02/03/2013

Les perles du service (1)

Je travaille avec un collègue, Michel, qui est un véritable spécialiste pour sortir des perles, ces petites (ou grandes) fautes de langage, approximations, phrases utilisées dans un mauvais contexte ou qui ne veulent carrément rien dire.

Article 293 - Illustration perles du service (1).jpg

En 2004, j'ai eu l'idée de répertorier toutes ces perles dans un fichier. Très vite, nous nous sommes rendu compte qu'il n'était pas le seul à en faire et nous avons ainsi tous eu les honneurs (devrais-je dire le déshonneur) du fichier. Certains en faisant plus que d'autres mais Michel restant notre maitre incontesté puisque sur les plus de 700 perles collectées en près de 10 ans, Michel est l'auteur de près de 300 soit plus de 40% du total du service constitué de 8 personnes sans compter au moins autant de stagiaires, d'externes ou de collègues qui ne sont restés avec nous que quelques mois ou quelques années.

Parmi ces plus de 700 perles, toutes ne sont pas hilarantes et certaines, en l'absence du contexte dans lequel elles ont été citées, ne veulent même plus rien dire. Il en reste néanmoins suffisamment que pour faire plusieurs articles ce qui explique le "(1)" du titre.

Puisque c'est lui qui nous a inspiré ce fameux fichier, je commencerais avec une première salve de 15 perles parmi les plus savoureuses "lachées" au fil des ans par Michel.

 1. Mes enfants sont des surfeurs invertébrés
 2. On ne paye pas des droits d’auteur sur l’électricité ?
 3. A vitesse constante je n'accélère jamais
 4. Le 14 juillet, jour de l'armistice en France
 5. Vincent Matys, c’est qui ça ? C’est Pascal Matys ?
 6. Il s'est levé et il était raide-mort
 7. Ca c'est un mot à banifier
 8. Il ne faut pas vendre trop vite la peau de l’ours avant d’en savoir plus
 9. Ils étaient menés 1-1
10. Ca coûte les peaux de la fesse
11. Des têtes à claques, je vais leur donner
12. Je me tue à t'évertuer de te dire que…
13. Au lieu de faire 32 km il n'en a fait que 38
14. Je dis toujours ce que je pense ou alors je me tais
15. Je devrais en prendre jusqu'à la fin de ma mort

14:59 Écrit par slumle dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : perle |  Facebook |

22/02/2013

Nos prochaines vacances: le Futuroscope, Oléron et Bodrum

Même si nous avons pris l'habitude  de choisir plusieurs destinations pour nos vacances, il n'est évidemment pas question de faire suivre une semaine sur l'île d'Oléron par un séjour à Bodrum lors d'une même période. Ce sont bien évidemment des vacances distinctes.

En fait, puisque nous savions précisément ou nous voulions aller, nous avons profité des dernières vacances de Noel pour déjà réserver à la fois nos vacances de Pâques et nos grandes vacances. Histoire d'avoir un choix de location plus large et de profiter des réductions pour réservations rapide.

Futuroscope,ile de Ré,ile d'Oléron,Poitiers,hôtel Ibis,Bodrum,Turquie,Jetair,Thomas Cook, Isil Club Milta, Aruba, Tamarijn

Cela faisait quelques temps que j'avais envie de retourner au Futuroscope que j'ai déjà eu l'occasion de visiter par deux fois, la première avec mes soeurs, la seconde avec ma chère et tendre que je ne connaissais pas encore lors de ma première visite. J'avais à chaque fois couplé ce déplacement avec un séjour sur l'île de Ré tout en sachant que l'envie de découvrir l'île d'Oléron toute proche était déjà présente.

Alors, lorsque j'ai proposé à Maud de retourner dans ce parc, maintenant que Kristen, bientôt 8 ans, a l'âge d'également en profiter, elle s'est montrée d'autant plus emballée qu'étant enceinte lors de notre première visite, elle n'avait pas pu profiter pleinement de toutes les attractions et en particulier la Vienne dynamique. Et c'est tout naturellement que cette fois, nous avons choisi d'associer ce séjour avec la découverte de l'île d'Oléron.

Futuroscope,ile de Ré,ile d'Oléron,Poitiers,hôtel Ibis,Bodrum,Turquie,Jetair,Thomas Cook, Isil Club Milta, Aruba, Tamarijn

Après une rapide recherche sur le site de location entre particuliers abritel, nous sommes tombés sous le charme d'une ravissante petite maison-duplex en pierres de 2 chambres située dans un ancien corps de ferme. Les vacances de Pâques étaient ainsi rapidement finalisée, la réservation au Futuroscope et sa grande offre d'hôtel à proximité ne constituant plus qu'une petite formalité que j'ai finalement effectuée il y a quelques jours en réservant 2 journées au parc et 3 nuits à l'hôtel Ibis situé sur le site ... du Futuroscope.

Futuroscope,ile de Ré,ile d'Oléron,Poitiers,hôtel Ibis,Bodrum,Turquie,Jetair,Thomas Cook, Isil Club Milta, Aruba, Tamarijn

Pour ce qui est des vacances d'été, cela a été tout aussi vite. Il faut dire que la aussi, nous savions ou nous voulions aller puisque l'an passé, au moment de partir à Santorin, Maud avait initialement proposé de retourner à Bodrum ou elle avait passé ses dernières vacances avant notre rencontre. Vu qu'en last minute, le choix n'était pas très vaste, nous avions convenu d'y aller cette année pour que son retour se passe dans les meilleures conditions. Et c'est ainsi que peu après Noel, nous sommes allé à notre agence habituelle après avoir fait une sélection de 5 hôtels parmi les catalogues Jetair et Thomas Cook en sachant que nous étions à la recherche d'une formule similaire à celle choisie lors de nos vacances à Hurghada, soit un hotel de taille moyenne avec piscine, aqua park et un vaste choix de restaurants. En demandant conseil aux 2 employées de l'agence, un hôtel est ressorti comme étant le plus beau de Turquie pour l'une, l'un des plus beaux pour l'autre. Bien entendu, j'imagine dans sa catégorie ou parmi tous les hôtels proposés dans les différents catalogues.

Futuroscope,ile de Ré,ile d'Oléron,Poitiers,hôtel Ibis,Bodrum,Turquie,Jetair,Thomas Cook, Isil Club Milta, Aruba, Tamarijn

C'est donc à l'hôtel Isil Club Milta à Bodrum que nous passerons une douzaine de jours de farniente au mois d'août prochain. Il ne dispose certes que de 2 restaurants à la carte en plus du principal mais celui-ci propose un choix tellement varié de plats (enfin, c'est ce qu'annonce la brochure) qu'il nous sera possible de manger très varié. Un peu comme lors de nos premières vacances hors Europe, il y a déjà 9 ans ou l'hôtel Tamarijn à Aruba ne proposait que 3 ou 4 restaurants mais dont le principal offrait chaque jour un buffet avec un thème différent (caribéen, mexicain, barbecue, italien, asiatique, international, ...) ce qui fait que nous n'avons finalement pas ressenti le besoin de fréquenter les autres.

17/02/2013

Le Wok d'Asie - Liège (2)

Ce dernier week-end, nous sommes allé le samedi midi au restaurant avec mes beaux-parents pour fêter les 70 ans de mon beau-père. N'aimant pas trop les lieux guindés, il avait choisi un restaurant chinois avec formule de buffet à volonté et show cooking (wok et teppanyaki). Et cela tombait bien puisque depuis notre voyage au Vietnam durant les dernières vacances de Pâques nous n'étions plus retourné au restaurant chinois alors que ma femme, après une longue période d'overdose, en avait de nouveau très envie.

Article 291 - Façade Wok d'Asie.jpg

Nous sommes ainsi retourné au Wok d'Asie ou nous étions déjà allé il y a un peu plus de 3 ans (voir ici). Et de nouveau, nous y avons apprécié la grande variété de plats. Que ce soit au niveau du buffet d'entrées froides, pour la plupart pas très asiatique d'ailleurs comme les oeufs durs, la salade aux lardons ou le saumon - mais il faut évidemment plaire à tout le monde -, celui des entrées chaudes essentiellement constitués de fritures de toutes sortes (nems, scampis, nuggets, ...) et celui des plats chauds. Sans oublier la possibilité de sélectionner divers légumes et viandes crus à faire ensuite préparer par un cuisinier au wok (le samedi midi, il n'y avait pas de possibilité de teppanyaki) avec la sauce de son choix. A ce sujet, j'ai d'ailleurs trouvé cette préparation moins bonne que les plats déjà préparés. Sans oublier le buffet de desserts constitué de différents fruits au sirop dont bien évidemment des lychees et des ramboutans ainsi que de choux à la crème et d'une huitaine de parfums de glace. Dommage que le congélateur fonctionnait trop fort ce qui fait qu'il était quasiment impossible de se servir de certaines glaces.

