05/10/2012

Rétro 10-2011 - Soirée au Kokob, restaurant éthiopien - Bruxelles

Le vendredi 7 octobre 2011 au soir, nous sommes aller manger au Kokob, un restaurant éthiopien situé à 2 pas du Mannekin Pis.
Sa particularité ? Servir ses différentes préparations sur un grand plateau.
Pas d'assiette individuelle donc. Et pas de couvert non plus puisqu'on utilise des morceaux d'injera, une sorte de crèpe, pour prendre les aliments... avec ses doigts.

Ce restaurant est vraiment à recommander d'autant qu'il propose un bon rapport qualité/prix et que l'on en sort le ventre bien rempli (ce qui n'était pas le cas lors de nos 2 sorties précédentes !).

Kokob,restaurant éthiopien,injera,chocolat,mangue

Pour preuve, nous avons d'abord profité d'un apérif (ananas, fleur d'hibiscus, rhum, gingembre, glaçons pillés) et d'une petite mise en bouche (une sorte de taboulé au gingembre) offert. Pour suivre, le plat que nous avons choisi (3 préparations végétariennes et 3 plats de viande - voir photo - accompagnés d'une demi bouteille de vin et d'une demi bouteille d'eau par personne).

Kokob,restaurant éthiopien,injera,chocolat,mangue

Et pour terminer, un dessert à tomber par terre. Le tout chocolat avec notamment un moelleux épicé à l'éthiopienne pour moi, le tout mangue avec un cheese-cake à la mangue pour Maud.

Le tout pour moins de 40 euros par personne. Vraiment à refaire.

30/03/2011

Chococase de Stéphanie Soreil

Stéphanie Soreil, c'est l'une des artistes que je produis sur le site akamusic.
Et chococase, c'est une contraction, qui démontre son humour, entre chocolat et show case.

A l'occasion de la sortie de son single, Je crève la dalle, elle organisait le samedi 2 octobre 2010 à 18h une soirée avec au programme une dégustation de chocolat et, à 19h (plus particulièrement pour les fans) et à 21h (également pour les fans mais surtout pour les gens de la profession) un mini concert (un showcase donc). Le tout se déroulant dans les locaux de l'un de ses sponsors, Zaabar, artisan chocolatier. Ceci pour expliquer pourquoi le titre de sa soirée alliait ces 2 éléments.

chocolat,showcase,Stéphanie Soreil,Zaabar

En tant que co-producteur, j'ai reçu une invitation que j'ai bien évidemment honorée puisque j'adore le chocolat et que je n'avais jamais assisté à un show-case.

chocolat,showcase,Stéphanie Soreil,Zaabar

Lorsque nous sommes arrivés, un peu après 18h, il y avait déjà pas mal de monde dont l'artiste qui, entre 2 réceptions d'invité, dédicaçait son single, en vente à l'entrée. Akamusic ne m'ayant pas encore envoyé le mien, j'avais songé à imprimer mon invitation en double exemplaire, l'une que j'ai du laisser à l'entrée et l'autre pour la faire dédicacer. Ce que Stéphanie a fait avec gentillesse.

Ensuite, en attendant sa prestation, nous sommes passé à la première partie de la soirée, la dégustation de chocolat. Devant chaque variété, une soucoupe remplie de petits morceaux et une pince pour se servir. A volonté (enfin, en s'arrêtant évidemment avant la crise de foie. lol). L'intérêt étant d'éveiller nos papilles gustatives pour nous pousser à en acheter. C'est ainsi que j'ai pu gouter des associations improbables entre le chocolat et le poivre, le gingembre, le fenouil, la lavande ou encore le thym. Un pur bonheur. La soirée commençait bien.

Tout en faisant notre dégustation, nous avons pu voir différentes personnalités, connaissances plus ou moins proches de la chanteuse venues la soutenir, comme Alec Mansion, son producteur, Alain Soreil alias Albert Cougnet, son papa, Fabrice Brouwers, son complice de travail sur Bel-RTL ou encore Desireless, son amie et également collègue de travail du premier nommé.

Accompagnée d'un percutionniste et d'un guitariste et s'accompagnant elle même au synthé, elle nous a interprété 6 ou 7 chansons, la plupart présente à l'époque sur sa page akamusic, ainsi qu'un ou deux inédits et une ou deux reprises.
Un agréable moment tant musical qu'humoristique car Stéphanie, en digne fille de son père, sais placé de bons mots entre chaque chanson.

chocolat,showcase,Stéphanie Soreil,Zaabar Une fois le premier concert terminé, nous avons encore dégusté quelques morceaux de chocolats avant d'acheter une tablette de la série limitée de Stéphanie Soreil et de quitter les lieux.