29/03/2012

Le Mozart - Coxyde

C'est donc au restaurant Mozart que nous avons choisi de nous restaurer lors de notre journée à Coxyde.

brochette mozart,blauwe kip,t'bunkertje,la mouscronnoise

Comme je l'ai écrit dans un précédent article, il faisait partie, avec le Blauwe Kip et la Mouscronnoise, de nos 3 restaurants préférés à Coxyde.
J'ai déjà eu l'occasion d'expliquer que le premier, qui était tenu par des gens de notre région,  s'appelle désormais le t'Bunkertje depuis qu'il a été repris par des néerlandophones, ce qui amène la barrière de la langue, tandis que j'expliquerais bientôt dans un article rétro consacré au mois d'avril dernier pourquoi la Mouscronnoise n'en fait plus partie.

Reste donc le Mozart qui n'a pas encore eu les faveurs de ce blog pour la bonne raison que nous n'y avons plus été depuis quelques années. Mais que le temps passe vite.

brochette Mozart,Blauwe Kip,t'Bunkertje,La Mouscronnoise

Moi qui apprécie découvrir des restaurants différents pour ne jamais manger pareil, je crois que sur les 4-5 fois, voire plus, ou je suis allé au Mozart, j'ai toujours pris le même plat. Il en a été pareil cette fois vu que cela faisait plusieurs années que je n'avais plus eu l'occasion de le déguster. J'ai donc commandé la brochette Mozart. Une brochette géante constituée de morceaux de boeuf, porc, poulet, lard, boudin blanc et merguez, surmontée, c'est une nouveauté, dans le sens ou avant, cet élément n'était pas présent avec ce plat, d'une énorme tranche de beurre d'ail. Le tout servi avec d'excellentes frites en suffisance.

brochette Mozart,Blauwe Kip,t'Bunkertje,La Mouscronnoise

Maud qui apprécie également ce plat mais qui n'avait pas très faim à choisi les scampis flambés à l'ail tandis que Kristen se régalait avec des fondus au fromage évidemment accompagnés de frites.

Nous avons tous les 3 beaucoup apprécié. Il nous reste ainsi quand même un restaurant fétiche à Coxyde.

15/04/2009

t'Bunkertje (Coxyde)

Vendredi soir, en arrivant à Coxyde, nous avons été souper au restaurant. Notre idée était d'aller au Blauwe Kip mais nous avons eu la mauvaise surprise de découvrir qu'il n'existait plus. Un autre établissement avait pris sa place avec un concept légèrement différent.

Article 89 - t'Bunkertje

Désormais ce restaurant s'appelle le t'Bunkertje, nom qui est pas mal trouvé car c'est vrai que le batiment évoque un peu la forme d'un bunker qui sont d'ailleurs encore nombreux dans la région.

Alors que le Blauwe Kip proposait une carte (presque) exclusivement basée sur le poulet, j'ai déjà eu l'occasion d'en parler, celui ci a gardé la base, soit les poulets rôtis (à la broche, devant les clients) mais a étoffé sa carte avec des plats classiques comme notre steack-salade-frite national, les carbonades flamandes ou encore le waterzooi. Par contre, fini la multitude de sauce, une dizaine, qui pouvait accompagner le poulet, dont les spécifiques pour les pâtes, des tagliatelles préparées maison. A la place, juste 4 sauces dont une au poivre (ce qui m'a permis de quand-même trouver mon bonheur). De plus, alors qu'avant, elle était bilingue, ce qui est logique vu que les précédents propriétaires étaient francophones, la nouvelle carte est rédigée uniquement en flamand ce qui peut se comprendre aussi vu qu'on est ici à Coxyde-village et pas à Coxyde-bain, la partie touristique du village.

