03/02/2009

Histoires de régime et démarrage d'un nouveau

Depuis bientot 20 ans, l'été terminé, je prends du poids. Presque chaque année, j'entame donc dans le courant du mois de février ou mars, un régime plus ou moins long en fonction du nombre de kilos à perdre.

Cette année, j'ai décidé de le commencer dès ce lundi 2 février car il s'agira d'un régime longue durée puisque pour la deuxième fois de ma vie j'ai dépassé les 100 kilos (pour une taille de 1m86).

Mes deux périodes au-dela des 100 kilos.

La première fois, c'était il y a 4 ans, en 2005, année de naissance de ma fille. Je n'avais pas fait régime l'année précédante et avait donc abordé l'été avec un petit excès de poids lorsqu'en septembre tombait la bonne nouvelle: ma femme était enceinte. Elle qui n'est pas vraiment attirée par le sucré et qui n'apprécie pas les patisseries a alors commencé à vouloir régulièrement en manger. Sans oublier que ses envies récurrentes pour les pâtes et surtout les pizzas étaient toujours présentes. Moi qui suit gourmand, je ne pouvais décemment pas la laisser tomber et c'est ainsi qu'alors qu'elle ne prenait que 6 kilos pendant sa grossesse (il faut dire qu'elle fut aidée par l'arrêt d'un médicament qui lui avait fait prendre du poids), moi, j'atteignais alors le poids record de 105.7 kg soit 15 kg pris pendant le même laps de temps et 20 kg en trop vu les quelques kilos superflus présents au départ.

Il m'a fallu une année pour les perdre puisque j'ai fait régime en 3 périodes entrecoupées d'une part de 4 semaines de congé dont 10 jours de vacances en Provence et d'une autre période plus longue s'étalant de début novembre, moment ou nous avons passé un week-end à la mer (Coxyde), jusqu'à mi-janvier, histoire de profiter des bons mets que l'on ne trouve qu'en période de fin d'année parmi lesquels cougnolles, boudins et autres pâtés.
Lors de la première période s'étalant du 1er juin au 28 juillet, j'ai perdu 12.4 kg en moins de 2 mois pour me retrouver à 93.3 kg ! J'ai ensuite repris le régime le 24 août avec un poids de 96.5 kg (soit 3.2 kg repris pendant les vacances ce qui restait raisonnable) pour retomber à 87.7 kg le 27 octobre (soit 8.8 kg perdus en 2 mois). Après une nouvelle période de neutralisation du régime, j'ai finalement repris le 30 janvier 2006 pour la dernière phase après être remonté à 95.6 kg (et oui, 3 mois sans régime et sans sport étaient passés par la) et le terminer le 6 mai après avoir de nouveau perdu 11.8 kg en un peu plus de 3 mois.
Un an plus tard, je ne pesais donc plus que 83.8 kg. Mission accomplie.

Aujourd'hui, la situation est un peu différente même si, comme en 2005, je n'ai pas fait régime l'année passée. En fait, après le régime de 2005-2006, je n'ai pas vraiment arrêté continuant à me surveiller et à éviter certains aliments. Résultat, Maud et moi en avons eu un peu assez de toujours devoir nous priver et nous avons décidé de ne plus faire attention pendant quelques temps pour reprofiter des bons petits plats qu'elle cuisine et des bonnes "choses" de la vie (un paquet de chips par ci, une patisserie par la, un gratin ou encore une bonne "crasse" avec des frites). Et comme cela fait maintenant 3 ans que je continue à faire du sport (de la course à pied) pendant l'hiver (avant, j'arrêtais complètement le sport pendant cette période), je n'ai finalement repris que 2 ou 3 kg.
Malheureusement, en mai de l'année dernière, je me suis blessé au ménisque (un soir, suite à une flexion pour récupérer un aliment dans le tiroir du bas du congélateur, j'ai entendu un crac dans mon genou sans que ça me fasse mal sur la durée, je me suis couché peu après mettant ainsi mon genou au repos mais le lendemain, il s'est mis à gonfler tout au long de la journée) m'obligeant à arrêter de courir pendant près de 3 mois et m'empêchant de jouer au tennis (une seule partie sur toute la saison, cela fait cher la cotisation). Quelques mois plus tard, en octobre, alors que je n'avais pas encore retrouvé mon rythme de croisière en course à pied, j'attrappais une pharyngite, m'obligeant de nouveau à 2 semaines d'arrêts. Et voila comment je me suis mis à reprendre au fil des mois 7 à 8 kg. Ajoutez à cela 2 ou 3 kg pris pendant les fêtes et encore 1 ou 2 pendant la période de "préparation du régime" et voila comment je me retrouve avec une bonne quinzaine de kilos à perdre puisque je démarre le régime ce lundi avec un poid de 102kg tout rond... après être monté à la mi-janvier, 2è record personnel, à 102.9 kg. Heureusement, la grippe est passée par la et la perte d'appétit m'a permis de déjà perdre presque 1kg.

