30/07/2014

Nos marchés de Noel 2013

En décembre 2013, nous avons fait 3 marchés de Noel.

Le samedi 7, avant d'aller au théâtre voir la pièce Le jeu de la vérité, nous sommes allé à celui de Liège ou après le traditionnel apéro au stand brésilien nous avons mangé un hamburger spécial comme plat et une bouquette aux pommes en dessert pour moi.

Une semaine plus tard, avant nos retrouvailles avec Gabriel au restaurant Le Bombay, c'est celui de Namur que nous avons visité pour la toute première fois. Même s'il propose un peu moins de chalets, il est également intéressant de par le fait que le samedi à Namur, le centre ville est piéton.

Enfin, le dimanche 29 décembre, nous avons fait celui de Bruxelles.
Le temps étant quasiment printanier, il faisait bourré massacre comme on dit chez nous. A un point tel que nous avons finalement renoncé à rejoindre la Grand-Place au vu des "embouteillages humain" dans les rues adjacentes. Nous avons néanmoins pu effectuer le parcours habituel sans trop de difficulté et avons eu le plaisir de découvrir de nouvelles échopes de produit de bouche.

Article 322 - Crêpes tajine.jpg

C'est ainsi que Maud s'est régalée avec une piadine tandis que j'avais le plaisir de découvrir un nouveau produit, une crêpe tajine dont on peut voir la photo de l'échoppe. Bon, la photo n'est pas terrible mais de un elle a été prise de mon smartphone dans des conditions de luminosité difficile et surtout de deux, je n'ai rien fait du point de vue des réglages pour l'améliorer. Mais le plus important reste que cette crêpe, farcie avec de la semoule, des légumes et de la merguez était délicieuse.

27/12/2012

Rétro 12-2011 - Marchés de Noel

Si cette année, pour cause d'emploi du temps chargé (nos week-end du début du mois de décembre étaient tous pris ...) mais aussi pour cause de fatigue (... à l'exception du dernier, mais légèrement malades et fatigués, nous avions besoin de repos) nous n'avons pas (encore ?) trouvé l'occasion de visiter un marché de Noel, en 2011, le week-end des 10 et 11 décembre, nous en avions visité 2 coup sur coup.

Le samedi, nous sommes ainsi allé au marché de Noel de Liège, le plus grand de Wallonie avec ses arrêts "obligatoires" pour nous: le stand brésilien (avec une bonne capeta, vodka-guarana-cannelle-lait concentré), la bouquette aux pommes et les mini cougnolles, que l'on appelle des bonhommes à Liège.

marché,Noel

Le dimanche, c'est à Nivelles que nous sommes allé. Et la aussi, nous avons beaucoup apprécié, d'autant que ce marché s'est beaucoup étendu depuis la première fois que nous y étions allé il y a quelques années.

17:20 Écrit par slumle dans Vie perso - Au quotidien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marché, noel |  Facebook |

29/09/2012

Journée détente à Tournai, Roubaix et Estaimpuis

Pour terminer nos 2 semaines de congés payés (dont la première, passée, comme déjà signalé, à Santorin - compte-rendu à suivre plus tard -), nous nous sommes offert une petite journée d'excursion comme nous les aimons, c'est-à-dire dédiée en partie aux produits de bouche.

Déjà, la veille après-midi, nous avions fait une première incursion en France pour rejoindre le supermarché E. Leclerc de Ballaing, près de Valenciennes. Enfin, quand j'écris que nous avons fait une incursion, ce n'est pas tout à fait exact car en réalité, nous en avons fait 2. En effet, juste avant de passer la frontière, ma femme s'est soudainement souvenue qu'elle avait laissé sa sauce à spaghetti mijoter sur le feu ! Nous avons donc été bons pour un aller-retour à la maison. Dont coût, 100km et une heure de perdue.

