11/11/2009

Sur la foire d'octobre à Liège

Nous sommes donc finalement allé le samedi après-midi plutot que le dimanche sur la foire d'octobre, la plus grande de Wallonie, à Liège.

Comme une choucroute nous attendait au retour à la maison, j'ai du m'abstenir du traditionnel durum que j'y mange.
En effet, parmi toutes les attractions que l'on trouve, sur 2 rangées, au centre du boulevard d'Avroy, sur environ 1km, figurent de nombreuses échopes de nourritures. Outre les durums et autres pitas, on y trouve les traditionnelles baraques à frites et les stands à hamburgers, saucisses et autres hot-dogs, les moins traditionnels stands chinois, d'escargots ou de scampis sans oublier, au niveau des nourritures salées, les salades liégeoises ou berbères, cette dernière consistant en une fricassée à base, notamment d'oeufs et de merguez servie dans un morceau de baguette.
En fait, il y a tellement de stand proposant à manger que j'ai l'impression qu'une attraction sur 2 en est une.
D'autant qu'il y a encore ceux qui vendent de la nourriture sucrée comme les brochettes de fruits (fraises, raisins, ...) trempés dans du chocolat, les croustillons ou les beignets aux pommes, poires ou encore ananas, les churros, les crèpes et les gaufres sans oublier la grande originalité liégeoise, le lacquemant. Originalité qui mérite à elle toute seule un article spécifique qui va suivre celui-ci.

Tout cela pour en arriver au fait que si j'ai fait l'impasse de la choucroute, je me suis payé un dessert avant l'heure en dégustant un excellent lacquemant.

Sinon, parmi les attractions, outre les classiques stand de tir à pipe, de pêche aux canards et de loterie, les carrousels pour enfant, les auto-scotters, la grande roue ou encore les manèges de chevaux de bois et les maisons de l'horreur, il y a quelques attractions fortes, style chenilles ou mini montagnes russes et d'autres beaucoup plus flippantes.

Article 143 - Big Apple

Les petits ne sont pas oubliés. Outre les carrousels, 2 mini-montagnes russes leurs étaient destinées. Ayant insisté, Kristen a donc pris place dans la Big Apple une mini-montagne russe avec 3 tours d'un circuit comprenant un passage en légère descente un peu plus rapide suivi d'un virage serré.
Sa mamy Maggy-gateau qui a cédé et qui lui a permit d'aller 3x (!) à la pêche au canard l'accompagnait. Maud et moi n'étions pas trop pour vu que Kristen prend peur chaque fois qu'elle va au carrousel. Nous avons néanmoins accepté vu qu'ici elle serait accompagnée.
Les 2 premiers tours se sont bien passés, Kristen se montrant même souriante. Au dernier, elle fit même comme certains enfants, se lacher et lever les bras. Mauvaise idée car la sensation de vitesse fut plus importante et elle sortit de l'attraction, comme d'habitude, en pleurs.
Heureusement qu'il ne lui a pas pris l'idée de le faire dès le premier tour car la dernière fois qu'elle avait été au carrousel, il avait fallu arrêté le manège pour elle.

Ensuite, ce fut à mon tour de "m'amuser". Maud avait remarqué au loin une nouvelle attraction: la Stratosphère. une sorte d'ensemble de balançoires doubles qui montent à 60 m du sol en tournant. Une fois en haut elles accélèrent légèrement, histoire que la force centrifuge (à moins que ce ne soit la centripède) n'entre en action et n'écarte légèrement les balançoires de l'axe.

Article 143 - Stratosphère

Cette attraction est présentée comme familiale, accessible dès 4 ans. Maud avait déjà eu l'occasion de faire une attraction autrement plus chaude, l'Eclipse une nacelle avec un bras qui tourne autour de son axe, qui culmine encore plus haut et est beaucoup plus rapide. Je n'y étais évidemment pas allé, Cédric, son meilleur ami, l'accompagnant. Cette fois, elle m'a demandé de l'accompagner et malgré mon vertige, j'ai accepté. Tant qu'on s'élevait sans tourner, ça allait, lorsque ça à commencé à tourner, c'était déjà moins bien mais une fois que l'attraction a atteind son dernier palier (à 60m de haut) et à accéléré, je n'étais plus du tout à l'aise. Diable, nous n'étions retenu que par 4 malheureux petits filins et sécurisés par une barre sur notre ventre. Et si elle s'était déverrouillée ?
 
Après avoir parcouru le kilomètre d'attractions, nous avons repris le chemin de la maison de ma belle-mère ou nous attendait donc une excellente choucroute.