Au final, un bon repas d'une cuisine bien évidemment pas recherchée mais offrant une grande variété de mets.

14:26 Écrit par slumle dans Vie perso - Resto | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/02/2013

Recette originale: soupe aux courgettes jaunes, carottes et pommes de terre, épicée au mango-curry

Pour inaugurer cette rubrique, je vais vous proposer une recette originale née du fait qu'au printemps dernier, je m'y suis pris un peu tard pour l'achat de mes plants de courgettes. Comme il ne restait plus que 2 ou 3 plants de courgettes jaunes dans le magasin ou je vais en priorité, j'en ai donc acheté un, histoire de ne pas risquer de ne pas avoir de courgettes. Et comme ma femme n'a pas trop apprécié ce légume et que mon plant donnait bien, plus que ceux de courgettes classiques que j'ai finalement trouvé ailleurs, les courgettes jaunes ont pour la plupart fini en soupe.

Comme j'avais donc des courgettes jaunes mais également des carottes dans le frigo, j'ai pensé y ajouter des oignons et des pommes de terre car je voulais une soupe qui soit un peu épaisse. Et je ne suis pas mécontent de ma création car ce mélange a donné une excellente soupe au gout légèrement sucré causé par les carottes et l'épice mango-curry.

courgette jaune, carotte, mango-curry, oignon, pomme de terre

Ingrédients:
- 3 à 4 courgettes jaunes de taille moyenne
- 8 à 10 carottes (pour avoir une parité en volume par rapport aux courgettes)
- 4 oignons moyens
- 4 pommes de terre également de taille moyenne
- 1 cube bouillon par demi-litre d'eau
- 2l d'eau (à éventuellement adapter)
- épice mango-curry (facultatif)
- 2dl de crème fraîche allégée (facultatif)

Préparation:
Découper les légumes en morceaux et les mettre dans une casserole.
Recouvrir d'eau (les 2 litres sont à titre indicatif et fonction de la quantité de légumes).
Ajouter un cube bouillon par demi-litre d'eau (en l'occurence, j'en avais mis 2 de viande et 2 de volaille mais c'est selon vos gouts et/ou disponibilités).
Porter à ébullition et faites cuire une demi-heure.
Mixer le tout.
Cette soupe peut alors être dégustée telle quelle mais est bien meilleure si vous compléter l'assaissonnement avec de l'épice mango-curry (à vous de doser pour obtenir la saveur qui vous plait) et est évidemment encore meilleure si vous y ajoutez de la crème fraiche.

Cuisine, la nouvelle rubrique de ce blog

Maintenant que je suis à jour sur mon blog, ayant rattrappé mon retard 2011 et n'en ayant plus concédé depuis, j'ai désormais du temps à consacrer aux autres rubriques que celles concernant mon actualité. C'est aussi l'occasion pour moi d'en créer une nouvelle à laquelle je pensais depuis un bout de temps.

recette,cuisine,courgette jaune,carotte,pomme de terre,mango-curry

Depuis tout jeune, j'adore la cuisine. Déjà enfant, j'aimais 'frichtouiller' dans les casseroles, comme par exemple quand ma maman terminait de découper les champignons alors que les premiers étaient déjà en cours de cuisson.
Lorsque j'ai pris mon indépendance et que je me suis installé seul, je n'ai donc eu aucune difficulté à me préparer à manger. Faire cuire un morceau de viande ou me préparer une sauce bolognaise ne me posait aucun problème. je n'hésitais pas non plus à recevoir la famille ou les amis, pour mon anniversaire par exemple, en préparant un menu complet entrée, potage, plat et dessert. Mais toujours en suivant scrupuleusement les recettes.

Puis, j'ai rencontré ma femme, fin cordon bleu. Et comme elle a travaillé pendant tout un temps à mi-temps puis a longtemps été en recherche d'emploi, elle avait du temps pour préparer les repas, chose qu'elle adore faire. Je n'ai donc plus trop eu l'occasion de cuisiner. Mais depuis qu'elle travaille à temps plein à Bruxelles et qu'elle rentre tous les jours à la maison à 18h, elle a nettement moins de temps. c'est donc avec plaisir que je me suis remis à cuisiner plus fréquemment.

Avec l'expérience - je parle ici du fait que je cuisine régulièrement depuis 25 ans - j'ai commencé à ne plus suivre les recettes à la lettre. Et à force de cotoyer ma femme, de la voir innover, personnaliser voire même inventer des recettes, je me suis amélioré au point de me lancer parfois dans des recettes originales.

Dans cette nouvelle rubrique vous trouverez donc des copies de recettes que j'ai trouvées à gauche ou à droite, sur le net ou dans des revues, qui m'ont attirées et que j'ai expérimentées ainsi que certaines créations sachant que mes spécialités sont les soupes, les plats à base de viande hachée ou de pommes de terre (comme les gratins et ce que l'on appelle dans ma région du potage soit un mélange de pommes de terre et de légumes écrasés également dénommé potée, rata ou encore stoemp selon l'endroit ou on habite).

La première recette que je publierais sera d'ailleurs une création: une soupe aux courgettes jaunes, carottes et pommes de terre, épicée au mango-curry que j'ai réalisée l'été dernier.

30/01/2013

Le Labo 4 - Liège (2)

Même pas 15 jours après notre visite au restaurant Comme chez Mathias, un autre évènement, l'anniversaire de ma femme, nous a amené à nous retrouver, ce vendredi 18 janvier, autour d'une bonne table. Cette fois, pas de recherches fastidieuses puisque la décision de faire découvrir le Labo 4 aux parents et au parrain de ma femme était prise depuis cette soirée de novembre ou Cédric, le meilleur ami de ma femme, nous y avait lui même amené (voir le compte-rendu ici).

restaurant,labo 4,candy's shop,cuisse de canard

Depuis notre dernière visite, la carte a été partiellement renouvelée ce qui nous a permit de découvrir de nouvelles associations originales. Et ce, même si, après l'excellent apéritif maison, nous avons de nouveau choisi en entrée le candy's shop ... tout en sachant que le concept de ce plat reste le même mais avec un changement de ses éléments constitutifs à chaque renouvellement de la carte. Cette fois, nous avons eu droit à 2 sucettes de porc laqué à l'asiatique, un macaron au foie gras et coings confits et une sucette de boudin noir aux pommes caramélisées, pralin et lait de coco.

restaurant,labo 4,candy's shop,cuisse de canard

En plat, alors que ma femme faisait le choix de la cuisse de canard confit, purée à la cannelle, compote de poires et chicon braisé aux clémentines que j'avais beaucoup apprécié lors de notre première visite, j'ai choisi le filet de saumon laqué au sirop d'érable et miso, purée de vitelotte et cake aux oignons frits. Plus parce que j'étais attiré par sa sauce et ses accompagnements que par le poisson lui même. J'ai d'ailleurs moins apprécié ce plat que la cuisse de canard. Un peu du fait de la cuisson, mi-cuit, du saumon alors que je le préfères bien cuit mais surtout parce que les accompagnements étaient moins originaux et raffinés tandis que le canard était savoureusement fondant.

restaurant,labo 4,candy's shop,cuisse de canard

Kristen a choisi les nuggets de poulet. Elle a ainsi reçu un très beau plat avec de belles frites "comme à la baraque", de la mayonnaise et du ketchup et, sur un lit de salade, de vrai nuggets de poulet, pas du reconstitué comme on en trouve dans les fast food. Hélas elle n'a pas trop apprécié car une épice présente dans la panure (de l'estragon ?) leur conféraient un gout particulier que j'ai apprécié en tant qu'adulte mais qui ne plait pas nécessairement aux enfants.

restaurant,labo 4,candy's shop,cuisse de canard

En dessert, Maud, qui l'avait adoré, à de nouveau choisi la tartelette en pâte de speculoos, poire pochée au sirop de Liège et fourme d'Ambert, glace aux coings et fruits confits. Moi, j'aurai aimé gouter le duo de chocolats glacés au citron Combawa et à l'orange, dcquoie aux amandes et caramel au beurre salé mais il n'y en avait plus. Je me suis donc rabattu sur le tiramisu glacé aux cassis et macarons, espuma de basilic que je n'ai pas trouvé transcendant. Non pas du fait de la qualité de ce plat qui n'est nullement mise en cause mais juste parce qu'il s'agissait d'un mauvais choix de ma part.

Juste un petit bémol à signaler, la lenteur du service, une fois le plat principal servi. Cédric, l'ami de Maud, habitué de la maison, n'en a pas été étonné car il avait déjà eu l'occasion de constater le phénomène dès lors que le restaurant fait le plein (ce qui n'était pas le cas lors de notre première visite). Mais ces petites lenteurs sont malgré tout peu de choses par rapport à la qualité et à l'originalité des plats proposés.