E. Leclerc, Ballaing, Valenciennes,marché,Tournai,Roubaix,KFC,Hurghada,Egypte,Mac Arthur Glen,Sergent Major,Mexx,Estaimpuis,Poisson d'or

Ce samedi 1er septembre, nous sommes parti dès le matin pour tout d'abord découvrir le marché de Tournai dans sa version normale (nous y étions déjà allé une fois le 5 mars 2012 (voir ici) mais c'était le week-end du cirque et le marché était délocalisé). De plus il y avait cette fois plusieurs vendeurs d'animaux vivants, ce qui a bien évidemment ravi notre fille. D'autant qu'il y avait beaucoup plus d'espèces représentées par rapport aux marchés de Binche ou de Nivelles que nous avons l'habitude de fréquenter. Ainsi, à côté des classiques poules, dindons, canards et autres pigeons, nous avons également vu plusieurs chèvres et des oiseaux plus exotiques comme un paon et un autre oiseau très coloré.

E. Leclerc, Ballaing, Valenciennes,marché,Tournai,Roubaix,KFC,Hurghada,Egypte,Mac Arthur Glen,Sergent Major,Mexx,Estaimpuis,Poisson d'orVers midi, nous avons pris la direction de Roubaix, en France, pour aller manger au KFC, une enseigne que nous adorons mais ou nous n'étions plus allé depuis plusieurs années si on excepte un petit sandwich mangé comme encas lors de nos vacances de novembre 2010 à Hurghada, en Egypte.

 

E. Leclerc, Ballaing, Valenciennes,marché,Tournai,Roubaix,KFC,Hurghada,Egypte,Mac Arthur Glen,Sergent Major,Mexx,Estaimpuis,Poisson d'orEnsuite, nous sommes allé jeter un oeil aux magasins d'usine Mac Arthur Glenn situés à 2 pas du KFC. Ce n'était pas prévu à notre programme tout simplement parce que nous n'y avions pas songé car cela aurait été bête de ne pas nous y arrêter. D'autant que cela nous a permis de trouver à bon prix un manteau d'hiver pour notre fille dans la boutique Sergent Major tandis que je me suis moi même offert une chemise Mexx à 30% de sa valeur seulement.

E. Leclerc, Ballaing, Valenciennes,marché,Tournai,Roubaix,KFC,Hurghada,Egypte,Mac Arthur Glen,Sergent Major,Mexx,Estaimpuis,Poisson d'orEnfin, comme nous envisageons de donner un espace de vie plus grand et plus agréable à Dorie, notre poisson rouge gagné à la pêche au canard il y a 2 an (il vit actuellement dans un petit bac qui fait royalement 1,5 l) et que nous aimerions lui donner des petits camarades de jeu car cela fait des années que j'ai envie d'acquérir un aquarium, l'entretien et le bruit de fond que fait la pompe étant les 2 raisons m'ayant empêcher de franchir le pas jusqu'ici, nous nous sommes rendu à Estaimpuis, juste de l'autre côte de la frontière pour découvrir le Poisson d'or, un magasin, je dirais plutot un supermarché vu la grandeur des lieux, dédié à l'aquariophilie dont j'avais entendu parler via un article dans le journal. Et nous n'avons pas été déçu, le commerce proposant un grand choix d'aquarium de tous types ainsi qu'un nombre impressionnant de poissons dont des spécimens magnifiques.

27/07/2012

Balade et soirée entre amis à Namur

En ce dernier samedi du mois de juin, des amis namurois nous avaient donné rendez-vous en soirée dans leur ville pour nous retrouver au restaurant et nous faire découvrir un type de cuisine que nous n'avions pas encore eu l'occasion de gouter.

Vu que, une fois n'est pas coutume, il faisait ensoleillé et chaud, nous avons fait le choix d'arriver à l'avance pour pouvoir découvrir une ville que je connaissais mal.
En effet, presque chaque fois que j'avais du m'y rendre, c'était pour aller dans le quartier de la gare qui n'offre pas un attrait particulier. J'avais bien eu l'occasion, il y a quelques années, de me promener dans le centre ville pour y découvrir son marché hebdomadaire du samedi matin mais les échoppes m'avaient alors empêché de remarquer les attraits de l'endroit.

