29/09/2013

Isil Club Milta - Bodrum

Pour la première fois, j'ai compris les personnes qui font des milliers de kilomètres pour se contenter de passer leurs vacances au sein d'un club sans jamais le quitter et donc sans rien voir d'autre du pays.

En effet, une fois arrivé à l'Isil Club Milta situé à Torba, à 8km de Bodrum - ou nous avons passé nos dernières vacances du lundi 19 au vendredi 30 août - je n'ai plus eu envie de le quitter. Pas même l'espace de quelques heures.

hotel,club,all-in,Turquie,Isil Club   Milta,écureuil,Tripadvisor,Tamer,Bodrum,Torba,Gumbet,jeep,bateau,ma  rché,Turgutreis,Gumusluk,Yalikavak,oursin,pitta

Il faut dire que nous avons découvert un hôtel club encore meilleur que ce à quoi nous nous attendions. Et pourtant, au vu des photos, des commentaires des employées de notre agence de voyage ("l'un des meilleurs hôtels de Turquie") et de ceux, pour la plupart dithyrambiques, vu sur tripadvisor, nos attentes étaient grandes. A un point tel que nous craignions d'être déçus.

Ce fut loin d'être le cas. Au point d'être émerveillés en découvrant un paradis ou le client est vraiment roi. Personnel aimable et prêt à se couper en quatre pour vous servir, niveau de propreté impeccable (espaces extérieurs nettoyés chaque jour et plusieurs fois si nécessaire), chambres relativement simples mais suffisamment grandes et très agréables (lit king size, salle de bain et penderie fonctionnelles). Le tout situé dans un cadre magnifique: un bâtiment principal faisant face à la mer et surplombant une énorme piscine d'une longueur de 54 mètres avec des transats en grand nombre et des bungalows disséminés dans un parc bien vert - malgré les 5 mois sans pluie en été - ou l'on trouve des écureuils relativement peu farouches qui finissent, avec de la patience, par venir manger dans votre main.

hotel,club,all-in,Turquie,Isil Club   Milta,écureuil,Tripadvisor,Tamer,Bodrum,Torba,Gumbet,jeep,bateau,ma  rché,Turgutreis,Gumusluk,Yalikavak,oursin,pitta

La formule all-in était également particulièrement large et attractive avec son offre boisson - ah ces thés glacés ou ces cocktails - et nourriture incroyable malgré le fait qu'il n'y ait qu'un seul restaurant. Mais quel restaurant ! Avec ses buffets proposant une très grande diversité de plats à chaque service. A ce sujet, mention particulière pour le buffet de desserts proposant une variété, notamment au niveau patisserie, que je n'avais jamais rencontrée ailleurs. Sans oublier le snack et ses excellents plats basiques (hamburgers, brochettes, pizzas, ...).
Et la formule all-in était encore plus large au niveau loisir avec notamment, outre les classiques comme le tennis de table ou la pétanque, la possibilité de faire du pédalo, du kayak, voire même de planche à voile ou du catamaran (ces 2 dernières possibilités moyennant le brevet adéquat). Sans oublier l'accès au spa (bain turc et sauna). Les seules activités payantes étant finalement les sports nautiques moteurs et les massages.

Je ne vois ainsi strictement rien à reprocher à cet hôtel si ce n'est l'impossibilité de longue ballade sur la plage vu l'étroitesse de celle-ci, la faiblesse du réseau wifi lors de notre seconde semaine et éventuellement l'absence de mitigeur thermostatique dans la douche du fait de la difficulté de régler la température idéale. Mais tout ceci dit pour démontrer que la perfection n'existe pas. D'autant que c'était bien peu de chose parmi tous les avantages que peut offrir cet hôtel et son personnel, la dernière touche en ayant été apportée le matin de notre départ par Tamer, dont on parle beaucoup, en bien, sur Tripadvisor et qui doit être le responsable communication. Lorsque nous lui avons demandé comment nous pouvions faire sachant que nous quittions l'hôtel à 18h30' alors que nous devions libérer la chambre à 12h, il a directement contacté la réception pour savoir si nous pouvions prolonger son occupation jusqu'à 16h ce qui fut le cas.

