14/11/2012

Foire d'octobre à Liège

foire d'octobre,Liège,pêche au canard,Wild Mouse,lacquement

Ce samedi 27 octobre, comme quasiment chaque année, nous sommes allé faire un tour sur la foire d'octobre à Liège. Et tout comme l'an passé, ou nous n'avions pas trouvé place à parquer lors d'une première tentative à cause d'une météo trop printanière, cela s'est avéré compliqué. Nous avions en effet un emploi du temps chargé qui fait que nous avons même envisagé ne pas y aller. Mais nous l'avions promis à notre fille de 7 ans qui n'avait pas oublié. Et malgré cela, nous avons bien failli rater ce moment de détente. Au grand désespoir de Kristen.
En effet, à cause aussi des travaux su l'autoroute qui nous ont fait perdre 40 minutes du fait que nous avons suivi la déviation conseillée la ou l'itinéraire habituel ne nous en aurait fait perdre que 20 vu que ce n'était pas l'heure de pointe, nous sommes arrivés sur place peu après 16h, la pire heure, selon ma femme, pour trouver à parquer. De fait, s'il ne faisait que 7 degrés, le temps était ensoleillé. Il y avait donc pas mal de monde en ville ce qui fait qu'après avoir tourné pendant 20 minutes à la recherche d'une place de parking, nous avons du renoncer car nous étions attendu vers 17h30' chez les parents de ma femme ce qui signifie que nous n'avions plus assez de temps pour déambuler sur la foire. Nous sommes ainsi arrivés chez mes beaux-parents avec notre fille en larmes, impossible à consoler. C'est cela qui a décidé mon beau-père à nous proposer de nous conduire sur la foire et ensuite revenir nous y rechercher.

Merci à lui car cela nous a permit, ainsi surtout qu'à notre fille, de passer un agréable moment sur place, même si, le soleil ayant entretemps disparu, vu l'heure avancée de l'après-midi, nous avons eu particulièrement froid.

Kristen a pu faire son traditionnel tour à la pêche au canard avec cette fois, à la clé, un cadeau utile, un tableau à peindre, activité qu'elle apprécie beaucoup.

                foire d'octobre,Liège,pêche au canard,Wild Mouse,lacquement       foire d'octobre,Liège,pêche au canard,Wild Mouse,lacquement

Accompagnée de sa maman qui, contrairement à moi, adore ça, elle a également fait un tour dans 2 attractions fortes accessibles aux enfants, la pieuvre, qu'elles avaient déjà eu l'occasion d'expérimenter l'an dernier et surtout Wild Mouse - http://fr.wikipedia.org/wiki/Wild_Mouse - , nouvelle attraction 2012, également accessible aux plus petits alors qu'elle offre pourtant des sensations fortes aux plus grands puisque ma femme m'a fait remarquer qu'avec mon vertige j'aurais probablement flippé car une fois la nacelle arrivée au sommet, on se retrouve entouré par le vide.
Quant à moi, tout comme mes 2 femmes d'ailleurs, j'ai trouvé mon plaisir parmi les nombreuses échopes proposant de la nourriture. Nous avions d'ailleurs tout planifié pour bien en profiter en choisissant de prendre un déjeuner 'costaud' pour ensuite pouvoir attendre jusque 15h, heure à laquelle nous pensions arriver, avant de prendre notre second repas de la journée.

J'ai ainsi commencé par le dessert, le traditionnel lacquement, spécialité typiquement liégeoise - en tout cas, je n'en ai jamais vu nulle part ailleurs - si ce n'est que, nouveauté de cette année, je l'ai choisi avec du chocolat blanc chaud plutôt qu'avec le traditionnel sirop pour laquement.

foire d'octobre,Liège,pêche au canard,Wild Mouse,lacquement      foire d'octobre,Liège,pêche au canard,Wild Mouse,lacquement
(cliquez sur la carte pour l'afficher en format lisible)

Pour suivre, nous avons évidemment été attirés par cette autre nouveauté 2012, un stand proposant des sandwiches aux tranches de jambon cuit à la broche. Nous avons choisi le double sensation. Un peu plus tard, nous avons commandé un paquet de frites sauce mayonnaise pour notre fille. J'en ai bien entendu profité. Tout comme Maud qui au départ n'en voulait pas mais qui n'a pas pu résister à la tentation, elle qui n'est pourtant pas une grande fan de ce produit.
Hélas, à ce moment, il était déjà passé 18h. Le fait que nous étions attendu dans ma belle-famille, qui plus est pour souper, m'a donc obligé à faire l'impasse sur le durum que je me faisais pourtant une joie de déguster.

Les commentaires sont fermés.