06/06/2012

Nos vacances au Vietnam

Tout vient à point à qui sait attendre. Voici un petit, façon de parler, article sur nos vacances au Vietnam qui se sont déroulées du 1er au 13 avril dernier. L'arrivée tardive de cet article s'explique par le fait que sa rédaction m'a pris du temps et que j'ai du, au préalable, faire le tri des presques 1000 photos que nous avons prises sur place. Ainsi, après avoir éliminer les doublons et les ratées, j'ai renommé les quelques 657 photos numériques que nous avons choisi de conserver pour illustrer ce magnifique voyage. J'ai ensuite fait une seconde sélection, de 452 photos cette fois, pour la famille et les amis proches, en éliminant les photos trop personnelles ou répétitives avant de procéder à une dernière sélection de 312 photos à montrer aux collègues et connaissances qui ne sont pas nécessairement intéressés d'en voir un nombre astronomique.

Tout a super bien commencé avec le vol Vietnam Airlines Paris-Hanoi que nous n'avons pas vu passer. Nous avions en effet à notre disposition un écran tactile individuel qui nous a notamment permis de regarder des films, une sélection d'une douzaine de divers genres dont Abduction et Time Out passaient en boucle, et de jouer à des petits jeux tout simple datant certes de l'âge de la pierre informatique, comme le démineur ou space invader, mais le genre de jeux avec lesquels je peux jouer des heures sans m'en rendre compte.

Parti de Paris dimanche à 14h30', nous sommes arrivés à Hanoi lundi à 6h30', heure locale, sans avoir dormi étant donné que, vu le décalage horaire de 5 heures, c'est comme s'il n'était que 1h30' du matin.
C'est donc après une nuit blanche et 1h de retard pour cause de bagage perdu (à notre arrivée, une hôtesse attendait une demi-douzaine de voyageurs pour signaler que certains bagages - en ce qui nous concerne, une valise sur les 2 que nous emportions - n'avaient pas été embarqués à Paris et qu'ils arriveraient par le vol régulier suivant) que nous avons été accueillis par notre très sympathique guide francophone répondant au nom de Aïe (orthographe non garantie) et que nous avons commencé notre journée de découverte de la capitale, avec comme premières images dépaysantes, sa circulation, jugée plutôt légère par notre guide pour cause de jour férié.

Vietnam,Vietnam Airlines,Hanoi,baie d'Halong,Phan Tiet,Mui Né,coup de soleil,crevette,Forrest Gump

Nous avons ainsi visité la pagode Tran Quoc, près du lac Ouest, aussi appelé Ho Tay, à l'entrée de la ville, le mausolée d'Ho Chi Minh, le palais présidentiel et l'ancienne résidence d'Ho Chi Minh, la pagode au pilier unique et le temple de la littérature avant de terminer la matinée par la visite de l'ancienne prison, construite par les français pour incarcérer les prisonniers politiques qui y étaient torturés et détenus dans des conditions déplorables. Une visite qui a d'ailleurs un peu plombé l'ambiance car la découverte de ce lieu m'a fait pensé qu'il s'agissait, toute proportion gardée, de leur Auschwitz (ou tout autre camp d'extermination nazi) à eux.

Nous avons ensuite découvert notre hôtel, le Rosaliza, et sommes allé dîner dans l'un des restaurants proposé par notre guide, le Tonkin. Bonne cuisine mais pas très copieuse - rien à voir avec les restaurants asiatiques que l'on trouve chez nous ou il y a toujours moyen de manger 2 fois avec les quantités proposées - pour un prix plus élévé que la moyenne. Enfin, entendons nous, plus élévé que la moyenne vietnamienne car ce n'est pas la petite vingtaine d'euros dépensée pour 2 adultes et 1 enfant qui risquait de nous ruiner.

