29/09/2013

Isil Club Milta - Bodrum

Pour la première fois, j'ai compris les personnes qui font des milliers de kilomètres pour se contenter de passer leurs vacances au sein d'un club sans jamais le quitter et donc sans rien voir d'autre du pays.

En effet, une fois arrivé à l'Isil Club Milta situé à Torba, à 8km de Bodrum - ou nous avons passé nos dernières vacances du lundi 19 au vendredi 30 août - je n'ai plus eu envie de le quitter. Pas même l'espace de quelques heures.

hotel,club,all-in,Turquie,Isil Club   Milta,écureuil,Tripadvisor,Tamer,Bodrum,Torba,Gumbet,jeep,bateau,ma  rché,Turgutreis,Gumusluk,Yalikavak,oursin,pitta

Il faut dire que nous avons découvert un hôtel club encore meilleur que ce à quoi nous nous attendions. Et pourtant, au vu des photos, des commentaires des employées de notre agence de voyage ("l'un des meilleurs hôtels de Turquie") et de ceux, pour la plupart dithyrambiques, vu sur tripadvisor, nos attentes étaient grandes. A un point tel que nous craignions d'être déçus.

Ce fut loin d'être le cas. Au point d'être émerveillés en découvrant un paradis ou le client est vraiment roi. Personnel aimable et prêt à se couper en quatre pour vous servir, niveau de propreté impeccable (espaces extérieurs nettoyés chaque jour et plusieurs fois si nécessaire), chambres relativement simples mais suffisamment grandes et très agréables (lit king size, salle de bain et penderie fonctionnelles). Le tout situé dans un cadre magnifique: un bâtiment principal faisant face à la mer et surplombant une énorme piscine d'une longueur de 54 mètres avec des transats en grand nombre et des bungalows disséminés dans un parc bien vert - malgré les 5 mois sans pluie en été - ou l'on trouve des écureuils relativement peu farouches qui finissent, avec de la patience, par venir manger dans votre main.

hotel,club,all-in,Turquie,Isil Club   Milta,écureuil,Tripadvisor,Tamer,Bodrum,Torba,Gumbet,jeep,bateau,ma  rché,Turgutreis,Gumusluk,Yalikavak,oursin,pitta

La formule all-in était également particulièrement large et attractive avec son offre boisson - ah ces thés glacés ou ces cocktails - et nourriture incroyable malgré le fait qu'il n'y ait qu'un seul restaurant. Mais quel restaurant ! Avec ses buffets proposant une très grande diversité de plats à chaque service. A ce sujet, mention particulière pour le buffet de desserts proposant une variété, notamment au niveau patisserie, que je n'avais jamais rencontrée ailleurs. Sans oublier le snack et ses excellents plats basiques (hamburgers, brochettes, pizzas, ...).
Et la formule all-in était encore plus large au niveau loisir avec notamment, outre les classiques comme le tennis de table ou la pétanque, la possibilité de faire du pédalo, du kayak, voire même de planche à voile ou du catamaran (ces 2 dernières possibilités moyennant le brevet adéquat). Sans oublier l'accès au spa (bain turc et sauna). Les seules activités payantes étant finalement les sports nautiques moteurs et les massages.

Je ne vois ainsi strictement rien à reprocher à cet hôtel si ce n'est l'impossibilité de longue ballade sur la plage vu l'étroitesse de celle-ci, la faiblesse du réseau wifi lors de notre seconde semaine et éventuellement l'absence de mitigeur thermostatique dans la douche du fait de la difficulté de régler la température idéale. Mais tout ceci dit pour démontrer que la perfection n'existe pas. D'autant que c'était bien peu de chose parmi tous les avantages que peut offrir cet hôtel et son personnel, la dernière touche en ayant été apportée le matin de notre départ par Tamer, dont on parle beaucoup, en bien, sur Tripadvisor et qui doit être le responsable communication. Lorsque nous lui avons demandé comment nous pouvions faire sachant que nous quittions l'hôtel à 18h30' alors que nous devions libérer la chambre à 12h, il a directement contacté la réception pour savoir si nous pouvions prolonger son occupation jusqu'à 16h ce qui fut le cas.

