02/01/2011

Encontro Brasileiro - Liège

Cela faisait longtemps, qu'avec Cédric, nous envisagions de découvrir le restaurant brésilien de Liège. Nous avions failli déjà y aller une fois mais nous nous étions rendu compte qu'il s'agissait d'une soirée spéciale comme ils en faisaient toutes les 3 ou 4 semaines et maintenant, vu le succès, beaucoup plus fréquemment. Soirée avec danseuse brésilienne et buffet à volonté. Comme nous voulions un repas moins pantagruélique et plus calme, nous avions choisi d'aller ailleurs.

En septembre, nous avons décidé de retenter notre chance un samedi soir avant de nous rendre compte qu'il y avait de nouveau une soirée spectacle. Cédric, en amateur de sortie qu'il est, était tenté d'en découvrir l'ambiance, moi, qui ne suis pas très porté par ce genre d'amusement, j'étais tenté par le buffet tandis que Maud avait envie de découvrir les 2. Mon ventre a gagné la partie contre mon cerveau et c'est ainsi que nous nous sommes retrouvé ce 18 septembre pour une soirée haute en couleur.

Le premier étonnement pour moi fut de découvrir la façade, qui ne paie pas de mine vu qu'elle fait plus penser à celle d'un café ou d'un snack plutôt qu'à celle d'un restaurant. Etonnement aussi au vu de la salle, toute petite (6 ou 7 tables pour une petite trentaine de couverts).

Après un apéritif typique (une caïpirinha bien sur), nous avons eu accès à un buffet froid qui lui, n'avait rien de brésilien (crudités, tomates crevettes, sushi).

Ensuite, premier intermède avec l'entrée en piste de la danseuse brésilienne qui finira par passer entre les tables pour taquiner les clients et les mettre dans l'ambiance.

Pour suivre, déjà plus typique, le buffet d'entrées chaudes avec des filets de soles dans une excellente sauce et des scampis avec une sauce tomatée piquante (désolé de ne pas être plus précis mais cet excellente soirée date déjà de plus de 3 mois). Durant ces 2 plats, les serveurs, très sympas, nous tempèraient en nous faisant remarquer qu'il fallait garder de la place pour le plat de résistance particulièrement costauds.

De fait, après une nouvelle prestation de la danseuse, qui nous fit danser avec elle, arrivent le plat principal, le rodizio. 8 viandes cuites au barbecue (parmi lesquelles des saucisses, des spare-ribs, de la dinde, de l'agneau et différents morceaux de boeuf) avec service à table. Les serveurs passant, à volonté, avec les différentes sortes de viande présentées sur des épées, le tout accompagné de riz et de légumes à se servir au buffet.

Dernière prestation de la danseuse brésilienne, encore plus folle que les précédantes puisqu'elle se terminait en farandole dans la rue (malgré le froid) au grand amusement des quelques passants.

Article 193 - farandole brésilienne.JPG

Arrivait enfin, pour terminer cette excellente soirée, le buffet de dessert, lui aussi à volonté.

Pour vous faire une meilleure idée de ce que l'Encontro Brasileiro peut vous proposer lors d'une telle soirée, je vous conseille de regarder la vidéo actuellement présente sur la page du restaurant sur le site resto.be ou celle présente sur le site du restaurant ou vous pourrez constater, pour les moins festifs d'entre vous, que, depuis notre visite, il est aussi possible de déguster le même buffet, sans la danseuse brésilienne.

19:32 Écrit par slumle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : buffet, brésilien, rodizio |  Facebook |

31/07/2010

La Cité du Dragon - Liège

A peine 4 jours après avoir dégusté un excellent couscous, j'étais à nouveau invité au restaurant. Cette fois par mon beau-père, avec ma femme et ma fille, pour fêter l'anniversaire de ma belle-mère.

En grands amateurs de cuisine asiatique qu'ils sont, il avait d'abord choisi le Shangaï, l'un des plus réputés de la ville. Mais étant donné que le mardi est leur jour de fermeture, il s'est finalement tourné, après moultes hésitations, vers la Cité du Dragon, un autre grand classique de la ville, qu'ils évitaient pourtant, depuis un temps certain, suite à leur dernière visite qui les avaient déçus. Mais comme celle-ci remontait à une dizaine d'année et qu'il ne se rappelait plus la raison de leur déception, mon beau-père s'est dit qu'après tout ce temps, les choses avaient changé.

