31/12/2012

Rétro 06-2011 - Océade et restaurant brésilien

Parmi tous les articles que je devais rattrapper pour l'année 2011, il y en a un qui m'a échappé du fait qu'aucune photo n'a été réalisée. Il s'agit des premières retrouvailles avec Gabriel, ami rencontré lors de nos vacances à Hurghada en novembre 2010. Depuis lors, nous avons eu l'occasion de nous retrouver plusieurs fois à Bruxelles, Mons et Namur.

Article 284 - Océade.jpg

Le programme initial prévoyait des retrouvailles le mardi 7 juin à Aqualibi suivies par un repas dans les environs. Gabriel avait proposé la Péniche, à Wavre également. Mais la veille au soir, en vérifiant les heures d'ouverture, nous nous sommes rendu compte que ce jour la était fermé à Aqualibi. Nous nous sommes donc rabattu sur L'Océade à Bruxelles sur le plateau du Heysel. Et comme il y a pas mal de restaurants la, c'est en sortant d'un agréable moment qui nous a rappelé, le temps d'un après-midi, les bons moments passés en Egypte à l'aquaparc de l'hôtel que nous nous sommes orientés, en amateurs de découvertes culinaires que nous étions tous, vers le Show Brasil, un restaurant brésilien.

Avec cet article, je suis désormais à jour. Enfin presque. Il me reste à écrire l'article sur nos dernières vacances à Santorin. Mais s'il n'est pas encore réalisé c'est parce que je ne suis pas encore venu à bout des plus de 800 photos à trier. J'ai renoncé à le faire sur mon petit ordinateur 10 pouces. J'attend la bonne "occase", sans doute en janvier, pour me décider à acheter un nouvel ordinateur 15 pouces ce qui rendra la tâche plus facile.
En tout cas, ce blog va pouvoir revenir à ce qu'il était à l'origine: toujours avec des articles sur mon quotidien mais avec le retour des autres rubriques et peut-être la création d'une nouvelle.

28/12/2012

Rétro 12-2011 - Suprême foie gras et nocturne Auchan

Le vendredi 16 décembre 2011, nous nous sommes offert une soirée comme nous les aimons avec une nocturne chez Auchan. L'occasion de faire le plein de bonnes choses pour les réveillons.

Auchan,Quick,MacDo

Mais l'occasion aussi de manger quelque chose que l'on ne trouve pas en Belgique.
Cette fois, Quick et MacDo étaient en balance. Mais lorsque nous avons vu sur leur site internet que, l'espace du week-end, Quick proposait, comme l'an passé, le Suprême foie gras, le choix fut vite fait. D'autant que d'autres nouveautés étaient également tentantes comme le French burger sauce piment d'espelette ou encore le toasté moutarde à l'ancienne.
L'an passé, nous avions regretté de ne pouvoir gouter le suprême foie gras. Cette année, le hasard a donc bien fait les choses.

A noter que cette année, la nocturne Auchan de fin d'année est pour ... ce soir.

14:59 Écrit par slumle dans Vie perso - Au quotidien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : auchan, quick, macdo |  Facebook |

27/12/2012

Rétro 12-2011 - Marchés de Noel

Si cette année, pour cause d'emploi du temps chargé (nos week-end du début du mois de décembre étaient tous pris ...) mais aussi pour cause de fatigue (... à l'exception du dernier, mais légèrement malades et fatigués, nous avions besoin de repos) nous n'avons pas (encore ?) trouvé l'occasion de visiter un marché de Noel, en 2011, le week-end des 10 et 11 décembre, nous en avions visité 2 coup sur coup.

Le samedi, nous sommes ainsi allé au marché de Noel de Liège, le plus grand de Wallonie avec ses arrêts "obligatoires" pour nous: le stand brésilien (avec une bonne capeta, vodka-guarana-cannelle-lait concentré), la bouquette aux pommes et les mini cougnolles, que l'on appelle des bonhommes à Liège.

marché,Noel

Le dimanche, c'est à Nivelles que nous sommes allé. Et la aussi, nous avons beaucoup apprécié, d'autant que ce marché s'est beaucoup étendu depuis la première fois que nous y étions allé il y a quelques années.