Etant donné que nous étions la pour le repos et le farniente, l'essentiel de nos 12 jours de vacances s'est composé de la manière suivante: courte grasse matinée (remplacée par 1h de natation pour Maud lors de la seconde semaine), petit-déjeuner, retour en chambre, séance de transat, piscine, retour en chambre, dîner, retour en chambre, transat, piscine, retour en chambre, apéritif, souper, retour en chambre et dodo. Avec une variante pour Kristen qui le soir, après quelques jours, allait voir le spectacle avec ses amies.

hotel,club,all-in,Turquie,Isil Club   Milta,écureuil,Tripadvisor,Tamer,Bodrum,Torba,Gumbet,jeep,bateau,ma  rché,Turgutreis,Gumusluk,Yalikavak,oursin,pitta

Nous avons passé les 3 premiers jours sans déroger à cette règle. Mais nous n'avions pas fait autant de kilomètres juste pour paresser, manger, nager, dormir. C'est ainsi que le quatrième jour, même si, comme je l'ai laissé entendre à l'entame de cet article, je n'avais pas spécialement envie de quitter un tel havre de paix ou nous étions choyés, nous avons fait une première excursion baptisée Sunset Bodrum. Au programme, découverte de la ville suivie d'une petite croisière avec repas à bord non loin du rivage.
Nous savions qu'il ne fallait pas faire les excursions gratuites avec visite de certains magasins car elles sont "sponsorisées" par ceux-ci et n'offrent que très peu d'attraits. Nous ne nous sommes pas méfiés lorsqu'on nous a proposé celle-ci gratuitement pour en avoir reservées 2 autres car elle était quand même affichée au prix de 24,xx euros. Grave erreur car comme le dira une autre vacancière, ce fut un après-midi et une soirée perdue.
Parti vers 15h30', nous avons d'abord fait le tour de quelques hôtels pour aller chercher d'autres participants avant de rejoindre la colline dominant la baie de Bodrum d'un côté et celle de xxx de l'autre. Nous avons ensuite pris la direction du Gold Center pour la visite d'une bijouterie. Lorsque nous avons quitté l'endroit, cela faisait déjà 2h30' que nous étions partis de l'hôtel et nous n'avions vu qu'un panorama, certes joli, et quelques vestiges de moulins à vent. Nous avons ensuite repris la route pour découvrir, sans sortir de l'autocar, le théatre antique, avant de repasser pour la troisième fois au même endroit pour rejoindre le port de Gumbet. Après avoir embarqué, le capitaine a attendu plus d'une demi-heure que le soleil soit à la bonne hauteur avant d'appareiller. Il s'est alors éloigné un peu de la côte pour que nous puissions observer le coucher de soleil derrière les ilôts situés au large de Bodrum. La nous avons eu droit à 45 minutes de baignade. Sauf que la plupart des participants n'avaient pas été prévenus et que de toute manière il faisait trop frais que pour aller nager. Nous avons ensuite rejoint le rivage pour mouiller au large du château et prendre le repas. Quelques nuggets de poulets, des pâtes, des frites et un peu de salade même pas assaisonnée. Ma femme et ma fille, servie parmi les premières, ont pu gouter ce repas médiocre tandis que, arrivé plus tard, je n'ai pu que constater que la quinzaine de vacanciers qui attendaient encore d'être servis en était au rationnement, les derniers ne pouvant avoir qu'un seul nugget. Personnellement, en voyant cela, je n'ai même pas tenté ma chance. Je me dois, pour être honnête, d'ajouter que certains enfants se sont servis de grosses assiettes pour finalement ne pas tout terminer tandis que certains adultes se sont carrément resservis alors que tout le monde n'était pas encore passé. Mais cela tient aussi à une mauvaise organisation car si le repas avait été servi directement dans l'assiette, comme lors de notre troisième excursion, il y aurait eu la même part pour tout le monde.

hotel,club,all-in,Turquie,Isil Club   Milta,écureuil,Tripadvisor,Tamer,Bodrum,Torba,Gumbet,jeep,bateau,ma  rché,Turgutreis,Gumusluk,Yalikavak,oursin,pitta

