21/03/2012

Rétro 03-2011 - L'Antica Roma - La Louvière (3)

Après notre tour au carnaval de Bracquegnies, le dimanche 27 mars 2011, nous sommes allé mangé en famille (avec, outre Maud et Kristen, ma mère, mes soeurs et mes neveux) au quartier général de ma plus jeune soeur. Autrement dit le restaurant qu'elle fréquente assidument du fait que son mari, quoique belge de souche, est quasi exclusivement tourné vers la cuisine italienne tandis qu'elle sait qu'elle y trouvera de quoi contenter l'un de ses fils particulièrement difficile, c'est peu de le dire, en ce qui concerne la nourriture.

Pour nous, il s'agissait de notre troisième visite après une première découverte organisée par ma soeur et une seconde visite un samedi midi rien que nous 3.
Heureusement, contrairement à certains restaurants qui propose une carte minimaliste, ici, elle est tellement étoffée qu'il faut 1/2h avant de se décider sur ce que l'on va manger. Cela ne pose donc pas de problème d'y retourner car c'est l'occasion d'explorer des recoins de la carte qu'on n'a pas pu déguster la fois précédente.

escalope,pizza,sabayon

Un an après, il m'est difficile de me rappeler avec exactitude le nom du plat que j'ai choisi. D'autant que ce restaurant ne dispose pas de site internet. Ce qui serait pourtant intéressant, histoire de pouvoir déjà faire une présélection de ce que nous pourrions mangé. Néanmoins, au vu de la photo, il semblerait que j'aie choisi une escalope avec des pates tandis que Maud a clairement opté pour le carré d'agneau.

escalope,pizza,sabayon

Quant à notre fille, on peut voir sur la photo qu'elle s'est régalée avec une pizza qui, la connaissant, devait être une jambon fromage.

Enfin pour le dessert, nous nous sommes tournés vers l'excellent sabayon aux fruits rouges qui était déjà notre choix lors de nos 2 premières visites si ce n'est que la dernière fois, nous avions du le prendre sans les fruits rouges car il n'y en avait plus.

22:01 Écrit par slumle dans Vie perso - Resto | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : escalope, pizza, sabayon |  Facebook |

02/04/2010

L'Antica Roma - La Louvière (2)

Ca y est, c'est fait. Le 27 février, après plus de 18 mois d'existence de ce blog, nous sommes retournés dans l'un des restaurants déjà évoqué.
Depuis le temps que je concluais certains articles par un 'on y retournera', je n'avais pas encore eu l'occasion de le faire.

Il faut dire que ce que nous aimons dans la cuisine, c'est la découverte, que ce soit de nouveaux plats ou de nouvelles saveurs. C'est pour cela que nous allons rarement 2x dans le même restaurant. Cela nous est évidemment déjà arrivé de le faire, mais pas depuis la création de ce blog.

A l'approche du début d'un nouveau régime, que nous commencerons finalement le lundi 8 mars, nous avions envie de manger une dernière pizza avant des semaines de privation.

Nous adorons les pizzas à emporter du Titanic et celles du Pizza Hut. Nous apprécions aussi certaines vendues en grandes surfaces, fraiches ou surgelées. Mais rien ne vaut celles des restaurants italiens, cuites au feu de bois et réalisées par un vrai pizzaïolo.

L'idée première était de les emporter et de les manger à la maison mais par la suite, je me suis dit que ce serait sympa de se faire un dernier resto avant le régime et d'en faire la surprise à ma femme.

Depuis le temps que j'avais envie d'y retourner, l'Antica Roma s'est donc imposé tout naturellement. D'autant que ma soeur, qui me l'a fait découvrir et qui est cliente occasionnelle, m'en parle régulièrement.
Le choix de ce restaurant s'est aussi imposé en fonction de la taille de sa carte, très imposante, et donc très variée, par rapport à la plupart des autres restaurants. On y trouve ainsi un choix multiple de pizzas, pâtes, poissons, fruits de mer et viandes parmi lesquelles du canard et du lapin ! Dans un restaurant italien. C'est tout dire.
Cette grande variété nous permet donc de retourner dans ce restaurant sans renier nos principes de découvertes de nouvelles saveurs.