Quand je parle de préparation de régime, il s'agit de la période de quelques semaines pendant lesquelles on essaye de vider le frigo et les armoires des aliments qui ne sont pas régime et pendant laquelle on fait le plein des mets dont on devra se priver pendant le régime. Donc pizza, friterie, quick, cassoulet, choucroute... une période de gavage donc que je m'autorise vu la facilité que j'ai à perdre du poids.
Une période qui trouve sa justification lors d'un régime précédant: le vendredi précédant le début du régime, j'ai eu une envie de frites. L'organisation de mes menus ne m'a pas permis d'assouvir cette envie. Je me suis dis qu'elle passerait et elle n'est pas passée. Bilan, j'ai fait un début de régime avec une grosse envie de frites. L'horreur ! Depuis, je fais le nécessaire pour éviter cette situation désagréable.

Pour en revenir à mon régime actuel, il est prévu cette fois en 2 phases entrecoupées d'une période de 3 semaines pendant lesquelles nous partirons en vacances (la période exacte et surtout l'endroit sont encore à déterminer): de ce 2 février à la mi-mai, histoire de perdre 10 à 12 kilos, suspension de mi-mai à début juin et enfin, un mois et demi de régime pour perdre les 4  à 6 kilos encore à perdre et les éventuels kilos pris en vacances et ainsi atteindre le poids désiré (86 kg).

Historique de l'évolution de mon poids.

En fait, je n'ai pas toujours du m'astreindre un régime pour garder mon poids de forme. Poids de forme qui a d'ailleurs évolué au fil du temps. Ainsi, à 20 ans, je pesais autour des 72-73 kg et je n'avais aucun problème de poids, pouvant manger ce que je voulais sans grossir. Il faut dire que je brulais ces calories puisque je faisais pas mal de sport (vélo, tennis et foot entre copains) et que j'allais à l'école à pied (1200m) en rentrant le midi (soit près de 5km par jour pour les 4 trajets), la marche à pied étant mon mode de locomotion. Ainsi, par exemple, pour aller au cinéma, je faisais 4 km aller-retour. Et à cette époque, j'y allait une à deux fois par semaine.

Lorsque j'ai fait mon graduat, j'avais moins de temps pour mes loisirs et pour pratiquer le sport mais je compensais en me déplaçant beacoup plus. Si le matin, mon père me conduisait à la gare de La Louvière, une fois arrivé à Charleroi, ou se trouvait l'UT, mon école, j'avais 2km à pied pour la rejoindre. Pareil le soir pour rentrer plus encore 2km pour revenir à la maison depuis la gare de La Louvière.

A 20 ans, après quelques mois de travail, j'ai été appelé sous les drapeaux pour effectuer mon service militaire. J'ai vu ma dose de sport augmenter en flèche mais j'ai malgré tout été démobilisé, 8 mois plus tard, avec 4 ou 5 kilos de plus suite à une mauvaise alimentation (voir l'explication dans le prochain article).

Pour la première fois de ma vie, j'avais pris du poids et mon poids de forme est ainsi passé à 77-78 kg.

Ensuite j'ai repris le travail, acheté une voiture et au revoir l'exercice gratuit que constituait la marche à pied. Pendant les années qui ont suivi, je ne faisais donc plus de sport en hiver et je prenais quelques kilos que je perdais facilement dès le retour des beaux jours une fois que je reprenais le sport. 