Etant donné que nous étions la pour le repos et le farniente, l'essentiel de nos 12 jours de vacances s'est composé de la manière suivante: courte grasse matinée (remplacée par 1h de natation pour Maud lors de la seconde semaine), petit-déjeuner, retour en chambre, séance de transat, piscine, retour en chambre, dîner, retour en chambre, transat, piscine, retour en chambre, apéritif, souper, retour en chambre et dodo. Avec une variante pour Kristen qui le soir, après quelques jours, allait voir le spectacle avec ses amies.

hotel,club,all-in,Turquie,Isil Club   Milta,écureuil,Tripadvisor,Tamer,Bodrum,Torba,Gumbet,jeep,bateau,ma  rché,Turgutreis,Gumusluk,Yalikavak,oursin,pitta

Nous avons passé les 3 premiers jours sans déroger à cette règle. Mais nous n'avions pas fait autant de kilomètres juste pour paresser, manger, nager, dormir. C'est ainsi que le quatrième jour, même si, comme je l'ai laissé entendre à l'entame de cet article, je n'avais pas spécialement envie de quitter un tel havre de paix ou nous étions choyés, nous avons fait une première excursion baptisée Sunset Bodrum. Au programme, découverte de la ville suivie d'une petite croisière avec repas à bord non loin du rivage.
Nous savions qu'il ne fallait pas faire les excursions gratuites avec visite de certains magasins car elles sont "sponsorisées" par ceux-ci et n'offrent que très peu d'attraits. Nous ne nous sommes pas méfiés lorsqu'on nous a proposé celle-ci gratuitement pour en avoir reservées 2 autres car elle était quand même affichée au prix de 24,xx euros. Grave erreur car comme le dira une autre vacancière, ce fut un après-midi et une soirée perdue.
Parti vers 15h30', nous avons d'abord fait le tour de quelques hôtels pour aller chercher d'autres participants avant de rejoindre la colline dominant la baie de Bodrum d'un côté et celle de xxx de l'autre. Nous avons ensuite pris la direction du Gold Center pour la visite d'une bijouterie. Lorsque nous avons quitté l'endroit, cela faisait déjà 2h30' que nous étions partis de l'hôtel et nous n'avions vu qu'un panorama, certes joli, et quelques vestiges de moulins à vent. Nous avons ensuite repris la route pour découvrir, sans sortir de l'autocar, le théatre antique, avant de repasser pour la troisième fois au même endroit pour rejoindre le port de Gumbet. Après avoir embarqué, le capitaine a attendu plus d'une demi-heure que le soleil soit à la bonne hauteur avant d'appareiller. Il s'est alors éloigné un peu de la côte pour que nous puissions observer le coucher de soleil derrière les ilôts situés au large de Bodrum. La nous avons eu droit à 45 minutes de baignade. Sauf que la plupart des participants n'avaient pas été prévenus et que de toute manière il faisait trop frais que pour aller nager. Nous avons ensuite rejoint le rivage pour mouiller au large du château et prendre le repas. Quelques nuggets de poulets, des pâtes, des frites et un peu de salade même pas assaisonnée. Ma femme et ma fille, servie parmi les premières, ont pu gouter ce repas médiocre tandis que, arrivé plus tard, je n'ai pu que constater que la quinzaine de vacanciers qui attendaient encore d'être servis en était au rationnement, les derniers ne pouvant avoir qu'un seul nugget. Personnellement, en voyant cela, je n'ai même pas tenté ma chance. Je me dois, pour être honnête, d'ajouter que certains enfants se sont servis de grosses assiettes pour finalement ne pas tout terminer tandis que certains adultes se sont carrément resservis alors que tout le monde n'était pas encore passé. Mais cela tient aussi à une mauvaise organisation car si le repas avait été servi directement dans l'assiette, comme lors de notre troisième excursion, il y aurait eu la même part pour tout le monde.