Notre deuxième excursion eut lieu 2 jours plus tard et fut bien meilleure: la visite en car de la péninsule de Bodrum avec le matin le phare, la mosquée et surtout le marché de Turgutreis, le plus grand de la région, la ou les fausses marques et le marchandage est roi. Nous avons pris le repas de midi dans un restaurant du village de Gumusluk. Au choix du filet de poulet, des boulettes ou de la dorade. Excellent même si un peu léger car on pouvait compter les frites présentes sur l'assiette.
C'est dans ce même village qu'avait lieu la très énigmatique marche sur l'eau pour rejoindre un ilôt, l'île aux lapins, situé à quelques dizaines de mètres du rivage. En fait, il s'agissait de marcher sur une ancienne voie romaine située à fleur d'eau. Le problème étant que les pierres, du fait de leur présence prolongée dans l'eau, étaient très glissantes alors que la voie était très irrégulière et donc malaisée à parcourir. La guide nous avait pourtant dit qu'elle n'avait jamais connu de chutes. Heureusement que, méfiant, je me suis mis en maillot et que je n'ai surtout pas pris mon appareil photo car il était impossible d'éviter les chutes. Bilan, plusieurs coupures bénignes et une vingtaine d'épines d'oursins dans le pied m'amenant à me faire "charcuter" pendant une demi-heure à l'hôpital, le soir après l'excursion. Et ce n'est pas moi qui était maladroit ou qui n'ait pas eu de chance puisque nous avons découvert quelques jours plus tard que notre fille avait le même problème (avec un second détour par l'hôpital) tandis qu'une autre participante, en s'aidant de ses mains, s'est également piquée à un oursin et que sa soeur s'est contusionnée le genou. Et pour couronner le tout, l'île était clôturée et n'était donc même pas accessible !
Cette excursion s'est terminée par la découverte du village de Yalikavak.

hotel,club,all-in,Turquie,Isil Club   Milta,écureuil,Tripadvisor,Tamer,Bodrum,Torba,Gumbet,jeep,bateau,ma  rché,Turgutreis,Gumusluk,Yalikavak,oursin,pitta



Enfin, le lundi, nous avons effectué notre troisième excursion: Fun and Sun. Une matinée en jeep pour visiter l'arrière-pays et découvrir un petit hameau typique, un lac aux tortues d'eau douce et une fabrique d'huile, ces 2 dernières étapes entrecoupée d'une bagarre à l'eau au bord d'une source. Un après-midi en bateau pour paresser et nager dans 3 endroits différents avec un repas servi à bord. Aussi peu roboratif que le précédant (3 malheureux chicken dips par personne, qu'il s'agisse d'enfants, de femmes ou d'hommes de près de 100 kg comme moi) mais nettement meilleur parait-il.

hotel,club,all-in,Turquie,Isil Club   Milta,écureuil,Tripadvisor,Tamer,Bodrum,Torba,Gumbet,jeep,bateau,ma  rché,Turgutreis,Gumusluk,Yalikavak,oursin,pitta

Pour être complet, j'ajouterais que privé de natation pendant 24h pour cause d'oursin dans le pied, nous avons passé l'après-midi du dimanche à Bodrum et que nous y sommes retournés le mardi soir, histoire de pouvoir manger une pitta de la-bas.

Quant à Kristen, elle n'a mis que 2 ou 3 jours à se trouver des amies. En particulier une petite algérienne particulièrement sympa pendant la première semaine et une liégeoise durant la seconde. Elle, qui était déjà dans la piscine dès qu'elle le pouvait, est encore devenue plus invisible pour nous puisqu'elle allait tantôt au mini-club, tantôt aux toboggans situés un peu plus loin quand elle n'était pas au bar à siroter une limonade. Autant dire que pour la première fois, nous ne l'avons pas beaucoup vue. Y compris le soir puisqu'elle accompagnait ses amies respectives au spectacle, comme je l'ai déjà signalé.

Enfin, puisque je  parle d'animation, le grand intérêt de ce club est d'être fréquenté par une majorité de francophones et en particulier de belges ce qui fait que nous n'avions aucun problème de communication avec le personnel, les animations se faisant en priorité en français.