L'après-midi a ensuite été consacrée à une promenade d'une heure en rickshaw, les fameux pousse-pousse, dans le centre ancien de la ville, à la visite du temple de Ngoc Son et à un spectacle de marionnettes sur l'eau, qui a bien plu à notre fille, mais ou, comme prédit par notre guide et comme beaucoup de touristes fraichement débarqués de l'avion, nous avons piqué un somme.

A peine rentré à notre hôtel pour nous rafraichir, nous sommes ensuite sorti en soirée dans l'espoir de trouver un restaurant plus typique, le Tonkin étant plutôt un restaurant pour touristes, type de restaurants dont nous avions entendus parlé via les guides et les forums. Hélas, après avoir cherché en vain (pour cause de barrière de la langue et manque de pratique), nous sommes finalement revenus à l'hôtel ou on nous a servi un excellent repas.

Vietnam,Vietnam Airlines,Hanoi,baie d'Halong,Phan Tiet,Mui Né,coup de soleil,crevette,Forrest Gump

Le lendemain, nous avons pris la route pour Halong. Le seul moment de pluie de toutes ces vacances ce qui n'était pas trop gênant puisque nous étions en voiture. Et vers 13h, nous avons découvert le bateau sur lequel nous allions effectuer une croisière de 24 heures. Plus luxueux que ce à quoi nous nous attendions, avec des repas de qualité quasi gastronomique. Tout cela dans le cadre majestueux de la Baie de Halong.

Nous avons passé l'après-midi de mercredi en voiture pour rentrer à Hanoi en quittant cette fois la route principale pour découvrir la campagne et visiter une pagode.

Le soir, nous avons mieux préparé notre quête d'un restaurant puisque nous nous sommes rendu à pied dans le centre ville ou nous savions en trouver et que nous nous étions documenté via le guide du routard. Nous avons également été réserver notre excursion du lendemain, une découverte de la région de Ninh Binh ou j'avais appris en préparant notre voyage que l'on trouve la baie de Halong terrestre.

Vietnam,Vietnam Airlines,Hanoi,baie d'Halong,Phan Tiet,Mui Né,coup de soleil,crevette,Forrest Gump

Le jeudi, nous avons donc découvert la baie de Halong terrestre, la mer étant remplacée par des rivières. Avec un plus, les rizières au pied des rochers. Un paysage tout aussi magnifique que nous avons découvert en barque avec 2 rameuses pour nous véhiculer, une heure à l'aller, une heure au retour. Rameuses qui gâchent malheureusement un peu la balade en faisant le forcing pour nous vendre différents objets soi-disants fait main. L'impossibilité de quitter l'embarquation leur permettant d'insister jusqu'à obtenir, au moins partiellement, ce qu'elles veulent. Avec , pour enfoncer le clou, une arrivée ou elles arrêtent l'embarcation à quelques mètres du ponton pour demander leurs pourboires. Et si j'ai quitté la barque particulièrement énervé, avec le recul, cette ballade reste un beau souvenir vu le cadre idyllique.

Une fois rentré à Hanoi, nous avons découvert, conseillé par la réceptionniste de notre hôtel, un excellent restaurant typique, fréquenté par nombre de locaux, le Quan An Ngon.

Le lendemain, vendredi, il était déjà temps, après s'en être mis plein les yeux dans le nord du pays, de prendre la direction de la plage paradisiaque de Mui Né, près de la ville de Phan Thiet, à 200 km de Saigon, après un vol intérieur de 1h45' et surtout un voyage en minibus long de 5h.

Vietnam,Vietnam Airlines,Hanoi,baie d'Halong,Phan Tiet,Mui Né,coup de soleil,crevette,Forrest Gump,Quan An Ngon

Mais cela en valait la peine car nous avons passé la 6 jours excellents de farniente dans l'agréable Blue Ocean Resort avec au programme piscine, mer et repas. Et ce même si à midi, la température de 35° était difficilement tenable sous le soleil, que nous avons vite attrappé des coups de soleil (... parce que nous avions acheté de la crème solaire qui n'était pas waterproof et que nous avons ensuite eu toutes les peines du monde à en trouver sur place, la plupart des petits magasins et des pseudo-pharmacies en proposant, qui plus est des marques que l'on trouve chez nous, mais des lots périmés en octobre 2010 ou au mieux en janvier 2012).

