15/08/2012

Bilan des Jeux Olympiques de Londres 2012

On en a parlé pendant des mois et ils sont déjà finis. L'heure du bilan a donc sonné.

A cause du décalage horaire, j'avais moins suivi les jeux de Pékin en 2008. Cette année, je m'y suis un peu plus intéressé du fait aussi que nous, les belges, avions beaucoup plus de chances de médailles qu'il y a 4 ans. L'objectif de notre délégation était de faire mieux qu'à Pékin avec sa médaille d'or et sa médaille d'argent et de tenter de faire aussi bien qu'à Atlanta en 1996 lorsque notre petit pays avait ramené 2 médailles de chaque métal, notre meilleure moisson depuis les jeux de ... Londres en 1948 (à l'époque, le décompte était de 2 or, 2 argent et 3 bronze). Entre 3 et 6 médailles donc. Ce qui signifie qu'avec une médaille d'argent et 2 de bronze remportées durant cette dernière quinzaine, le résultat est effectivement atteint.

JO,Londres,Belgique,Lionel Cox,Charline Van Snick,Evi Van Acker,Hans van Alphen,Jonathan,Kevin,Borlée,Hockey sur gazon,Tia Hellebaut,Kim Clijsters,Pjilippe Gilbert,Tom Boonen,RTBFPourtant, personnellement, je reste sur ma faim car si l'objectif est réussi, il faut admettre que c'est juste le minimum de ce que l'on attendait. Je ne trouve d'ailleurs pas que l'on ai fait mieux qu'à Pékin car pour moi, 2 médailles de bronze ne valent pas une médaille d'or tandis qu'on a même frôlé la toute grosse déception sans cette médaille d'argent venue de nulle part. Et ce que j'écris, soyons clair, n'enlève bien entendu rien aux mérites de nos médaillés. Que ce soit Lionel Cox qui a terminé à la seconde place du tir couché à la carabine à 50m à la surprise générale, à commencer par lui qui avouait en fait préparer les jeux de Rio en 2016. Que ce soit la judokate Charline Van Snick, 4è mondiale dans sa catégorie, qui n'a pas faiblit pour aller chercher sa médaille de bronze, tout comme Evi Van Acker en voile, notre athlète qui fut la plus proche de décrocher le titre suprême (une victoire dans la dernière régate aurait suffit).

Je suis d'autant plus déçu car j'estime qu'il s'agit de la plus mauvaise récolte belge depuis les jeux de Séoul en '88 comme l'atteste le tableau ci-contre (et sachant, je le redis, que pour moi une médaille d'or vaut plus que 2 de bronze).

Pourtant, je dois admettre que plusieurs de nos athlètes ont fait de belles choses.

Je pense en premier lieu à Hans van Alphen, notre décathlonien qui a échoué a seulement 76 points de la médaille de bronze en devançant pourtant le cubain Leonel Suarez dans 6 des 10 épreuves et finalement battu sur la seule épreuve du javelot au cours de laquelle son adversaire a battu la meilleure performance olympique avec un jet à 76,94 m (61,29 pour van Alphen), reléguant son second à plus de 8 mètres (68,42). Sans ce lancer de folie à l'échelle du décathlon, notre compatriote aurait sans doute obtenu la médaille de bronze.
Je pense également aux frères Borlée en 400m qui ont perdus leur finale avant même son départ, lorsque Jonathan a hérité du couloir 2 tandis que Kévin, le plus fort ce soir la, était obligé de courir à l'aveugle, à cause de ce maudit couloir 9 qui l'empêchait de voir ses adversaires durant le début de sa course.
Egalement pas de chance pour le relais 4x400 qui a du se passer de l'un de ses éléments sur blessure.
Je pense aussi à notre équipe masculine de hockey sur gazon qui termine à une magnifique 5è place (ils étaient 9è à Pékin) en terminant 3è de leur poule derrière les Pays-Bas et l'Allemagne, les futurs finalistes. Versé dans l'autre poule, plus faible - la preuve avec cette magnifique victoire 5-2 en match de classement contre l'Espagne, le 3è de l'autre groupe - ils auraient peut-être pu prétendre à une place en demi-finale et qui sait à un podium.

