ainsi atteindre le poids désiré (86 kg).

Historique de l'évolution de mon poids.

En fait, je n'ai pas toujours du m'astreindre un régime pour garder mon poids de forme. Poids de forme qui a d'ailleurs évolué au fil du temps. Ainsi, à 20 ans, je pesais autour des 72-73 kg et je n'avais aucun problème de poids, pouvant manger ce que je voulais sans grossir. Il faut dire que je brulais ces calories puisque je faisais pas mal de sport (vélo, tennis et foot entre copains) et que j'allais à l'école à pied (1200m) en rentrant le midi (soit près de 5km par jour pour les 4 trajets), la marche à pied étant mon mode de locomotion. Ainsi, par exemple, pour aller au cinéma, je faisais 4 km aller-retour. Et à cette époque, j'y allait une à deux fois par semaine.

Lorsque j'ai fait mon graduat, j'avais moins de temps pour mes loisirs et pour pratiquer le sport mais je compensais en me déplaçant beacoup plus. Si le matin, mon père me conduisait à la gare de La Louvière, une fois arrivé à Charleroi, ou se trouvait l'UT, mon école, j'avais 2km à pied pour la rejoindre. Pareil le soir pour rentrer plus encore 2km pour revenir à la maison depuis la gare de La Louvière.

A 20 ans, après quelques mois de travail, j'ai été appelé sous les drapeaux pour effectuer mon service militaire. J'ai vu ma dose de sport augmenter en flèche mais j'ai malgré tout été démobilisé, 8 mois plus tard, avec 4 ou 5 kilos de plus suite à une mauvaise alimentation (voir l'explication dans le prochain article).

Pour la première fois de ma vie, j'avais pris du poids et mon poids de forme est ainsi passé à 77-78 kg.

Ensuite j'ai repris le travail, acheté une voiture et au revoir l'exercice gratuit que constituait la marche à pied. Pendant les années qui ont suivi, je ne faisais donc plus de sport en hiver et je prenais quelques kilos que je perdais facilement dès le retour des beaux jours une fois que je reprenais le sport. 

Malheureusement, cela ne devait pas durer et à l'approche de la trentaine, le sport ne me permettait plus que de ne pas prendre du poids pendant l'été. Pour perdre les kilos pris durant l'hiver, je devais me résoudre à suivre un régime. Mon poid de forme tournait à ce moment autour des 81-82 kg.

Depuis que j'ai franchi une nouvelle dizaine et atteind la quarantaine, la pratique du sport ne me permet même plus de garder la ligne. Même les étés ou je pratique beaucoup de sport, je prend 1 ou 2 kilos. Mon poids de forme a encore augmenté légèrement pour se porter aujourd'hui à 85-87 kg.

Description de mon régime type.

J'ai toujours effectué des régimes de mon invention même si, l'espace de quelques années, j'ai suivi le fameux régime soupe.

Mes régimes sont basés sur le bon sens: réduction des quantités, suppression des graisses et des sucres et suppression de tout grignotage hors repas avec 5 ou 6 périodes de repas: à 9h pour le déjeuner, à 11h pour une collation (fruit ou yoghourt), à midi pour le diner (2 tartines avec garniture légère), à 16h pour une seconde collation (fruit ou yoghourt) à 18h pour le souper (plat chaud) et éventuellement à 20h pour un dernier petit en-cas (de nouveau fruit ou yoghourt).

Mes premiers régimes étaient constitués pour le plat principal essentiellement de crudités (carottes rapées, céleri rave, ...) accompagnés parfois simplement d'un oeuf cuit dur. Ma mère les appelait régime "crève-la-faim". Et c'est vrai que j'avais faim. Ils avaient le désavantage de ne pas offrir du plaisir à manger, d'autant que je ne m'autorisais aucun écart. Leur avantage est que je perdais relativement vite.

Ensuite, je suis passé au fameux régime soupe aux choux qui consistait à pouvoir boire à volonté de la soupe faite à base, outre le choux, d'oignons, de carottes, de céleris, de poivrons, d'ail, de curry et de bouillon dégraissé accompagnée d'une catégorie d'aliment en fonction du jour de la semaine: des fruits le lundi, des légumes le mardi, des fruits et des légumes le mercredi, des bananes et du lait écrémé le jeudi, du boeuf (300 à 600 gr) et des tomates le vendredi, du boeuf encore et des légumes verts le samedi et du riz brun, des fruits et des légumes le dimanche. Ce régime garantissait 3 à 5 kg perdus par semaine mais il était très contraignant et ne pouvait d'ailleurs pas être suivi, médicalement parlant plus de 2 semaines consécutives. De plus, la reprise de poids après le régime était aussi évoquée. Normal, je me suis laissé dire que ce régime était donné dans les hôpitaux aux patients en surpoids qui devaient absolument maigrir rapidement en vue d'une opération. Son objectif ne serait donc pas de garder durablement la ligne.

J'en suis donc revenu à ma manière de faire régime en l'assouplissant, histoire de prendre plus de plaisir à manger.