Et même aussi si ma fille, ce qui peut paraitre logique, mais aussi ma femme, ce qui l'est moins car elle se réjouissait de faire une cure de cuisine vietnamienne, ont fini par se lasser de manger du riz à chaque repas. Heureusement, chaque restaurant local proposait des pâtes italiennes, des frites voire des sandwiches club, d'autres restaurants proposant des pizzas, celle que nous avons mangé étant même meilleure que celle que je viens de manger à la pizzéria récemment ouverte dans mon village. La chaleur ayant aussi eu raison de l'appétit de ma femme, cela l'amena à choisir systématiquement le plat le moins copieux de la carte, des crevettes. Au point que j'ai fini par la surnommer Forrest Maud, à l'instar du personnage de Forrest Gump dans le film éponyme et de la fameuse scène ou il énumère toutes les façons qu'il y a de cuisiner les crevettes (voir ici mon article sur le sujet).

Au final, de nouveau d'excellentes vacances durant lesquelles nous avons été vernis par le temps (dans le nord, nous nous attendions à un temps plutôt frais de l'ordre de 20° avec pluie et crachin en baie d'Halong alors que nous avons finalement eu un temps sec même si régulièrement couvert avec 25-28°), durant lesquelles nous avons découvert une culture tout à fait différente de ce à quoi nous sommes habitués en Europe, avec des gens particulièrement zen comme lorsque notre chauffeur a arrêté sa voiture à la sortie d'un virage 1 à 2 minutes le temps de faire recharger son gsm et d'essuyer ses lunettes sans qu'aucun des conducteurs bloqués derrière n'esquisse le moindre signe d'énervement. Et ce même si la manière de conduire implique de klaxonner à tout va. Des vacances ou nous avons été riches à millions vu qu'un euro valant plus de 25000 dongs, la monnaie locale, il en suffisait de 40 pour être millionnaire.

10/05/2010

Week-end à Coxyde

Depuis quelques années, à Pâques, l'une de mes soeurs loue avec notre maman, pour une semaine, un appartement à Coxyde. Mes 2 neveux sont également du voyage car mon autre soeur et son mari travaillent et n'ont personne pour garder leurs enfants pendant cette période scolaire. Ils viennent en général passer le week-end avant de rentrer le dimanche soir et de revenir les chercher le week-end suivant.

Maud et moi, profitons de ce pied-à-terre, pour venir passer, au minimum, la journée du samedi ou du dimanche. Mais le plus souvent, je prend 2 jours de congé pour pouvoir profiter d'un week-end décalé soit du dimanche au mardi et ainsi prendre la relève de la chambre qu'occupait ma soeur et mon beau-frère pendant le week-end.
Cette fois encore nous avons pu le faire même si la charge de travail ne me permettait pas de prendre des jours de congé. Mais comme la semaine précédante, mes neveux étaient en vacance en Normandie avec leurs parents et qu'ils ne rentraient que le samedi dans l'après-midi, ils ont fait le choix de ne venir que le dimanche matin. Leur chambre était donc libre pour la nuit du samedi au dimanche et c'est ainsi que cette année, nous avons aussi pu passer 2 jours à la mer.

Nous sommes arrivé samedi peu avant le dîner, et, une fois le repas terminé et la vaisselle réalisée, nous sommes sortis pour une première ballade. Tandis que nous essayions de voir les vitrines des magasins dans la rue principale, Kristen, notre fille, était aux anges.