Malheureusement, cela ne devait pas durer et à l'approche de la trentaine, le sport ne me permettait plus que de ne pas prendre du poids pendant l'été. Pour perdre les kilos pris durant l'hiver, je devais me résoudre à suivre un régime. Mon poid de forme tournait à ce moment autour des 81-82 kg.

Depuis que j'ai franchi une nouvelle dizaine et atteind la quarantaine, la pratique du sport ne me permet même plus de garder la ligne. Même les étés ou je pratique beaucoup de sport, je prend 1 ou 2 kilos. Mon poids de forme a encore augmenté légèrement pour se porter aujourd'hui à 85-87 kg.

Description de mon régime type.

J'ai toujours effectué des régimes de mon invention même si, l'espace de quelques années, j'ai suivi le fameux régime soupe.

Mes régimes sont basés sur le bon sens: réduction des quantités, suppression des graisses et des sucres et suppression de tout grignotage hors repas avec 5 ou 6 périodes de repas: à 9h pour le déjeuner, à 11h pour une collation (fruit ou yoghourt), à midi pour le diner (2 tartines avec garniture légère), à 16h pour une seconde collation (fruit ou yoghourt) à 18h pour le souper (plat chaud) et éventuellement à 20h pour un dernier petit en-cas (de nouveau fruit ou yoghourt).

Mes premiers régimes étaient constitués pour le plat principal essentiellement de crudités (carottes rapées, céleri rave, ...) accompagnés parfois simplement d'un oeuf cuit dur. Ma mère les appelait régime "crève-la-faim". Et c'est vrai que j'avais faim. Ils avaient le désavantage de ne pas offrir du plaisir à manger, d'autant que je ne m'autorisais aucun écart. Leur avantage est que je perdais relativement vite.

Ensuite, je suis passé au fameux régime soupe aux choux qui consistait à pouvoir boire à volonté de la soupe faite à base, outre le choux, d'oignons, de carottes, de céleris, de poivrons, d'ail, de curry et de bouillon dégraissé accompagnée d'une catégorie d'aliment en fonction du jour de la semaine: des fruits le lundi, des légumes le mardi, des fruits et des légumes le mercredi, des bananes et du lait écrémé le jeudi, du boeuf (300 à 600 gr) et des tomates le vendredi, du boeuf encore et des légumes verts le samedi et du riz brun, des fruits et des légumes le dimanche. Ce régime garantissait 3 à 5 kg perdus par semaine mais il était très contraignant et ne pouvait d'ailleurs pas être suivi, médicalement parlant plus de 2 semaines consécutives. De plus, la reprise de poids après le régime était aussi évoquée. Normal, je me suis laissé dire que ce régime était donné dans les hôpitaux aux patients en surpoids qui devaient absolument maigrir rapidement en vue d'une opération. Son objectif ne serait donc pas de garder durablement la ligne.

J'en suis donc revenu à ma manière de faire régime en l'assouplissant, histoire de prendre plus de plaisir à manger.

Depuis que j'ai rencontré Maud qui est une férue de calcul de calories, j'ai amélioré mon régime en y ajoutant la notion de calories justement. Les premières années, je calculais toutes celles que j'ingérais pour ne pas dépasser 1500 par jour (sachant que l'apport journalier normal recommandé pour une femme est de 2000 et pour un homme de  2200 ou 2500). Maintenant, j'ai appris a estimé les calories de la plupart des aliments habituels, et je fais donc un calcul approximatif. Je demande juste à ma femme de me calculer les calories du plat chaud qu'elle prépare le soir. Car c'est la la nouvelle donne de mon régime et ce qui permet de tenir longtemps, désormais je peux également manger de succulents plats préparés et ne plus me contenter de crudités avec un morceau de viande simplement grillé.

 

J'ai donc perdu, sur les 20 dernières années, plusieurs dizaines de kilos. Et il y en aura encore beaucoup d'autres car vu mon côté gourmet-gourmand et vu la facilité avec laquelle je perds du poids, il est hors de question pour moi de suivre un régime à vie m'empêchant de profiter de l'une des belles choses de la vie.