A l'arrivée, nous avons été agréablement surpris par le décor constitué de plusieurs grands aquariums remplis de koï et surtout d'une grande chute d'eau, en extérieur, haute de plusieurs mètres.

Alors que nous choisissions le menu dégustation, à 45 euros, mon beau-père, jamais avare, choisissait pour elle et lui, histoire de marquer le coup, le menu champagne "Extrême-Orient" à 62 euros composé d'une salade de boeuf épicé à la coriandre fraîche, trop épicée, car franchement piquante, à leurs gouts, d'une escalope de saumon en papillote, sauce légère de soja, de crevettes géantes parfumées aux échalotes, poivre et sel et enfin d'un haché de cailles sur son lit de vermicelles croquantes. Le champagne ne se retrouvant que dans le dessert, une soupe aux fruits frais et son sorbet au marc de Champagne, mais étant servi en guise de boisson tout au long du repas. Enfin, à concurrence d'une bouteille pour les 2 menus. Faut pas rêver.

Notre menu dégustation nous a permis de découvrir, en entrée, sur une assiette individuelle, un siu mai (ne me demandez pas ce que c'est, je ne m'en rappelle plus), un toasts aux langoustines et aux oeufs de caille, un wan-ton frits à la sauce aigre-douce et une demi-caille aux parfums de Canton. Le plat principal, constitué de canard laqué à la Pékinoise, de scampi à la sauce tao-si, de gambas aux échalotes, poivre & sel et de sole « Dragon d'or », était lui servi dans autant de plats "collectifs".

Tout était excellent, digne de la cuisine gastronomique dont se revendique ce restaurant. Malheureusement le service était beaucoup trop lent, non pas à cause des serveurs mais de la cuisine comme vint s'en excuser le patron.

La soirée fut encore ralentie par un évènement aussi inattendu qu'étonnant dans un restaurant de ce standing: une bagarre entre clients qui ne se connaissaient pas. Les serveurs ont du intervenir virilement pour neutraliser un jeune homme passablement excité qui se battait avec ... une dame. Bonjour la classe.
L'un d'entre eux eu même sa chemise blanche arrachée ce qui l'amena à faire le ménage au sens propre (plusieurs tables ayant été bousculées, des assiettes, verres et autres couverts avaient valsé à terre), avec ses collègues, en torse nu.
Etant donné qu'il s'agissait d'un jeune homme d'une vingtaine d'année bien bâti, cela avait un petit air de spectable de Chippendales offert à ma belle-mère.

Cet intermède animé, mais dont on se serait bien passé, eut pour effet de ralentir encore plus le service ce qui fait que ce n'est que vers 22h30' (alors que nous étions la depuis 19h) que la petite surprise organisée par le beau-père, un excellent gâteau servi avec des fruits frais arriva. Enfin, il n'y en eut pas vraiment puisque le serveur, oubliant le gâteau était venu prendre les commandes pour le dessert. Mon beau-père avait alors dû vendre la mêche en lui expliquant, devant sa femme, qu'il avait commandé un gâteau à la place.

Mes beau-parents, qui sont donc restés une bonne dizaine d'années sans fréquenter cet établissement, ont certainement resigné pour un bail au moins aussi important. Non pas à cause de la bagarre mais un peu à cause de la lenteur du service et surtout du rapport qualité-prix très peu avantageux.
Certes la cuisine de ce restaurant est excellente, beaucoup plus fine et raffinée, tout en utilisant des produits plus nobles, comme des cailles ou des gambas par exemple, que les restaurants proposant des buffets wok ou teppan-yaki à volonté que nous avons l'habitude de fréquenter.
Mais sachant que ces restaurants offrent, pour un prix avoisinant les 20 euros, un buffet à volonté avec wok, et même teppanyaki pour certains, d'une qualité plus que correcte - je dirais que la cuisine de la Cité du Dragon est 10% meilleure - , le rapport qualité-prix est largement à leur avantage.

Pour être tout à fait honnête, j'ajouterais que la Cité du Dragon, outre les menus plus onéreux que nous avons choisis, proposent également plusieurs menus à des prix plus raisonnable (de 17 à 25 euros environ) mais aussi avec des mets moins originaux. Ils proposent également, comme leurs concurrents une formule buffet, mais accessible, contrairement à eux, uniquement les vendredi, samedi et dimanche. Il est donc possible de manger pour moins cher dans ce restaurant, tout comme il est possible de manger pour plus cher dans les autres restaurants qui offrent également la possibilité de manger à la carte ou avec des menus.