La frayeur que j'évoquais dans mon article précédant est donc venue de cette carte qui a changé (du point de vue de son contenu et de la langue), du changement de cuisinier (serait-ce aussi bon qu'avant) mais aussi de l'accueil car lorsque nous sommes arrivés, le nouveau patron nous a reçu en flamand. Logique donc vu l'endroit du pays. Mais habituellement, à Coxyde, lorsqu'on répond en français, les commerçants comprennent que nous sommes francophones, et embrayent dans notre langue. Ici par contre, le patron a continué en néerlandais (que je comprends un peu mais que je ne sais pas parler) en me donnant l'impression d'insister.
Peu après, il est revenu avec 2 verres d'apéritif. S'exprimant toujours en néerlandais j'ai compris qu'il s'agissait de l'apéritif maison et deviné qu'il était offert (il est probable qu'il venait d'ouvrir il y a peu). J'étais ainsi un peu rassurré. Non je n'étais pas tombé sur un flamingand anti-francophone. Je me suis dit que tout simplement, il n'était peut-être pas bilingue.
Au moment de passer commande, alors que je demandais en français à ma femme ce qu'elle prenait finalement, il embraya en français.
Honte sur moi, je lui avais fait un procès de mauvaises intentions.

Nous avons donc commandé un demi-poulet rôti chacun, proposé à un prix nettement moindre que sous l'ancienne direction. Pour seulement 11 euros, frites et salade comprises, nous avons eu droit a un excellent repas. Je dirais même qu'il y avait des années que je n'avais plus mangé un poulet aussi bien cuit (je touchais à peine les os que la viande se détachait) avec une peau aussi croustillante. Tant pis pour le régime mais je me suis délecté à en manger une partie. De plus, les frites étaient aussi bonnes qu'au temps du Blauwe Kip tout en étant servie en quantité plus importante (avant, c'était juste suffisant alors qu'ici, nous n'avons pas pu finir le plat).
Pour Kristen, j'ai simplement commandé un supplément de frites, un poulet pour 3 (dont un enfant de 4 ans) étant largement suffisant. Frites qui lui furent servies, sans rien demander, avec un petit plat de mayonnaise compris dans le prix. Cela change du restaurant El Cock'mwar ou la sauce n'était pas fournie spontanément et m'avait été facturée 1 euro. Cet euro, je l'ai toujours en travers de la gorge.

En résumé, que ce soit au niveau de l'acceuil, de la qualité de la nourriture ou de son prix, nous n'avons pas à regretter le changement de direction. Le seul petit bémol (mais tout petit, petit) est que s'en est fini des bonnes tagliatelles maison avec une bonne sauce de fabrication artisanale comme la sauce Alfredo.

Cotation:
cadre et ambiance: 8/10 (pas de changement par rapport à l'ancienne direction)
service: 9/10 (rien à redire, le patron passant plusieurs fois demander si tout allait bien)
qualité: 9/10 (mais vu la qualité du poulet et de sa cuisson, j'ai hésité à mettre 10. Je ne l'ai pas fait en fonction des autres restaurants)
rapport qualité/prix 10/10 ma première note maximale mais difficile de faire autrement quand on sait que nous n'avons payé que 30 euros pour 2 plats et 3 sodas, l'apéritif maison et la mayonnaise étant offerts tandis que le patron n'a pas compté de supplément frites pour la petite.

14/04/2009

Week-end à la mer et cloches de Pâques

Pour cette deuxième semaine des vacances de Pâques, ma soeur Laurence et ma maman ont loués une maison à Coxyde. L'occasion pour Maud, Kristen et moi d'aller passer 2 jours à la mer, du vendredi après-midi au dimanche soir, le lendemain, lundi de Pâques, étant consacré à une visite à Liège dans la famille de ma femme.

Nous avons eu la grande chance d'avoir du très beau temps puisqu'à notre arrivée, le vendredi vers 17h, il y avait 23° (10 de plus que les normales saisonnières... pas mal pour un 10 avril) et pas de vent, que le lendemain, le soleil était toujours présent, même s'il faisait un peu moins chaud, tout comme le dimanche après-midi d'ailleurs, la matinée de ce dernier jour étant, elle, un peu pluvieuse.

Article 88 - Maison Riskoulah

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La maison que nous avons occupée n'était pas une inconnue pour nous. Mes soeurs et mes parents l'avaient déjà louée plusieurs fois et nous y étions déjà venus mais chaque fois pour passer une journée. C'était la première fois que nous y logions, Maud et moi, et nous avons apprécié la belle et grande chambre et la qualité de la literie (rien à voir avec notre dernière location, il y a déjà 2 ans ou c'était le point faible).

Une fois installés et en attendant l'heure du souper, nous avons fait une première ballade, puis nous nous sommes dirigés vers l'un de nos 3 restaurants fétiches de l'endroit, le Blauwe kip, avec comme petits problèmes qu'il ne s'appelle plus comme cela et que la carte a partiellement changé. Nous avons malgré tout pris le risque d'y aller et, après une petite frayeur, nous en avons été ravis. Je n'entre pas plus dans les détails car cela fera l'objet de mon prochain article.