Namur,marché,foire,restaurant,libanais,Chemin du Cèdre

J'ai ainsi découvert que le centre de Namur, avec ses rués piétonnes et ses grandes artères commerçantes, était aussi agréable à arpenter que celui de Mons ou de Liège. Avec le grand plus que la circulation, interdite le samedi matin pour cause de marché, n'est pas rétablie de toute la journée. C'est donc l'ensemble du centre ville qui est piétonnier ce jour la.

Vers 18h, après un peu moins de 2 heures de balade et de visite des boutiques - nous étions le premier jour des soldes - nous avons retrouvé Gabriel, l'un des amis avec qui nous avions rendez-vous. Et comme son copain ne savait nous rejoindre que peu après 19h, nous sommes allé faire un tour sur la foire qui battait son plein. L'occasion pour Kristen de se faire plaisir en faisant un tour de montagne russe adaptée aux enfants, un autre de toboggan géant et une pêche au canard.

Une heure plus tard, Mathieu, l'ami que nous attendions nous rejoignait. Il était alors l'heure de nous rendre au restaurant ou nos deux compères avaient réservés une table. Un endroit pour lequel ils avaient entretenus le mystère, ne nous indiquant, pour s'assurer que nous étions d'accord sur le choix du type de cuisine, qu'il s'agissait d'un restaurant libanais réputé. Ils avaient oubliés la puissance d'internet et de notre curiosité. Nous avions donc fait quelques recherches et constaté qu'il n'y avait qu'un seul restaurant libanais à Namur. Nous savions donc déjà que nous nous rendions au Chemin du Cèdre.

29/02/2012

Rétro 03-2011 - Découverte du marché de Tournai et de la ville

Nous adorons les marchés. Que ce soit les marchés de Provence ou de tout autre endroit, lorsque nous sommes en vacances, ou les marchés de chez nous. Dans la région, nous avons un faible pour celui de Nivelles tandis que nous apprécions également celui de Charleroi et celui de la Batte à Liège.
Alors, lorsqu'un oncle nous a parlé du marché de Tournai qui était à voir, il coulait de source que nous le visiterions un jour.

C'est ainsi que le samedi 5 mars 2011, profitant d'une journée qu'on annonçait froide mais dégagée, nous sommes partis passer la journée à Tournai.
Une fois arrivé sur place, une première surprise nous attendait puisque nous n'avons pas trouvé le marché sur la place que nous avait annoncé notre oncle et que renseignait d'ailleurs le site internet de la ville. Nous avons finalement compris qu'il avait été délocalisé pour laisser place à "La piste aux espoirs", un festival international d'artistes de cirque qui offre la particularité de proposer des spectacles gratuits dans le centre de la ville et d'autres payants dans certains locaux.

marché,tournai,festival,cirque,restaurant,cannelle et safran,quattro nuovo

Nous sommes donc allé nous garer près de la gare ou avait lieu exceptionnellement le marché. Celui-ci était beaucoup plus petit que nous ne l'imaginions. Peut-être était-ce du au déménagement ? En tout cas, nous y avons quand même trouvé ce que nous cherchions, des produits originaux. que ce soit en charchuterie, en fromage ou encore en "délicatesses" comme une échoppe proposant des gaufres au fruit (nous avons choisis à la framboise) en forme de sucettes.

Nous avons ensuite repris la voiture pour aller nous garer de l'autre côté de la ville, près du centre historique et des rues piétonnes et commerçantes, pour commencer la découverte de la ville proprement dite. J'ai ainsi pu constater que Tournai était une petite ville à l'architecture intéressante comme je les aime: on peut faire le tour de son centre à pied en peu de temps. Pas besoin d'utiliser la voiture ou les transports en commun pour en découvrir tout le charme. Ce qui est d'ailleurs le propre de la plupart des villes belges, comme nous avons pu le constater en visitant Bruges, Gand ou encore Liège.

En nous balladant, nous avons également assisté à l'une ou l'autre démonstration de troupes de cirque participant au festival. Puis, vers midi, nous avons pris la direction du restaurant que j'avais sélectionné sur internet.

Fidèle à mon habitude de manger différent, j'avais consulté le site resto.be pour découvrir quels types de cuisine originale je pouvais trouver dans le centre de Tournai et j'avais repéré 2 restaurants nord-africains. Comme l'un était fermé le samedi midi, nous avions donc choisi d'aller chez l'autre, Cannelle et Safran.