27/01/2013

Comme Chez Matthias - Gilly

Ce dimanche 6 janvier, cela faisait pile poil 10 ans que ma femme et moi sommes ensemble. Un bon restaurant s'imposait donc. Nous cherchions du raffinement dans la cuisine mais pas un cadre pompeux avec sommelier et autre personnel guindé. Notre choix s'est ainsi porté sur le très beau menu proposé par l'Atelier du Ry Ternel, établissement que nous avions eu le plaisir de découvrir l'été dernier. Hélas, au moment de réserver, nous avons découvert qu'il était fermé jusqu'à la mi-janvier. Cette quinzaine juste après les fêtes de fin d'année est apparamment une période creuse dans la restauration ce qui fait que nous avons éprouvé quelques difficultés à trouver la perle rare. Parmi les différentes tables que nous connaissions de nom ou pour les avoir déjà fréquentées, la carte du moment des rares à être ouverts ne nous parlait pas.
c'est finalement du côté de Gilly que nous avons trouvé 2 restaurants, étonnamment situés quasi l'un en face de l'autre, qui correspondaient à ce que nous recherchions. Le Costa del Sol qui propose une grande carte variée de cuisine espagnole, italienne mais aussi ... mauriciens dans un cadre parait-il exceptionnel (la façade ne paie pas de mine mais une fois passé l'entrée, on se retrouve "sous une immense véranda climatisée et au bord d'une pièce d'eau", dixit leur site internet) et Comme chez Matthias, fine cuisine sarde et toscane dont j'avais déjà vu pas mal de publicité les concernant. Tous les deux comptants les poissons et crustacés, que ma femme adore particulièrement, parmi leurs spécialités.

Atelier du Ry Ternel,Comme chez Mathias,Costa del Sol,fruits de mer, Flair

Après une longue hésitation, nous avons choisi de nous rendre au Comme Chez Matthias et d'aller une prochaine fois découvrir le Costa del Sol. Principalement pour une raison financière puisqu'il nous semblait, au vu des plats qui nous tentaient de part et d'autre, que l'addition serait plus salée dans le premier établissement. Logique donc de dénouer les cordons de la bourse plus généreusement cette fois, vu la nature de l'évènement à fêter. Mais aussi parce que les critiques du second sur tripadvisor n'étaient pas très élogieuses et nous avaient un peu refroidis.

Atelier du Ry Ternel,Comme chez Mathias,Costa del Sol,fruits de mer, Flair

En apéritif, nous avons choisi, comme d'habitude, le maison. Excellent breuvage à base d'amaretto accompagné par une assiette de dégustation d'une demi-dizaine de ... moules. Original même si je trouve ce choix osé car les moules ne sont pas un met apprécié par la majorité.

Atelier du Ry Ternel,Comme chez Mathias,Costa del Sol,fruits de mer, Flair

Bien que sachant que le plat que nous avions choisi été particulièrement copieux et se suffisait probablement à lui même, nous ne pouvions pas passer, en entrée, à côté des raviolis fait main à la truffe noire, farine de truffe crème de truffe, l'une des spécialités de la maison, que nous n'avons pas regretté.

Atelier du Ry Ternel,Comme chez Mathias,Costa del Sol,fruits de mer, Flair

Kristen, quant à elle, a évidemment choisi le fondu au fromage, plat qu'elle choisi régulièrement. Nous avions demandé une portion enfant mais, comme vous pouvez le voir sur la photo, c'est la version adulte qui lui a été servie.

Atelier du Ry Ternel,Comme chez Mathias,Costa del Sol,fruits de mer, Flair

Pour suivre, nous avons choisi une autre spécialité de la maison, la grillade royale de poissons et crustacés composée de pas moins de 15 variétés (bar breton, daurade, saumon écossais, espadon, requin, St-Jacques bretonne, gambas, scampi, langoustines, vongoles, tellines, amandes, clams, moules de bouchot de Bretagne et couteaux de mer), le tout servi avec des tagliatelles maison. Un régal.

Atelier du Ry Ternel,Comme chez Mathias,Costa del Sol,fruits de mer, Flair

Kristen voulait manger des pâtes et comme elle aime les scampis nous lui avons proposé les raviolis farcis, crème de scampis sans nous imaginer qu'il y avait des scampis en plus des raviolis. Le serveur nous a expliqué que malheureusement il ne pouvait pas proposer ce plat en version enfant pour une raison que nous n'avons pas bien comprise: ce plat était prévu pour 6 scampis et le chef ne pouvait pas le préparer avec moins. Mwouais. Vu que c'était jour de fête, nous n'avons pas chicané et nous avons maintenu le choix qui plaisait à notre fille. Mais au vu de ce qu'il s'est passé par la suite avec l'entrée et "l'oubli" d'envoyer un plat enfant avec un seul fondu, je crois que c'est une manière de pousser à la consommation et de faire grimper la note. Encore une fois, nous n'étions pas regardant ce jour mais attention à la prochaine fois.

Atelier du Ry Ternel,Comme chez Mathias,Costa del Sol,fruits de mer, Flair

D'un autre côté, ils n'avaient pas été regardant, à notre arrivée, vis à vis du pain proposé. Je n'avais jamais vu un tel panier de pain pour accompagner le repas de seulement 3 personnes raison pour laquelle je n'ai pas résisté à l'envie de l'illustrer sur ce blog.

Atelier du Ry Ternel,Comme chez Mathias,Costa del Sol,fruits de mer, Flair

Pour terminer ce formidable repas, ma femme a évidemment choisi l'assiette de fromage, en l'occurence italien.

Atelier du Ry Ternel,Comme chez Mathias,Costa del Sol,fruits de mer, Flair

Moi, j'ai choisi la ganache au chocolat pur et sa glace amarena à la présentation digne d'un gastronomique, Kristen se régalant avec une glace vanille-chocolat.

Avant de régler l'addition, à la hauteur de l'évènement, le patron nous a offert le pousse-café, un bon petit limoncello.

A noter que le magazine Flair propose cette semaine son suplément habituel "Un menu gratuit sur deux" ou figure le restaurant Comme Chez Matthias. Une manière économique de découvrir cette excellente table.

20/01/2013

Les terribles aveux d'Armstrong

Lance Armstrong, Neil Armstrong, Louis Armstrong

Notre menu de réveillon 2012-2013

Pour ce premier article de l'année, je vais évoquer le dernier jour de l'année écoulée puisque je vais parler de notre menu de réveillon, passé à la maison. Et, une fois n'est pas coutume, je ne vais pas me lancer dans de longues explications que je ne peux souvent pas m'empêcher de faire mais aller à l'essentiel: la seule description des différents plats consommés. Pour en garder une trace.

réveillon,Saint Sylvestre

Nous avons commencé par ce que je pourrais appelé un apéritif dinatoire puisque, pour accompagner une bouteille de muscador, nous avons successivement dégusté une assiette d'apéricube (8 variétés différentes !), une assiette de mini pizza (4 gouts) et une assiette de bouchées apéritives (constitués de carrés au saumon et sauce épinards, carrés à la duxelles de champignons des bois, cornets aux crevettes de la mer du nord et crumblz, croquants de graine de tournesol, fromage de chèvre et enfin de tranches à la sauce pesto, mozzarella et tomates séchées au soleil).

réveillon,Saint Sylvestre

En entrée froide, le classique foie gras accompagné de son confit aux airelles, de magret de canard et d'une petite salade.

réveillon,Saint Sylvestre

En potage, la traditionnelle bisque avec ses toasts aillés et sa rouille. Cette année, il s'agissait d'une bisque au homard et langoustines cuisinée à la crème et au vin blanc (Sensations moments gourmets de Knorr).

réveillon,Saint Sylvestre

En seconde entrée, des coquilles Saint-Jacques, tout simplement.

Pas de plat, comme d'habitude, vu la quantité de nourriture déjà ingurgitée.

réveillon,Saint Sylvestre

Enfin en dessert, n'ayant rien trouvé qui nous tentait, nous avons terminé ce suculent repas par une bonne glace faite maison au chocolat blanc. Histoire de terminer sur une note de légèreté.

31/12/2012

Rétro 06-2011 - Océade et restaurant brésilien

Parmi tous les articles que je devais rattrapper pour l'année 2011, il y en a un qui m'a échappé du fait qu'aucune photo n'a été réalisée. Il s'agit des premières retrouvailles avec Gabriel, ami rencontré lors de nos vacances à Hurghada en novembre 2010. Depuis lors, nous avons eu l'occasion de nous retrouver plusieurs fois à Bruxelles, Mons et Namur.