Article 171 - Jeux gratuits

La rue était en effet piétonne et remplie d'attractions gratuites pour les enfants. Essentiellement des châteaux gonflables mais aussi un site réservé avec des trotinettes et des vélos, un atelier de maquillage, des miroirs déformants, ... Une action qui a lieu, depuis l'année passée, le vendredi et le samedi du week-end 'non pascal' des congés scolaires.
Kristen a pu s'amuser plusieurs fois dans différents châteaux gonflables, en particulier les plus petits dans lesquels elle se retrouvait parfois seule.

Il faut dire que rayon temps, si nous n'avons pas eu une seule goutte de pluie, il faisait un froid de canard. Surtout pour un mois d'avril. C'est bien simple, il y a longtemps que je n'avais plus eu si froid à la mer. Même lors de nos derniers voyages en décembre, en février ou durant tout l'hiver, il y a 3 ans, lorsque mes parents, mes soeurs et nous avions loués, pendant 6 mois, un appartement pour en profiter, chaque week-end, à tour de rôle.

Au vu de la belle semaine printanière que nous venions d'avoir, j'avais même envisagé d'abandonner mon gros manteau d'hiver pour un blouson d'été, de peur d'avair trop chaud. Heureusement que je ne l'ai pas fait car je n'avais pas de trop de ce manteau pour braver le froid. Ce qui n'était pas le cas de Maud qui, lorsqu'elle voit un rayon de soleil au printemps, à tendance à s'habiller léger, même si on est loin des 20°. Elle avait donc choisi l'option de la veste d'été. Grave erreur car, lors de notre première ballade, elle a eu froid et même très froid. Heureusement, ma soeur avait pris 2 manteaux, l'un très chaud et l'autre à peine moins et a ainsi pu lui en prêter un à son grand soulagement.
 
Un peu plus tard dans l'après-midi, nous sommes reparti pour une nouvelle ballade, bien décidés à pouvoir profiter, cette fois, des magasins.
Nous avons évidemment commencé par une bonne glace locale. Impossible pour moi de passer une journée à la mer sans en manger. Même si le thermomètre extérieur devait indiquer -10. Ensuite, Kristen n'était pas d'avis de nous suivre dans les boutiques et voulait retourner jouer dans les châteaux gonflables. Heureusement, nous avons pu compter sur ma mère et ma soeur pour s'en occuper.

Après cette seconde ballade, il était déjà temps de rentrer pour le souper. Vu le dîner relativement léger - ma maman, sachant que nous étions au régime avait prévu du filet de dinde, sauce aux champignons accompagné de quelques patates et de salade. Tout était très bon mais 2 fines tranches de dinde qui ne devaient pas faire 100 grammes à elle deux n'étaient pas suffisantes pour ma grande carcasse - j'avais une grande faim que le souper, malgré les 4 tartines ingurgitées, n'a pas apaisé. J'en aurai mangé le double mais étant au régime, je me suis arrêté en me disant que la sensation de faim passerait.

Comme elle ne passait pas et que nous devions aller chercher dans la voiture garée à quelques centaines de mètres de l'appartement, les plaques de congélation du  frigo box pour les utiliser le lendemain, j'ai proposé à Maud d'en profiter pour faire une dernière sortie, malgré le froid, avec une idée derrière la tête.

Une fois dehors, j'ai constaté qu'elle avait la même idée que moi car elle aussi avait eu faim durant une bonne partie de la journée. Après avoir analysé toutes les possibilités (gaufres, beignets, frites, ...), nous avons fait le choix du salé plutôt que du sucré. Et comme nous savions que nous mangerions des frites le lendemain au restaurant, une bonne crasse s'est naturellement imposée.

C'est ainsi qu'en catimini, presque comme des voleurs, sans d'ailleurs croiser beaucoup de monde vu le froid, nous sommes allé sur la digue "se manger" elle, un hot dog et moi un bicky burger.