Le lendemain matin, toujours sous le soleil, nous sommes allé au marché de La Panne.

Article 88 - Marché aux fleurs annuel

L'après-midi, nous avons d'abord découvert le marché annuel aux fleurs de Coxyde qui s'étendait, pour ceux qui connaissent, sur l'ensemble de l'avenue de la mer. Je n'avais jamais eu l'occasion de voir un marché spécifiquement dédié aux fleurs et cela valait le coup d'oeil.

Nous sommes ensuite allé sur la plage, comme promis à notre fille, pour lui permettre de jouer dans le sable. Nous avons également fait une ballade au bord de l'eau. Vu la période de vacances et le beau temps, nous n'étions pas les seuls comme on peut le voir sur la photo.

Article 88 - Plage de Coxyde

Le soir, nous sommes allé pour la première fois au nouveau cinéma de Coxyde, ce qui fera également l'objet d'un article spécifique.

Le lendemain, dimanche, vu le changement de temps, nous avons choisi d'aller acheter le poisson à Nieuport (voir article précédent sur Coxyde) le matin plutot que l'après-midi. Autant y aller tant qu'il faisait moins bon.

Au retour, alors que la pluie venait de cesser, nous avons fait un détour par Saint-Idesbald, histoire de nous réapprovisionner en viande cette fois dans une très bonne boucherie, Huize Blanckaert, qui propose de très bon steack dont un original, mon préféré, celui au poivre vert. On y trouve aussi d'excellents pâtés dont certains, primés dans des concours. Nous avons aussi gouté pour la première fois leur boudin blanc, lui aussi primé (médaille d'or justifiée car il est particulièrement bien épicé comparativement à certains qui ont un gout trop fade). Enfin, nous y avons acheté notre diner, un excellent waterzooi de poulet.

L'après-midi, nous avons fait une dernière longue promenade (le podomètre-gadget de mon gsm indique que j'ai fait environ 20 km à pied sur les 48 heures passées la-bas) avant de reprendre la route de la maison car nous devions nous rendre à Liège le lendemain.

A noter que ces 2 jours ont été tellement chargés en activités que nous n'avons pas pris la peine d'aller faire un tour au Brantano (c'est en fait un rituel, chaque fois que nous logeons à Coxyde, donc pas pour les visites d'un jour, nous allons faire un tour au Brantano local, histoire de voir s'il n'y a pas une bonne affaire à réaliser ou encore une superbe paire de chaussures à acquérir). Pour les mêmes raisons, nous n'avons pas mis les pieds dans les luna-parks alors que nous sommes plutôt fans. Et ce d'autant que je ne voulais pas risquer d'être attendris par l'une ou l'autre peluche à attraper dans les fameux appareils à pince. Cela a permit une économie d'argent, aussi petite soit-elle et surtout de place car nous ne nous débrouillons pas trop mal et nous avons déjà suffisamment de peluches à la maison que pour ne pas en ramener de nouvelles.

Le lundi de Pâques, nous avons repris la route pour aller diner et passer l'après-midi chez les parents de ma femme. Kristen a ainsi eu l'occasion de recevoir ses cloches de Pâques de sa mamy (elle les avait déjà reçues le week-end passé de sa grand-maman (ma mère donc) qui avait organisé le repas de Pâques et la distribution de cadeaux et de chocolats avec une semaine d'avance vu qu'elle ne serait pas la tout comme ses autres petits-enfants, en vacances en Alsace avec mon autre soeur).

Mon week-end, riche en activités, se terminait, en fin d'après-midi, avec mon retour, seul, de Liège puisque ma fille, accompagnée de ma femme, va y passer la semaine chez sa mamy qui n'a pas souvent l'occasion de la voir (quelques heures tous les 15 jours). L'occasion pour Kristen de faire des ballades sur son nouveau vélo (que j'ai emmené pour l'occasion), dans le petit parc pas loin de chez le papy de ma femme ou d'aller à la piscine avec sa mamy.
Quant à moi, je reviendrais les chercher, vendredi, après ma semaine de travail.