Chapeau aussi à Tia Hellebaut pour sa 5è place au saut en hauteur et Kim Clijsters pour son quart de finale du simple dame même si je ne les considéraient pas comme des chances de médailles. Hellebaut parce qu'elle n'avait pas pu reprendre la compétition suffisamment tôt que pour être prête à temps (depuis son second retour, elle n'a pas encore eu l'occasion de passer la barre des 2 mètres) et Clijsters parce que son physique, qui la lache tout doucement pour le sport de haut niveau, ne lui permet plus de s'entraîner aussi intensivement qu'avant.

Pas de reproches à faire non plus à nos cyclistes Philippe Gilbert et Tom Boonen car on sait très bien que si dans certaines disciplines comme par exemple en athlétisme, ce sont les meilleurs qui gagnent à quasi tous les coups, en cyclisme, sport individuel qui se pratique en équipe, il faut aussi compter avec les aléas de la course et avoir la dose de chance pour se retrouver dans la bonne échappée ou voir ses adversaires se regarder et ne pas réagir suffisamment vite au moment d'une attaque. 

Et il y a certainement d'autres athlètes belges qui n'ont pas démérité, issu de sports qui ne m'intéressent pas ou que je connais moins bien, comme la natation par exemple.

N'empêche, quand je regarde le tableau des médailles, je ne peux que m'étonner de voir la Jamaïque, l'Ethyopie ou le Kénya, autant de pays disposant, à priori, de moins de moyens que nous, nous devancer très nettement. Et si la morphologie et l'origine ethnique de leurs athlètes peuvent constituer une explication, je me pose des questions en voyant l'excellente moisson des Pays-Bas, pays sensiblement semblable au notre d'un point de vue taille et démographie et je me dis qu'il y a quelques choses qui cloche au niveau sportif dans notre pays.

Et tant que j'en suis à relever les mauvais points, j'aimerais signaler le fait que les JO étaient très pénible à suivre sur la RTBF du fait que cette chaîne coupait régulièrement ses retransmissions pour des pages de pub, nous faisant rater des moments intéressants comme certains sauts de la finale de la hauteur féminine qui nous offrait pourtant une petite chance de médaille. J'en suis d'autant plus choqué que la RTBF est une chaine de service public et que sa consoeur flamande, la VRT, ne lésait apparamment pas ses téléspectateurs. Le comble étant qu'après seulement 40 minutes de retransmission, j'ai fini par suivre la cérémonie de cloture sur TF1, chaine privée et commerciale par excellence, parce qu'elle n'interrompait pas sa retransmission pour diffuser de la pub. Honte sur la RTBF.

Pour en terminer, je me suis amusé à refaire le tableau final des médailles par pays en mettant en rapport le nombre de médailles glanées avec la population de chaque pays (chiffres démographiques trouvés sur le site www.populationdata.net). Je pensais voir les Pays-Bas gagner quelques places au classement ce qui n'est pas le cas (17è au lieu de 13). J'ai par contre été surpris par la belle 5è place de la Hongrie. J'ai aussi été étonné par l'absence de médaille du Pakistan, du Nigéria et du Bengladesh, soit autant de pays dont la population de situe ente 150 et 175 millions d'habitants ainsi par les Philippines, le Viêt Nam, la République démocratique du Congo ou Myanmar (ex Birmanie) qui eut voient leur population osciller entre 50 et 100 millions. Tout comme par le zéro pointé de l'Autriche, pays de plus de 8 millions d'habitants qui s'étaient classés 9è lors des Jeux Olympiques d'hiver 2010 à Vancouver avec 4 médailles d'or, 6 d'argent et 6 de bronze.

Vous trouverez ainsi dans la partie gauche du tableau ci-dessous (ou cliquer pour agrandir le tableau ???), le classement des médailles tel que vous pouvez le trouver un peu partout et dans la partie droite mon classement revu en fonction de la population de chaque pays et donc du réservoir d'athlètes potentiels. Les différents chiffres représentant le nombre d'habitants par médaille remportée, plus ce chiffre étant petit, plus la performance est remarquable. (Exemple, la Jamaïque, pays de 2695164 âmes, a obtenu 4 médailles d'or soit 1 médaille pour 673791 habitants et 12 médailles au total soit 1 médaille pour seulement 224597 personnes !).
 