Hélas, une deuxième surprise nous attendait puisqu'en arrivant sur la place Saint-Pierre ou est situé ce restaurant, nous avons constaté, à notre grand regret, qu'il était fermé.

Comme nous avions remarqué qu'il y avait pas mal de restaurants sur la place de Lille d'ou nous venions, nous avons rebroussé chemin pour regarder avec plus d'attention les cartes des divers établissements de l'endroit. L'un d'entre eux, un autre maghrébin dont je n'avais pas trouvé trace sur le net a attiré notre attention. Mais le fait qu'il n'y avait pas le moindre client alors qu'il devait déjà être passé 13h nous a un peu freiné. Et comme ma femme commençait à sérieusement avoir faim, nous avons fait le choix du Quattro Nuovo. Certes, l'originalité n'y était pas forcément puisqu'il s'agit, comme son nom l'indique, d'un restaurant italien mais nous avons été séduits par sa formule entrée-plat-dessert à choix multiples pour seulement 16 euros. Choix dont nous n'avons eu qu'à nous féliciter.
Mais j'en parlerais dans mon prochain article.

marché,tournai,festival,cirque,restaurant,cannelle et safran,quattro nuovo

Une fois repus, nous avons repris notre ballade dans les rues très agréables de la ville, avec notamment une courte visite de l'intérieur de la cathédrale, ma femme et ma fille adorant cela, ou je pensais me mettre à l'abri du froid et ou j'ai découvert qu'il faisait encore plus froid qu'au dehors. pour constater qu'il y faisait encore plus froid qu'à l'extérieur.

En milieu d'après-midi, ayant fait tout ce que nous étions venu faire et vu que nous commençions tout doucement à avoir froid, nous avons repris la route de la maison, satisfait de la belle journée que nous venions de passer.
D'ailleurs, je pense que nous y retournerons cette année. Mais en été cette fois.

30/10/2011

Marché de Noel de Liège, son stand brésilien, sa poutine

Comme déjà signalé, nous avons retrouvé le goût des marchés de Noel grace au village d'Halloween de Besonrieux. Et ce n'est pas moins que deux fois qu'en décembre dernier nous nous sommes rendus à celui de Liège. Nous aurions aussi aimer refaire les Plaisirs d'hiver, à Bruxelles, mais le temps froid et surtout la neige et le verglas nous ont empêché d'y aller.

A chaque visite à Liège, le passage obligé est le stand brésilien situé près du Perron. J'y ai dégusté, la première fois, un excellent vin chaud à la brésilienne tandis que la seconde fois, je me suis délecté avec le quentao, une boisson à base de lait concentré que j'imaginais chaude et qui était en fait froide mais délicieuse.

Au niveau nourriture, j'avais pris un encas la première fois car nous avions dîner avant d'y aller. J'avais ainsi dégusté une bouquette (crêpe épaisse à la farine de sarasin que je ne trouve qu'à Liège) aux cerises. Mais j'ai été déçu. Est-ce les cerises ou la bouquette elle-même qui n'était pas terrible ? Je ne sais pas. En tout cas, la prochaine fois, je reviendrais à la bouquette aux pommes qui est de loin bien meilleure à mon gout.
La seconde fois, nous y allions pour nous restaurer et nous avons tenté la poutine dont m'avait parlé un collègue une année précédante. Il s'agit d'un plat québécois. Des frites, servies avec des morceaux de fromage, le tout arrosé d'une sauce qui ressemble à la sauce lapin liégeoise mais sans être sucrée. Moi qui adore découvrir de nouvelles spécialités culinaires, je suis content d'y avoir goûté, mais je n'en reprendrais pas pour autant.

Et pour le reste, outre des patisseries et du bon pain, nous avons acheté du boudin blanc aux saveurs que nous n'avions encore jamais vues: au saumon (pas mal), au péket (bien) et aux agrumes (excellent).