Article 284 - Océade.jpg

Le programme initial prévoyait des retrouvailles le mardi 7 juin à Aqualibi suivies par un repas dans les environs. Gabriel avait proposé la Péniche, à Wavre également. Mais la veille au soir, en vérifiant les heures d'ouverture, nous nous sommes rendu compte que ce jour la était fermé à Aqualibi. Nous nous sommes donc rabattu sur L'Océade à Bruxelles sur le plateau du Heysel. Et comme il y a pas mal de restaurants la, c'est en sortant d'un agréable moment qui nous a rappelé, le temps d'un après-midi, les bons moments passés en Egypte à l'aquaparc de l'hôtel que nous nous sommes orientés, en amateurs de découvertes culinaires que nous étions tous, vers le Show Brasil, un restaurant brésilien.

Avec cet article, je suis désormais à jour. Enfin presque. Il me reste à écrire l'article sur nos dernières vacances à Santorin. Mais s'il n'est pas encore réalisé c'est parce que je ne suis pas encore venu à bout des plus de 800 photos à trier. J'ai renoncé à le faire sur mon petit ordinateur 10 pouces. J'attend la bonne "occase", sans doute en janvier, pour me décider à acheter un nouvel ordinateur 15 pouces ce qui rendra la tâche plus facile.
En tout cas, ce blog va pouvoir revenir à ce qu'il était à l'origine: toujours avec des articles sur mon quotidien mais avec le retour des autres rubriques et peut-être la création d'une nouvelle.

28/12/2012

Rétro 12-2011 - Suprême foie gras et nocturne Auchan

Le vendredi 16 décembre 2011, nous nous sommes offert une soirée comme nous les aimons avec une nocturne chez Auchan. L'occasion de faire le plein de bonnes choses pour les réveillons.

Auchan,Quick,MacDo

Mais l'occasion aussi de manger quelque chose que l'on ne trouve pas en Belgique.
Cette fois, Quick et MacDo étaient en balance. Mais lorsque nous avons vu sur leur site internet que, l'espace du week-end, Quick proposait, comme l'an passé, le Suprême foie gras, le choix fut vite fait. D'autant que d'autres nouveautés étaient également tentantes comme le French burger sauce piment d'espelette ou encore le toasté moutarde à l'ancienne.
L'an passé, nous avions regretté de ne pouvoir gouter le suprême foie gras. Cette année, le hasard a donc bien fait les choses.

A noter que cette année, la nocturne Auchan de fin d'année est pour ... ce soir.

14:59 Écrit par slumle dans Vie perso - Au quotidien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : auchan, quick, macdo |  Facebook |

27/12/2012

Rétro 12-2011 - Marchés de Noel

Si cette année, pour cause d'emploi du temps chargé (nos week-end du début du mois de décembre étaient tous pris ...) mais aussi pour cause de fatigue (... à l'exception du dernier, mais légèrement malades et fatigués, nous avions besoin de repos) nous n'avons pas (encore ?) trouvé l'occasion de visiter un marché de Noel, en 2011, le week-end des 10 et 11 décembre, nous en avions visité 2 coup sur coup.

Le samedi, nous sommes ainsi allé au marché de Noel de Liège, le plus grand de Wallonie avec ses arrêts "obligatoires" pour nous: le stand brésilien (avec une bonne capeta, vodka-guarana-cannelle-lait concentré), la bouquette aux pommes et les mini cougnolles, que l'on appelle des bonhommes à Liège.

marché,Noel

Le dimanche, c'est à Nivelles que nous sommes allé. Et la aussi, nous avons beaucoup apprécié, d'autant que ce marché s'est beaucoup étendu depuis la première fois que nous y étions allé il y a quelques années.

17:20 Écrit par slumle dans Vie perso - Au quotidien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marché, noel |  Facebook |

Rétro 12-2011 - Anthony Kavanagh fait son coming out

Article 281 - Anthony Kavanagh fait son coming out.jpg

Le dimanche 4 décembre 2011, nous avons eu le bonheur d'assister au spectacle Anthony Kavanagh fait son coming out à Braine-le-Comte. 1h30' de rire quasi non stop ponctué par un rappel ou il chante d'abord des trucs dansants (proposant au passage, à qui voulait, de monter sur scène pour danser avec lui - bilan, une vingtaine de filles et 4 garçons) et ensuite quelques slows (après avoir demandé à chacune des filles d'aller chercher leur moitié).

Un week-end de 5 jours (Saint-Eloi oblige) qui se terminait de la meilleure des façons.

26/12/2012

Souper de Saint Nicolas de l'ENL (comme en 2011)

Ce samedi 8 décembre, c'était le souper organisé chaque année à l'occasion de la Saint-Nicolas par l'ENL, Entente des Nageurs Louviérois, dont notre fille fait partie depuis un peu plus de 2 ans.

Nous avions déjà assisté à celui de l'année passée mais je m'abstiendrais d'en faire un article rétro 2011 car la soirée de cette année était un copier/coller de la précédente ... en moins bien. Pas au niveau de l'ambiance car nous nous y sommes autant ennuyé (mais je dois reconnaitre que c'est surtout du au fait que nous ne connaissons pas grand monde au club) mais bien au niveau du menu proposé et plus particulièrement de son prix.

Dans les 2 cas, la soirée, annoncée à 18h30', n'a réellement débuté que vers 20h pour laisser le temps à tous les retardataires d'arriver. Cette année, contrairement à l'an passé ou nous étions arrivés avec un peu d'avance, nous avons donc fait en sorte d'arriver plus tard. Même si c'était encore trop tôt.

De 19h à 20h, nous avons siroté un verre de sangria, apéritif offert par le club.

Vers 20h, le traiteur a commencé à servir le premier plat. Et si l'an passé, nous avions eu droit à une soupe de fête, une crème de potiron aux noisettes, cette année le menu annonçait pompeusement un "festival de potages et leurs accompagnements" pour ce qui n'était qu'un bol de soupe rouge (tomates) ou verte (légumes) accompagné de crème fraiche, croutons ou persil "à volonté".

souper,ENL,tombola

Pour suivre après une nouvelle attente un peu longue et ennuyeuse, c'était au tour du plat principal d'être servi. L' "aiguillette de porc et de boeuf, gratin dauphinois, compote-légumes" annoncé s'est matérialisé en un morceau de roti de porc et une tranche de roti de boeuf accompagnés de gratins dauphinois et, au choix, d'une tomate cuite et d'un chicon braisé ou de compote et d'une sauce marchand de vin ou d'une sauce au champignons. Très bon mais de nouveau moins bien que l'an dernier ou nous avions eu droit à un morceau de volaille en sauce (plus originale même si je ne me rappelle plus exactement de quoi il s'agissait - voir photo ci-dessus) accompagné de pommes paillasson.

Il était alors déjà passé 22h et le spectacle des enfants pouvait enfin commencer. Bien rythmé avec comme final la danse du moment, l'incontournable Gangnam Style. C'est quasiment le  seul moment de la soirée ou on ne s'est pas ennuyé et ou on n'a pas vu le temps passer.

Ensuite a eu lieu l'autre incontournable de la soirée, le tirage au sort de la tombola. Et comme l'an passé, parmi la dizaine de lots mis en jeu dont un buffet froid pour 10 personnes d'une valeur de 180 euros ou encore une table pour deux dans un restaurant d'un certain standing (menu à 45 euros par personne) de la région, nous avons gagné l'un des plus inutiles. L'an passé, il s'agissait d'un accessoire de natation à placer entre les jambes pour assurer la flotaison et permettre de ne faire travailler que les bras. Cette année, c'était un bon pour un apéritif (maximum 4 personnes) dans le même restaurant qui proposait une table pour 2. Un cadeau empoisonné quand on sait que le forfait vin étant à 25 euros, cela revient à débourser une septaine d'euros pour profiter du cadeau qui doit en valoir 6 ou 7.

Le dessert, une mousse au chocolat -  pas mauvaise mais de nouveau d'un niveau moindre que le tiramisu de l'an passé - a finalement été servi à l'issue de ce tirage et nous nous sommes empressés d'aller le chercher pour vite quitter, vers 23h30' la soirée, qui était loin d'être terminée puisqu'elle se poursuivait par une partie dansante qui s'est cloturée vers les 3h du matin.

Pour conclure je dirais qu'au niveau du déroulement de la soirée, nous nous sommes dit que finalement, ce n'était pas un moment si difficile que cela à passer. Mais si l'an passé nous avions tenu les mêmes propos au point de déjà décider d'y revenir cette année rien que pour faire plaisir à notre fille qui était fière de pouvoir participer au spectacle et très contente de s'amuser avec ses amis, pas sur que nous participerons au prochain souper à cause de notre déception concernant le menu proposé et surtout son prix. Nous ne mettons pas en cause la qualité de la nourriture, aussi bonne que l'an dernier, ni l'absence de serveurs, économie oblige, pour assurer le service à table. Non, ce qui nous a dérangé, c'est d'une part l'inadéquation entre la description qui en était faite (je cite, "formule du repas chaud sous forme de buffet") et les plats servis et d'autre part le prix largement exagéré, surtout en comparaison de l'an dernier ou pour un prix moindre (41 euros pour 2 adultes et 1 enfant au lieu de 48), nous avions eu droit à un menu plus recherché. Je comprends que le but d'une telle soirée est de faire des bénéfices, mais tant qu'à faire, et je n'étais pas le seul à le penser, il aurait suffit de proposer un spaghetti bolognaise qui aurait permis de proposer un prix plus démocratique tout en permettant de dégager un plus gros bénéfice.