jo,londres,belgique,lionel cox,charline van snick,evi van acker,hans van alphen,jonathan,kevin,borlée,hockey sur gazon,tia hellebaut,kim clijsters,pjilippe gilbert,tom boonen,rtbf
(cliquez sur ces tableaux pour les agrandir)
JO,Londres,Belgique,Lionel Cox,Charline Van Snick,Evi Van Acker,Hans van Alphen,Jonathan,Kevin,Borlée,Hockey sur gazon,Tia Hellebaut,Kim Clijsters,Pjilippe Gilbert,Tom Boonen,RTBF

16/09/2009

Ce que m'inspire le retour gagnant de Kim Clijsters

... et les bons résultats des autres tenniswoman belges.

N'en déplaise aux garcons (je parle ici des tennisman belges) qui se plaignent de ne pas avoir assez de reconnaissances, les exploits de nos filles sont d'un tout autre niveau.
Certes, il faut quand même admettre que la Belgique, au niveau masculin, compte depuis de nombreuses années plusieurs joueurs dans le top 100 avec une équipe de Coupe Davis qui intègre régulièrement le groupe mondial. Je reconnais aussi, comme le dit Olivier Rochus, qu'il est plus facile pour une fille d'atteindre le sommet que pour un garçon tout simplement parcequ'elles sont moins nombreuses. En effet, il existe beaucoup de joueurs de talent, la preuve avec Olivier Rochus justement qui après avoir longtemps été top 50, avec même, un classement de 27è mondial fin 2005, a eu toutes les peines du monde à réintégrer le top 100 quitté suite à une blessure. Par contre, les toutes bonnes joueuses étant moins nombreuses, dès qu'une fille a un certain talent, elle intègre quasi automatiquement le top 100, voire mieux.
Mais que Rochus arrête d'être jaloux de la notoriété de ses collègues féminines et d'envier leurs gains car il ne devrait pas oublier non plus que sans émarger à l'élite de son sport, il gagne bien mieux sa vie que ne l'a fait un Robert VandeWalle par exemple, qui était, dans les années 80, l'un des meilleurs judoka au monde mais qui n'a pas pu thésauriser parce que sa discipline n'était pas aussi médiatisée et donc aussi rentable.

En attendant, c'est incroyable comme les choses ont vite évolué dans le monde du tennis féminin belge. En effet, alors que l'année passée, après le retrait précipité de Justine Henin (pour rappel, en mai 2008, suite à une défaite jugée comme celle de trop pour une fille qui n'avait plus trop l'habitude de perdre après sa saison 2007 exceptionnelle) qui faisait suite à celle, parfaitement planifée depuis la fin 2005, de Kim Clijsters (en mai 2007 pour cause de maternité) et alors que nous n'avions plus qu'une fille, Yanina Wickmayer, dans le top 100 qu'elle venait à peine d'intégrer et pour laquelle on prédisait qu'elle pourrait à terme se hisser dans le top 50, au mieux dans le top 30, les spécialistes étaient unanimes à dire que l'âge d'or du tennis féminin belge était révolu, que nous avions bénéficié d'une génération d'exception et que plus jamais nous ne retrouvrions les sommets, la situation du moment (une seule joueuse dans le top 100 donc) étant plus proche de la norme pour un pays de notre taille que la situation que nous venions de vivre qui était, elle, hautement exceptionnelle.

Personne ne pouvait évidemment imaginer que Kim Clijsters reviendrait ni que Yanina Wickmayer avait les capacités d'arriver à un tel niveau ce qui fait qu'à peine une année et quelques mois plus tard, et même si nous n'aurons probablement plus jamais 2 joueuses belges aux 2 premières places du classement mondial, l'avenir du tennis féminin belge se décline de nouveau en rose suite à ce magnifique retour de Kim Clijsters, à la révélation du talent de Yanina Wickmayer, demi-finaliste de l'Us Open et nouvelle 22è mondiale et, dans une moindre mesure, aux belles prestations de Kirsten Flipkens.