14:15 Écrit par slumle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marché, noel, bouquette, quentao, poutine |  Facebook |

30/07/2011

Marché d'Halloween de Besonrieux

Cela fait maintenant une petite décennie que le hameau de Besonrieux, à La Louvière, organise un marché à l'ocasion d'Halloween. Il y a déjà quelques années, alors que nous nous connaissions depuis peu, Maud et moi y étions allé faire un tour.
L'an passé (retard dans la mise à jour de mon blog oblige) nous y sommes retournés et force est de constater que la manifestation a pris de l'ampleur (le nombre d'échoppe a doublé si pas triplé) et s'est professionalisée (dans mes souvenirs, ce marché était plus rudimentaire, avec des échoppes essentiellement tenues par les membres du comité d'organisation, un peu comme lors des fêtes scolaires de fin d'année, alors que maintenant, il s'agit d'un véritable marché artisanal avec des chalets, qui, s'il n'y en avait quelques uns proposant des produits typiquement d'Halloween, laisserait penser qu'il s'agit du premier marché de Noel de l'année).

Nous avons beaucoup apprécié cette petite demi-heure passée sur le site, d'autant qu'elle nous a permis de nous rendre compte que notre overdose de marché de Noel était définitivement terminée.
En effet, pour l'anecdote, en décembre 2007, nous étions parti en vacances une semaine en Alsace pour découvrir les marchés de Noel de la région, preuve que nous adorons cela. Mais à raison d'un marché, parfois 2, par jour, nous avions fini par saturer au point d'abréger le dernier que nous avions fait, celui pourtant tout aussi intéressant que les autres, de Mulhouse.
Alors que nous appréçions particulièrement ceux de Liège et de Bruxelles, nous n'avions plus fait de marché de Noel cette année la. Nous nous étions contenté de celui de Liège, ville d'origine de ma femme, ou habite toujours sa mère, ceci explique cela, la suivante. Enfin, en 2009, l'immobilisation de Maud pour cause d'opération, sa fameuse emslie ne nous avait pas chagriné du tout de devoir faire l'impasse.

29/09/2010

Marché du dimanche matin à Charleroi

Maud et moi adorons les marchés et nous avons la chance d'en avoir quelques uns intéressants dans la région. Le samedi, nous apprécions ainsi tout particulièrement celui de Binche et surtout celui de Nivelles tandis qu'il faudrait que nous nous décidions à découvrir celui de Chapelle-Lez-Herlaimont qui semble être un petit marché sympa, bien animé, à ce qu'on a pu voir lors d'un passage en voiture, celui de Mons, à moins que ce ne soit le dimanche et surtout, un peu plus loin, celui de Tournai dont on nous a dit le plus grand bien. Celui de Namur étant finalement le seul qui nous aie déçu car si, comme ceux des grandes villes wallonnes, il est très étendu, il fait la part belle aux échopes de vêtements et autres éléments non comestibles, les produits de bouche étant sous représentés alors que c'est la raison principale qui amène la plupart des gens au marché: faire ses petites courses pour remplir son frigo.

Le dimanche, lorsque nous sommes de passage à Liège, dans la famille de Maud, c'est sur la Batte, certainement le plus grand marché de Wallonie, que nous aimons flaner. Pourtant, parmi les gros marchés, je pense que c'est celui de Charleroi qui me plait le plus même si cela faisait plusieurs années que nous n'y avions plus mis les pieds.

Il faut dire que le dimanche, c'est le jour ou nous allons voir ma maman, soit le midi, pour dîner, soit dans l'après-midi. A moins que de se lever tôt (un dimanche ?), c'est donc difficile de concilier les 2.

Alors ce dimanche 8 août, nous avons profité du fait qu'elle était en vacances et que nous n'avions pas la "contrainte" de la visite pour retourner au marché de Charleroi. Et tant qu'à faire, au diable le régime, de nous faire plaisir en dégustant une bonne crasse sur place en guise de dîner.

Période de foire oblige, sa configuration était légèrement différente qu'à l'accoutumée mais ni cela, ni les années d'absence ne nous ont empêchés de retrouver nos marques entre les baraques à frites, hamburger ou nourriture chinoise, la zone des animaux vivants, la place Charles II. Je pense même que pour la première fois, à l'exception d'une rue, nous avons couvert l'entièreté du marché.