Lors de son discours d'ouverture de la soirée, le président a mis en avant le fait qu'il y avait moins de participants que l'an passé. Une des raisons est sans doute à trouver la.

18:16 Écrit par slumle dans Vie perso - Au quotidien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : souper, enl, tombola |  Facebook |

08/12/2012

Le Labo 4 - Liège

Ce vendredi 23 novembre, nous sommes allé au restaurant le Labo 4 avec Cédric à Liège. Un restaurant qu'il connait bien pour s'y être déjà rendu plusieurs fois. Lorsqu'il nous en a parlé, nous sommes allé consulter leur site internet leur site internet et avons de suite été emballés par leur carte, non dénuée d'humour d'ailleurs (un exemple parmi d'autres: Apollon embroche l'agneau suite aux salades contées par Aphrodite), proposant un mélange des styles. Elle est certes petite (6 ou 7 entrées à 16 euros, 8 plats à 20 euros et 5 desserts à 5 euros) mais suffisamment variée (on y retrouve différents types de poisson, de volaille et de viande) que pour plaire à tout le monde. De plus la formule entrée-plat-dessert au choix parmi tous les plats de la carte proposée à 34 euros lui confère, nous nous en rendront compte plus tard, un excellent rapport qualité-prix.

restaurant,Labo 4,Liège,chimie, The Candy shop,Steevy burger

Dès que nous sommes arrivé, nous avons été charmés par le cadre. Ce restaurant est en effet situé dans une ancienne salle de cours de chimie de l'université, d'ou son nom. Tous les éléments faisant référence à l'ancienne utilisation de ce lieu y ont été conservés, les tables étant dressées entre les plans de travail. Cela donne à ce lieu une athmosphère extrêmement originale et intimiste, la proximité des autres tables étant moins grandes qu'ailleurs. Cela a aussi comme effet corollaire de rendre l'endroit moins bruyant qu'une salle de restaurant classique. En tout cas, un endroit très agréable ou on se sent bien, aidé par un personnel très acceuillant et compétent, à l'image du sommelier qui nous a bien conseillé en fonction de nos préférences.

Au moment de consulter la carte, une nouvelle bonne surprise nous attendait puisqu'elle venait d'être fraichement renouvelée - pour faire la part belle au gibier, saison oblige - et était encore plus attirante que celle figurant sur le site internet.

Pour débuter les festivités, nous avons choisis l'apéritif maison, le flacon du fabuleux elixir de monsieur Pump, "une mixture de cinglé qui provoque la bonne humeur l’espace d’une soirée" comme on peut le lire sur le site internet. En fait un excellent cocktail composé, entre autre, de vodka et de gin ainsi que de jus de fruits de la passion servi dans une bouteille brune telles que celles pouvant contenir des produits chimiques.

restaurant,Labo 4,Liège,chimie, The Candy shop,Steevy burger

En entrée, notre choix s'est porté sur The Candy shop, seul plat déjà présent sur la carte précédente, si ce n'est que son contenu était différent. Exit donc les sucette de raisin en chemise de chèvre aux éclats de pistaches, bonbon torsadé de jambon aux figues et noix laqué au sirop de Liège, Smoothie de melon aromatisé à la fleur de Franchimont et son espuma de jambon serrano. place aux foie gras en croûte de pain d'épice et sésame, roulade de saumon ricotta et aneth, glace au camembert et coeur de noix, laquage au jambon blanc et sucette de chutney de mangue au coeur de foie gras.
Au final, une excellente entrée permettant de gouter à différentes saveurs. Et, cerise sur le gateau, pas du tout bourrative - comme apparamment toutes les entrées d'ailleurs - ce qui permet d'être encore d'attaque pour bien apprécier le plat principal.

restaurant,Labo 4,Liège,chimie, The Candy shop,Steevy burger

En plat, après avoir hésité avec le filet de faisan, je me suis laissé tenté par le côté sucré-salé de la cuisse de canard confit, purée à la cannelle, compote de poires et chicon braisé aux clémentines. Tout dans mon assiette était délicieux, avec en particulier cette cuisse de canard à la cuisson parfaite, fondante à souhait.

restaurant,Labo 4,Liège,chimie, The Candy shop,Steevy burger

Maud, grande amatrice de gibier, avait elle choisi le carré de marcassin en croûte de miel moutarde, cornes de gattes et quenelle de choux chinois aux lardons avec son émulsion qu'elle trouvera, seul bémol de toute la soirée, juste un peu trop saignant à son gout.

restaurant,Labo 4,Liège,chimie, The Candy shop,Steevy burger

Enfin, pour cloturer cet excellent repas, le choix du dessert s'est imposé à moi, le Steevy burger, baptisé ainsi du prénom de l'un des serveurs par les 2 chefs pour le taquiner. Une superposition de gâteaux au chocolat meringués, coeur de glace vanille, gelée de fruit de la passion et coulis de framboises.

restaurant,Labo 4,Liège,chimie, The Candy shop,Steevy burger

Maud, s'est elle laissée tenter par l'alliance de la poire et du fromage avec la tartelette en pâte de spéculoos, poire pochée au sirop de Liège et fourme d'Ambert, glace aux coing et fruits confits offrant une saveur particulièrement originale en bouche.

Encore une fois, nous n'avons pas été déçu par le choix du restaurant, celui ci figurant parmi les meilleurs que nous ayons fréquenté. D'ailleurs, comme souvent, nous nous sommes promis d'y retourner. Mais contrairement aux nombreuses fois ou nous n'avons pas mis à exécution notre projet, cette fois, rendez-vous est déjà pris avec mes beaux-parents, histoire de leur faire découvrir cette excellente table, aux alentours du 24 janvier pour fêter l'anniversaire de ma femme.

20/11/2012

Rétro 11-2011 - Intouchables (au Stuart)

Intouchables,François Cluzet,Omar Sy

Le vendredi 18 novembre 2011,Maud et moi nous sommes offerts notre troisième (si je ne me trompe pas) séance ciné de l'année: dans la salle 2 du cinéma Le Stuart, nous sommes allé découvrir le phénomène surprise du moment: Intouchables.
Surprise car une comédie humoristique sur un tétraplégique, ce n'était pas gagné d'avance. Et pourtant, comme la quasi totalité des plus de 2 millions de spectateurs qui avaient déjà vu ce film lors de sa première semaine d'exploitation (meilleur démarrage de l'année pour un film français), nous avons été conquis par ce mélange d'humour (beaucoup) et d'émotion (un peu).
Moi qui adore les dialogues dans les comédies françaises, j'ai été servi avec plein de bon mots. C'est bien simple, à part durant les moments d'émotions, j'avais toujours le sourire aux lèvres quand je ne rigolais pas franchement en regardant ce film qui est aussi le choc des cultures entre un riche et érudit tétraplégique et un jeune des banlieues au chômage.

21:43 Écrit par slumle dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : intouchables, françois cluzet, omar sy |  Facebook |

19/11/2012

Rétro 11-2011 - Foire d'octobre ... en novembre

Je disais dans un article précédent daté du 14 novembre que faire un tour sur la foire d'octobre à Liège était une activité récurrente. La preuve avec cet article rétro concernant le mois de novembre 2011.

foire d'octobre,Liège,lacquemant

Le vendredi 11 novembre 2011, 4 semaines après une première tentative (temps presqu'estival impliquant trop de monde et impossibilité de parquer oblige), nous avons enfin pu nous rendre à la foire d'octobre de Liège (qui dure en fait jusqu'au week-end du 11 novembre).
L'occasion de découvrir (mais pas de pratiquer), toujours par beau temps mais avec quelques degrés en moins, plein de nouvelles attractions particulièrement décoiffantes.
L'occasion de se manger aussi une bonne crasse, en l'occurence une excellente pita précédée d'un bon lacquemant, spécialité typiquement liégeoise.

18/11/2012

Rétro 11-2011 - Super U et Red Chili Pepper

Le samedi 5 novembre 2011, nous avons fait une nouvelle escapade en France, histoire d'encore découvrir de nouveaux produits.
 