Depuis que j'ai rencontré Maud qui est une férue de calcul de calories, j'ai amélioré mon régime en y ajoutant la notion de calories justement. Les premières années, je calculais toutes celles que j'ingérais pour ne pas dépasser 1500 par jour (sachant que l'apport journalier normal recommandé pour une femme est de 2000 et pour un homme de  2200 ou 2500). Maintenant, j'ai appris a estimé les calories de la plupart des aliments habituels, et je fais donc un calcul approximatif. Je demande juste à ma femme de me calculer les calories du plat chaud qu'elle prépare le soir. Car c'est la la nouvelle donne de mon régime et ce qui permet de tenir longtemps, désormais je peux également manger de succulents plats préparés et ne plus me contenter de crudités avec un morceau de viande simplement grillé.

 

J'ai donc perdu, sur les 20 dernières années, plusieurs dizaines de kilos. Et il y en aura encore beaucoup d'autres car vu mon côté gourmet-gourmand et vu la facilité avec laquelle je perds du poids, il est hors de question pour moi de suivre un régime à vie m'empêchant de profiter de l'une des belles choses de la vie.

16/11/2008

Premières photos de Bretagne

... à voir sur le blog de ma fille.

Cela fait déjà 7 semaines que je suis revenu de vacances de Bretagne et je viens seulement de mettre à jour le blog sur ma fille avec les photos concernées.

C'est la un trait de mon caractère: je finis toujours par tout faire mais il faut parfois le temps. Par conséquent, ne désespérez pas, les articles sur mes vacances en Bretagne viendront... le tout est de savoir quand.

Pour patienter, vous pouvez toujours aller voir sur le blog de Kristen les photos que j'y ai postées pour en avoir un avant gout.

Evidemment, Kristen y est omniprésente (c'est logique vu que c'est son blog).
Vous pourrez donc y voir des photos de Dinard (avec Kristen), Quimper (avec Kristen), ...

28/09/2008

Retour de vacances et reprise de la vie de ce blog

Voila, je suis déjà (de mon point de vue) de retour après 15 jours magnifiques en Bretagne.

Pour moi, la Bretagne, c'était le pays de la pluie. J'étais donc parti avec cette idée, en me disant que j'aurai l'occasion de tester les crêperies, les spécialités culinaires locales, me reposer dans les 2 maisons que nous avions choisies confortables, faire un peu de lecture, beaucoup de pc que j'avais amené, la première semaine pour continuer, entre autre, le tri de mes photos et gérer les statistiques pour mon site de pari et la seconde pour aller sur internet.

Rien de tout cela ! A part un après-midi de pluie le jour de notre arrivée, nous n'avons pas essuyés la moindre goutte d'eau, si on excepte, le deuxième mercredi, 2 périodes de 1 à 2 minutes de très fine pluie alors qu'on était en voiture.
Ce jour à d'ailleurs était le plus mauvais, je devrais dire le moins bon, de notre quinzaine puisque gris et un peu frais. Tous les autres, nous avons eu droit à du soleil et un ciel bleu (cela devrait se voir sur les photos) et une température agréable pour la saison (18 à 20° avec une pointe à 21 et même 22° l'espace de 2 jours) qui nous permettaient de nous balader en Tee-shirt.

En poussant un peu, je dirai d'ailleurs que nous avons eu un meilleur temps que lors de nos vacances de ce mois d'avril aux Seychelles où, sur 12 jours, nous n'avions eu que 3 jours complètement secs, 2 ou 3 jours de pluie quasi continue, les autres n'étant pas mauvais, la pluie se limitant à 1h en matinée ou en soirée, voire sur le temps de midi. Tout est donc évidemment relatif.

Voila donc un petit avant-goût de ce qu'a été nos vacances. J'envisage d'en faire un compte-rendu un peu plus complet et de poster quelques photos pour montrer la beauté de la région. D'autres pourraient aussi venir avec un caractère plus insolite ou plus anecdotique.
Mais pour cela, un peu de patience car qui me connait sait que cela peut prendre du temps avant que je n'en trouve à consacrer à la chose (la preuve avec le blog sur ma fille qui est resté plusieurs mois en rade et pour lequel je viens de rattrapper mon retard, si on ne tient pas compte de ces vacances en Bretagne). D'autant que j'ai un emploi du temps un peu chargé après ces quinzes jours d'absence (je n'ai d'ailleurs pas trouvé plus tôt le temps de me connecter aujourd'hui et n'ait pas encore 'développé' mes nombreuses (plus de 1000 !) photos).

Heureusement qu'il me reste encore une semaine de congé.

Qui a dit le veinard ?

12/09/2008

Blog en vacances pour une quinzaine

Comme je l'ai signalé dans un précédent article, je pars demain en vacances en Bretagne. Une semaine du côté de Saint-Malo et une autre du côté de Quimper.

Cela signifie donc que mon blog ne va pas évolué pendant ce temps.

Revenez nombreux dans une quinzaine pour découvrir mes nouveaux articles.