Nous avons également traversé le champ de foire car c'est entre autre sur la place du Manège habituellement dévolue à une partie du marché qu'il se trouve. A cet endroit, le marché et la foire fusionne. Kristen ayant peur en carrousel, nous sommes tranquille de ce côté la. Par contre, il aurait été difficile de passer à côté de la pêche au canard. Et la, notre fille était en veine car elle a pêché un maximum de points ce qui lui a offert un choix de cadeau de plus grande valeur qu'à l'accoutumée. Pourtant, entre les poupées imitation barbies, les peluches et autres jouets traditionnels dans un tel endroit qui se cassent au bout de quelques jours, voir quelques heures, comme précédamment, sa baguette de fée lumineuse qui n'a pas passé la nuit, elle a directement flashé sur les petits aquariums avec un poisson rouge.

Article 186 - Doris.JPG

Elle qui rêve de posséder un chat ou un chien alors que je ne veux pas, en accord avec ma femme, nous nous sommes dit que ce serait bien de lui faire ce plaisir de lui offrir son premier animal. En 20 ans, ce ne sera jamais que la quatrième fois que je me retrouve avec un poisson à la maison. J'en reparlerais probablement dans un autre article. J'ajouterais juste qu'après avoir voulu l'appeler Nemo, nom que nous avons refusé ma femme et moi car trop banal à notre gout (... et surtout parce qu'il s'agissait du nom de notre dernier poisson), Kristen a proposé Doris, la copine de Nemo dans le dessin animé du même nom.

Il ne nous restait plus qu'à nous acheter à manger avant de rentrer. Le choix de la crasse était pris depuis avant le départ et c'est donc tout naturellement que nous nous sommes dirigés vers l'échoppe de nourriture chinoise la plus proche du lieu de stationnement de la voiture.
Et la, je regrette de ne pas avoir retenu le nom de ce commerce pour en faire sa ... contre publicité. Ce n'est pas la première fois que nous mangions chinois sur un marché ou sur une foire et nous n'avions jamais été déçus. Il fallait une première fois. Dès la réception du ravier, je trouvais déjà que l'ensemble était trop cuit. Et si les dim sums étaient passables (dans ce genre de commerce, tout est réchauffé dans la friture ce qui n'est pas le mode de cuisson le mieux adapté pour ce produit) et les croquettes (de poulet, de légumes, ...) étaient bonnes, les beignets étaient eu une arnaque: un tout petit morceaux de poulpe, de crevette ou de crabe caché dans une tonne de pâtes à beignet. Un commerce à éviter absolument donc.

Enfin, mise à part cette dernière péripétie, ce fut une agréable matinée que le temps, passablement gris, n'a pas réussi à ternir.

07/11/2009

Demi week-end à Liège

Samedi et dimanche passé, nous sommes allé passer la moitié du week-end, dans la famille de ma femme.
Au programme, Médiacité, choucroute, Batte, foire d'octobre, bonnes crasses et y laisser ma femme et notre fille jusque mercredi pour des mini-vacances dans ma belle-famille pendant la semaine de congé scolaire de la Toussaint.
Ce beau programme a finalement été chamboulé pour diverses raisons.

Mais commençons par le début.
Parti peu après le dîner, l'idée était de passer chercher ma belle-mère, d'aller nous ballader dans le complexe Médiacité, le nouveau centre commercial de la ville, et d'ensuite rentrer pour déguster notre première choucroute de la saison.
Cette dernière est pratiquement le seul élément du programme qui s'est produit au moment prévu. En effet, une fois sur place, nous nous sommes dit que comme il faisait relativement bon (doux et sec) alors qu'on annonçait de la pluie toute la journée de dimanche, il serait plus judicieux d'aller directement à la foire d'octobre plutot que d'y aller le lendemain sous la pluie. Et tant pis pour le durum que je comptais y manger en guise de souper.

Concernant la foire, je réaliserais un article sur le sujet pour éviter d'alourdir celui-ci.