hotel,club,all-in,Turquie,Isil Club   Milta,écureuil,Tripadvisor,Tamer,Bodrum,Torba,Gumbet,jeep,bateau,ma  rché,Turgutreis,Gumusluk,Yalikavak,oursin,pitta

Notre deuxième excursion eut lieu 2 jours plus tard et fut bien meilleure: la visite en car de la péninsule de Bodrum avec le matin le phare, la mosquée et surtout le marché de Turgutreis, le plus grand de la région, la ou les fausses marques et le marchandage est roi. Nous avons pris le repas de midi dans un restaurant du village de Gumusluk. Au choix du filet de poulet, des boulettes ou de la dorade. Excellent même si un peu léger car on pouvait compter les frites présentes sur l'assiette.
C'est dans ce même village qu'avait lieu la très énigmatique marche sur l'eau pour rejoindre un ilôt, l'île aux lapins, situé à quelques dizaines de mètres du rivage. En fait, il s'agissait de marcher sur une ancienne voie romaine située à fleur d'eau. Le problème étant que les pierres, du fait de leur présence prolongée dans l'eau, étaient très glissantes alors que la voie était très irrégulière et donc malaisée à parcourir. La guide nous avait pourtant dit qu'elle n'avait jamais connu de chutes. Heureusement que, méfiant, je me suis mis en maillot et que je n'ai surtout pas pris mon appareil photo car il était impossible d'éviter les chutes. Bilan, plusieurs coupures bénignes et une vingtaine d'épines d'oursins dans le pied m'amenant à me faire "charcuter" pendant une demi-heure à l'hôpital, le soir après l'excursion. Et ce n'est pas moi qui était maladroit ou qui n'ait pas eu de chance puisque nous avons découvert quelques jours plus tard que notre fille avait le même problème (avec un second détour par l'hôpital) tandis qu'une autre participante, en s'aidant de ses mains, s'est également piquée à un oursin et que sa soeur s'est contusionnée le genou. Et pour couronner le tout, l'île était clôturée et n'était donc même pas accessible !
Cette excursion s'est terminée par la découverte du village de Yalikavak.

hotel,club,all-in,Turquie,Isil Club   Milta,écureuil,Tripadvisor,Tamer,Bodrum,Torba,Gumbet,jeep,bateau,ma  rché,Turgutreis,Gumusluk,Yalikavak,oursin,pitta



Enfin, le lundi, nous avons effectué notre troisième excursion: Fun and Sun. Une matinée en jeep pour visiter l'arrière-pays et découvrir un petit hameau typique, un lac aux tortues d'eau douce et une fabrique d'huile, ces 2 dernières étapes entrecoupée d'une bagarre à l'eau au bord d'une source. Un après-midi en bateau pour paresser et nager dans 3 endroits différents avec un repas servi à bord. Aussi peu roboratif que le précédant (3 malheureux chicken dips par personne, qu'il s'agisse d'enfants, de femmes ou d'hommes de près de 100 kg comme moi) mais nettement meilleur parait-il.

hotel,club,all-in,Turquie,Isil Club   Milta,écureuil,Tripadvisor,Tamer,Bodrum,Torba,Gumbet,jeep,bateau,ma  rché,Turgutreis,Gumusluk,Yalikavak,oursin,pitta

Pour être complet, j'ajouterais que privé de natation pendant 24h pour cause d'oursin dans le pied, nous avons passé l'après-midi du dimanche à Bodrum et que nous y sommes retournés le mardi soir, histoire de pouvoir manger une pitta de la-bas.

Quant à Kristen, elle n'a mis que 2 ou 3 jours à se trouver des amies. En particulier une petite algérienne particulièrement sympa pendant la première semaine et une liégeoise durant la seconde. Elle, qui était déjà dans la piscine dès qu'elle le pouvait, est encore devenue plus invisible pour nous puisqu'elle allait tantôt au mini-club, tantôt aux toboggans situés un peu plus loin quand elle n'était pas au bar à siroter une limonade. Autant dire que pour la première fois, nous ne l'avons pas beaucoup vue. Y compris le soir puisqu'elle accompagnait ses amies respectives au spectacle, comme je l'ai déjà signalé.