Le lendemain matin, nous sommes allé à Nieuport, près du port de pêche. La, plusieurs poissonniers proposent du poisson ultra frais à des prix très intéressants. Normal vu qu'il n'y a pas d'intermédiaire entre le pêcheur et le commerçant. Nous avons ainsi acheté 8 portions de poissons, notre consommation mensuelle depuis que nous sommes au régime, pour 50 euros soit 6,25 euros le repas pour 2 adultes et un enfant ce qui est relativement bon marché pour du poisson quand on sait qu'il y avait notamment, en plus du traditionnel cabillaud, de la plie et de la lotte.

Après un repas copieux au restaurant (un steak de 300 grammes avec des frites pour moi), dont je reparlerais dans le prochain article, et un passage obligé chez le marchand de glace, nous avons fait une dernière longue promenade, histoire de s'oxygéner une dernière fois et de faire quelques emplettes chez les boulanger, charcutier, fromager et autre traiteur du coin, sans oublier les traditionnelles crevettes à décortiquer.
Ces emplettes terminées, il était déjà temps de songer à rentrer.

Une fois de retour à la maison, le week-end s'achevait, de façon traditionnelle après une visite à la mer, par la dégustation des crevettes grises, l'un des pêchés mignon de ma femme, accompagnées d'une bonne bière fruitée.

Malgré le froid et la faim qui nous taraudait l'estomac le premier jour (j'exagère évidemment un peu beaucoup), nous avons donc passé un excellent mini-week-end qui nous a permit de nous changer les idées et de remplir notre congélateur de poissons frais et variés.

10/03/2009

Excursion à la mer (Coxyde)

Lorsque j'ai signé le bon de commande de ma nouvelle voiture, nous avions décidé d'aller passer une journée à la mer dès que possible soit le premier week-end libre avec une météo clémente. Comme le week-end qui a suivi la réception de ma voiture, nous étions invités à diner chez une tante qui fêtait son anniversaire et que le suivant, nous allions à Liège voir la famille de ma femme, ce n'est que ce week-end que nous avons enfin pu y aller, les prévisions météo n'étant pas trop mauvaise (temps annoncé: très couvert mais sans pluie, sans vent et pas trop froid (9°)).

A part une excursion en Zélande au mois d'août dernier, cela faisait presque 1 an (Pâques 2008) que nous n'étions plus allé à la mer (si on excepte nos vacances en Bretagne). Nous avons donc choisi de retourner à Coxyde, ma station balnéaire fétiche que je considère comme ma seconde ville de résidence. Ma femme, elle, se sent plutot comme chez elle à Blankenberge, mais elle a appris à aimer Coxyde également.

C'est donc avec plaisir que nous avons quitté la maison, ce samedi vers 9h30', pour nous rendre d'abord à Nieuport ou nous voulions acheter du poisson. Il y a en effet, tout près du port, sur la route royale à Nieuport-village, 4 ou 6 poissonniers qui sont installés sur une distance d'à peine 200 mètres. L'occasion d'y trouver une variété importante de poissons de première fraicheur à un prix défiant toute concurence. Ainsi, alors que nous ne trouvons dans nos supermarchés que très peu de poissons à moins de 10 euros le kilo (en gros, le lieu noir, le pangasius et, quand ils sont en réclame, les filets de perche du Nil), il est possible d'en trouver ainsi près d'une dizaine de sorte sous les 10 euros du kilo. Nous avons donc achetés des filets de cabillaud, de plies et de loup de mer à moins de 8 euros du kilo (alors que le cabillaud se vend dans nos supermarchés à un prix qui doit tourner autour des 15 euros) ainsi que de belles crevettes non décortiquées à un prix lui aussi incroyable: à peine 8 euros du kilo alors qu'elles étaient proposées à plus de 13 à Coxyde.