Mais avant de débuter les courses, nous nous sommes restaurés au Mac Donald qui offre, en France, des sandwiches que nous n'avons pas. Si en Belgique, nous avons le NY crispy, le 1955 et, depuis peu, le Chicken Mythic, les français peuvent gouter aux wraps, des durums à la sauce fast food, le meilleur étant pour nous le boeuf et poivre et surtout le Red Chili Pepper, un double hamburger avec ses 2 tranches de fromage relevé, son pain parsemé de paprika et surtout sa sauce au tabasco. Un délice, juste piquant ce qu'il faut: assez piquant que pour dire que c'est piquant et pas trop pour ne pas avoir la bouche en feu et ne plus distinguer les saveurs.

Mac Donald,Red Chili Pepper,Super U

Ensuite, direction le Super U - ma chaîne de magasin préférée en France - de Bruay sur Escaut (près de Valenciennes). Et découverte de nouveaux produits comme on peut le voir sur la photo: sangria blanche, rosé pamplemousse, soupe au chou et bortsch ukrainien (pas très français mais original), potage d'oseille aux saints-jacques, potage de lentilles, carottes et lard fumé, fondue de poireau aux crevettes, compote de pommes-mirabelle, café aromatisé à l'orange, chocolat chaud Senseo saveur orange également, chocolat truffé crèpe dentelle, petits gâteaux Wizz (qui font penser aux Yes que l'on ne voit plus), panés de poulet chèvre-épinard et sauce Kebab Benedicta. Sans oublier les gels douches à la poire et à la fraise-pistache.

17/11/2012

Skyfall (Kinépolis Liège)

Nouvelle séance cinéma ce samedi 10 novembre 2012. Avec Cédric, le meilleur ami de ma femme. Raison pour laquelle nous sommes allé jusqu'au Kinépolis de Liège. Au programme, Skyfall, le nouveau James Bond.

Skyfall,James Bond,Metro Goldwyn Mayer,Quantum of Solace,wikipedia

Et le moins que l'on puisse dire est qu'après 4 années d'absence, le dernier, Quantum of Solace, étant sorti en 2008, dues aux difficultés financières du studio propriétaire de la licence, la Metro Goldwin Mayer, l'attente en valait le coup. Avec, pour démarrer en force, une scène d'ouverture grandiose, probablement la meilleure de tous les James Bond. Le final et le morceau de bravoure dans le métro sont également appréciables. Le tout avec un scénario qui n'a pas été sacrifié pour autant nous offrant un agréable retour aux sources que je vous laisse la surprise de découvrir. En salle ... ou en divx.

A noter qu'en faisant quelques recherches sur le net pour préparer ce court article, donc heureusement après avoir vu le film, je suis tombé sur l'article consacré au film dans wikipedia qui raconte le film dans le détail, du début à la fin !

14/11/2012

Foire d'octobre à Liège

foire d'octobre,Liège,pêche au canard,Wild Mouse,lacquement

Ce samedi 27 octobre, comme quasiment chaque année, nous sommes allé faire un tour sur la foire d'octobre à Liège. Et tout comme l'an passé, ou nous n'avions pas trouvé place à parquer lors d'une première tentative à cause d'une météo trop printanière, cela s'est avéré compliqué. Nous avions en effet un emploi du temps chargé qui fait que nous avons même envisagé ne pas y aller. Mais nous l'avions promis à notre fille de 7 ans qui n'avait pas oublié. Et malgré cela, nous avons bien failli rater ce moment de détente. Au grand désespoir de Kristen.
En effet, à cause aussi des travaux su l'autoroute qui nous ont fait perdre 40 minutes du fait que nous avons suivi la déviation conseillée la ou l'itinéraire habituel ne nous en aurait fait perdre que 20 vu que ce n'était pas l'heure de pointe, nous sommes arrivés sur place peu après 16h, la pire heure, selon ma femme, pour trouver à parquer. De fait, s'il ne faisait que 7 degrés, le temps était ensoleillé. Il y avait donc pas mal de monde en ville ce qui fait qu'après avoir tourné pendant 20 minutes à la recherche d'une place de parking, nous avons du renoncer car nous étions attendu vers 17h30' chez les parents de ma femme ce qui signifie que nous n'avions plus assez de temps pour déambuler sur la foire. Nous sommes ainsi arrivés chez mes beaux-parents avec notre fille en larmes, impossible à consoler. C'est cela qui a décidé mon beau-père à nous proposer de nous conduire sur la foire et ensuite revenir nous y rechercher.

Merci à lui car cela nous a permit, ainsi surtout qu'à notre fille, de passer un agréable moment sur place, même si, le soleil ayant entretemps disparu, vu l'heure avancée de l'après-midi, nous avons eu particulièrement froid.

Kristen a pu faire son traditionnel tour à la pêche au canard avec cette fois, à la clé, un cadeau utile, un tableau à peindre, activité qu'elle apprécie beaucoup.

                foire d'octobre,Liège,pêche au canard,Wild Mouse,lacquement       foire d'octobre,Liège,pêche au canard,Wild Mouse,lacquement

Accompagnée de sa maman qui, contrairement à moi, adore ça, elle a également fait un tour dans 2 attractions fortes accessibles aux enfants, la pieuvre, qu'elles avaient déjà eu l'occasion d'expérimenter l'an dernier et surtout Wild Mouse - http://fr.wikipedia.org/wiki/Wild_Mouse - , nouvelle attraction 2012, également accessible aux plus petits alors qu'elle offre pourtant des sensations fortes aux plus grands puisque ma femme m'a fait remarquer qu'avec mon vertige j'aurais probablement flippé car une fois la nacelle arrivée au sommet, on se retrouve entouré par le vide.
Quant à moi, tout comme mes 2 femmes d'ailleurs, j'ai trouvé mon plaisir parmi les nombreuses échopes proposant de la nourriture. Nous avions d'ailleurs tout planifié pour bien en profiter en choisissant de prendre un déjeuner 'costaud' pour ensuite pouvoir attendre jusque 15h, heure à laquelle nous pensions arriver, avant de prendre notre second repas de la journée.

J'ai ainsi commencé par le dessert, le traditionnel lacquement, spécialité typiquement liégeoise - en tout cas, je n'en ai jamais vu nulle part ailleurs - si ce n'est que, nouveauté de cette année, je l'ai choisi avec du chocolat blanc chaud plutôt qu'avec le traditionnel sirop pour laquement.

foire d'octobre,Liège,pêche au canard,Wild Mouse,lacquement      foire d'octobre,Liège,pêche au canard,Wild Mouse,lacquement
(cliquez sur la carte pour l'afficher en format lisible)

Pour suivre, nous avons évidemment été attirés par cette autre nouveauté 2012, un stand proposant des sandwiches aux tranches de jambon cuit à la broche. Nous avons choisi le double sensation. Un peu plus tard, nous avons commandé un paquet de frites sauce mayonnaise pour notre fille. J'en ai bien entendu profité. Tout comme Maud qui au départ n'en voulait pas mais qui n'a pas pu résister à la tentation, elle qui n'est pourtant pas une grande fan de ce produit.
Hélas, à ce moment, il était déjà passé 18h. Le fait que nous étions attendu dans ma belle-famille, qui plus est pour souper, m'a donc obligé à faire l'impasse sur le durum que je me faisais pourtant une joie de déguster.

11/11/2012

Astérix et Obélix au service de sa majesté (ImagiBraine)

Ce vendredi 19 octobre, ma femme et moi sommes allé au cinéma avec notre fille. J'ai en effet profité de l'entrée gratuite offerte par le groupe Kinépolis à l'occasion de mon anniversaire valable ce jour ou le lendemain uniquement.

Le film Les Seigneurs me tentait beaucoup. Hélas il n'était plus à l'affiche à l'ImagiBraine de Braine-l'Alleud, la salle Kinépolis la plus proche de chez moi, qu'à la séance de 18h (trop tôt pour nous) ou à celle de 22h15' (trop tard). Il était certe encore projeté à la séance de 20h à Bruxelles mais je n'avais pas envie d'aller aussi loin. C'est pour cette raison que je n'ai pas choisi non plus d'aller voir The Secret qui me tentait beaucoup mais qui n'étaient à l'affiche que dans la capitale.

Sachant que ma femme tenait à ce que, pour une fois, notre fille nous accompagne, par élimination, il ne restait plus, parmi les films susceptibles de nous intéresser, que Astérix et Obélix au service de sa majesté. Et comme le hasard fait bien les choses, j'avais justement appris 2 jours plus tôt, via une émission à la radio, qu'il s'agissait d'un film en 3D dont le rendu était particulièrement réussi.