J'étais parti en Turquie parce que Maud, qui y était allée avant notre rencontre, voulait y retourner et me la faire découvrir. J'y allais de bon coeur, intéressé par la découverte d'un nouveau pays pour moi mais je n'avais pas l'intention d'y revenir. Pourtant, le Isil Club Milta, le meilleur hôtel que nous ayons jamais fréquenté, fera que nous finirons par y retourner.

02/10/2009

Excursion à Gand

Vu le week-end splendide qui s'annoncait, et sachant que ce serait peut-être le dernier de l'année, nous avons décidé de partir en excursion ce dimanche. Notre choix s'est porté sur la ville de Gand. Une ville que nous n'avions jamais visitée et que j'avais envie de découvrir depuis quelques années.

Nous sommes partis vers 9h30' le matin et j'ai fait le choix de ne pas m'y rendre par l'autoroute via Bruxelles mais par le chemin le plus court (en kilomètres) même si cela nous a pris 40 à 45 minutes de plus. Ma femme et moi adorons les ballades en voiture. C'était l'occasion de découvrir de jolis paysages.

Article 135 - Gand

Arrivés vers 11h15', nous n'avons pas eu de problème pour nous parquer, Gand étant bien fourni en parking proches du centre historique. Nous avons fait un premier tour de la ville en axant cette première promenade sur la recherche d'un restaurant. Je n'avais pas d'idée de ce que je voulais manger mais à force de voir la carte de différents établissements, une évidence m'est apparue. J'étais à Gand, il était logique que je mange un waterzooi gantois. Mon choix s'est donc porté sur le café Leffe qui proposait ce plat, au choix, au poulet ou au poisson.
Nous nous sommes donc installés dans cette brasserie ou ma femme a commandé un mix grill tandis que ma fille choisissait, parmi les propositions que nous lui avons faites, les fondus au fromage. Connaissant déjà le waterzooi gantois au poulet, j'ai donc passé commande de ce plat avec du poisson. Malheureusement pour moi la serveuse est vite revenue pour me signaler que ce plat n'était pas disponible. Je me suis donc rabattu sur celui au poulet et je me suis régalé avec un plat particulièrement réussi.

Pour suivre, nous avons fait une ballade guidée de 40 minutes en bateau, plus intéressantes qu'à Bruges (il y avait plus à voir) ou que sur le lac Balaton (ou le seul intérêt était de faire du bateau). Nous avons ensuite continué à parcourir, à pied cette fois, le centre historique qui était malheureusement en travaux. Quoique ce qu'on perdait en beauté, on le regagnait en sécurité et en tranquillité: les trams ne circulant pas tout comme les vélos, trop silencieux pour notre fille de 4 ans qui veut toujours marcher librement quand elle est dans un piétonnier.

J'ai été étonné par l'absence de 3 types de commerce et par la présence quasi à tous les coins de rues d'un quatrième type. A côté des patisseries que l'on trouve en nombre, je n'ai vu ni boucherie/traiteur ni épicerie. Cela peu éventuellement se comprendre par le fait que le centre historique est plus fréquenté par les touristes que par les "locaux" qui sont les clients désignés de ce type de boutique. C'est d'ailleurs pour eux, les touristes, que l'on trouve de nombreux chocolatiers. Par contre, le commerce manquant qui m'a le plus étonné, c'est de ne trouver aucun glacier. Pas de salon de dégustation ni de possibilité d'acheter un bon cornet de glace artisanale. Les seuls possibilités étant 2 camionnettes, un magasin proposant des glaces italiennes et un autre des Cartes d'Or. Nous nous sommes donc abstenus, préférant nous rabattre, une fois rentré chez nous, vers une glace de notre congélateur qui était de la même qualité que celles proposées à Gand tout en étant très certainement moins chères.

Vers 16h, Kristen commençant a devenir difficile car elle s'ennuyait et que, surtout, elle était fatiguée, elle dormira pendant tout le trajet du retour, nous reprenions le chemin du parking, pour récupérer notre voiture, ou une dernière bonne surprise nous attendait. Pour presque 5 heures, je m'attendais à une note approchant voire dépassant les 10 euros. Quelle ne fut pas ma surprise de constater que l'addition se montait à 3 euros seulement.