17:20 Écrit par slumle dans Vie perso - Au quotidien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marché, noel |  Facebook |

Rétro 12-2011 - Anthony Kavanagh fait son coming out

Article 281 - Anthony Kavanagh fait son coming out.jpg

Le dimanche 4 décembre 2011, nous avons eu le bonheur d'assister au spectacle Anthony Kavanagh fait son coming out à Braine-le-Comte. 1h30' de rire quasi non stop ponctué par un rappel ou il chante d'abord des trucs dansants (proposant au passage, à qui voulait, de monter sur scène pour danser avec lui - bilan, une vingtaine de filles et 4 garçons) et ensuite quelques slows (après avoir demandé à chacune des filles d'aller chercher leur moitié).

Un week-end de 5 jours (Saint-Eloi oblige) qui se terminait de la meilleure des façons.

26/12/2012

Souper de Saint Nicolas de l'ENL (comme en 2011)

Ce samedi 8 décembre, c'était le souper organisé chaque année à l'occasion de la Saint-Nicolas par l'ENL, Entente des Nageurs Louviérois, dont notre fille fait partie depuis un peu plus de 2 ans.

Nous avions déjà assisté à celui de l'année passée mais je m'abstiendrais d'en faire un article rétro 2011 car la soirée de cette année était un copier/coller de la précédente ... en moins bien. Pas au niveau de l'ambiance car nous nous y sommes autant ennuyé (mais je dois reconnaitre que c'est surtout du au fait que nous ne connaissons pas grand monde au club) mais bien au niveau du menu proposé et plus particulièrement de son prix.

Dans les 2 cas, la soirée, annoncée à 18h30', n'a réellement débuté que vers 20h pour laisser le temps à tous les retardataires d'arriver. Cette année, contrairement à l'an passé ou nous étions arrivés avec un peu d'avance, nous avons donc fait en sorte d'arriver plus tard. Même si c'était encore trop tôt.

De 19h à 20h, nous avons siroté un verre de sangria, apéritif offert par le club.

Vers 20h, le traiteur a commencé à servir le premier plat. Et si l'an passé, nous avions eu droit à une soupe de fête, une crème de potiron aux noisettes, cette année le menu annonçait pompeusement un "festival de potages et leurs accompagnements" pour ce qui n'était qu'un bol de soupe rouge (tomates) ou verte (légumes) accompagné de crème fraiche, croutons ou persil "à volonté".

souper,ENL,tombola

Pour suivre après une nouvelle attente un peu longue et ennuyeuse, c'était au tour du plat principal d'être servi. L' "aiguillette de porc et de boeuf, gratin dauphinois, compote-légumes" annoncé s'est matérialisé en un morceau de roti de porc et une tranche de roti de boeuf accompagnés de gratins dauphinois et, au choix, d'une tomate cuite et d'un chicon braisé ou de compote et d'une sauce marchand de vin ou d'une sauce au champignons. Très bon mais de nouveau moins bien que l'an dernier ou nous avions eu droit à un morceau de volaille en sauce (plus originale même si je ne me rappelle plus exactement de quoi il s'agissait - voir photo ci-dessus) accompagné de pommes paillasson.

Il était alors déjà passé 22h et le spectacle des enfants pouvait enfin commencer. Bien rythmé avec comme final la danse du moment, l'incontournable Gangnam Style. C'est quasiment le  seul moment de la soirée ou on ne s'est pas ennuyé et ou on n'a pas vu le temps passer.