Kinépolis,ImagiBraine,Braine-l'Alleud,Bruxelles,Les Seigneurs,The Secret,Astérix,3D,Alain Chabat,Bouli Lanners,Dany Boon,Edouard Baer,Christian Clavier,Clovis Cornillac

Pour notre première visite à l'ImagiBraine depuis longtemps, nous avons passé une bonne soirée avec un film agréable, sans plus. Le meilleur des 4 Astérix restant pour moi comme pour ma femme celui réalisé par Alain Chabat. Nous avons en effet trouvé à ce dernier opus quelques longueurs mais aussi de bons moments, notamment avec les petits rôles de certains acteurs connus comme Bouli Lanners ou surtout Dany Boon.
A noter aussi qu'Edouard Baer, le nouvel interprête d'Astérix, après Christian Clavier et Clovis Cornillac, nous a semblé être le meilleur des 3 avec une approche légèrement différente du personnage puisque dans plusieurs scènes, ma femme m'a fait remarqué qu'il "faisait du Baer" c'est-à-dire le personnage qu'il est lorsqu'on le voit en interview ou dans l'un ou l'autre talk show.

Pour terminer sur une note moins gaie, je ferais remarquer que le cinéma est devenu un loisir de luxe vu que, sans ma place gratuite, nous aurions payé plus de 33 euros (dont 6, je le concède, de supplément pour la 3D) pour 2 adultes et 1 enfant (dont la réduction, par rapport au plein tarif, était chichement de 1 euro). Pas de quoi donner envie d'y aller chaque semaine.

Estacade et phare de Nieuport

Je ne suis pas un spécialiste de la photographie mais, comme tout un chacun, parmi les centaines de prises de vues que je fais chaque année, essentiellement durant nos  vacances, il y en a inévitablement l'une ou l'autre qui sont particulièrement réussies. Ce fut le cas de l'une de celles réalisées lors de notre récente journée à la mer.

Article 272 - Estacade et phare de Nieuport.jpg

En arrivant sur place, j'ai tout de suite trouvé l'association de ce phare planté au milieu des dunes et du ciel en arrière-plan photogénique. Je n'ai pourtant pas pu réussir la photo que je voulais du fait que l'avant-plan était constitué de batiments, d'une rue et de voitures. Plus tard dans la journée, après une promenade sur la plage, j'ai trouvé ce nouvel angle et surtout cet avant-plan beaucoup plus avantageux. Cela m'a permis de réussir cette photo, dontl'élément principal n'est plus le phare mais l'estacade. Je ne sais pas ce qu'en pensent les photographes avertis mais moi, j'ai trouvé qu'elle méritait d'être mise en avant en figurant dans la catégorie photographie de mon blog.

16:31 Écrit par slumle dans Photographie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : estacade, phare, nieuport |  Facebook |

26/10/2012

Bistro Twins - Nieuport

restaurant,Bistrot Twins

C'est donc au Bistrot Twins que nous sommes allé mangé lors de notre excursion à la mer. Le choix a été très facile car c'est l'un des rares restaurants que nous ayons vu avec une gamme de prix raisonnable. En effet, nous avons été étonné de trouver pour l'essentiel soit des friteries ou des snacks, avec forcément des plats plus basiques, soit des restaurants d'une catégorie supérieure avec notamment l'un d'eux qui proposait une tomate crevettes frites à 25 euros !

Heureusement, nous sommes finalement tombés sur ce restaurant qui offrait une carte suffisamment variée à des prix raisonnables. Les nombreux clients déjà présents dans l'établissement, preuve de son succès, et les quelques plats particulièrement appétissants déjà servis aux clients que nous avons pu voir par la fenêtre terminant de nous convaincre.

restaurant,Bistro Twins

Sachant que nous étions partis pour manger du poisson, Maud a hésité entre un plat de lotte et un autre de raie, 2 poissons qu'elle adore mais qu'on ne cuisine pas souvent à la maison car je ne suis pas très fan. Son choix s'est finalement porté sur le second car cela faisait bien plus longtemps qu'elle n'en avait pas mangé. Moi, après avoir hésité entre la cassolette de poissons et le saumon façon du chef, j'ai finalement choisi le second, servi avec une sauce crème. Kristen, parmi les plats enfants, a choisi les saucisses au curry, en fait des fricandelles, au demeurant excellentes. Le tout, comme déjà signalé, pour un peu moins de 50 euros ce qui signifie que ce restaurant bénéficie d'un excellent rapport qualité-prix et que la prochaine fois que nous passerons la journée à Nieuport, c'est fort probablement la que nous retournerons pour nous restaurer.

 

16:47 Écrit par slumle dans Vie perso - Resto | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : restaurant, bistro twins |  Facebook |

25/10/2012

Journée à Nieuport

Une météo pas trop mauvaise pour un mois d'octobre étant annoncée, nous sommes partis à la mer ce dimanche 7 octobre. Et nous avons été gaté puisqu'alors que les prévisions annonçait un maximum de 14°, nous avons eu droit à 17-18°.

Nieuport,Bistrot Twins,Coxyde,Saint-Idesbald,Huize Blanckaert

Comme d'habitude, nous sommes d'abord allé près du port de Nieuport pour y refaire le plein de poissons. Ensuite, une fois n'est pas coutume, nous avons fait le choix de passer le reste de la journée à Nieuport, une ville que nous traversions chaque fois que nous quittions son port pour rejoindre Coxyde et ou nous ne nous étions plus arrêté depuis longtemps.

Et force est de constater que cette ville a tendance à devenir aussi riche que Coxyde avec ses commerces huppés (Maud qui cherchait une paire de bottes tombait régulièrement sur des modèles à 100 voire 150 euros).
Du côté des restaurants aussi nous en avons vu beaucoup particulièrement cher avec les plats de viande ou de poisson proposés à plus de 20 euros. Nous en avons heureusement trouvé un excellent, le Bistrot Twins, proposant des prix raisonnables ou nous avons diner à 3 pour moins de 50 euros. Nous y sommes arrivés vers 12h30' et il n'aurait pas voulu arriver 5 minutes plus tard car la majorité des tables étaient déjà occupées tandis que la mention "gereserveerd" figurait sur bons nombre de celles qui ne l'étaient pas. Je crois que nous avons eu l'avant-dernière table libre car de la ou j'étais, j'ai vu les serveurs refuser bon nombre de clients.

Nieuport,Bistrot Twins,Coxyde,Saint-Idesbald,Huize Blanckaert

Après le repas, nous sommes allé nous promené sur la plage à marée basse, en allant au bout d'un brise-lame partiellement entouré par l'eau, chose que je n'avais jamais faites (!) avant de revenir en ville pour faire quelques petits achats et nous diriger en bout de digue pour permettre à Kristen de faire un tour en cuistax pendant que nous prenions un verre, l'inévitable Rodenbach grenadine pour moi, tout en la surveillant.

Nous sommes ensuite allé faire une dernière balade sur l'estacade avant de rejoindre la voiture.

Avant de rentrer, nous avons fait un détour par Saint-Idesbald pour y acheter les steacks hâchés originaux de la boucherie Huize Blanckaert tandis qu'une fois rentré et après avoir soupé avec les bonnes choses ramenées de la mer, nous nous sommes régalés avec les crevettes grises à décortiquer que nous avions également achetées à la poissonnerie.

Encore une belle et agréable journée passée en famille.

23/10/2012

Salon d'automne de La Louvière

Salon d'Automne,La Louvière,Louvexpo,Legends Cup,Yannick Noah,Guy Forget,Henri Lenconte,Mansour Bahrami,aquarium,Aquarium-3vis-ion,aquascaping,boudin

Ce samedi 6 octobre, nous sommes allé au Salon d'Automne de La Louvière qui avait lieu cette année les 6, 7, 8, 12, 13 et 14 octobre. D'une part parce que nous étions à la recherche de mobilier et d'idées pour décorer notre véranda enfin terminée. D'autre part parce qu'il s'agissait de la première édition au Louvexpo, la nouvelle salle d'exposition de La Louvière.

Salon d'Automne,La Louvière,Louvexpo,Legends Cup,Yannick Noah,Guy Forget,Henri Lenconte,Mansour Bahrami,aquarium,Aquarium-3vis-ion,aquascaping,boudin

Et force est de constater que cela n'a plus rien à voir avec les éditions dans l'ancien batiment, mal conçu pour un tel évènement, et pour tout autre évènement d'ailleurs, du fait de sa subdivision en 3 unités distinctes sur 2 niveaux.
Désormais, le hall dispose d'une unique salle beaucoup plus fonctionnelle qui a déjà acceuilli un concert acoustique de Yannick Noah ainsi que, pour son inauguration, un gala des Harlem Globe Trotters tandis que je viens d'apprendre que s'y déroulera les 17 et 18 novembre la 7ème édition des Legends Cup, un tournoi d'anciennes gloires du tennis regroupant Yannick Noak, Guy Forget, Henri Lenconte et Mansour Bahrami.

Dorénavant, les exposants sont donc tous disposés dans un endroit unique qui lui confère une ambiance me faisant penser à un salon des Arts Ménagers de Charleroi en miniature.

