26/11/2011

Eté (2010) à records ... mais été pourri quand même

Au début juillet 2010, j'avais commencé un article pour parler de l'été qui commençait. Moi qui adore les saisons marquées, j'étais servi puisqu'après un hiver à record, le plus rigoureux de ces 20 dernières années, voila que nous vivions un début d'été, également exceptionnel, marqué par la plus grosse période de canicule de ces 20 dernières années.

Dans cet article, j'énonçais tous les records déjà battus... ce sera finalement les seuls puisque ces 3 semaines de canicule furent les seules périodes de bon temps de tout l'été !
Les météorologistes me font bien rire avec leurs conclusions quand ils disent que cet été fut plus chaud que la normale (ou que le précédant, je ne sais plus) alors que ce sont ces 3 semaines exceptionnelles qui ont permis ce résultat.

Suite à la mise en ligne de mon article sur le début de cet hiver (2010-2011 toujours, retard oblige), je suis allé recherché cet article quasiment terminé que j'ai décidé de poster tel que je l'avais écrit, histoire de garder une trace écrite de ces records (car comme dit le proverbe, les paroles s'envolent, les écrits restent). Le voici:

 

J'ai commencé à écrire cet article début juillet, en pleine période de canicule, alors que les prévisions à mmoyen terme laissait présager une suite de l'été identique. Depuis lors, cette période de canicule a été suivie par une semaine trop froide pour la saison, par une autre dans les normales saisonnières et maintenant par un début août mitigé avec, de nouveau, une semaine un peu fraîche et pas suffisamment ensoleillée ce qui risque de ramener, lors du bilan final, cet été dans la moyenne.

J'ai déjà eu l'occasion de signaler que cet hiver avait été particulièrement froid au point d'être le plus froid de ces 20 dernières années avec de longues périodes de gel et de neige. Je me fie, pour dire cela, au fait que depuis 20 ans que j'ai fait bâtir, c'était la première fois que je poussais mes radiateurs électriques à accumulation à fond. Et malgré cela, j'arrivais pénblement à atteindre les 20°. Je vous rassure, je ne risquais pas d'avoir froid car ils sont dotés d'un système de ventilation qui permet de faire monter la température de quelques degrés en quelques minutes si nécessaire. 

Pour poser cette affirmation, je me base de nouveau sur une constatation liée à ma maison: c'est la première fois que j'atteinds les 30° dans mon living !

Ce temps exceptionnel m'a ainsi permis de battre quelques records comme celui du nombre de barbecue: 2 en vacances en Espagne, 1 chez ma soeur, un autre chez une cousine et 3 rien que chez moi, soit déjà 7 la ou les autres années je devais me contenter de 2 à la maison et d'un en extérieur. Tout en sachant, toutefois, que nous aurions pu faire mieux certaines années lorsque le temps était occasionnellement au rendez-vous mais que nous avions des obligations comme l'une ou l'autre invitation à dîner ou lorsque nous nous rendions en visite à Liège dans la famille de ma femme, ou tout simplement parce que le beau temps, présent durant la semaine, n'était pas de la partie le week-end ou enfin parce que l'indice de fiabilité de la météo n'était pas assez bon.

Autres records, ceux liés à notre piscine autoportante de 3m66 de diamêtre pour 91 centimètres de profondeur. Insuffisant pour nager mais largement suffisant pour se rafraîchir et s'amuser. La température de l'eau est montée à 31° ! Facile pour rentrer dedans mais ensuite, elle ne joue plus son office de raffraichissement.

Pour ce dernier record, mes statistiques se limitent à 4 saisons et remontent à l'été 2007. C'est cette année la que nous avons choisis de franchir le pas et d'acheter une piscine, suite à quelques bels étés. Manque de bol, alors que nous avons eu un premier week-end super doux début mai qui m'a amené à la monter à ce moment, je ne m'y suis finalement baigné que 8 fois. Si on part du principe qu'on doit pouvoir se baigner jusqu'à la mi-septembre, cela fait un piêtre 2 bains par mois. 

L'année suivante, je l'ai remontée plus ou moins à la même période et nous avons à peine fait mieux: une quinzaine de bain.
L'an dernier, partant en vacances (rappelé vous, HonCroSlo) fin mai/début juin, j'ai fait le choix d'attendre notre retour. Vu le temps pourri qu'il y a eu en juin puis en début juillet, nous avons pris la décision de ne pas la monter cette année la. Décision que nous n'avons que très légèrement regrettée qu'en début août, lorsqu'il y a eu une période d'une dizaine de jours très ensoleillés. Regrets surtout dû au fait qu'on entendait les splash des voisins dans leur piscine nouvellement creusée.

