30/10/2010

Repas courgette, de l'entrée au dessert

Traditionnellement, quand ma maman et mes soeurs rentrent de vacances nous les invitons à dîner le lendemain. Habituellement, elles partent en location d'un samedi à l'autre et nous nous retrouvons le dimanche midi. Cette fois par contre, elles ont choisi un séjour à l'hôtel avec retour un mardi. Ma plus jeune soeur et sa famille, en voiture, mon autre soeur et ma maman, en avion.

Pas de retrouvailles possibles le dimanche midi suivant vu la grosse fête de famille, sujet de mon prochain article, qui nous attendait le samedi. Cela aurait fait beaucoup de prévoir un autre repas après avoir bien bu et bien manger une partie de la veille. Maud et moi avons donc décidé d'inviter à souper ma maman et ma soeur Laurence que je suis allé rechercher à l'aéroport de Charleroi plus tôt dans l'après-midi.
Pour mon autre soeur, il y aura d'autres occasions car, vu qu'elle rentre d'Italie en voiture, elle fait le voyage en 2 jours et ne sera de retour que le lendemain soir. En plus, en bons belges qu'ils sont, surtout leur ainé, ils préfèreront sûrement faire un tour à la friterie plutôt que manger plus traditionnel.

Sachant que, sans être vraiment au régime, nous surveillons notre ligne tandis que ma maman m'avait signalé qu'ils mangeaient trop à l'hôtel étant donné qu'ils se trouvaient dans un établissement familial ou la cuisine l'était tout autant avec entrée-plat-dessert midi et soir et évidemment des pâtes 2x par jour, j'avais donc l'intention de proposer un repas light.

Et vu que ma maman a planté 5 plants de courgettes dans son jardin, qu'en son absence j'en ai récolté une petite vingtaine et que j'ai moi même 3 plants dans mon jardin qui donnent eux aussi très bien, la courgette, légume light par excellence, s'est imposée tout naturellement pour constituer le menu.

J'ai donc préparé une bonne soupe de courgettes, qui, finalement, n'était pas spécialement light puisque j'ai fait revenir des oignons dans de la margarine, que j'y ai ajouté, outre des courgettes, 2 petites pommes de terre, du bouillon et une fois la soupe mixée, du lait au lieu de crème fraiche tandis que Maud suggérait, pour encore l'améliorer d'y ajouter une pointe de curry.
Un délice comparé à la vraie soupe de régime que j'avais préparée quelques jours plus tôt avec seulement de la courgette, du bouillon et de l'eau ce qui n'était déjà pas si mauvais.

Pour le plat, la semaine précédante, j'ai beaucoup apprécié la recette de courgettes farcies au poisson que Maud m'a fait découvrir. Je lui ai donc proposé d'en refaire ce qu'elle a accepté. Elle l'a, ici aussi, améliorée en la saupoudrant, avant cuisson, de fromage râpé.

Article 187 - Flan de courgette sucré.jpg

Et comme j'étais dans mon trip courgettes et que cela fait longtemps que j'ai envie de faire des repas à thème autour d'un ingrédient ou d'une catégorie d'ingrédients, je me suis connecté sur internet pour savoir s'il n'y aurait pas des desserts à la courgette. J'en ai trouvé beaucoup alliants les courgettes et le chocolat et quelques flans. Et moi qui suis très chocolat et pas très flan, c'est pourtant le flan aux courgettes illustré sur la photo ci-dessus qui a suscité mon intérêt, je dirais même mon engouement qui n'était pourtant pas partagé par Maud. Elle a toutefois accepté, à contrecoeur m'avouera-t-elle plus tard, de jouer le jeu en réalisant cette recette.

Au moment de le servir, elle s'est d'ailleurs dédouanée, insistant sur le fait que c'était encore l'un de mes délires. Pourtant, tout le monde a été agréablement surpris et elle a bien dû admettre que ce dessert, qui ne goutait pas la courgette mais ressemblait plus à du pudding, était excellent.

20:26 Écrit par slumle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courgette, soupe, poisson, flan, vacances |  Facebook |

03/02/2009

Histoires de régime et démarrage d'un nouveau

Depuis bientot 20 ans, l'été terminé, je prends du poids. Presque chaque année, j'entame donc dans le courant du mois de février ou mars, un régime plus ou moins long en fonction du nombre de kilos à perdre.

Cette année, j'ai décidé de le commencer dès ce lundi 2 février car il s'agira d'un régime longue durée puisque pour la deuxième fois de ma vie j'ai dépassé les 100 kilos (pour une taille de 1m86).