Ensuite a eu lieu l'autre incontournable de la soirée, le tirage au sort de la tombola. Et comme l'an passé, parmi la dizaine de lots mis en jeu dont un buffet froid pour 10 personnes d'une valeur de 180 euros ou encore une table pour deux dans un restaurant d'un certain standing (menu à 45 euros par personne) de la région, nous avons gagné l'un des plus inutiles. L'an passé, il s'agissait d'un accessoire de natation à placer entre les jambes pour assurer la flotaison et permettre de ne faire travailler que les bras. Cette année, c'était un bon pour un apéritif (maximum 4 personnes) dans le même restaurant qui proposait une table pour 2. Un cadeau empoisonné quand on sait que le forfait vin étant à 25 euros, cela revient à débourser une septaine d'euros pour profiter du cadeau qui doit en valoir 6 ou 7.

Le dessert, une mousse au chocolat -  pas mauvaise mais de nouveau d'un niveau moindre que le tiramisu de l'an passé - a finalement été servi à l'issue de ce tirage et nous nous sommes empressés d'aller le chercher pour vite quitter, vers 23h30' la soirée, qui était loin d'être terminée puisqu'elle se poursuivait par une partie dansante qui s'est cloturée vers les 3h du matin.

Pour conclure je dirais qu'au niveau du déroulement de la soirée, nous nous sommes dit que finalement, ce n'était pas un moment si difficile que cela à passer. Mais si l'an passé nous avions tenu les mêmes propos au point de déjà décider d'y revenir cette année rien que pour faire plaisir à notre fille qui était fière de pouvoir participer au spectacle et très contente de s'amuser avec ses amis, pas sur que nous participerons au prochain souper à cause de notre déception concernant le menu proposé et surtout son prix. Nous ne mettons pas en cause la qualité de la nourriture, aussi bonne que l'an dernier, ni l'absence de serveurs, économie oblige, pour assurer le service à table. Non, ce qui nous a dérangé, c'est d'une part l'inadéquation entre la description qui en était faite (je cite, "formule du repas chaud sous forme de buffet") et les plats servis et d'autre part le prix largement exagéré, surtout en comparaison de l'an dernier ou pour un prix moindre (41 euros pour 2 adultes et 1 enfant au lieu de 48), nous avions eu droit à un menu plus recherché. Je comprends que le but d'une telle soirée est de faire des bénéfices, mais tant qu'à faire, et je n'étais pas le seul à le penser, il aurait suffit de proposer un spaghetti bolognaise qui aurait permis de proposer un prix plus démocratique tout en permettant de dégager un plus gros bénéfice.

Lors de son discours d'ouverture de la soirée, le président a mis en avant le fait qu'il y avait moins de participants que l'an passé. Une des raisons est sans doute à trouver la.

18:16 Écrit par slumle dans Vie perso - Au quotidien | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : souper, enl, tombola |  Facebook |

08/12/2012

Le Labo 4 - Liège

Ce vendredi 23 novembre, nous sommes allé au restaurant le Labo 4 avec Cédric à Liège. Un restaurant qu'il connait bien pour s'y être déjà rendu plusieurs fois. Lorsqu'il nous en a parlé, nous sommes allé consulter leur site internet leur site internet et avons de suite été emballés par leur carte, non dénuée d'humour d'ailleurs (un exemple parmi d'autres: Apollon embroche l'agneau suite aux salades contées par Aphrodite), proposant un mélange des styles. Elle est certes petite (6 ou 7 entrées à 16 euros, 8 plats à 20 euros et 5 desserts à 5 euros) mais suffisamment variée (on y retrouve différents types de poisson, de volaille et de viande) que pour plaire à tout le monde. De plus la formule entrée-plat-dessert au choix parmi tous les plats de la carte proposée à 34 euros lui confère, nous nous en rendront compte plus tard, un excellent rapport qualité-prix.

restaurant,Labo 4,Liège,chimie, The Candy shop,Steevy burger

Dès que nous sommes arrivé, nous avons été charmés par le cadre. Ce restaurant est en effet situé dans une ancienne salle de cours de chimie de l'université, d'ou son nom. Tous les éléments faisant référence à l'ancienne utilisation de ce lieu y ont été conservés, les tables étant dressées entre les plans de travail. Cela donne à ce lieu une athmosphère extrêmement originale et intimiste, la proximité des autres tables étant moins grandes qu'ailleurs. Cela a aussi comme effet corollaire de rendre l'endroit moins bruyant qu'une salle de restaurant classique. En tout cas, un endroit très agréable ou on se sent bien, aidé par un personnel très acceuillant et compétent, à l'image du sommelier qui nous a bien conseillé en fonction de nos préférences.