Enfin, puisque je  parle d'animation, le grand intérêt de ce club est d'être fréquenté par une majorité de francophones et en particulier de belges ce qui fait que nous n'avions aucun problème de communication avec le personnel, les animations se faisant en priorité en français.

J'étais parti en Turquie parce que Maud, qui y était allée avant notre rencontre, voulait y retourner et me la faire découvrir. J'y allais de bon coeur, intéressé par la découverte d'un nouveau pays pour moi mais je n'avais pas l'intention d'y revenir. Pourtant, le Isil Club Milta, le meilleur hôtel que nous ayons jamais fréquenté, fera que nous finirons par y retourner.

04/03/2009

Hongrie-Croatie-Slovénie, mes prochaines vacances

Après avoir effectué une première sélection (et un classement des hôtels qui nous attiraient par prix puis recherche sur internet d'avis sur les forums et des sites officiels des hôtels pour avoir plus d'informations et de photos que celles présentes dans les brochures), nous avons choisis un hotel précis en Hongrie, 2 en Slovénie et il nous reste une liste plus importante en Croatie dont la côte est bien plus étendue que celle slovène qui fait à peine 40 km, ceci expliquant cela.

Nous avons aussi dressé les grandes lignes de notre voyage: départ le jeudi de l'ascension, arrêt en Autriche après une première étape de +/- 850 km et arrivée le lendemain en Hongrie après 600 autres km de route. Après 4 jours (au lieu des 5 initialement prévus dans chaque endroits), direction la Croatie et après 4 autres jours (encore un jour économisé), direction la côte slovène pour y passer une semaine.

La semaine dernière, nous nous sommes allés à l'agence de voyage, histoire de voir si les hotels (pré-)sélectionnés étaient encore libre à la période voulue et aussi pour nous faire conseiller.

1. 4 jours en Hongrie à l'hotel Diana à Siofok.

Article 77 - Hotel Diana

Nous avons montré à la voyagiste l'hôtel Diana qui était notre coup de coeur en Hongrie, le seul que nous avions sélectionné dans ce pays vu son excellent rapport qualité/prix, qui plus est situé à Siofok qui passe pour être la plus importante station balnéaire du lac Balaton. Les autres hotels qui avaient attirés notre attention étaient tous beaucoup plus cher et pas nécessairement situés dans la même ville.

En demandant à la voyagiste les disponibilités de cet hôtel,  il est apparu qu'il ne restait qu'une chambre de libre à la période voulue. Il faut dire qu'il s'agit d'un petit hotel 3 étoiles de 25 chambres seulement et que la proximité de l'Allemagne et le fait qu'il s'agisse du week-end prolongé de l'ascension attire probablement beaucoup de touristes de la bas.

Alors que ma femme et mois nous étions présentés pour avoir les premiers renseignements même s'il n'était pas question de tarder pour réserver car l'un des hotels proposait 10% de réduction en cas de réservation avant le 1er mars (les autres offrants cette promotion jusqu'au 1er avril), nous avons très vite décidé de réserver tout de suite, pour ne pas risquer de perdre cette chambre dans un hotel qui nous attirait vraiment.

Site de l'hôtel: http://www.dianahotel.hu/index.php?m=&l=eng

2. 4 jours en Croatie à l'hotel Zvonimir à Baska sur l'île de Krk.

Article 77 - Hotel Zvonimir

En ce qui concerne l'hotel en Croatie, comme les premiers sélectionnés nous tentaient tous à égale valeur, nous avons choisi le moins cher. Si la qualité ne doit pas être au rendez-vous, ce ne sera pas bien grave vu que nous n'y séjournerons que 4 jours.