Nous avons ensuite pris la direction de Coxyde ou nous sommes arrivés vers 12h15'. Nous y avons diner à la Mouscronnoise (article à suivre), l'un de mes restaurants préférés dans cette ville. Puis nous avons arpentés les 2 artères principales (l'avenue de la mer et la route royale) avec un passage sur la digue ou Kristen est allée jouer quelques minutes dans le sable.

Article 80 - Kristen sur la plage

Lors de cette longue balade, nous avons dégusté une excellente glace et fait quelques petits achats, essentiellement de produits de bouche, chez les artisans locaux: de bonnes salades chez le traiteur Bamelis, une part de cake aux speculoos et une tartelette pomme-calvados à la patisserie du Littoral, des chocolats, chez l'un des nombreux chocolatiers de l'avenue de la mer, dont une nouveauté à tomber, une praline au chocolat blanc, à la crème au beurre sur une couche de biscuit.
Tout cela n'est pas très compatible avec le régime que nous suivons actuellement, raison pour laquelle nous avons fait l'impasse sur les achats habituels de steacks hachés (ah, ceux au poivre vert ou au fromage (le coxydois) de chez Blancquaert à Saint-Idesbald ou ceux au curry ou au paprika de chez Moerman).

Vers 16h30', nous sommes allé prendre un verre au Chalet des Bains, histoire de permettre aux femmes d'aller aux toilettes, et accessoirement de déguster une excellente Rodenbach grenadine au fût, et vers 17h15', nous reprenions la route du retour après avoir passé une excellente journée puisque le temps avait finalement été un peu plus clément que prévu, nous offrant même, à un moment de l'après-midi, un joli bout de ciel bleu et quelques rayons de soleil.

21/01/2009

Bubba Gump Shrimp Company

Article 66 - Enseigne publicitaire En recherchant l'extrait de Forrest Gump pour l'article précédant, j'ai aussi découvert qu'une chaine de restaurant s'était créée en utilisant l'idée des plats aux crevettes. Il s'agit de la Bubba Gump Shrimp Company, shrimp signifiant crevette en anglais, qui est donc une chaîne de restaurants de fruits de mer, aussi connue pour ses boutiques de cadeaux pleine de toutes sortes de souvenirs en rapport avec le film comme des porte-clés, des T-shirts "I love Bubba", des boites de chocolats ou évidemment des dvd du film.

Elle a été créée en 1996, le film date de 1994, par Viacom Consumer Products, une compagnie qui fait partie de Viacom qui est également propriétaire de Paramount Pictures, le distributeur du film et par la Rusty Pelican Company et son nom provient des personnages de Benjamin Bufford "Bubba" Blue et de Forrest Gump, le premier donnant l'idée au second de se lancer dans la pêche à la crevette.

A ce jour, 22 restaurants ont été ouverts aux Etats-Unis, 2 au Mexique, au Japon et aux Philippines et 1 en Malaisie, à Bali et à Hong-Kong et sa carte est principalement constitutée de plats à base de crevettes mais aussi d'autres aux fruits de mer ainsi que d'autres encore de cuisine cajun ou du sud des Etats-Unis du fait que Forrest Gump est originaire de l'Alabama.

J'ai trouvé toutes ces informations dans l'encyclopédie wikipédia en anglais encyclopédie wikipédia en anglais mais de nombreuses personnes qui ont découvert l'un des restaurants lors de leurs vacances l'évoquent dans leurs blogs. J'ai retenu la description faite par un fan de New York fan de New York qui parle de celui situé sur Times Square à Broadway qui est apparamment le plus connu.

Ci-dessous, une publicité qui parodie le film et qui montre que cette chaîne exploite bien le filon du film.

Article 66 - Livre de recettes Enfin, j'ai aussi découvert qu'il existait un livre (y en a-t-il d'autres) reprenant les recettes évoquées dans le film et vu un extrait d'une émission télévisée culinaire américaine dans laquelle les 2 animateurs préparaient une recette de crevettes, probablement issue du livre, avec derrière eux, faisant des signes de la main, l'acteur qui incarne Forrest Gump dans la publicité. Ce qui évoque d'ailleurs, j'imagine que c'est fait expres, une scène du film.

