14/04/2009

Week-end à la mer et cloches de Pâques

Pour cette deuxième semaine des vacances de Pâques, ma soeur Laurence et ma maman ont loués une maison à Coxyde. L'occasion pour Maud, Kristen et moi d'aller passer 2 jours à la mer, du vendredi après-midi au dimanche soir, le lendemain, lundi de Pâques, étant consacré à une visite à Liège dans la famille de ma femme.

Nous avons eu la grande chance d'avoir du très beau temps puisqu'à notre arrivée, le vendredi vers 17h, il y avait 23° (10 de plus que les normales saisonnières... pas mal pour un 10 avril) et pas de vent, que le lendemain, le soleil était toujours présent, même s'il faisait un peu moins chaud, tout comme le dimanche après-midi d'ailleurs, la matinée de ce dernier jour étant, elle, un peu pluvieuse.

Article 88 - Maison Riskoulah

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La maison que nous avons occupée n'était pas une inconnue pour nous. Mes soeurs et mes parents l'avaient déjà louée plusieurs fois et nous y étions déjà venus mais chaque fois pour passer une journée. C'était la première fois que nous y logions, Maud et moi, et nous avons apprécié la belle et grande chambre et la qualité de la literie (rien à voir avec notre dernière location, il y a déjà 2 ans ou c'était le point faible).

Une fois installés et en attendant l'heure du souper, nous avons fait une première ballade, puis nous nous sommes dirigés vers l'un de nos 3 restaurants fétiches de l'endroit, le Blauwe kip, avec comme petits problèmes qu'il ne s'appelle plus comme cela et que la carte a partiellement changé. Nous avons malgré tout pris le risque d'y aller et, après une petite frayeur, nous en avons été ravis. Je n'entre pas plus dans les détails car cela fera l'objet de mon prochain article.

Le lendemain matin, toujours sous le soleil, nous sommes allé au marché de La Panne.

Article 88 - Marché aux fleurs annuel

L'après-midi, nous avons d'abord découvert le marché annuel aux fleurs de Coxyde qui s'étendait, pour ceux qui connaissent, sur l'ensemble de l'avenue de la mer. Je n'avais jamais eu l'occasion de voir un marché spécifiquement dédié aux fleurs et cela valait le coup d'oeil.

Nous sommes ensuite allé sur la plage, comme promis à notre fille, pour lui permettre de jouer dans le sable. Nous avons également fait une ballade au bord de l'eau. Vu la période de vacances et le beau temps, nous n'étions pas les seuls comme on peut le voir sur la photo.

Article 88 - Plage de Coxyde

Le soir, nous sommes allé pour la première fois au nouveau cinéma de Coxyde, ce qui fera également l'objet d'un article spécifique.

Le lendemain, dimanche, vu le changement de temps, nous avons choisi d'aller acheter le poisson à Nieuport (voir article précédent sur Coxyde) le matin plutot que l'après-midi. Autant y aller tant qu'il faisait moins bon.

Au retour, alors que la pluie venait de cesser, nous avons fait un détour par Saint-Idesbald, histoire de nous réapprovisionner en viande cette fois dans une très bonne boucherie, Huize Blanckaert, qui propose de très bon steack dont un original, mon préféré, celui au poivre vert. On y trouve aussi d'excellents pâtés dont certains, primés dans des concours. Nous avons aussi gouté pour la première fois leur boudin blanc, lui aussi primé (médaille d'or justifiée car il est particulièrement bien épicé comparativement à certains qui ont un gout trop fade). Enfin, nous y avons acheté notre diner, un excellent waterzooi de poulet.

L'après-midi, nous avons fait une dernière longue promenade (le podomètre-gadget de mon gsm indique que j'ai fait environ 20 km à pied sur les 48 heures passées la-bas) avant de reprendre la route de la maison car nous devions nous rendre à Liège le lendemain.

