28/11/2009

Grippe, bronchite, emslie et sinusite

Comme vous avez pu le remarquer, je ne suis pas un exemple de ponctualité. Je met ainsi près d'une semaine à mettre en ligne les compte rendus de mes visites au restaurant ou de l'un ou l'autre évènement spécial.
La raison en étant que la rédaction de mes articles peut parfois me prendre beaucoup de temps et que je ne m'y met pas nécessairement tout de suite.

Ici, pourtant, je bat tous les records puisque je dois encore poster un article sur notre visite le mardi 10 novembre (nous sommes le 28) à l'Espièglerie, un restaurant gastronomique de Namur.

Mais j'ai de bonnes circonstances atténuantes comme vous allez le découvrir dans la suite de l'article.

Alors que je toussais depuis plusieurs semaines, j'ai passé la nuit du mercredi 11 novembre au jeudi 12 a grelotter, puis à suer, le tout avec une forte fièvre.
Mon médecin, appelé le lendemain, devait diagnostiquer un état grippal et une bronchite. Bilan une dizaine de jours d'arrêt de travail et un état qui ne permettait pas de faire autre chose que dormir et regarder un peu la télévision.

J'ai repris le travail ce lundi en toussant encore légèrement mais en me sentant bien. Pourtant jeudi, un léger mal de tête et une douleur partant de la narine droite et allant jusqu'à l'oeil m'amenait à reprendre des médicaments. Après la première que constituait pour moi la bronchite, voila que se pointerait également une autre première, une sinusite ?
De fait, hier, n'étant de nouveau pas très bien, je passais une partie de l'après-midi à dormir tandis que ce matin, je me réveillais avec un léger mal de tête et la tête encombrée qui m'amenait à reprendre à nouveau un médicament et à refaire une longue sieste ce qui ne me ressemble pas.

Si on y ajoute l'hospitalisation, programmée de longue date, de ma femme ce lundi 16 pour une opération lourde au genou (opération qui porte le doux nom de emslie, j'y reviendrais plus tard) qui a pour conséquence de lui immobiliser la jambe et donc de la priver de mouvements pour plusieurs semaines, m'amenant à devoir jouer le garde-malade pour elle, le baby-sitter pour ma fille et l'homme à tout faire pour gérer la maison, vous comprendrez que je ne peux actuellement consacrer beaucoup de temps à mon blog.

Je me dois, pour être honnête de dire que durant la semaine écoulée, pendant que j'étais au bureau, j'ai reçu l'aide de ma belle-mère, la mère de Maud donc, qui est venue passer 4 jours à la maison, ce qui m'a bien aidé tandis que les 2 sites de jeu, 1jour1pari dont j'ai déjà parlé il y a un peu plus d'un an pour y avoir gagné une psp et simfoot, un jeu de simulation de gestion d'une équipe de football que j'ai découvert il y a un peu plus de 3 mois, m'accapare aussi et me laisse moins de temps pour mon blog.

 

Edit - 05-12-2009.
J'ai continué à être malade le dernier week-end (tousser, me moucher, le tout avec des poussées de fièvre) ce qui m'a ramené chez le médecin lundi matin. Il a diagnostiqué un début de sinusite et un encombrement général des différents conduits de la tête (nez, gorge, sinus) et m'a prescrit des médicaments.
A partir de mardi, j'ai enfin pu me lever en me sentant bien mais le mal est revenu dans l'après-midi (froid, fièvre, état grippal) ainsi que tous les jours suivants avec la fièvre qui augmentait à chaque fois (37.5, 37.7 et 38.2 jeudi).
Apparamment, la sinusite cachait un autre mal que mon médecin n'a pas décelé.
Je suis donc retourné le voir hier soir en lui demandant de me faire une prise de sang pour déterminer ce qui m'affaiblit et me fatigue depuis toutes ces semaines.
Heureusement (ou malheureusement, c'est selon le point de vue), j'étais en congé toute la semaine. Malgré cela, mon état de fatigue chronique ne me permet pas de m'occuper de tout ce que je pourrais faire. Cela m'amène à faire des choix ce qui explique  pourquoi je n'ai pas encore repris la rédaction de mon blog.

20/11/2009

Le Wok d'Asie (Liège)

Suite et fin des articles sur le demi week-end à Liège. Avec beaucoup de retard d'ailleurs puisqu'il date déjà de près de 3 semaines mais avec des circonstances atténuantes puisque je sors d'une grippe et d'une bronchite.

Comme signalé dans l'article initial, nous sommes allé, à l'initiative de Francis, le beau-père de ma femme, au restaurant chinois selon une formule bien rodée, le buffet à volonté qui désormais, s'accompagne, dans de plus en plus de restaurants asiatiques d'une formule wok et tepan-yaki.

La première fois que j'avais découvert cette formule avec wok ET tepan-yaki (j'avais déjà eu l'occasion de dîner dans un établissement, la Grande Chine Impériale, offrant la cuisson au wok seule), le 21 juin à La Chine Wok à Barchon, je m'étais émerveillé de la variété d'entrée, plats et choix de viandes et légumes pour la cuisson au wok ou au tepan-yaki. Au point d'écrire que j'y retournerais à coup sur.

Finalement, ce ne sera pas nécessairement le cas car à chaque fois que je découvre une de ces formules, je suis au moins aussi enchanté que lors de la précédante.

Article 147 - Le Wok d'Asie (Liège)

Ici, au Wok d'Asie, le buffet d'entrées froides était ainsi un peu plus développé avec plus de variétés de sushis. Les entrées croustillantes étaient aussi plus nombreuses. Un buffet de plats principaux (poulet, porc, canard, scampis, ...) existait ici en plus des ingrédients pour le wok ou le tepan-yaki.

