09/10/2009

Christoph Rehage, mélange de Matt Harding et de Forrest Gump

Il y a quelque temps (en octobre 2008), j'avais écrit un article sur Matt Harding, le globe-trotter dansant, qui faisait une petite danse dans chacun des endroits qu'il visitait à travers le monde.

Aujourd'hui, grace à un article de 7sur7.be (La croissance de sa barbe fait un buzz sur Internet), je viens de découvrir un autre aventurier qui s'en est inspiré et qui a apparamment tenu un blog au jour le jour ou, comme Matt, il relatait son périple et indiquait, au fur et à mesure de sa progression, l'endroit ou il se trouvait.

La ou il s'en différencie, c'est que, lui, son concept était de partir de Pékin, en Chine, et de rentrer à pied en Allemagne ! Finalement, il s'arrêtera au bout d'un an après avoir atteind Urumqi au nord ouest de la Chine soit après quand même 4646 km !
D'une certaine manière, Christoph Rehage, puisque c'est de lui qu'il s'agit, est donc un mélange de Forrest Gump, le QI en plus et la marche remplaçant la course à pied et de Matt Harding puisqu'il a choisi de se photographier chaque jour, avec en toile de fond les endroits visités.

Christoph Rehage se démarque aussi de Matt Harding par l'originalité de son concept. Parti complètement rasé, il s'est ensuite laissé pousser les cheveux et la barbe sans plus se les couper pendant toute la durée de son voyage (même si l'évolution de sa barbe dans les premières semaines laisse penser qu'il a un peu triché).

Enfin, comme Matt, il a compilé toutes ses photos dans un clip joliment réalisé que voici.

11/09/2008

La grande Chine impériale

L'un des buts de ce blog est aussi de me rappeler de certains évènements, lieux, activités que j'ai vécus, découverts, pratiquées et d'éventuellement les faire découvrir.
Voici donc le premier article d'une nouvelle  rubrique qui devrait en compter beaucoup d'autres, celle sur les restaurants que je fréquente.
Si je dis que cette rubrique doit compter beaucoup d'articles, c'est tout simplement parce que ma femme et moi aimons découvrir. On préfère donc changer souvent plutot que de toujours retourner dans le même restaurant.

Mais assez de bavardage et place à l'article sur le premier restaurant que je fréquente (excepté le Quick que je ne classerais pas dans cette catégorie) depuis que j'ai créé ce blog.

La grande Chine impérialeCe midi, je suis allé dîner au restaurant avec mes collègues.

Le mois passé, on avait "testé" (façon de parler puisque tout le monde connaissait) le Pizza Hut et son pizza-buffet à volonté et on s'était dit que le mois prochain se serait bien de remettre cela mais avec un autre type de cuisine.
On s'était mis d'accord sur la chinoise et j'avais signalé que pas loin du bureau, près de l'entrée d'autoroute que j'emprunte parfois, j'avais vu qu'il y avait un restaurant chinois qui faisait buffet wok à volonté, boisson comprise, le tout pour 12 euros.

c'est ainsi que nous nous sommes retrouvé à "La grande Chine impériale" située à Gosselies.

Je dois dire que je suis entièrement satisfait de mon repas de par la variété et la qualité des mets proposés.

Pour commencer et comme souvent dans ce genre de formule, il y avait le choix entre 2 potages,l'un piquant (au poulet) et l'autre pas (crème de  nids d'hirondelle).
Pour suivre, buffet de 8 entrées (beignets de poulet, petits ailes de poulet caramélisées, pousses de soja aux scampis, nouilles, mini loempias, nems à la viande hachée, demi-lune et dim sum) le tout proposé avec 2 sortes de sauce, l'une piquante et l'autre aigre-douce.
En plat principal, il y avait le buffet wok que je n'ai pas testé, avec de la viande crue (poulet, boeuf et peut-être d'autres choses que je n'ai pas vues) et différents légumes. Le principe, on remplit un bol avec les différents ingrédients que l'on veut manger, on passe ensuite côté table de cuisson ou une cuistot vous demande avec quelle sauce vous voulez les accompagner et cuit le tout au wok. Quelques minutes plus tard, elle vous sert le tout dans une assiette. Vous avez la possibilité d'y ajouter du riz blanc et bon appétit.
Pour info, il y a 7 sauces disponibles parmi lesquels une piquante, une sauce huitre, une aigre douce, une barbecue et une saté légèrement piquante.
Enfin, pour terminer, en dessert, choix entre glace et macédoine de fruits (sans litchi, ce qui est plus rare dans ce genre de restaurant).

Le dessert est d'ailleurs le seul bémol du repas puisque s'il n'y a rien à redire sur les fruits - difficile de rater un dessert de fruits en boîte - la glace (6 ou 7 parfums quand-même) laissait un peu à désirer vu les réactions de certains collègues (l'un n'aimait pas la vanille, l'autre trouvait que les différents sortes avaient un goût chimique).
Mais il faut bien admettre que c'est habituel que le dessert soit le point faible de ce genre de formule et ce n'est pas bien grave puisque ce n'est pas pour cela que l'on vient.

En résumé, une adresse à retenir pour cette formule particulièrement économique le midi (il faut compter 22 euros le soir et le week-end, mais peut-être y a-t-il un choix de plat encore plus étoffé) même si je dois signaler que les 3 collègues féminines qui ont testé la formule buffet wok ont été déçues estimant que les plats manquaient de saveur et que les légumes avaient tous le même gout.

Je prévois quand même y retourner pour le faire découvrir à ma femme qui adore la cuisine chinoise et me faire ma propre opinion sur le buffet wok.

Pour en savoir plus: www.lachineimperiale.be