Lorsque je me suis rappelé la richesse de la carte, je me suis dit que ce serait dommage d'aller manger une "bête" pizza. Maud, qui, dans un premier temps, continuait à dire que c'est ce qu'elle mangerait, a fini elle aussi par changer d'avis.
D'autant que j'ai proposé de commander pour notre petite fille de même pas 5 ans une pizza normale. Comme elle ne saurait pas tout manger, il en resterait à ramener à la maison et nous permettre de quand même déguster un dernier bout de pizza avant le régime.

Article 169 - Escalope du chef

Après un petit apéritif, maison comme d'habitude, j'ai donc commandé l'escalope du chef accompagnée de pâtes. Un grand fin, comme il se doit, morceau de viande plié en deux avec une sauce tomatée à base d'estragon, de poivre vert et de fromage.

Article 169 - Pâtes à l'espadon et aux fruits de mer

Maud, a commandé une assiette de pâte à l'espadon et aux fruits de mer tandis que Kristen s'est régalée avec une pizza jambon champignon dont elle a quand même mangé quasi la moitié.

Nous l'avons goutée ... et avons été déçu. Si elle n'était pas aussi richement garnie que celles de la Mozarella, le restaurant de Liège ou il nous arrive d'en commander, c'est surtout la pâte et sa cuisson, loin d'être parfaite, ou en tout cas loin de correspondre à nos gouts qui nous ont déçus.
A un point tel que, une semaine plus tard, à 2 jours du début de notre régime, nous commandions des pizzas à emporter dans un autre restaurant de la région, l'Arlecchino ou elles étaient exceptionnelles.
Peut-être était-ce un problème de pizzaïolo car l'un des clients qui patientait comme moi à l'Arlecchino a félicité le pizzaïolo en chef et son second, faisant remarqué que quelques mois plus tôt, le précédant apprenti  n'était pas spécialement doué, les pizzas s'en ressentant, ce que confirmait le 'chef'.

De toute manière, chacun sa spécialité et, pizzaïolo doué ou pas, il ne faut pas aller à l'Antica Roma pour ses pizzas mais bien pour le reste de sa carte.

Pour terminer le repas, j'ai choisi, comme la première fois, le sabayon aux fruits rouges avec une boule de glace. Hélas, il n'y avait plus de fruits rouges. J'ai donc pris le sabayon sans et je l'ai moins apprécié, non pas à cause de sa réalisation, mais parce que je me suis rendu compte que le sabayon seul n'était pas mon dessert préféré.

Maud, en amatrice de fromage qu'elle est, avait repéré qu'il y avait plusieurs choix d'assiettes de fromages. Elle choisissait celle constituée de fromage français et italiens et recevait finalement une assiette avec 3 morceaux de fromages ... italiens. Pas de trace de français donc. Mais peut-être est-ce du au fait qu'elle avait spécifié qu'elle ne voulait ni bleu ni chèvre. De toute manière, aucun regret tellement ils étaient délicieux et servis en quantité plus qu'appréciable pour terminer un repas.

Au moment de demander l'addition, la serveuse nous offrais le pousse-café, 2 petits verres de limoncello, l'un de mes alcools préférés.

18/05/2009

La Strada (Liège)

Régulièrement, nous retrouvons Cédric, l'ami d'enfance de ma femme, autour d'une bonne table. Et comme nous apprécions les découvertes culinaires, en plus de découvrir un nouveau restaurant, nous essayons à chaque fois de tester une nouvelle cuisine du monde.

Cette fois, notre choix s'était porté sur la cuisine brésilienne. Nous aurions ainsi du aller à l'Encontro Brasileiro, un restaurant brésilien situé à Liège que Cédric avait découvert récemment. Mais à quelques jours d'y aller, notre ami apprenait que le soir choisi (ce vendredi), le restaurant proposait un dîner spectacle avec buffet d'entrées froides, buffet d'entrées chaudes, barbecue de différentes viandes en brochettes et buffet de desserts, le tout à volonté. Pas vraiment le type de soirée que Maud et moi attendions. D'autant que contrairement à l'habitude, nous ne logions pas à Liège et devions reprendre la route après le repas. Il ne fallait donc pas que cela se termine trop tard.