Le lendemain, au réveil, Maud téléphone à sa maman (nous logions non loin, dans la maison de papy Jules) pour discuter du programme de la matinée. Elle lui répond de venir dans une heure et que nous irions avec elle et son mari Francis faire un tour sur la Batte, probablement le plus grand marché de Wallonie (voir ici pour ceux qui ne connaissent pas).
Une heure plus tard, nous arrivons chez Maggy qui nous annonce, un peu embêtée que mon beau-père avait changé d'avis et ne nous accompagnait plus sur le marché, bien que le temps soit sec, contrairement aux prévisions météo, mais qu'en plus, il nous invitait dans un restaurant chinois avec formule buffet à volonté, wok et teppan-yaki. Tant pis pour le cheese burger ou le pain saucisse que je comptais manger sur le marché en guise de repas.
Heureusement, j'allais y gagner au change comme je le relaterais dans un prochain article.

Sur la Batte, j'avais déjà trouvé Kristen bien pâle. Au restaurant, elle va très peu manger en nous expliquant qu'elle ne se sent pas bien et nous allons vite constater qu'elle fait de la fièvre.
Après une fin d'après-midi, passée devant la télé à la câliner, nous avons  envisagé de rentrer tous les 3. Mais Sachant que Kristen, comme la plupart des enfants j'imagine, a parfois une poussée de fièvre qui disparait le lendemain, je suis finalement rentré seul, comme prévu, après un week-end constitué de hauts et de bas.

Pour la petite histoire, Kristen s'est effectivement levée le lendemain sans fièvre mais ce n'était qu'un répit puisqu'elle a de nouveau eu une poussée de fièvre qui a amené Maud chez son ancien pédiatre.
Bilan, un virus et une prévision de haut et de bas de fièvre pendant 4 ou 5 jours. Pour couronner le tout, la petite a fait une chute dans les escaliers se réceptionnant sur l'arrière de la tête. Heureusement elle fut quitte avec une grosse bosse.
En attendant, leur début de semaine qui prévoyait, entre autre, un spectacle de marionnettes, des tours à vélos, des balades au petit parc tout proche, un tour à la piscine et un autre en centre ville, programme chargé donc, s'est limité à passer la journée dans la maison de papy Jules ou il n'y a plus de télé et la soirée chez Maggy.
Heureusement, Francis avait reçu en cadeau un lecteur de dvd qui a bien servi pour permettre à Kristen (et à sa maman) d'un peu moins s'ennuyer.

14/04/2009

Week-end à la mer et cloches de Pâques

Pour cette deuxième semaine des vacances de Pâques, ma soeur Laurence et ma maman ont loués une maison à Coxyde. L'occasion pour Maud, Kristen et moi d'aller passer 2 jours à la mer, du vendredi après-midi au dimanche soir, le lendemain, lundi de Pâques, étant consacré à une visite à Liège dans la famille de ma femme.

Nous avons eu la grande chance d'avoir du très beau temps puisqu'à notre arrivée, le vendredi vers 17h, il y avait 23° (10 de plus que les normales saisonnières... pas mal pour un 10 avril) et pas de vent, que le lendemain, le soleil était toujours présent, même s'il faisait un peu moins chaud, tout comme le dimanche après-midi d'ailleurs, la matinée de ce dernier jour étant, elle, un peu pluvieuse.

Article 88 - Maison Riskoulah

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La maison que nous avons occupée n'était pas une inconnue pour nous. Mes soeurs et mes parents l'avaient déjà louée plusieurs fois et nous y étions déjà venus mais chaque fois pour passer une journée. C'était la première fois que nous y logions, Maud et moi, et nous avons apprécié la belle et grande chambre et la qualité de la literie (rien à voir avec notre dernière location, il y a déjà 2 ans ou c'était le point faible).

Une fois installés et en attendant l'heure du souper, nous avons fait une première ballade, puis nous nous sommes dirigés vers l'un de nos 3 restaurants fétiches de l'endroit, le Blauwe kip, avec comme petits problèmes qu'il ne s'appelle plus comme cela et que la carte a partiellement changé. Nous avons malgré tout pris le risque d'y aller et, après une petite frayeur, nous en avons été ravis. Je n'entre pas plus dans les détails car cela fera l'objet de mon prochain article.