Article 132 - Kim Clijsters

N'empêche que pour en revenir à mon coup de coeur qui justifie l'écriture de cet article, ce qu'à fait Kim est incroyable. Elle bat ainsi ou égale quelques records. Troisième joueuse de toute l'histoire du tennis à gagner un grand chelem en étant maman, première joueuse non top 10 à gagner l'US Open mais surtout première joueuse non classée à gagner un grand chelem ! Tout cela en battant les soeurs Williams, 2 de ses grandes rivales de l'époque (les autres étant Henin, Davenport, Sharapova et Mauresmo, les 2 dernières étant encore actives aujourd'hui). L'élément le plus incroyable étant bien entendu de réaliser tout cela après seulement 3 tournois disputés.

Elle vient donc, outre de signer un retour fracassant dans le Top 20 (en seulement 3 tournois donc, la ou les filles qui l'entourent en ont disputés 20 à 25), de doubler son nombre de titre en grand chelem. En effet, lors de sa première partie de carrière, elle n'en avait gagné qu'un (déjà l'US Open, en 2005) pour quand même 2 titres aux Masters.
Ca et le nombre incroyable de numéro un depuis l'arrêt de Henin (6 filles différentes en moins d'un an et demi alors qu'il n'y en avait eu que 5 sur les 5 années précédantes) me font quand même dire que c'est le niveau d'ensemble du tennis féminin mondial qui a régressé par rapport à la première partie de sa carrière puisqu'on peut penser que les soeurs Williams sont moins fortes qu'à cette époque, que Davenport et surtout Henin ont arrêté et que Sharapova et Mauresmo, qui, ironie du sort, pointe juste une place, la vingtième, derrière Kim Clijsters mais avec 18 tournois joués (Sharapova étant 27è avec 14 tournois joués), peinent à retrouver leur statut de numéro mondiale. Pareil avec certaines des filles qui se sont succédées par la suite à la place de numéro 1 comme Jankovic, aujourd'hui 8è, et surtout Ana Ivanovic retombée à la 11è place mondiale.

Bravo aussi à Yanina Wickmayer qui démontre qu'elle a un talent encore plus important qu'on ne l'imaginait et aussi à Kirsten Flipkens qui après des années relativement mitigées, par la faute de blessures et maladie à répétition, justifie le talent qu'elle avait démontré en gagnant les tournois juniors de Wimbledon et de l'Us Open ce qui lui avait permit de terminer l'année 2003 en tant que championne du monde juniore.

Quelques mots enfin pour parler de Henin dont ont évoque également un éventuel retour pour dire qu'auparavant, j'étais beaucoup plus pour elle que pour Clijsters, probablement parce qu'elle était francophone. Mais au fil du temps, elle m'a beaucoup déçu (c'est peu dire), avec comme points d'orgue sa décision d'abandonner le tennis après une simple défaite contre Dinara Safina (qui, si elle n'était à l'époque que la 17è mondiale, allait devenir numéro 1 mondiale), laissant au passage tomber toutes les firmes pour lesquelles elle avait signé des contrats de sponsoring et dernièrement sa décision de ne plus participer, à partir de fin octobre,
Article 132 - Affiche Arrête de pleurer Pénélope
aux représentations de la pièce de théatre Arrête de pleurer Pénélope dans laquelle est devait se produire aux côtés de Julie Taton et de Bérénice et pour laquelle elle apparaissait sur les affiches, au risque de réduire l'intérêt des spectateurs potentiels pour cette pièce et donc d'en affecter la réussite.
Aujourd'hui, et même si à certains moments le clan Clijsters m'a irrité, comme lors du mariage de Kim programmé à 6h du matin, histoire d'éviter toute présence de fans et de journalistes ce qui pourrait se comprendre, tout personnage publique ayant droit à une vie privée, s'il n'était pas le premier à communiquer sur ce sujet et d'autres la concernant via entre autre son site internet.

Malgré cela, je trouve aujourd'hui Kim beaucoup plus sympathique (ce qu'elle a toujours été), plus proche et plus respectueuse de ses supporters et plus humaine qu'une Henin que je trouve suffisante et dont les actions pour les enfants malade ou pour l'Unicef ne rende pas plus sympathique à mes yeux.

Je suis donc devenu aujourd'hui bien plus supporter de Kim que de Justine au point de ne pas souhaiter un éventuel retour de sa part, même si cela nous ferait une équipe de Fed Cup d'enfer ... que de toute manière elle ne daignerait pas honorer de sa présence.