Mais alors que la voyagiste était en attente d'une ligne chez le tour opérator Jet Air que nous avions choisi car il était le meilleur marché, avec un très grand choix tout en offrant une assurance annulation comprise dans le prix, je lui demandais de me confirmer que l'île Rab sur laquelle se situait l'hôtel (le Complexe hôtelier San Marino) était bien accessible en voiture. La brochure indiquait que l'hotel disposait d'un parking à proximité, mais peut être y avait-il une traversée en bateau pour arriver à l'hotel.
Et la elle me montrait une phrase que je n'avais pas vue: "île accessible en ferry". Cela ne m'intéressait plus du tout, même si la traversée ne durait que 15'. Le temps cumulé en arrivant à l'avance, l'attente d'embarquement, la traversée et l'attente du débarquement risquait, si nous décidions d'aller faire une excursion d'une journée hors de l'île de nous prendre 1h, 1h30' et autant de temps pour le retour.

Je choisissais donc de ne pas réserver pour la Croatie ce jour la pour ne pas céder à la précipitation car l'hôtel que la voyagiste nous proposait en remplacement, le numéro 2 dans ma liste, l'hotel Alan à Starigrad-Paklenica, était plus cher que ce que j'avais calculé (je m'étais trompé de type de chambre) rendant les 3 suivants de la liste moins chers.

De retour à la maison, je devais analyser les hotels restants car un second, présent sur la même île, ne convenait évidemment plus non plus. Je choisissais l'hotel Jadran à Njivice sur l'île de Krk bien que la mention parking à proximité m'inquiétais un peu.
C'est d'ailleurs après bien des hésitations, le lendemain, à l'agence de voyage, que j'abandonnais le choix de cet hotel  car renseignement pris auprès du call center de Jet Air par la voyagiste, il s'avérait qu'il fallait se garer dans les rues environnantes ce qui risquait d'être loin vu que cet hôtel est un hôtel de 220 chambres. Je n'avais pas envie de prendre le risque de laisser ma nouvelle voiture la nuit dans ces rues sans savoir si elles n'étaient pas trop isolées d'autant que comme l'hotel était accessible soit en voiture via un tunnel soit à pied via un sentier de promenade de 200m menant directement au centre ville, cela pouvait signifier que les rues environnantes n'étaient pas si proche que cela.

La voyagiste devait finalement me proposer un autre hotel sur la même île (accessible par un pont à péage), un hotel 4 étoiles (au lieu d'un 3) qui figurait plus loin dans ma sélection car plus cher. Mais comme il offre une place de parking par chambre et comme ce n'est que pour 4 jours, le supplément de prix n'est pas trop important (+/- 75 euros).

Pour la seconde étape de notre voyage, nous séjournerons donc à Baska, sur l'île de Krk, à l'hotel Zvonimir, un 4 étoiles donc de 85 chambres.

Site de l'hôtel: http://www.hotelibaska.hr/page.aspx?view=Hotel_Zvonimir

3. 7 jours en Slovénie à l'hotel Lucija à Portoroz.

Article 77 - Hotel Lucija

Avant de décider de postposer le choix de l'hotel en Croatie, j'avais choisi celui en Slovénie ou 2 hotels restaient en compétition. Ils étaient de niveau et de prix comparable, l'un à Portoroz, décrit dans la brochure comme la petite Nice slovène, l'autre à Izola, petit village de pêcheur distant de la de quelques kilomètres. Nous avons donc demandé conseil à la voyagiste qui en regardant les descriptions de la brochure et en faisant quelques recherches sur internet nous a expliqué qu'apparamment Izola n'était pas très grand et risquait de ne pas offrir beaucoup de magasins et de restaurants alors que Portoroz était plus important avec une vie nocturne plus importante.
Ma femme voulant pouvoir sortir le soir en centre ville pour l'une ou l'autre balade, nous avons choisi l'hotel Lucija, distant du centre de Portoroz de seulement 200 m alors que le San Simon Hotelresort à Izola était lui situé à 800m d'un centre qui risquait d'être moins animé le soir.
Nous passerons donc la dernière partie de notre voyage à l'hôtel Lucija à Portoroz, un 3 étoiles de 179 chambres.