Mes deux périodes au-dela des 100 kilos.

La première fois, c'était il y a 4 ans, en 2005, année de naissance de ma fille. Je n'avais pas fait régime l'année précédante et avait donc abordé l'été avec un petit excès de poids lorsqu'en septembre tombait la bonne nouvelle: ma femme était enceinte. Elle qui n'est pas vraiment attirée par le sucré et qui n'apprécie pas les patisseries a alors commencé à vouloir régulièrement en manger. Sans oublier que ses envies récurrentes pour les pâtes et surtout les pizzas étaient toujours présentes. Moi qui suit gourmand, je ne pouvais décemment pas la laisser tomber et c'est ainsi qu'alors qu'elle ne prenait que 6 kilos pendant sa grossesse (il faut dire qu'elle fut aidée par l'arrêt d'un médicament qui lui avait fait prendre du poids), moi, j'atteignais alors le poids record de 105.7 kg soit 15 kg pris pendant le même laps de temps et 20 kg en trop vu les quelques kilos superflus présents au départ.

Il m'a fallu une année pour les perdre puisque j'ai fait régime en 3 périodes entrecoupées d'une part de 4 semaines de congé dont 10 jours de vacances en Provence et d'une autre période plus longue s'étalant de début novembre, moment ou nous avons passé un week-end à la mer (Coxyde), jusqu'à mi-janvier, histoire de profiter des bons mets que l'on ne trouve qu'en période de fin d'année parmi lesquels cougnolles, boudins et autres pâtés.
Lors de la première période s'étalant du 1er juin au 28 juillet, j'ai perdu 12.4 kg en moins de 2 mois pour me retrouver à 93.3 kg ! J'ai ensuite repris le régime le 24 août avec un poids de 96.5 kg (soit 3.2 kg repris pendant les vacances ce qui restait raisonnable) pour retomber à 87.7 kg le 27 octobre (soit 8.8 kg perdus en 2 mois). Après une nouvelle période de neutralisation du régime, j'ai finalement repris le 30 janvier 2006 pour la dernière phase après être remonté à 95.6 kg (et oui, 3 mois sans régime et sans sport étaient passés par la) et le terminer le 6 mai après avoir de nouveau perdu 11.8 kg en un peu plus de 3 mois.
Un an plus tard, je ne pesais donc plus que 83.8 kg. Mission accomplie.

Aujourd'hui, la situation est un peu différente même si, comme en 2005, je n'ai pas fait régime l'année passée. En fait, après le régime de 2005-2006, je n'ai pas vraiment arrêté continuant à me surveiller et à éviter certains aliments. Résultat, Maud et moi en avons eu un peu assez de toujours devoir nous priver et nous avons décidé de ne plus faire attention pendant quelques temps pour reprofiter des bons petits plats qu'elle cuisine et des bonnes "choses" de la vie (un paquet de chips par ci, une patisserie par la, un gratin ou encore une bonne "crasse" avec des frites). Et comme cela fait maintenant 3 ans que je continue à faire du sport (de la course à pied) pendant l'hiver (avant, j'arrêtais complètement le sport pendant cette période), je n'ai finalement repris que 2 ou 3 kg.
Malheureusement, en mai de l'année dernière, je me suis blessé au ménisque (un soir, suite à une flexion pour récupérer un aliment dans le tiroir du bas du congélateur, j'ai entendu un crac dans mon genou sans que ça me fasse mal sur la durée, je me suis couché peu après mettant ainsi mon genou au repos mais le lendemain, il s'est mis à gonfler tout au long de la journée) m'obligeant à arrêter de courir pendant près de 3 mois et m'empêchant de jouer au tennis (une seule partie sur toute la saison, cela fait cher la cotisation). Quelques mois plus tard, en octobre, alors que je n'avais pas encore retrouvé mon rythme de croisière en course à pied, j'attrappais une pharyngite, m'obligeant de nouveau à 2 semaines d'arrêts. Et voila comment je me suis mis à reprendre au fil des mois 7 à 8 kg. Ajoutez à cela 2 ou 3 kg pris pendant les fêtes et encore 1 ou 2 pendant la période de "préparation du régime" et voila comment je me retrouve avec une bonne quinzaine de kilos à perdre puisque je démarre le régime ce lundi avec un poid de 102kg tout rond... après être monté à la mi-janvier, 2è record personnel, à 102.9 kg. Heureusement, la grippe est passée par la et la perte d'appétit m'a permis de déjà perdre presque 1kg.

