11/11/2012

Astérix et Obélix au service de sa majesté (ImagiBraine)

Ce vendredi 19 octobre, ma femme et moi sommes allé au cinéma avec notre fille. J'ai en effet profité de l'entrée gratuite offerte par le groupe Kinépolis à l'occasion de mon anniversaire valable ce jour ou le lendemain uniquement.

Le film Les Seigneurs me tentait beaucoup. Hélas il n'était plus à l'affiche à l'ImagiBraine de Braine-l'Alleud, la salle Kinépolis la plus proche de chez moi, qu'à la séance de 18h (trop tôt pour nous) ou à celle de 22h15' (trop tard). Il était certe encore projeté à la séance de 20h à Bruxelles mais je n'avais pas envie d'aller aussi loin. C'est pour cette raison que je n'ai pas choisi non plus d'aller voir The Secret qui me tentait beaucoup mais qui n'étaient à l'affiche que dans la capitale.

Sachant que ma femme tenait à ce que, pour une fois, notre fille nous accompagne, par élimination, il ne restait plus, parmi les films susceptibles de nous intéresser, que Astérix et Obélix au service de sa majesté. Et comme le hasard fait bien les choses, j'avais justement appris 2 jours plus tôt, via une émission à la radio, qu'il s'agissait d'un film en 3D dont le rendu était particulièrement réussi.

Kinépolis,ImagiBraine,Braine-l'Alleud,Bruxelles,Les Seigneurs,The Secret,Astérix,3D,Alain Chabat,Bouli Lanners,Dany Boon,Edouard Baer,Christian Clavier,Clovis Cornillac

Pour notre première visite à l'ImagiBraine depuis longtemps, nous avons passé une bonne soirée avec un film agréable, sans plus. Le meilleur des 4 Astérix restant pour moi comme pour ma femme celui réalisé par Alain Chabat. Nous avons en effet trouvé à ce dernier opus quelques longueurs mais aussi de bons moments, notamment avec les petits rôles de certains acteurs connus comme Bouli Lanners ou surtout Dany Boon.
A noter aussi qu'Edouard Baer, le nouvel interprête d'Astérix, après Christian Clavier et Clovis Cornillac, nous a semblé être le meilleur des 3 avec une approche légèrement différente du personnage puisque dans plusieurs scènes, ma femme m'a fait remarqué qu'il "faisait du Baer" c'est-à-dire le personnage qu'il est lorsqu'on le voit en interview ou dans l'un ou l'autre talk show.

Pour terminer sur une note moins gaie, je ferais remarquer que le cinéma est devenu un loisir de luxe vu que, sans ma place gratuite, nous aurions payé plus de 33 euros (dont 6, je le concède, de supplément pour la 3D) pour 2 adultes et 1 enfant (dont la réduction, par rapport au plein tarif, était chichement de 1 euro). Pas de quoi donner envie d'y aller chaque semaine.

Les commentaires sont fermés.