A noter que ces 2 jours ont été tellement chargés en activités que nous n'avons pas pris la peine d'aller faire un tour au Brantano (c'est en fait un rituel, chaque fois que nous logeons à Coxyde, donc pas pour les visites d'un jour, nous allons faire un tour au Brantano local, histoire de voir s'il n'y a pas une bonne affaire à réaliser ou encore une superbe paire de chaussures à acquérir). Pour les mêmes raisons, nous n'avons pas mis les pieds dans les luna-parks alors que nous sommes plutôt fans. Et ce d'autant que je ne voulais pas risquer d'être attendris par l'une ou l'autre peluche à attraper dans les fameux appareils à pince. Cela a permit une économie d'argent, aussi petite soit-elle et surtout de place car nous ne nous débrouillons pas trop mal et nous avons déjà suffisamment de peluches à la maison que pour ne pas en ramener de nouvelles.

Le lundi de Pâques, nous avons repris la route pour aller diner et passer l'après-midi chez les parents de ma femme. Kristen a ainsi eu l'occasion de recevoir ses cloches de Pâques de sa mamy (elle les avait déjà reçues le week-end passé de sa grand-maman (ma mère donc) qui avait organisé le repas de Pâques et la distribution de cadeaux et de chocolats avec une semaine d'avance vu qu'elle ne serait pas la tout comme ses autres petits-enfants, en vacances en Alsace avec mon autre soeur).

Mon week-end, riche en activités, se terminait, en fin d'après-midi, avec mon retour, seul, de Liège puisque ma fille, accompagnée de ma femme, va y passer la semaine chez sa mamy qui n'a pas souvent l'occasion de la voir (quelques heures tous les 15 jours). L'occasion pour Kristen de faire des ballades sur son nouveau vélo (que j'ai emmené pour l'occasion), dans le petit parc pas loin de chez le papy de ma femme ou d'aller à la piscine avec sa mamy.
Quant à moi, je reviendrais les chercher, vendredi, après ma semaine de travail.

08/04/2009

Les poussins "colorisés" de mon enfance

A l'approche des fêtes de Pâques (c'est déjà ce week-end), un souvenir d'enfance m'est revenu.
A l'époque, ce devait être fin des années 60 (voire début des années 70), dans les épiceries, certains commerçants offraient un ou plusieurs poussins en fonction du montant des achats.

Article 87 - Poussin 1

Je me rappelle d'une année en particulier ou j'en avais ainsi reçu 2 que mes parents avaient installés dans une caisse dans le living près du radiateur. C'était sympa les premiers jours mais, très vite, ces petites bestioles toutes mignonnes étaient devenues des poulets trop gros que pour rester dans la caisse. Heureusement, l'un de nos voisins possédait un poulailler et mes parents avaient donc pu s'en débarrasser sans problème.
Cette mode (ou tradition ?) avait même évolué en passant à la couleur. Les poussins étaient colorés et il était ainsi possible d'en avoir des rouges, des verts ou encore des bleus.
Cette pratique avait finalement été interdite. J'imagine que les ligues de défenses animales, qui devaient déjà s'insurger que l'on puisse donner de pauvres petites bêtes qui devenaient vite encombrantes, avaient augmentés la pression lorsque la couleur était arrivée et avaient obtenu aussi bien l'arrêt de cette mise en couleur que le don de poussins.

Article 87 - Poussin 2

Lors d'une première recherche, je n'avais pas trouvé trace sur le web d'article sur le sujet, comme si cette coutume n'avait jamais existé.
Mais peut-être avais-je mal cherché car en recherchant cette fois une image d'illustration pour mon article, je découvrais à mon grand étonnement qu'il était toujours possible de trouver des poussins colorés. Plus chez nous vu que cette pratique a été interdite, mais dans des pays moins à cheval (non ce n'est pas fait exprès) sur les droits des animaux comme en Iran, en Indonésie, au Laos ou au Pakistan ou il semblerait que ce soit une coutume qui trouve son origine dans la fête de Pâques (comme chez nous donc) mais qui est ensuite devenue une habitude en dehors de cette période festive ce qui permet d'y trouver couramment, sur les marchés, des poussins colorés.

Article 87 - Poussin 3

Pour les amis des animaux, j'ai lu sur plusieurs blogs ou site internet, que les poussins ne souffrent pas de cette colorisation d'autant qu'elle résulterait d'une injection d'un colorant alimentaire directement dans l'oeuf.
Je ne suis pas sur de la véracité de cette technique. Info à vérifier donc. Mais cela m'étonnerait que les poussins colorés de mon enfance ait bénéficié de cette technique.