Si comme moi, vous êtes curieux et voulez découvrir la carte ou ce que ces magasins proposent à la vente, il suffit d'aller voir leur site: www.bubbagump.com.

19:36 Écrit par slumle dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : crevette, new-york, forrest gump, bubba |  Facebook |

17/01/2009

Les produits que l'on ne trouvent pas chez nous (Bretagne)

Avec beaucoup de retard, je met en ligne mon article sur les achats et les bonnes découvertes culinaires que j'ai faits lors de mes vacances en Bretagne en septembre dernier. Depuis lors, vous avez pu découvrir que j'ai déjà eu l'occasion de faire d'autres découvertes "françaises" (à Auchan Louvroil).
En tout cas, cela illustre bien une facette de ma personnalité: je met parfois le temps mais je fini toujours par faire les choses.

Comme je l'ai déjà écrit, ma femme et moi aimons faire les courses pour découvrir de nouveaux produits. C'est donc tout naturellement que, lorsque nous sommes en vacances à l'étranger, nous prévoyons la visite de l'une ou l'autre grande surface et ce, même lorsque nous sommes à l'hotel à l'autre bout du monde comme nous l'avons fait à Aruba et aux Seychelles.

Nous avons donc pris beaucoup de plaisir, le samedi 13 septembre, à peine arrivé pour une semaine de vacance près de Saint-Malo, à faire nos courses dans le magasin le plus proche, le Super U de Plouert sur Rance.
L'occasion de retrouver (et donc de regouter) à des produits que l'on ne trouve qu'en France (enfin, je veux dire pas en Belgique car certains sont peut-être distribués dans d'autre pays étrangers), comme le coca-cola cherry, à ne pas confondre avec le cherry coke (voir plus loin), mais surtout de faire de jolies découvertes vu qu'il s'agissait de notre première visite en Bretagne.
Comme les gouts des gens diffèrent d'une région à l'autre, on ne trouve pas les mêmes produits selon que l'on fait ses courses à Saint-Malo, à Maubeuge ou à Avignon.
Déjà, l'an passé, nous avions eu l'occasion de faire des découvertes lors de nos vacances en Alsace, région que nous visitions également pour la première fois mais cette année, nous avons été gâtés comme vous pouvez le voir sur la photo.

Article 64 - Achats du Super U

Le plus étonnant dans tout cela, c'est que l'on trouve des marques belges ou présentes en Belgique qui commercialisent des variétés autres que chez nous (en fonction du gout des gens, différents donc d'une région à l'autre). Avec comme exemple les plus marquants les chips Lays saveurs paysannes, le chocolat figue-amande Côte d'Or ou encore le coca-cola cherry, bien meilleur car moins sucré que le cherry coke que l'on trouve, lui, chez nous.

J'ai donc pu gouter, outre les produits déjà cités, à l'excellent Breizh Cola, auquel j'ai déjà consacré un article, aux jus de fruits à la fraise ou orange-carotte-mangue, à l'eau aromatisée aux fruits rouges, aux chips Bret's aux poivrons grillés, au fromage gratiné ou au chorizo, aux soupes aux courgette-potiron-tartare ou à la crème de cèpes cuisinée aux petits oignons, à l'excellente poelée à la landaise (pommes de terre enrobées d'une sauce à l'ail et aux bolets, qui se marient dans un mélange sucré-salé aux haricots verts, aux magrets et gésiers de canard, à la chair tendre des pruneaux d'Agen et à l'acidulé des pommes golden, dixit l'emballage... rien que le texte donnait envie et nous n'avons pas été déçu) ou encore le gratin de courgettes emmenthal-cheddar.
Ainsi que des produits un peu moins originaux mais pour la plupart non disponibles chez nous comme le chocolat au lait fourré truffe fantaisie et crêpe dentelle, les palets bretons, les crêpes beurrées sucrées à la cassonnade, les pavés de boeuf marinés aux échalotes, les idées Croc' Kebab ou Pizz' (steack de poulet farci de la marque Père Dodu), les flageolets cuisinés à l'auvergnate, le gratin du jardin (pomme de terre, poireaux et émincé de poulet) ou encore le Coca Cola Sango (que nous avons connu chez nous pendant quelques temps mais qui n'est plus distribué) et la mayonnaise Maille Tentation Velours (douce et veloutée).