Cette année, lorsque j'ai vu qu'une période de 10 jours au moins à 25° et plus était annoncée, c'était en fin juin, je me suis empressé de la monter et je ne le regrette pas puisque si ma fille a juste eu l'occasion d'y aller une fois, le week-end dernier, sur les 3 dernières semaines, j'ai déjà pu y aller une quinzaine de fois soit autant que sur l'ensemble de la deuxième saison. Espérons que le temps se remettra pour nous permettre d'encore en profiter.

Quand je vous disais que cet été était exceptionnel.

 

Voila ce que j'avais finalement écrit dans le courant du mois d'août.
Au bilan final, maintenant que l'été est bien mort et enterré et que l'on attend le prochain avec impatience, les records n'ont pas été améliorés puisque je ne suis quasiment plus retourné dans ma piscine, que nous n'avons plus fait qu'un seul barbecue, en juillet, lorsque Marie-Eve, l'une de mes cousines, et Manu, son mari nous ont invités ainsi que toute la famille pour fêter le 35è anniversaire de mariage de ses parents. Et encore, ce fut folklorique car alors que le barbecue était déjà allumé, il s'est mis à tomber l'une de ces draches dont la Belgique a le secret qui l'a quasi éteind. C'est donc sous des parasols, pour se protéger de la pluie, et au sèche cheveux pour sécher les braises et le relancer que ce barbecue a finalement pu permettre la cuisson de la viande.

J'ajouterais finalement, pour terminer, que le reste de l'été pourri a quand même permis de battre un dernier record, mais pas agréable du tout: celui des mouches. Nous avons été infestés, particulièrement dans la maison, au point que, quand excédé, je me décidais à prendre la tapette et à faire le ménage, je pouvais en éliminer une dizaine en à peine 2 ou 3 minutes.

14:37 Écrit par slumle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : été, hiver, record, mouche, piscine, barbecue |  Facebook |

24/12/2009

Jeux dans la neige avec ma fille

C'est étonnant mais alors que ma fille a aujourd'hui 4 ans et demi, elle n'avait encore jamais eu l'occasion de faire du traîneau.

Certes, Kristen avait déjà vu la neige plusieurs fois mais à part l'an passé, les derniers hivers étaient beaucoup trop doux avec parfois de la neige mais qui ne tenait pas longtemps. Le temps de rentrer du boulot et il n'était déjà plus possible de bien s'amuser vu la faible épaisseur de la couche.

L'an passé, nous avons enfin eu droit à un beau manteau neigeux, qui plus est, un week-end. Mais nous séjournions à ce moment à Liège dans la famille de ma femme. Si Kristen avait pu goûter aux joies des lancers de boule de neige et avait pu avoir son premier bonhomme de neige, elle n'avait pas pu faire de traineau vu qu'il était à la maison.

Le week-end dernier, il est tombé une jolie couche de neige qui nous a permit, Kristen et moi d'aller jouer dans le jardin. Maud, toujours convalescente suite à son opération au genou, devant se contenter de nous regarder, avec envie, et de prendre les photos.

C'est ainsi que Kristen a pu jouer pour la première fois au traineau. Je l'ai d'abord tiré dans le jardin puis nous sommes allé faire quelques descentes dans l'entrée de garage. Kristen descendant seule ou avec moi.

Article 156 - Nous sur le traineau

Ensuite, je me suis attelé à la réalisation du deuxième bonhomme de neige de Kristen.
Le seul problème est que la neige n'était pas idéale pour ce genre de réalisation. Impossible de la faire adhérer en faisant rouler une boule ce qui fait que je n'ai pas pu réaliser un bonhomme classique avec une grosse boule, une moyenne et une plus petite pour figurer la tête. J'ai donc amassé un tas de neige et ensuite façonné une tête. Outre l'idée du poireau que j'avais avant de commencer, j'ai aussi pensé à prendre 2 bouts de branches pour réaliser les yeux et des bonbons gomme rouges pour la bouche, Maud apportant l'idée du chapeau.

Article 156 - Kristen et le bonhomme de neige

Kristen et moi nous sommes amusés comme des fous et personnellement, j'ai tellement bougé que, loin d'avoir froid, j'ai eu trop chaud au point de transpirer.
Vivement les prochaines chutes de neige, lorsque Maud sera rétablie, histoire de s'amuser tous les trois.