Au moment de consulter la carte, une nouvelle bonne surprise nous attendait puisqu'elle venait d'être fraichement renouvelée - pour faire la part belle au gibier, saison oblige - et était encore plus attirante que celle figurant sur le site internet.

Pour débuter les festivités, nous avons choisis l'apéritif maison, le flacon du fabuleux elixir de monsieur Pump, "une mixture de cinglé qui provoque la bonne humeur l’espace d’une soirée" comme on peut le lire sur le site internet. En fait un excellent cocktail composé, entre autre, de vodka et de gin ainsi que de jus de fruits de la passion servi dans une bouteille brune telles que celles pouvant contenir des produits chimiques.

restaurant,Labo 4,Liège,chimie, The Candy shop,Steevy burger

En entrée, notre choix s'est porté sur The Candy shop, seul plat déjà présent sur la carte précédente, si ce n'est que son contenu était différent. Exit donc les sucette de raisin en chemise de chèvre aux éclats de pistaches, bonbon torsadé de jambon aux figues et noix laqué au sirop de Liège, Smoothie de melon aromatisé à la fleur de Franchimont et son espuma de jambon serrano. place aux foie gras en croûte de pain d'épice et sésame, roulade de saumon ricotta et aneth, glace au camembert et coeur de noix, laquage au jambon blanc et sucette de chutney de mangue au coeur de foie gras.
Au final, une excellente entrée permettant de gouter à différentes saveurs. Et, cerise sur le gateau, pas du tout bourrative - comme apparamment toutes les entrées d'ailleurs - ce qui permet d'être encore d'attaque pour bien apprécier le plat principal.

restaurant,Labo 4,Liège,chimie, The Candy shop,Steevy burger

En plat, après avoir hésité avec le filet de faisan, je me suis laissé tenté par le côté sucré-salé de la cuisse de canard confit, purée à la cannelle, compote de poires et chicon braisé aux clémentines. Tout dans mon assiette était délicieux, avec en particulier cette cuisse de canard à la cuisson parfaite, fondante à souhait.

restaurant,Labo 4,Liège,chimie, The Candy shop,Steevy burger

Maud, grande amatrice de gibier, avait elle choisi le carré de marcassin en croûte de miel moutarde, cornes de gattes et quenelle de choux chinois aux lardons avec son émulsion qu'elle trouvera, seul bémol de toute la soirée, juste un peu trop saignant à son gout.

restaurant,Labo 4,Liège,chimie, The Candy shop,Steevy burger

Enfin, pour cloturer cet excellent repas, le choix du dessert s'est imposé à moi, le Steevy burger, baptisé ainsi du prénom de l'un des serveurs par les 2 chefs pour le taquiner. Une superposition de gâteaux au chocolat meringués, coeur de glace vanille, gelée de fruit de la passion et coulis de framboises.

restaurant,Labo 4,Liège,chimie, The Candy shop,Steevy burger

Maud, s'est elle laissée tenter par l'alliance de la poire et du fromage avec la tartelette en pâte de spéculoos, poire pochée au sirop de Liège et fourme d'Ambert, glace aux coing et fruits confits offrant une saveur particulièrement originale en bouche.

Encore une fois, nous n'avons pas été déçu par le choix du restaurant, celui ci figurant parmi les meilleurs que nous ayons fréquenté. D'ailleurs, comme souvent, nous nous sommes promis d'y retourner. Mais contrairement aux nombreuses fois ou nous n'avons pas mis à exécution notre projet, cette fois, rendez-vous est déjà pris avec mes beaux-parents, histoire de leur faire découvrir cette excellente table, aux alentours du 24 janvier pour fêter l'anniversaire de ma femme.