12/03/2009

La Mouscronnoise

Depuis les années que je vais à Coxyde (quasiment depuis ma naissance, cela doit donc faire plus de 45 ans), nous avons eu, mes parents, puis ma femme et moi, l'occasion de découvrir les restaurants du coin et d'en sortir quelques uns du lot.

Quand j'étais enfant, mes parents partaient systématiquement en vacance à Coxyde du 1er au 15 août. Par facilité, nous allions manger les jours d'arrivée et de départ au restaurant, toujours le même, la friture Jacques.
Bien des années plus tard, nous avons commencé à ne plus y aller qu'une fois sur le séjour, histoire de découvrir d'autres restaurants, pour finir par abandonner la friture Jacques le jour ou un serveur, probablement flamingant s'est montré moqueur et dédaigneux vis à vis de notre tablée.

Ces découvertes ont parfois été couronnées de réussite comme pour nos 3 coups de coeur que sont la Mouscronnoise, la taverne Mozart et sa fameuse brochette du même nom (très grande, composée, entre autre de viande de boeuf et de porc, de merguez et de boudin) et enfin, plus récemment, le Blauwe Kip, découvert via un article dans le journal parlant d'un gars de la région parti s'installer à Coxyde avec un concept de poulets cuits à la broche (possibilité d'y manger d'autres plats simples comme la lasagne et le vol au vent) servi avec l'une des 8 ou 10 sauces (poivre vert, ail, ...) préparées par le chef et accompagnées de tagliatelles ou de frites, les 2 également maisons.
Réussite aussi pour ce restaurant, hélas récemment disparu, situé sur le coint de l'avenue de la mer, côté rond-point ou les gens étaient si gentils avec les enfants et qui proposait une excellente cassolette de poisson.

Par contre, tous ces tests furent aussi l'occasion de désillusion comme à la Furnoise ou nous n'avons pas eu l'occasion d'aller très souvent vu que la dernière fois, la serveuse nous avait fait des reproches parce que mon neveu qui devait avoir 1 an et quelques mois jouait avec la nappe en papier et la déchirait ou encore au Barollo (ou un autre nom italien) ou après quelques visites, la qualité s'était vite dégradée. Maud et moi avions finalement fait une dernière tentative ou ma femme avait choisi, pour accompagner son poisson, de la purée de pomme de terre qui n'était pas assaissonnée (apparamment, le cuistot s'était contenté d'écraser les patates).
Tous deux sont aujourd'hui fermés, on se demande pourquoi.

Article 81 - La Mouscronnoise

Pour en revenir au diner de notre journée de samedi à Coxyde, nous avons fait le choix, parmi nos 3 restaurants préférés de l'endroit, d'aller à la Mouscronnoise, ce restaurant tout en longueur avec les murs "tapissés" d'assiettes de collection, certaines venant de pays lointains, parce que nous voulions manger du poisson et plus particulièrement l'une de leurs spécialités, l'assiette du pêcheur.

Article 81 - Carte de visite (recto)Article 81 - Carte de visite (verso)

Comme vous pouvez le voir sur leur carte de visite, ils proposent également une énorme carte de moules (plus d'une vingtaine de préparation dont celles au pili-pili ou à la Leffe) et un choix de steack (300 gr.) avec différentes sauces, les classiques (béarnaises, poivre vert, ...) mais aussi certaines plus originales comme celles à l'ail.

Article 81 - Assiette du pêcheur

Nous avons donc choisis, ma femme et moi, une assiette du pêcheur constitutée, entre autre, de saumon, rouget, soles, scampi, écrevisse, coques, le tout dans une excellente sauce crème au vin blanc. Mis à part le morceau de poisson central, plus épais, qui aurait mérité d'être un peu plus cuit, nous nous sommes régalés d'autant que cela faisait longtemps que nous n'en avions plus mangé. En accompagnement, leurs frites sont également remarquables car coupées comme à la maison (ici, pas de frites allumettes comme parfois dans certains restaurants) et pas grasses du tout.

Conclusion:
Les années n'affectent pas la qualité des plats ce qui est parfois le cas dans certains restaurants.
cadre et ambiance: 7/10 (endroit simple si on excepte l'originalité de la collection d'assiettes au mur)
service: 8/10 (restaurant familial, rien à redire)
qualité: 9/10 (plat bon et copieux)
rapport qualité/prix: 9/10