Les produits de bouche (olives et produits provençaux, salaisons et produits ardennais, boudins, sushis (proposés par un restaurant japonais de Tournai), tavernes, ...) y cotoyaient nombre de commerces principalement en rapport avec la maison (ameublement, chassis, système d'alarme) et le bien-être.

Salon d'Automne,La Louvière,Louvexpo,Legends Cup,Yannick Noah,Guy Forget,Henri Lenconte,Mansour Bahrami,aquarium,Aquarium-3vis-ion,aquascaping,boudin

Les commerçants, au nombre de 140, provenaient à 80% de la région tandis que ceux qui venaient de plus loin apportaient un plus comme cet aquariophile de la région d'Anvers qui présentait un concept novateur: des aquariums à accrocher au mur, fournis complet avec tout l'appareillage, le décor, les plantes et les poissons, qui ne nécessitent un entretien qu'une fois par an. La beauté de ces aquariums tenant autant dans leur décoration (ce que l'on appelle l'aquascaping que par leur format panoramique (de 133 à 190 cm de large pour seulement une quarantaine de centimètres de haut et à peine une quinzaine d'épaisseur). Le fait qu'il s'agisse d'un travail artisanal - les aquariums sont fabriqués par le commerçant lui-même - font hélas de ce produit un concept relativement onéreux puisque ces petits bijoux coutent entre 900 et 1300 euros, sauf erreur de ma part, les prix pouvant encore monter entre 1300 et 1800 euros si on choisi de confier l'installation au vendeur, ce qui me parait plus prudent, à moins d'être un peu bricoleur et d'avoir des qualités artistiques pour disposer le sable, le décor et les plantes de façon harmonieuse.

Pour notre part, outre le fait d'avoir apprécié la beauté de ces aquariums, nous avons trouvé notre bonheur dans la dégustation d'une petite verrine proposée par le restaurant Cema Passion de La Louvière, par l'achat de boudins blancs originaux comme ceux au speculoos, aux airelles surtout, au curry et à la provençale, ces 2 derniers parce que leurs recettes de fabrication étaient différente, surtout celui au curry, de celles que nous connaissions. Kristen a eu son petit moment à elle à la pêche au canard avant que nous ne fassions une halte au café Brasil, la même enseigne que celle présente au marché de Noel et au village gaulois à Liège.

09/10/2012

Rétro 10-2011 - La Planche - Houdeng-Aimeries (2)

restaurant,La Planche

Ce vendredi, nous étions de sortie avec mes collègues, actuels et anciens. Et nous sommes allés à La Planche ou Maud et moi avions bien mangé quelques mois plus tôt.

Hélas, cette fois, nous avons été confrontés à 2 petites déceptions.
La première dès l'arrivée de la carte qui ne correspondait pas avec celle vue sur internet. Dommage car nos premiers choix en entrée n'y étaient plus (en particulier la brochette de Saint-Jacques au lard fumé, le duo de croquettes aux crevettes et aux Saint-Jacques sur bisque d'écrevisse et surtout la caille rossini).
Maud n'a heureusement pas perdu au change avec son aumônière de saumon aux crevettes en entrée tandis que je choisissais les croquettes aux écrevisses.

Pour suivre, la seconde petite déception. Alors que Maud avait choisi l'excellent saumon cuit caramélisé, j'ai repris filet mignon, le plat que j'avais déjà choisi lors de notre première visite, cette fois avec des frites (excellentes, "comme à la baraque") et une sauce piquante. La petite déception résidait dans le fait que si la viande était toujours aussi bonne de gout, elle n'était plus aussi tendre que lors de notre première visite.

Enfin, étant donné que c'était toujours aussi copieux que la première fois, Maud n'a pas pris de dessert tandis qu'après quelques hésitations, je me décidais finalement pour une excellente dame blanche.
A noter que le service était particulièrement lent cette fois. J'ai d'abord mis cela sur le fait que nous étions un vendredi soir et que nous étions 15 à table. Mais le patron nous a finalement expliqué, en guise d'excuse, que dans la salle principale (nous étions à l'étage) et dans les cuisines, Antenne Centre, la télé locale, tournait un clip promotionnel.

Qu'importe, l'ambiance était excellente entre nous et nous nous sommes bien amusés tout en ayant l'occasion de revoir d'anciens collègues plus vus depuis longtemps.

22:00 Écrit par slumle dans Vie perso - Resto | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : restaurant, la planche |  Facebook |

08/10/2012

Rétro 10-2011 - Euro Symphonic Orchestra

Plein les oreilles ... mais aussi plein les yeux.

théatre,Euro Symphonic Orchestra,musique,film

Le vendredi 21 octobre 2011, une fois n'est pas coutume, nous sommes allé au théatre, celui de Tubize, pour y écouter L'Euro Symphonique Orchestra. Un orchestre symphonique de 40 musiciens qui nous a régalé de musique de films pendant près de 2h. Et cerise sur le gâteau, un écran géant reproduisait également des extraits des films illustrés.
Au programme, Robin des Bois, Amélie Poulain, James Bond, Docteur Jivago, Rocky, Titanic, La Liste de Schindler, Indiana Jones, E.T., La Guerre des Etoiles et bien d'autres. Un régal.

06/10/2012

Rétro 10-2011 - Premier rendez-vous manqué avec la foire d'octobre de Liège

Le samedi 15 octobre 2011, comme nous étions en visite à Liège chez la maman de ma femme et qu'il faisait un temps printanier (ensoleillé avec près de 20 degrés), nous avons décidé d'aller faire un premier tour sur la foire d'octobre.
Hélas, il faisait beaucoup trop beau pour la saison. Bilan, un monde fou et impossibilité de trouver une place de stationnement. Après 45' à sillonner le centre ville à la vitesse d'un escargot et après avoir constaté que tous les parkings étaient complets, nous avons renoncé.
Vu que la foire dure jusqu'au week-end du 11 novembre, nous y retournerons un jour de froid et de pluie ou il n'y aura personne en ville (lol).
Et pour consoler Kristen, sa grand-mère lui a offert un cadeau à la librairie et nous sommes allé balader au parc de Grivegnée ou il y a une aire de jeu et un petit enclos avec des animaux.

foire d'octobre,Liège,friterie,Lalaing,Ecaussinnes

Enfin, à notre retour, pour lui offrir le paquet de frites qui lui était promis et la crasse qui nous faisait envie, nous sommes allé manger des frites et un durum à la meilleure friterie d'Ecaussinnes.

Rétro 10-2011 - Retrouvailles Hurghada

La soirée de vendredi au Kokob n'était pas une simple sortie au restaurant. C'était aussi l'occasion de revoir des amis rencontrés lors de nos vacances en Egypte de novembre 2010.

Hurghada,Manneken Pis,Jeanneke Pis

Nous nous sommes donc retrouvé sur la Grand Place et avons pris une bonne bière dans un café non loin de la qui proposait un choix incroyable de bières(malheureusement, j'ai vu trop tard qu'il y avait une nouveauté: une blanche à la fraise). Pour suivre, nous sommes allé montrer à Kristen le Manneken Pis, situé tout près du Kokob. Et après le repas, nous avons été prendre le pousse café dans un pub irlandais sis non loin de la rue des bouchers ou nous avons découvert (je ne connaissais pas), le pendant féminin du Manneken Pis: Jeanneke Pis.
Une soirée plus qu'agréable en somme.

05/10/2012

Rétro 10-2011 - Soirée au Kokob, restaurant éthiopien - Bruxelles

Le vendredi 7 octobre 2011 au soir, nous sommes aller manger au Kokob, un restaurant éthiopien situé à 2 pas du Mannekin Pis.
Sa particularité ? Servir ses différentes préparations sur un grand plateau.
Pas d'assiette individuelle donc. Et pas de couvert non plus puisqu'on utilise des morceaux d'injera, une sorte de crèpe, pour prendre les aliments... avec ses doigts.

Ce restaurant est vraiment à recommander d'autant qu'il propose un bon rapport qualité/prix et que l'on en sort le ventre bien rempli (ce qui n'était pas le cas lors de nos 2 sorties précédentes !).

Kokob,restaurant éthiopien,injera,chocolat,mangue

Pour preuve, nous avons d'abord profité d'un apérif (ananas, fleur d'hibiscus, rhum, gingembre, glaçons pillés) et d'une petite mise en bouche (une sorte de taboulé au gingembre) offert. Pour suivre, le plat que nous avons choisi (3 préparations végétariennes et 3 plats de viande - voir photo - accompagnés d'une demi bouteille de vin et d'une demi bouteille d'eau par personne).

Kokob,restaurant éthiopien,injera,chocolat,mangue

Et pour terminer, un dessert à tomber par terre. Le tout chocolat avec notamment un moelleux épicé à l'éthiopienne pour moi, le tout mangue avec un cheese-cake à la mangue pour Maud.

Le tout pour moins de 40 euros par personne. Vraiment à refaire.