Seul petit bémol, les viandes pour le wok étaient encore partiellement congelées ce qui les rendait moins appétissantes... tout en ne changeant rien à leur gout, une fois cuites).

Enfin, pour terminer le repas, le dessert, pourtant le point faible dans ce genre de formule, était meilleur qu'ailleurs avec un choix de différents fruits au sirop (les traditionnels fruits chinois dont les lychees ainsi que des fraises et des raisins entre autre), un choix d'excellentes crèmes classées (vanille, chocolat, praliné mais aussi banane) et enfin la possibilité de gouter à un très bon, mais pas très couleur locale, tiramisu.

Comme pour la Chine Wok, pas encore de site web propre. Par contre, vous pouvez trouver, sur cette page, l'adresse, les heures d'ouverture et quelques photos de l'intérieur du restaurant tandis que, sur celle-ci, vous trouverez des infos sur les prix et les menus.

cadre et ambiance: 9/10
service: 9/10 (personnel très gentil comme souvent dans les restaurants asiatiques)
qualité: 9/10
rapport qualité/prix: 10/10

01/07/2009

Campagne de vaccination originale

Lu sur le site 7sur7.be ce mardi.

Une manière originale (mais pas idéale) de s'immuniser contre la grippe mexicaine.

Article 105 - Image article 7sur7

01/02/2009

Bilan du week-end à Liège et histoire de grippe

J'évoquais hier l'excellente soirée passée à l'Orchidée Blanche et l'excellent début de week-end passé à Liège pour y fêter l'anniversaire de Maud, ma femme.

La suite ne fut hélas pas aussi réussie puisque le lendemain, Maud s'est réveillée légèrement fiévreuse et courbaturée et ça n'a été que de mal en pis au point que, lors de nos courses matinales chez Delhaize pour préparer son repas d'anniversaire du soir, elle demanda d'aller se reposer dans la voiture alors que se profilait un bon quart d'heure de file: elle ne tenait plus sur ses jambes. Elle a finalement passé l'après-midi au lit (pas de ballade en centre ville donc) pour être présente (en pyjama) lors de son repas d'anniversaire en famille (au menu, foie gras, rôti ardennais et gâteau aux fruits et crème fraiche).
Le lendemain, rebelote, pas de promenade sur la Batte mais de nouveau une matinée au lit.

Un bilan du week-end mitigé donc. Heureusement qu'il y a eu cette magnifique soirée du vendredi.

Ensuite, ce fut moi qui fut atteind par la grippe.

Dans la nuit de dimanche à lundi, je me réveillais fiévreux et courbaturé mais quelques heures plus tard, au moment de partir travailler, je me sentais un peu mieux. Arrivé au bureau, dès 7h, je prenais un dafalgan et me sentais très vite tout à fait bien.

Mais la grippe, sournoise, me guettait.

J'avais une journée de présentation des objectifs futurs du service qui commençait à 9h30' et devait se terminer à 14h. Par expérience, je savais qu'elle se terminerait avec un certain retard. J'aurais donc du, pendant le break pour le repas, aller reprendre un dafalgan puisque cela faisait déjà 6h que j'avais pris le premier. Mais comme j'allais bien, je n'y ai pas songé. Résultat, dès que les présentations ont repris, je me suis mis à tousser fréquemment et avoir froid. La grippe reprenait le dessus.
A la fin de la réunion, je pris enfin un second dafalgan vers 15h30' et rentrait chez moi une heure plus tard. Le médicament ayant fait son effet, je n'avais que 37.6° de fièvre mais au moment de me coucher, j'avais 38.5°.

Je me doutais que ma semaine de travail était déjà terminée.

Effectivement, le lendemai matin, si je n'étais pas trop courbaturé, je souffrais de vertige et avait 38.8° de fièvre. Impossible d'envisager me déplacer et encore moins me concentrer pour travailler.
J'appelais donc le médecin pour moi et toute la famille car Maud était toujours malade avec du 38° de fièvre et Kristen notre fille était à peine mieux.

J'ai passé l'essentiel de ce premier jour de grippe à dormir et les 2 jours suivants, mercredi et jeudi, j'ai chaque fois fait une sieste l'après-midi.
Ce n'est que vendredi matin que je me suis senti nettement mieux.
Après 3 jours passés en pyjama sans sortir, nous avons pu enfin profiter de l'une de ces journées froides mais ensoleillées que l'on connaissait depuis le début de la semaine.

Le bilan de la semaine n'est finalement pas trop mauvais puisqu'une fois sous dafalgan et quoique très abattu, la grippe n'était plus trop contraignante et m'a donné l'occasion de bien me reposer et de rattrapper un peu de ma dette de sommeil causée par ma fille: depuis une dizaine de jours, elle était difficile, parfois malade, se réveillant pendant la nuit parce qu'elle avait peur, ou qu'elle avait vomi ou avait la diarrhée. La plupart du temps, elle écourtait ses nuits, étant même parfois éveillée dès 6h30', même le week-end !
Cette semaine par contre, légèrement accablée par la maladie, elle ne se levait pas avant 9h30' et faisait la sieste chaque après-midi, chose qui était devenue rare.

Pour terminer, cette semaine de maladie explique pourquoi j'ai mis autant de temps avant de poster mon article compte-rendu sur notre visite à l'Orchidée Blanche. L'article était commencé depuis lundi, mais depuis, je n'étais plus en état de le continuer.