Quand je parle de préparation de régime, il s'agit de la période de quelques semaines pendant lesquelles on essaye de vider le frigo et les armoires des aliments qui ne sont pas régime et pendant laquelle on fait le plein des mets dont on devra se priver pendant le régime. Donc pizza, friterie, quick, cassoulet, choucroute... une période de gavage donc que je m'autorise vu la facilité que j'ai à perdre du poids.
Une période qui trouve sa justification lors d'un régime précédant: le vendredi précédant le début du régime, j'ai eu une envie de frites. L'organisation de mes menus ne m'a pas permis d'assouvir cette envie. Je me suis dis qu'elle passerait et elle n'est pas passée. Bilan, j'ai fait un début de régime avec une grosse envie de frites. L'horreur ! Depuis, je fais le nécessaire pour éviter cette situation désagréable.

Pour en revenir à mon régime actuel, il est prévu cette fois en 2 phases entrecoupées d'une période de 3 semaines pendant lesquelles nous partirons en vacances (la période exacte et surtout l'endroit sont encore à déterminer): de ce 2 février à la mi-mai, histoire de perdre 10 à 12 kilos, suspension de mi-mai à début juin et enfin, un mois et demi de régime pour perdre les 4  à 6 kilos encore à perdre et les éventuels kilos pris en vacances et ainsi atteindre le poids désiré (86 kg).

Historique de l'évolution de mon poids.

En fait, je n'ai pas toujours du m'astreindre un régime pour garder mon poids de forme. Poids de forme qui a d'ailleurs évolué au fil du temps. Ainsi, à 20 ans, je pesais autour des 72-73 kg et je n'avais aucun problème de poids, pouvant manger ce que je voulais sans grossir. Il faut dire que je brulais ces calories puisque je faisais pas mal de sport (vélo, tennis et foot entre copains) et que j'allais à l'école à pied (1200m) en rentrant le midi (soit près de 5km par jour pour les 4 trajets), la marche à pied étant mon mode de locomotion. Ainsi, par exemple, pour aller au cinéma, je faisais 4 km aller-retour. Et à cette époque, j'y allait une à deux fois par semaine.

Lorsque j'ai fait mon graduat, j'avais moins de temps pour mes loisirs et pour pratiquer le sport mais je compensais en me déplaçant beacoup plus. Si le matin, mon père me conduisait à la gare de La Louvière, une fois arrivé à Charleroi, ou se trouvait l'UT, mon école, j'avais 2km à pied pour la rejoindre. Pareil le soir pour rentrer plus encore 2km pour revenir à la maison depuis la gare de La Louvière.

A 20 ans, après quelques mois de travail, j'ai été appelé sous les drapeaux pour effectuer mon service militaire. J'ai vu ma dose de sport augmenter en flèche mais j'ai malgré tout été démobilisé, 8 mois plus tard, avec 4 ou 5 kilos de plus suite à une mauvaise alimentation (voir l'explication dans le prochain article).

Pour la première fois de ma vie, j'avais pris du poids et mon poids de forme est ainsi passé à 77-78 kg.

Ensuite j'ai repris le travail, acheté une voiture et au revoir l'exercice gratuit que constituait la marche à pied. Pendant les années qui ont suivi, je ne faisais donc plus de sport en hiver et je prenais quelques kilos que je perdais facilement dès le retour des beaux jours une fois que je reprenais le sport. 

Malheureusement, cela ne devait pas durer et à l'approche de la trentaine, le sport ne me permettait plus que de ne pas prendre du poids pendant l'été. Pour perdre les kilos pris durant l'hiver, je devais me résoudre à suivre un régime. Mon poid de forme tournait à ce moment autour des 81-82 kg.

Depuis que j'ai franchi une nouvelle dizaine et atteind la quarantaine, la pratique du sport ne me permet même plus de garder la ligne. Même les étés ou je pratique beaucoup de sport, je prend 1 ou 2 kilos. Mon poids de forme a encore augmenté légèrement pour se porter aujourd'hui à 85-87 kg.

Description de mon régime type.

J'ai toujours effectué des régimes de mon invention même si, l'espace de quelques années, j'ai suivi le fameux régime soupe.

Mes régimes sont basés sur le bon sens: réduction des quantités, suppression des graisses et des sucres et suppression de tout grignotage hors repas avec 5 ou 6 périodes de repas: à 9h pour le déjeuner, à 11h pour une collation (fruit ou yoghourt), à midi pour le diner (2 tartines avec garniture légère), à 16h pour une seconde collation (fruit ou yoghourt) à 18h pour le souper (plat chaud) et éventuellement à 20h pour un dernier petit en-cas (de nouveau fruit ou yoghourt).