Site de l'hotel: http://www.metropolgroup.si/ (Sélectionner Hotels puis Hotel Lucija)

En résumé.

Grâce aux réductions pour réservations rapides (10% pour chaque hotel) et au fait de partir hors saison, ces 15 jours ne nous couteront, en note d'hotel, hormis les boissons bien sur, "que" 1110 euros en demi-pension pour 2 adultes et un enfant de 4 ans (gratuit dans chacun des hôtels).

Article 77 - Carte des 3 pays

Vous pouvez visualiser sur cette carte les 3 villes ou nous passerons nos vacances, soit la hongroise Siofok, en haut à droite, en dessous de Székesfehérvár, la croate Baska sur l'île de Krk, représentée par une loupe en bas au centre et la slovène Portoroz qui se trouve un peu plus au Nord-Ouest, en dessous de Trieste, quasiment à la frontière avec la Croatie.

Reste à faire.
 
La prochaine étape est maintenant de réaliser les itinéraires et de choisir l'hotel étape du voyage aller. Pour le retour, nous ne réserverons pas d'hôtel bien qu'il y ait 1300 km à parcourir. Nous verrons notre état de fraicheur et déciderons sur le moment de nous arrêter et de prendre une chambre la ou nous serons. Histoire de ne pas se mettre de pression et de ne pas devoir se presser pour arriver à une heure donnée et, histoire aussi de ne pas être obligé d'effectuer un détour vers l'hotel que nous pourrions réserver.

Il s'agira aussi de savoir quels sont les impositions de ce voyage: papiers nécessaires, règles du code de la route spécifiques selon les pays (visités ou traversés), devises à prendre puisque si la Slovénie a comme monnaie l'euro, la Hongrie, qui fait également partie de l'union européenne n'est pas encore passée à la monnaie unique alors que la Croatie ne fait pas partie de l'union européenne et a forcément, elle aussi, sa propre devise.

25/02/2009

Premières recherches pour mes futures vacances et idées pour de prochaines

Depuis le début de l'année, je me suis mis à la recherche de notre lieu de vacance pour cette année 2009.
Comme ma fille Kristen n'est toujours pas en âge d'école (elle aura 4 ans au moment du départ), nous partirons de nouveau hors saison pour profiter des tarifs plus avantageux. Ce devrait être fin mai début juin pour profiter des congés de l'ascension et de la Pentecote et ainsi devoir placer moins de jours de congé.

Tout de suite, vu l'achat de la nouvelle voiture, je me suis mis un premier impératif, celui de partir en auto. J'ai également choisi de découvrir un pays ou je ne suis jamais allé, donc pas la France, le Luxembourg, l'Allemagne, les Pays-bas, l'Autriche, l'Italie, la Suisse ou Monaco. Je suis également allé à Aruba et aux Seychelles mais il n'y avait pas de risque que j'y retourne par ce moyen de transport.

Article 76 - Europe

Ayant entendu une publicité à la radio indiquant que Jet Air avait sorti son catalogue vacances en voiture 2009, j'ai eu l'idée d'aller le chercher, histoire, comme pour les vacances aux Seychelles, de trouver des idées de lieux de villégiature.

Au départ, j'avais en tête, pour satisfaire mon désir de nouveaux horizons, l'Espagne, qui en fait ne me parle pas tant que cela, et surtout la Croatie que j'ai envie de découvrir depuis longtemps, et plus particulièrement Dubrovnik. Dans les catalogues, j'ai trouvé comme autres possibilités la Hongrie, la Slovénie, la Tchéquie, la Slovaquie, Andorre et le Liechtenstein.

Vu le nombre de pays possibles, j'ai décidé, en accord avec ma femme, de faire un nouveau combiné après ceux de 2006 en Italie (une semaine à Lignano sur la côte Adriatique et une autre en Toscane) et de 2008 aux Seychelles (6 jours dans le sud-ouest de l'île, plus sauvage, et 4 jours dans la station touristique de Beauvallon) et en France (avec une première semaine passée dans le nord de la Bretagne, près de Saint-Malo, et une autre dans le Sud, sur la côte à 30 km de Qimper). Avec la différence que cette fois, il s'agirait de combiner 2 pays différents. C'est d'ailleurs pour cela, et mon peu d'engouement, que j'ai très vite oublié l'Espagne.