11/01/2009

Hiver le plus froid depuis au moins 20 ans

Ce blog, je l'ai fait aussi pour moi, pour enregistrer des évènements remarquables. pour ne pas oublier à quel moment ils se sont passés et éventuellement me souvenir de quelques détails.
C'était ainsi aussi la raison de l'article sur mon réveillon de nouvel an car je m'étais demandé ce qui était au programme du précédant et à part le foie gras et la bisque, je ne m'en souviens pas vraiment.

Ici, donc, un petit rappel de cet hiver qui devrait s'avérer le plus froid de ces 20 dernières années puisque, alors que nous avons déjà connu une période de neige au début du mois de novembre, ce qui pour notre région est relativement tôt, nous voici confrontés à une vague de froid encore plus exceptionnelle, du point de vue des températures  et peut-être aussi en durée.

Pour avancer cela, je me base sur mes souvenirs - d'ou l'utilité de les écrire quelques parts, en l'occurence, ici - mais également sur 2 faits que voici.

Depuis que j'ai un thermomètre externe sur la voiture, c'est la première fois que j'y vois des températures négatives à 2 chiffres et que, mercredi en l'occurence, il m'indique que la température frise le 0° dans mon garage.

Pour la première fois aussi depuis que j'habite dans ma maison, soit depuis fin 1990, j'ai du pousser mes radiateurs électriques à accumulation à fond pour avoir tout juste 20° dans le living et à peine 15° dans la cuisine (mais la le radiateur est moins puissant).
Cela ne veut pas dire pour autant qu'en cas de vague de froid plus forte, j'aurais froid dans ma maison puisque j'ai la possibilité de déclencher une soufflerie qui permet de faire remonter la température de plusieurs degrés, et cela d'autant plus vite que les radiateurs sont chargés forts. Ainsi, un jour, alors qu'il y avait un petit 20°, ma femme ayant froid, j'ai enclenché la soufflerie et à peine 30 minutes, on avait 23° dans la pièce.

Dans la chambre aussi, des records ont été atteints puisque pour la première fois depuis la construction de la maison, on y avait moins de 10° avec un premier record mardi soir à 8.6° au moment d'aller se coucher et un autre le lendemain à 8.1°. J'ai bien des radiateurs électriques d'appoint dans les chambres mais je ne les utilise jamais car j'adore dormir au chaud sous une grosse couette quand il fait froid dehors. Même ma petite fille de 3 ans 1/2 ne se plaint pas et est très bien sous sa (grosse) couette.
Pour ne pas être traité de père indigne ou de bourreau d'enfant, sachez que lorsqu'elle était petite, j'utilisais un radiateur bain d'huile pour permettre de garder le 18° la nuit dans sa chambre... et qu'en plus, j'ai lu un article comme quoi dans une crêche à Anvers, les puéricultrices font faire leur sieste aux bébés dehors même lorsqu'il fait 2°, un concept qui, si je me rappelle bien, vient des pays scandinaves. De plus, des pédiatres ont confirmés qu'en plus de ne pas être nocif pour leur santé, c'était même bon, les enfants élevés comme cela étant moins souvent malade.

Cette vague de froid polaire a commencé dès ce jeudi premier janvier avec des températures de l'ordre de -5 à -7° la nuit et des températures positives le jour, a connu un premier pic le lundi 5 avec des températures polaires à plus de -10° le matin et des chutes de neige en fin de nuit et dans le courant de la journée, un redoux relatif en milieu de semaine (-3 à -5° quand même) et une nouvelle attaque hivernale en fin de semaine, jusqu'à -14° vendredi matin.

Après un samedi encore très froid, ce dimanche semble être le début de la fin puisqu'il y avait +5° cet après-midi et qu'on n'annonce plus que -1 comme minima pour demain et 0 pour mardi.

Les quelques canadiens qui viennent parfois consulter mon blog doivent bien se marrer en m'entendant parler de froid polaire pour une période relativement courte et pas tellement froide selon leurs critères, mais pour nous, cette période de plus de 10 jours de gel avec des pointes à -14° le matin et avec du -10° tout le long d'une journée reste, je le répète, très exceptionnelle.

Lorsque cela se représentera, dans 5, 10, 20 ans ou plus, je pourrais effectuer une comparaison objective en revoyant cet article de mon blog.