Manquait à l'appel sur cette photo, les yoghourts car nous avions oublié de passer dans le rayon. Nous y sommes donc retourné le lendemain ce qui nous a permis de découvrir les Danette fromage blanc sur lit de chocolat, les Danette brownie, les Saint Malo au chocolat, les fromage frais sur lit de mures et framboises et les compotes griottes/pommes.

Nous nous sommes donc régalé durant cette semaine, d'autant que nous sommes aussi allé manger dans une excellente crêperie à Saint-Malo et dans un tout aussi bon restaurant à Dinard.

En deuxième semaine de vacances, dans le sud de la Bretagne ,nous avons également choisi de passer une matinée dans un magasin, beaucoup plus grand que les Super U, le Géant de Quimper.
Une autre occasion de découvrir d'autres nouveaux produits, dont ceux non distribués chez nous bien que de marques présentes sur notre territoire.

Article 64 - Achats du Geant

En vrac, des tas de boissons originales comme le soda Quebec, le Pepsi Max esprit mojito (citron vert et menthe), les cola light saveur noix de coco ou cappuccino, le soda pomme selecto, des smoothies ananas-banane-coco ou framboise-fraise-myrtille ou les eaux aromatisées saveur mangue-ananas ou litchi-framboise, des chips Vico saveur bacon aux épices (tradition d'ailleurs, recette Texane) et des chips paysannes Lays saveur poêlée forestière, des soupes (légumes verts au Comté, velouté de légumes poêlés, soupe de poisson à la bretonne), des pâtes aux légumes et des sauces Barilla pour pâtes (légumes grillés alla ricotta et poivrons, olives alla ricotta),
Et cette fois, nous n'avions pas oublié le rayon dessert avec les Danette saveur nougat, les Mamie Nova chocolat blanc et cointreau, le tiramisu à la framboise et les yaourts de Sophie Senoble pommes cuisinées miel cannelle et ananas cuisinés pain d'épice, la tourte aux Saint-Jacques, les saucisses aux tomates et au basilic ou recette forestière, les duos de fromage père Dodu, les filets de maquereaux cuisinés à l'aioli, la rouille blanche à l'ail et aux piments, le chocolat les desserts du chocolatier gout fraisier et enfin le thé mandarine.

Pour le retour en Belgique, et sachant que j'avais aussi fait le plein de différentes bouteilles de cidre (une vingtaine) en vue d'offrir un verre pour mon anniversaire au bureau, pour l'apéritif à mon repas d'anniversaire et  pour une consommation personnelle, ainsi que 2 sacs de victuaille, ce fut dur de tout caser dans la voiture. J'ai finalement trouvé la solution en faisant un tapis dans le coffre avec les bouteilles (elles recouvraient toute la surface) et n'ai pu fermer le coffre que de toute justesse car il était plein à craquer).

En relisant mon texte avant de le poster, je me sens un peu comme Bubba, le meilleur ami, un peu demeuré comme lui, de Forrest Gump dans le film éponyme lorsqu'il expliquait les différentes façon de cuisiner la crevette:
"Tu as la crevette kebab, la crevette créole, le gumbo de crevettes, à la planche, à la vapeur, en sauce. Tu fais l'avocat crevettes, la crevette citron, la crevette à l'ail ...".