Article 76 - Les 4 capitales proches

En regardant une carte de l'Europe, j'ai aussi constaté que 4 capitales européennes se trouvaient à un jet de pierre (relativement parlant) les unes des autres tout en n'étant pas trop éloignées de la Belgique. Ainsi, alors que la Tchéquie n'est qu'à environ 750 km de chez nous et Prague à 924 km, Bratislava, capitale de la Slovaquie n'est éloignée que de 338 km de Prague, Budapest, en Hongrie, est à 201 km de Bratislava et Vienne se trouve à 244 km de Budapest. A noter que Bratislava et Vienne ne sont distants que de 79 km !
Pour le retour depuis Vienne, il faudrait alors compter 1132 km.

Je me suis dit que cela pourrait faire un beau voyage culturel: relier Prague à Vienne en passant par Bratislava et Budapest, le tout en passant quelques jours dans chaque capitale.

Article 76 - Scandinavie sud

Dans le même ordre d'idée, il y a quelques mois, en discutant avec un collègue qui partait en mini-trip à Oslo et en regardant la carte pour évaluer son voyage, je m'étais déjà rendu compte que le Danemark n'était pas non plus très éloigné de la Belgique (Copenhague est à moins de 950 km soit plus proche que la côte d'Azur). De la, il était possible de rejoindre la Suède via un pont. Stockholm, la capitale se situant alors à 661 km et Oslo, capitale de la Norvège à 532 km de Stockholm. Le retour se faisant par les côtes suédoises soit 613 km jusque Copenhague.
Une autre possibilité étant de relier le Danemark à la Norvège par ferry via Aalborg au Danemark et Kristiansand en Norvège pour ensuite remonter sur Oslo et prendre la direction de Stockholm ou, pour réduire le voyage de quelques centaines de kilomètres, remplacer Stockholm, comme ville étape suédoise, par Göteborg qui se trouve à mi-chemin entre Oslo et Copenhague et rentrer, comme pour l'itinéraire précédant, par les côtes suédoises.
Je m'étais déjà dit que relier ces 3 capitales scandinaves (ou en remplaçant Stockholm par Göteborg) constituerait la aussi un beau voyage culturel.

Dans les 2 cas, ce ne sont pas des voyages que j'envisage dans l'immédiat car j'aimerais que ma fille soit en âge de s'en souvenir.

Article 76 - Royaume-Unis + Eire

Pour en terminer avec les pays accessibles en voiture mais qui n'entre pas en ligne de compte pour cette fois, il y a encore Andorre et le Liechtenstein, mais éliminé car je ne cherche pas non plus de vacances en montagne, même en été, et un pays qui ne figure pas, tout comme les pays scandinaves évoqués plus haut, dans les catalogues, la Grande-Bretagne que je ne considère pas comme une destination de vacance mais que je visiterais plutot en formule mini-trip. Quoique l'Ecosse et l'Irlande (l'Eire qui ne fait pas partie à la Grande-Bretagne) me tentent beaucoup, ce qui pourrait finalement faire l'objet d'un troisième voyage intéressant même si la, le problème viendrait de la conduite à gauche que j'ai expérimentée brièvement aux Seychelles ce qui ne fut pas facile (je devrais y revenir dans un prochain article).

Mais comme ce que nous recherchons, ce sont des vacances au soleil au bord de l'eau, le choix s'est vite limité à 3 pays. Je me suis donc orienté vers un combiné Slovénie, Croatie, ce dernier parce que, comme je l'ai déjà dit, j'ai vraiment envie de le visiter, le premier parce qu'en feuilletant les catalogues, j'ai pu constater que Portoroz était une très jolie station balnéaire slovène et qu'apparamment, il y en avait d'autres.
Ma femme, quant à elle, a porté son choix sur la Hongrie et le lac Balaton.