Néanmoins, la formule buffet étant particulièrement intéressante parce qu'elle permet de manger un peu de tout, mon choix est vite fait: je préfère une cuisine un peu moins raffinée et payer moitié moins cher plutôt que payer plus un repas légèrement meilleur. Tout comme mes beaux-parents, je ne compte donc pas retourner de si tôt à la Cité du Dragon, et ce, même si on m'offrait, comme cette fois, le repas.

16/12/2008

Pizza Paï vs Pizza Hut

Lors de la rédaction de mon article précédent, j'avais commencé à louer les avantages de Pizza Paï en les comparant à Pizza Hut ou je suis également allé récemment avant de me dire que cela ferait l'objet d'un article à part entière.
Le voici.

Pour ceux qui ne les connaisseraient pas, je commence par les présentations.

Article 54 - Logo Pizza Paï

Créé en 1979 et apparamment seulement présent en France, Pizza Paï c'est aujourd'hui 45 restautants dont l'ambition est, je cite, d'être un restaurant qui offre de l'évasion à l'italienne, à la fois par ce qui est dans l'assiette, par le cadre et l'ambiance qui y règne.

Article 54 - Logo Pizza Hut

En face, un poids lourd mondial puisque Pizza Hut Pizza Hut, c'est la plus grande chaîne de pizzerias du monde, avec plus de 12.500 implantations étalées sur presque 100 pays. Le premier restaurant ayant été créé aux Etats-Unis en 1958 à Wichita, Kansas.

Qui dit pizzeria dit restaurant italien mais en consultant la carte du Pizza Hut, je constate que seuls les pizzas et les quelques plats de pâtes classiques (lasagne bolognaise, spaghetti, tagliatelle, penne sauce au choix) sont effectivement italiens.
A côté de cela, Pizza Hut propose 2 sortes de potage (saison et tomates), un salad bar (qu'il est aussi possible de choisir comme plat principal), des entrées chaudes, je devrais plutot dire, sans vouloir être péjoratif, des snacks chauds puisque se rapprochant plus du fast food que de la fine cuisine (jalapeños et onion rings, pain à l'ail, american potatoes, chicken wings, cheezy bread, chicken croq) et des salades (salade Caesar au poulet grillé, aux lardons cuits ou aux scampis, salade au fromage de chèvre, hawaiian, campagnarde ou scampi), toutes servies avec du pain à l'ail grillé.

Le Pizza Paï, lui, se rapproche plus, comme il le revendique, du restaurant italien puisqu'il propose une carte de plats italiens plus étoffée et plus recherchée.

Ainsi, au niveau des pâtes, en plus des classiques spaghetti bolognaise, tagliatelle carbonara ou lasagne bolognaise, on retrouve une dizaine d'autres plats comme des gratins, des pâtes farcies ou encore des tagliatelles au saumon fumé ou poulet écrevisse. Et en plus des pâtes, on a un choix de risotto (aux champignons, au poulet ou aux fruits de mer) ainsi que des plats de poissons et de viande. Certains d'origine typiquement italienne comme la darne de saumon à la florentine, l'escalope de veau à la milanaise ou à la parmigiana, le steak à la calabraise, d'autres plus généralement méditerranéens comme les papillotes de colin d'alaska aux aubergines et poivrons, les filets de dorade aux aubergines grillées et courgettes ou les côtes de porc marinées, tous les 3 à base d'huile d'olive et d'herbe de provence ou encore le carpaccio de boeuf (huile d'olive et pesto). D'autres enfin plus français (l'entrecôte nature, sauce béarnaise ou sauce poivre).
Le tout servi avec, au choix, des tagliatelles, des spaghetti, des pommes de terre ou des frites au four, de la ratatouille, des haricots verts ou une salade de saison.

Pizza Paï propose également un salad bar mais nettement plus étoffé que celui du Pizza Hut. C'est d'ailleurs une autre grandes différences entre les 2 restaurants. Chez eux, ce buffet d'entrées (ils ne l'appellent pas salad bar car c'est plus que cela) est
1. gratuit (enfin pas tout à fait, j'y reviendrais) vu qu'il est compris dans le prix du plat ou de la pizza
2. à volonté (ce qui n'est pas le cas du Pizza Hut)
3. assez complet, reprenant, plusieurs types de crudités (tomates, carottes, choux blanc, choux rave, betteraves, ...), des salaisons (salamis, saucissons, rillettes) et autres préparations (pommes (crues) au curry, champignons à la grecques, salade de pomme de terre, de riz, de pâtes, taboulé et j'en oublie).
Un comble donc de voir que la ou c'est payant, c'est plus riquiqui et limité à une assiette.