22/10/2008

PSP gagnée sur 1jour1pari

Dans l'article du 09-09-2008 intitulé 'Mon autre blog, sur ma fille Kristen', je parlais d'un site de paris gratuit tellement bien fait que j'en étais devenu accro et j'y indiquais que ce site ferais bientôt l'objet d'un article.
Le site en question, c'est 1jour1pari (lien: www.1jour1pari.com). Et l'élément que j'attendais pour écrire cet article, le voici:

Article 33 - Ma PSP

... le premier cadeau que je viens d'y gagner, rien moins que la magnifique console de jeu PSP Slim & Lite de Sony !

Pour vous résumez, 1jour1pari est un site de pari entièrement gratuit (vous aussi  vous pouvez gagner cette PSP d'une valeur de 169€ sans débourser le moindre cent) basé sur le principe du pari mutuel (principe consistant à faire parier les joueurs entre eux, les uns gagnant ce que les autres perdent).
A l'inscription, vous recevez un montant de 1000 foz€, la monnaie du site (foz euros, faux euros, notez le jeu de mot). Avec cette somme, vous pouvez effectuer des paris dans des domaines aussi divers que le sport (des classiques comme le foot ou le tennis aux moins médiatiques comme le snooker ou le squash), la bourse, l'actualité (que ce soit les élections présidentielles américaines ou les vainqueurs des grammy awards) ou encore les audiences des programmes télés ou des sorties cinés.
En cas de gain, vous pouvez ainsi faire fructifier vos foz. Dès que vous en avez 25000, vous pouvez déjà commander un cadeau (des mallettes de poker ou des DVD). Mais vous pouvez aussi attendre d'en avoir plus pour gagner des Nintendo Ds, Ipod, GPS, consoles de jeux (Wii, Playstation3, Nintendo Ds), bons d'achats de 25 ou 50 € avec les gros lots que sont le téléviseur LCD 16/9 Samsung HD Ready de 102 cm ou le PC Portable Packard Bell Easynote SL81-B-001 de 17" (compter pour cela quand même 250000 foz).
Pour une liste exhaustive, cliquez ici http://www.1jour1pari.com/cadeaux.asp.
Et si vous traversez une période de poisse qui vous amène à perdre tous vos foz, pas de problème, vous pouvez demander une recharge de 1000 nouveaux foz gratuitement et cela, autant de fois que vous le désirez.

Miser des foz n'est pas la seule façon d'en gagner sur ce site et c'est ce qui lui donne un attrait supplémentaire.
En effet, pour chaque pari réussi, on gagne également (mise ou pas mise) un point. Ces points permettent d'établir des classements hebdomadaires et mensuels dans les différentes catégories (général, sport, bourse, tv/média) qui récompensent, en foz, les 20 meilleurs parieurs de chaque classement. Il existe également des classements annuels et 'all time' (depuis la création du site) qui ne rapportent pas de foz, juste la gloire (lol).
Enfin, il existe encore 2 types de paris: les concours et les strikes.
Pour ces derniers, le principe est simple, 10 paris sont proposés sur un thème commun (ex: une journée de championnat de ligue 1, le rallye WRC du week-end, les sorties cinéma de tel mercredi). Si vous réalisez un sans faute 10 paris réussis sur 10 (le strike) vous gagnez 5000 foz€, si vous faites une erreur (9/10), vous empocher 1500 foz et enfin 2 erreurs vous rapportent encore 500 foz.
Les concours reprennent un ensemble de paris également sur un thème commun pendant une période plus ou moins longue variant de 1 jour (la soirée des Oscars par exemple) à plusieurs mois (une demi-saison de Formule 1 ou de coupe d'Europe, ou encore une émission de télé-réalité comme Nouvelle Star ou Pékin Express). Ils permettent de gagner selon leur importance plus ou moins de foz ou des cadeaux en nature comme des Ipod, des jeux pour pc ou console voir carrément des Wii.
Aux premiers jours du site, les concours ne récompensaient que les premiers avec des cadeaux en nature, mais maintenant, ils récompensent minimum les 50 premiers (pour les paris sur un tournoi de tennis d'une semaine par exemple) jusqu'à parfois les 500 premiers. Le lot d'une vainqueur étant selon les cas, un cadeau en nature ou une grosse somme de foz, les suivants étant récompensés en foz.