Le lendemain matin, toujours sous le soleil, nous sommes allé au marché de La Panne.

Article 88 - Marché aux fleurs annuel

L'après-midi, nous avons d'abord découvert le marché annuel aux fleurs de Coxyde qui s'étendait, pour ceux qui connaissent, sur l'ensemble de l'avenue de la mer. Je n'avais jamais eu l'occasion de voir un marché spécifiquement dédié aux fleurs et cela valait le coup d'oeil.

Nous sommes ensuite allé sur la plage, comme promis à notre fille, pour lui permettre de jouer dans le sable. Nous avons également fait une ballade au bord de l'eau. Vu la période de vacances et le beau temps, nous n'étions pas les seuls comme on peut le voir sur la photo.

Article 88 - Plage de Coxyde

Le soir, nous sommes allé pour la première fois au nouveau cinéma de Coxyde, ce qui fera également l'objet d'un article spécifique.

Le lendemain, dimanche, vu le changement de temps, nous avons choisi d'aller acheter le poisson à Nieuport (voir article précédent sur Coxyde) le matin plutot que l'après-midi. Autant y aller tant qu'il faisait moins bon.

Au retour, alors que la pluie venait de cesser, nous avons fait un détour par Saint-Idesbald, histoire de nous réapprovisionner en viande cette fois dans une très bonne boucherie, Huize Blanckaert, qui propose de très bon steack dont un original, mon préféré, celui au poivre vert. On y trouve aussi d'excellents pâtés dont certains, primés dans des concours. Nous avons aussi gouté pour la première fois leur boudin blanc, lui aussi primé (médaille d'or justifiée car il est particulièrement bien épicé comparativement à certains qui ont un gout trop fade). Enfin, nous y avons acheté notre diner, un excellent waterzooi de poulet.

L'après-midi, nous avons fait une dernière longue promenade (le podomètre-gadget de mon gsm indique que j'ai fait environ 20 km à pied sur les 48 heures passées la-bas) avant de reprendre la route de la maison car nous devions nous rendre à Liège le lendemain.

A noter que ces 2 jours ont été tellement chargés en activités que nous n'avons pas pris la peine d'aller faire un tour au Brantano (c'est en fait un rituel, chaque fois que nous logeons à Coxyde, donc pas pour les visites d'un jour, nous allons faire un tour au Brantano local, histoire de voir s'il n'y a pas une bonne affaire à réaliser ou encore une superbe paire de chaussures à acquérir). Pour les mêmes raisons, nous n'avons pas mis les pieds dans les luna-parks alors que nous sommes plutôt fans. Et ce d'autant que je ne voulais pas risquer d'être attendris par l'une ou l'autre peluche à attraper dans les fameux appareils à pince. Cela a permit une économie d'argent, aussi petite soit-elle et surtout de place car nous ne nous débrouillons pas trop mal et nous avons déjà suffisamment de peluches à la maison que pour ne pas en ramener de nouvelles.

Le lundi de Pâques, nous avons repris la route pour aller diner et passer l'après-midi chez les parents de ma femme. Kristen a ainsi eu l'occasion de recevoir ses cloches de Pâques de sa mamy (elle les avait déjà reçues le week-end passé de sa grand-maman (ma mère donc) qui avait organisé le repas de Pâques et la distribution de cadeaux et de chocolats avec une semaine d'avance vu qu'elle ne serait pas la tout comme ses autres petits-enfants, en vacances en Alsace avec mon autre soeur).

Mon week-end, riche en activités, se terminait, en fin d'après-midi, avec mon retour, seul, de Liège puisque ma fille, accompagnée de ma femme, va y passer la semaine chez sa mamy qui n'a pas souvent l'occasion de la voir (quelques heures tous les 15 jours). L'occasion pour Kristen de faire des ballades sur son nouveau vélo (que j'ai emmené pour l'occasion), dans le petit parc pas loin de chez le papy de ma femme ou d'aller à la piscine avec sa mamy.
Quant à moi, je reviendrais les chercher, vendredi, après ma semaine de travail.