Maintenant, en allant sur le site de Pizza Hut et en voyant le prix des pizzas, je me suis rendu compte que le buffet des entrées n'était pas vraiment gratuit mais compris dans le prix.
Certains diront que c'est une vente forcée, surtout s'il ne sont pas plus intéressé que cela par le buffet. Moi par contre, je n'y trouve pas à redire car cela permet d'avoir un buffet plus varié puisque destiné à la majorité de la clientèle et non à quelques personnes.

L'un et l'autre proposent leur buffet d'entrée ou leur salad bar en plat principal à volonté. 9.95 euros chez Pizza Hut, 10.70 euros chez Pizza Paï mais avec une formule comprenant la boisson ou le dessert.
C'est donc chez Pizza Paï que cette formule est la plus avantageuse ... à moins d'être végétarien puisque, à part des oeufs cuits durs, Pizza Hut ne propose que des crudités et des salades de pâtes ou de riz.

Au niveau des pizzas, leur produit de base, ils ont tous les 2 une formule pour les grands mangeurs ou pour ceux qui ont envie de gouter à différentes pizza.
Chez Pizza Hut, c'est le buffet de pizza. Pour une somme modique, vous pouvez vous servir autant de parts de pizza que vous le voulez (pouvez). Dans les "petits" restaurants de la chaine, vous avez le choix entre 6 sortes, dans les plus grandes villes, le choix peut monter à 10.
Chez Pizza Paï, c'est la pizza au mètre. Elle est réservée aux groupes de minimum 3 personnes (la ou le buffet de pizza est individuel). Dans un premier temps, on vous amène un mètre de 6 pizza différentes (et imposées). Si vous en voulez encore, vous pouvez alors commander (gratuitement puisque à volonté) un autre mètre en pouvant choisir cette fois les variétés de pizza.
Au niveau de cette formule, c'est donc Pizza Hut qui est plus intéressant puisqu'ils profitent également aux couples et aux personnes seules (ou qui sont les seules de la table à vouloir profiter de cette formule).

Et au niveau des différentes pizzas proposées, le Pizza Paï, outre les classiques de la cuisine italienne comme la margherita, la regina, la capriciosa, la napolitana, la 4 fromage, la 4 saisons, la frutti di mare ou la calzone, propose quelques pizzas aux gouts différents (qui doivent faire sursauter les puristes de la cuisine italienne) comme la Troppo Buona ! que j'ai choisie, la kebab, la tartiflette, la maroilles.
Pizza Hut, eux, proposent comme pizzas classiques (même si elles ne portent pas toutes un nom classique) la margherita, la napoli, la forestière, la garden lovers, la pepperoni lovers, l'hawaiian ou la neptune et plus de pizzas "différentes" comme la hot'n spicy, la sweet chicken curry, la barbecue chicken, la barbecue, la toscan bbq, l'alsace, la pepper pizza (avec une sauce au poivre) ou encore la pizza au fromage Grimbergen.
Ce sont d'ailleurs ces différentes pizzas aux gouts différents qui me font aller chez l'un ou chez l'autre car sinon, autant aller dans une bonne pizzeria.
Dans ce domaine, donc, égalité car tout est ici question de gout.

Au niveau des desserts, Pizza Hut propose des glaces, des petites crèpes, tarte aux pommes chaude, mousse au chocolat, profiteroles glacées, brownie et panna cotta tandis que Pizza Paï, outre la mousse au chocolat, la panna cotta, la tarte fine aux pommes, le pavé de chocolat straciatella, le brownie aux chocolats ou les profiteroles que l'on retrouve chez Pizza Hut, les choix sont un peu plus raffinés: crème brûlée, tiramisu maison, délice framboise, tartelette citron meringuée et surtour la mini-pizza Nutella.

Enfin, pour terminer la comparaison, Pizza Hut propose maintenant dans quasiment tous ses restaurants les boissons à volonté, formule qui n'existe pas (encore ?) chez Pizza Paï.

En conclusion, léger avantage de Pizza Paï par rapport à Pizza Hut, non pas sur la qualité de la nourriture, mais sur la diversité. Surtout si comme moi, vous voulez déguster une pizza aux saveurs originales, précédée d'un buffet varié et suivie d'un dessert autre que les classiques glaces ou mousse au chocolat.

Dommage qu'il n'y ait pas de Pizza Paï en Belgique.