Nous avons donc décidé de postposer notre découverte de la cuisine brésilienne et de demander à Cédric de nous proposer un autre restaurant intéressant. Il a choisi la Strada la Strada, restaurant italien également situé à Liège et réputé, outre par sa cuisine, pour être fréquenté par certaines "stars" locales ou de passage à Liège.

Article 97 - La Strada                               

De fait, le restaurant, qui se situe en sous-sol, est accessible par un long couloir qui descend lentement et qui est tapissé de dizaines de photos de stars (ou suposées telles) originaires du monde de la télévision, de la chanson, du théatre, du sport ou encore de la politique. Au hasard, Jean-Michel Zecca, Helmut Lotti, Michel Galabru, Jacques Balutin, Jonathan Legear ou encore Didier Reynders et même Claude François (le restaurant existe depuis près de 50 ans). Parmi les pseudo-stars, Mélanie Martins (c'est qui ? mais la gagnante de la seule Star Ac belge, pardi), Nathalie Pâques (rappelez vous 10 qu'on aime) ou encore Jonathan Cerrada (ben oui, le premier vainqueur de la Nouvelle Star).

La salle est agréable et le service rapide (malgré le fait que le restaurant affiche presque complet), mais pas toujours très stylé. Ainsi, la serveuse (il parait que c'est aussi la patronne) me lancera presque (j'exagère juste un peu) mon assiette tellement elle veut aller vite.

Au niveau, de la carte la carte, elle est relativement peu étoffée si je dois la comparer à celle du dernier restaurant italien que j'ai fréquenté, l'Antica Roma à La Louvière, ou la c'était tout le contraire avec une carte quasiment pléthorique.

Au niveau des prix, cela reste raisonnable contrairement à ce que disait ma belle-mère qui me le présentait comme étant le restaurant italien le plus cher de Liège.

Pour commencer, comme à mon habitude, j'ai choisi l'apéritif maison, proposé à seulement 4 euros (habituellement, il faut plutot compter 5 euros voire plus). Mais petite déception car il s'agit simplement d'un gancia. Celui-ci est néammoins accompagné, bon point, d'un toast et surtout d'une petite crème de champignons.

Si la carte est relativement peu étoffée, elle propose des plats plus originaux comme la poitrine de pintadeau, poêlée d'épinards et champignons (que ma femme a choisi) ou encore le magret de canard aux fruits confits relevés comme à Cremone avec croquettes de brocolis. Pour ma part, j'ai fait un choix classique, la scalopina alla Cardinale soit un médaillon de veau, fourré jambon/fromage, sauce crème, tomate et champignons, le tout servi avec des pâtes.
Un excellent plat qui m'a pourtant causé ma deuxième petite déception de la soirée car j'ai eu faim. Sans dire que le morceau de viande était petit (Cédric qui avait pris le même plat a eu assez... mais il n'a pas non plus le même appétit que moi), il était loin d'être aussi grand que dans les autres restaurants italiens du genre ou il couvre quasiment toute l'assiette. D'autant que la portion de pâte l'accompagnant n'était pas gargantuesque. Habituellement, comme par exemple à l'Antica Roma, il est quasiment impossible de finir son plat de pâtes si on veut terminer sa viande.

Enfin, comme dessert, Maud et moi avions choisi un sabayon au Punch d'Abruzzo, une variante au traditionnel sabayon au marsala. Un excellent plat mais qui souffre une fois de plus de la comparaison avec l'Antica Roma ou la variante proposée du sabayon était plus encore à mon goût. Pour rappel, il s'agissait d'un sabayon au fruits des bois et au champagne. Il y avait egalement une boule de glace. Ce mélange chaud - froid avec ces petits fruits que j'adore en faisait un délice même si cela reste une question de goût vu que ma femme, elle, avait moins apprécié.

En conclusion, la Strada est un excellent restaurant italien même si je n'y retournerais probablement pas vu d'une part qu'il y a tant d'autres restaurants à découvrir mais aussi vu que je n'ai aucune raison d'aller aussi loin pour manger italien alors que je connais un restaurant pas loin de loin de chez moi qui propose une carte beaucoup plus étoffée et surtout des plats servis en quantité plus importante.

cadre et ambiance: 9/10
service: 8/10 (personnel charmant et disponible)
qualité: 9/10 (excellente nourriture)
rapport qualité/prix: 8/10