Aie, déjà qu'elle ne voulait pas entendre parler de la Croatie parce qu'elle en a a gardé un mauvais souvenir (partie 15 jours, à 13 ans, avec sa mère et son beau-père, adepte de la crèpe sur la plage, elle s'était beaucoup ennuyée car ils ne faisaient pas grand chose de leurs journées), voila qu'elle n'évoquait pas la Slovénie non plus.

Habituellement, lorsque nous partons en vacance dans des pays proches, nous préfèrons une location en villa, ou en appartement que nous réservons sur internet. Mais en commençant à chercher sur mes sites habituels et sur d'autres dédiés plus particulièrement à ces pays, j'ai constaté qu'il y avait peu d'offres et qu'il y avait le problème de la barrière de la langue (certains particuliers ne proposant comme langues que le croate ou l'allemand).
J'ai donc proposé de réserver cette fois via l'un des tour-opérateurs dont nous avions la brochure et, comme j'avais beaucoup apprécié la formule en hôtel lors de nos vacances aux Seychelles (mais il faut dire que c'était plus qu'une simple chambre avec 2 lits), nous avons décidé de partir à nouveau en hôtel et ce même si certaines locations en logement seul étaient possible.

J'ai donc proposé à ma femme de faire une recherche d'hôtel, et par corollaire d'une région, dans chacun des 3 pays qui nous tentent pour ensuite sélectionner les 2 élus et donc les 2 pays à visiter.
La logique voulait alors qu'on s'oriente vers un dyptique Hongrie - Slovénie sachant que ce dernier était devenu ma priorité et vu que ma femme n'était pas très emballée par la Croatie. Je n'allais pas lui imposer cette destination au dépend de la Hongrie et ce, d'autant qu'au départ, elle était tentée de retourner à Lloret del Mar, en Espagne, ou elle avait passé de superbes vacances il y a quelques lustres. Quant à moi, j'avais finalement abandonné l'idée d'aller à Dubrovnik car trop éloigné des lieux possibles de vacances en Slovénie ou en Hongrie (respectivement 700 et 850 km). En 15 jours de vacances, en plus des 2 jours de voyage aller et des 2 jours pour le retour, il aurait fallu rajouter 2 journées complètes de déplacement. Même si nous aimons la voiture, cela aurait fait beaucoup.

Mais très vite, l'idée de passer +/- 5 jours dans chacun des pays se fit jour. Ainsi tout le monde était content: chacun voyait le(s) pays qu'il voulait visiter tandis qu'on ne passait que quelques jours en Croatie.

En plus, cela me permettrait de découvrir 3 nouveaux pays. La Hongrie et son lac Balaton, la Croatie et sa côte magnifique et la Slovénie et ses stations balnéaires acceuillantes.

A ce jour, j'ai déjà effectué une première sélection d'hotel et nous sommes attirés par un petit (25 chambres seulement) en particulier en Hongrie (pourvu qu'il y ait encore des disponibilités à la période voulue) et par 2 de valeurs équivalentes en Slovénie dans 2 stations balnéaires différentes. Ce sera d'ailleurs plus le choix de cette dernière qui fera pencher le choix.
Pour ce qui est de la Croatie, j'ai fait une sélection de 4 ou 5 hotels sans que l'un ou l'autre ne se détache. Sachant que j'ai finalement trouvé que passer 5 jours en Slovénie serait peu pour visiter toutes ses petites stations balnéaires sympa, j'ai même proposé à ma femme d'y passer plus de jours et de ne pas aller en Croatie (étonnant vu que c'était, avant de commencer à chercher, mon premier choix) et ma femme a refusé (tout aussi étonnant vu ses aprioris), ayant finalement aussi envie d'y aller vu que ce n'est que pour quelques jours.

Il nous reste maintenant à aller dans une agence de voyage pour vérifier les disponibilités, nous faire éventuellement conseiller, faire nos derniers choix et effectuer les réservations.