Vu toutes mes explications, il y a donc plusieurs façon de jouer:
- se contenter de miser sur un nombre plus ou moins importants de paris;
- jouer les paris d'un concours ou d'un strike donné;
- effectuer tous les paris pour jouer les différents classements;
- une combinaison de l'une de ces 3 possibilités.
Personnellement, j'ai fait le choix de jouer tous les points ce qui demande un investissement en temps (plusieurs heures par semaine avec une présence plusieurs fois par jour) tout en me spécialisant dans les paris des audiences télés françaises qui m'ont déjà rapporté pas mal de foz.
Ce sont tous ces paris qui, au bout de 7 mois et demi (et oui, l'investissement en temps), m'ont permis de rassembler les 70000 foz nécessaires pour commander la PSP à raison de +/- 10000 gagnés sur les classements hebdomadaires et mensuels, +/- 14000 gagnés sur les strikes (dont 5000 grace à un 10/10 sur un strike Koh-Lanta), +/- 7000 sur les concours et +/- 39000 sur les mises gagnées.

Si tout cela vous tente, si je vous ai convaincu d'adhérer, comme moi, à ce superbe site, n'hésitez pas à vous y inscrire en me choississant comme parrain (mon pseudo est slugame). Pour ce faire, cliquez ici: http://www.1jour1pari.com/inscription.asp + ne pas oublier d'indiquer dans la zone Pseudo parrain: slugame.

Pour terminer, quelques chiffres:
Le site existe depuis décembre 2007 en version Beta avec un accès limité à quelques joueurs testeurs.
Il est ouvert à tous depuis le début de cette année.
J'y suis inscrit depuis le 02 février.
J'y ai déjà réalisé plus de 20000 paris.
J'y suis aujourd'hui classé: 19è au général depuis sa création, 19è en sport, 28è en bourse et surtout 12è en TV/Média, ma spécialité.
Ces derniers chiffres expliquent mon engouement pour ce site (je ne suis pas sur que je serai aussi accro encore aujourd'hui si je perdais plus souvent que je ne gagnais).

12/08/2008

Petite, la fédération belge de football

Décidément, la fédération belge de football (URBSFA) continue de montrer son incompétence.
Alors que Hambourg s'opposait à sa présence au tournoi olympique, Vincent Kompany avait décidé, fort courageusement, de rester, soutenu qu'il était, disait-il, par le CIO, le COIB, la FIFA et l'Union belge.
Il s'opposait ainsi à son employeur, au risque de se voir sanctionner lourdement (amende, suspension, rupture de contrat).

Malheureusement, quelques heures plus tard le joueur faisait volte face et décidait de rentrer quand même. Je trouvais dommage la réaction du joueur jusqu'à ce que j'apprenne la raison.
Alors que d'autres joueurs sont dans son cas, l'Argentin Messi, les Brésiliens Diego et Rafinha et sont soutenus par leur fédération respective, la fédération belge, elle, a tout simplement lâché son joueur en publiant le communiqué suivant: "Le joueur a décidé unilatéralement et de sa propre initiative personnelle de rester...".
Cette phrase m'a "soufflé" car sur 13 mots, ils ont réussis à dire 4 fois c'est pas nous, c'est lui: unilatéralement, propre, iniative et personnelle. De sa propre initiative indiquait déjà qu'il était le seul à avoir décidé, mais y rajouter personnelle... je n'avais jamais entendu cela.
Si cela n'est pas un désaveu en règle !

La Belgique est absente des principales compétitions européennes depuis le mondial 2002 en Corée et au Japon mais avec de tels dirigeants, elle n'est pas prête à retrouver son lustre d'antan.

Si j'avais publié mon blog quelques jours plus tôt, mon premier coup de gueule aurait déjà été sur un sujet similaire: l'élimination sans gloire d'Anderlecht au 2è tour préliminaire de la ligue des champions par Bate Borisov, de modestes biélorusses... élimination qui faisait suite à celle du GBA en coupe Intertoto par le Neftchi Bakou, une équipe d'Azerbaïdjan.

Pauvre football belge.

20:24 Écrit par slumle dans Coup de gueule | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sport, football, kompany, urbsfa |  Facebook |