Mes premiers régimes étaient constitués pour le plat principal essentiellement de crudités (carottes rapées, céleri rave, ...) accompagnés parfois simplement d'un oeuf cuit dur. Ma mère les appelait régime "crève-la-faim". Et c'est vrai que j'avais faim. Ils avaient le désavantage de ne pas offrir du plaisir à manger, d'autant que je ne m'autorisais aucun écart. Leur avantage est que je perdais relativement vite.

Ensuite, je suis passé au fameux régime soupe aux choux qui consistait à pouvoir boire à volonté de la soupe faite à base, outre le choux, d'oignons, de carottes, de céleris, de poivrons, d'ail, de curry et de bouillon dégraissé accompagnée d'une catégorie d'aliment en fonction du jour de la semaine: des fruits le lundi, des légumes le mardi, des fruits et des légumes le mercredi, des bananes et du lait écrémé le jeudi, du boeuf (300 à 600 gr) et des tomates le vendredi, du boeuf encore et des légumes verts le samedi et du riz brun, des fruits et des légumes le dimanche. Ce régime garantissait 3 à 5 kg perdus par semaine mais il était très contraignant et ne pouvait d'ailleurs pas être suivi, médicalement parlant plus de 2 semaines consécutives. De plus, la reprise de poids après le régime était aussi évoquée. Normal, je me suis laissé dire que ce régime était donné dans les hôpitaux aux patients en surpoids qui devaient absolument maigrir rapidement en vue d'une opération. Son objectif ne serait donc pas de garder durablement la ligne.

J'en suis donc revenu à ma manière de faire régime en l'assouplissant, histoire de prendre plus de plaisir à manger.

Depuis que j'ai rencontré Maud qui est une férue de calcul de calories, j'ai amélioré mon régime en y ajoutant la notion de calories justement. Les premières années, je calculais toutes celles que j'ingérais pour ne pas dépasser 1500 par jour (sachant que l'apport journalier normal recommandé pour une femme est de 2000 et pour un homme de  2200 ou 2500). Maintenant, j'ai appris a estimé les calories de la plupart des aliments habituels, et je fais donc un calcul approximatif. Je demande juste à ma femme de me calculer les calories du plat chaud qu'elle prépare le soir. Car c'est la la nouvelle donne de mon régime et ce qui permet de tenir longtemps, désormais je peux également manger de succulents plats préparés et ne plus me contenter de crudités avec un morceau de viande simplement grillé.

 

J'ai donc perdu, sur les 20 dernières années, plusieurs dizaines de kilos. Et il y en aura encore beaucoup d'autres car vu mon côté gourmet-gourmand et vu la facilité avec laquelle je perds du poids, il est hors de question pour moi de suivre un régime à vie m'empêchant de profiter de l'une des belles choses de la vie.

02/01/2009

Menu de notre réveillon de Nouvel An 2008-2009

Comme depuis plusieurs années, j'ai fêté le réveillon de Nouvel An en famille au sens premier du terme, c'est-à-dire avec ma femme et ma fille, à la maison.

Article 60 - Apéritif

Au menu, en apéritif, découverte du nouveau zizi coin caïpirinha accompagné de toasts au oeufs de lompe noir, à la mousse de St Jacques, à la salade de dinde aux airelles et à la salade de viande, de 4 petites verrines amuse-bouches (saumon aux 2 paprika, crevettes - miel - gingembre, St Jacques - Ananas et écrevisses - curry) et de mini-quiches (lorraine, quatre fromages et saumon fumé). Une (petite ?) entrée en soit.
Kristen, notre fille s'est régalée aussi bien avec les toasts qu'avec les quiches qu'elle a mangé en quantité. Heureusement car elle qui mange quasiment de tout n'a apprécié ni le foie gras, ni le plat, ni la viande.
Elle a quand même compensé, durant le plat avec les croquettes.
Nous, nous avons été déçu par les mini-quiches, mais pas par les verrines qui constituaient chacune un original mélange de saveur.

Article 60 - Entrée [320x200]

Pour suivre, en entrée froide, le traditionnel foie gras. Cette année, on avait un peu cassé notre tire-lire et avions choisi un foie gras d'oie avec 30% de morceaux. Il était accompagné d'un confit de mangue au gingembre, d'une gelée au vin blanc moelleux et de pain toast aux figues.
Ce foie gras était excellent et je ne sais pas si c'était sa qualité supérieure ou le fait qu'il s'agisse de foie d'oie alors que les années précédentes on choisissait du foie de canard, mais il n'était pas écoeurant du tout. Je veux dire par la qu'habituellement, on a assez avec une seule tranche alors qu'ici, on n'a eu aucun problème à finir la tranche que notre fille avait délaissée.

Article 60 - Potage

La suite était un autre incontournable, la soupe de poisson. Mais cette année, seconde innovation puisqu'il ne s'agissait pas d'une bisque de homard ou d'écrevisse mais d'une soupe de poisson à la méditerranéenne.

Excellente elle aussi.

Article 60 - Plat

Troisième innovation avec le plat. Habituellement, on confectionne notre menu de réveillon avec, outre le potage, 2 ou 3 petites entrées et pas de plat. Mais cette année, lors de notre visite chez Auchan, nous avions trouvé  des pavés d'antilope au miel.
Vu qu'ils n'étaient pas très gros et comme nous adorons découvrir de nouveaux mets, nous nous sommes dit que ce serait bien de découvrir cela. Nous les avons servis avec quelques croquettes et des pêches.
Pour une découverte, ce fut un coup de maître puisque l'antilope est une viande très savoureuse et nos pavés étaient tellement tendre qu'ils fondaient dans la bouche.

Article 60 - Dessert

Et pour terminer en beauté cette année 2008, nous avions choisis des petites patisseries achetées chez notre boulanger. L'année passée, nous avions choisi un coeur à la crême au beurre pour 4 personnes mais comme ma femme et moi n'avons pas les mêmes gouts dans ce domaine, nous avons fait ce choix individuel pour contenter tout le monde: un coeur à la crème au beurre pralinée pour moi, un bavarois à la framboise pour ma femme et une tranche de gateau au chocolat pour notre fille.

20/12/2008

Les produits (français) que l'on ne trouve pas chez nous (Nord)

Voila un petit article pour parler des produits que j'ai ramené de France l'autre vendredi soir, lors de mes courses au magasin Auchan de Louvroil près de Maubeuge, dans la région Nord-Pas de Calais donc.

Ma femme et moi adorons faire des découvertes au niveau nourriture. Cette petite escape en terre française nous a ainsi permit de découvrir de nouveaux produits et d'en retrouver des déjà connus mais seulement disponibles en France.

Article 55 - Les soupes Commençons par les soupes, que nous adorons tous les deux, puisque cette fois, le passage dans ce rayon a été très fructueux avec 6 nouvelles découvertes dont 2 aux saveurs vraiment étonnantes comme cette fondue de poireaux aux Saint Jacques ou ces légumes gourmants aux figues et foie gras.

Article 55 - Ch'Nord cola Autre rayon au passage obligé pour moi, les softs. L'occasion de faire le plein de boissons connues mais absentes chez nous comme le Coca Cola Cherry, de découvrir de nouveaux jus comme celui au cranberry et mangue ou un nouvel altercola (pour ceux qui ne connaissent pas cette dénomination, se rapporter à mon article sur le breitzh cola), le Ch'Nord Cola en version "sans chuc" (je n'ai pas trouvé ... mais je n'ai pas cherché non plus, la version regular).

Article 55 - Chips oignons grillés Habituellement, les rayons chocolats et chips, mes péchés mignons, font monter la facture mais cette fois, je n'ai pas eu l'occasion de faire de nouvelles découvertes si ce n'est ce paquet de chips gout oignon grillé de la marque Lays pourtant présente en Belgique.

Article 55 - Tarte landaise  Au niveau des plats cuisinés, à chacune de nos visites chez Auchan Louvroil, nous avons l'habitude de prendre une tarte (ou tourte) aux Saint-Jacques que ma femme adore. Cette fois, nous avons craqué pour un autre nouveau produit, la tarte landaise au confit de canard et fromage des Pyrénées.

Article 55 - Yoghourt Pina Colada Point de vue yaourt, une découverte, ce yoghourt au gout pina colada... qui nous a laissé sur notre faim, ma femme trouvant qu'il s'agit juste d'un yoghourt à l'ananas (bein oui, la pina colada, c'est de l'ananas et de la noix de coco).

Enfin, un oubli. Rentré en Belgique, je me suis rendu compte que nous n'avions pas visité le rayon des gels douche. Mais ce n'est pas bien grave car nous avons encore un stock acheté lors de nos précédentes visites en supermarché français (Alsace et Bretagne).

Reste maintenant à gouter tout cela ce qui se fera notamment dimanche avec au programme du repas, un velouté de poireaux aux Saint-Jacques et une tarte landaise accompagnée d'une salade.