26/09/2012

Rétro 09-2011 - Google+

réseau social,facebook,messenger,google+,bubbleSeptembre 2011, c'est le moment que j'ai finalement choisi pour m'inscrire sur un réseau social et découvrir ce que c'est "de l'intérieur". Je n'ai en effet pas adhéré à facebook pour la bonne raison que je ne veux pas que les autres m'empêchent de surfer librement, raison pour laquelle j'ai également vite abandonné l'utilisation de MSN messenger.
Je m'explique. Quand je me connecte sur internet, c'est pour faire des choses précises comme consulter ma boîte mail, contrôler mes finances, me tenir au courant de l'actualité ou encore fréquenter l'un ou l'autre site de jeux. Mais quand, en parallèle, mon compte messenger était connecté et qu'un ami était en ligne, je passais plus de temps à dialoguer qu'à faire ce pourquoi je me connectais. Je sais qu'il y a moyen d'ignorer ses contacts mais cela peut être mal perçu. C'est donc tout naturellement que j'ai fait le choix de ne pas m'inscrire sur facebook pour ne pas avoir à passer du temps à gérer les demandes d'amis, à papoter avec l'une ou l'autre connaissance ou encore à réagir à certains faits ou interrogations, au détriment des raisons pour lesquelles je me connectais.

Toutefois le 21 septembre 2011, lorsque, j'ai appris que google+, après 3 mois sur invitation, s'ouvrait à tous, j'ai trouvé fun de m'y inscrire le premier jour (mon amour pour les chiffres ou les dates parlantes - remember le 08-08-08, jour de création de ce blog). Certes, je me doutais que je n'y retrouverais pas la plupart de mes connaissances, déjà présentes sur facebook, car je ne voyais pas l'intérêt pour eux de disposer de plusieurs comptes sur des réseaux sociaux différents.

Raison pour laquelle je ne croyais (et ne crois toujours) pas que google+ puisse réellement rivaliser avec facebook. Mais cela m'arrangeait, dans une certaine mesure, pour ne pas être confronté à ce pourquoi je m'étais tenu éloigné des raisons sociaux jusqu'ici. J'étais toutefois loin de m'imaginer qu'après 1 an, je

ne compterais que 2 amis, un collègue et un ex-collègue plus ou moins geek ayant fait le choix de découvrir google+ tout en étant présent sur facebook, mes autres connaissances, comme je le pensais, étant bien évidemment restées exclusivement fidèles à facebook.

Durant les premers mois, j'ai posté chaque semaine mon actualité du week-end, mais de manière plus succinte que sur ce blog et pas en mode public. Au début de cette année, n'ayant donc trouvé que 2 personnes pour lire ma prose, j'ai arrêté d'y poster, d'autant que c'est à ce moment que j'ai repris ce blog en main.

Je suis encore resté fidèle à google+ quelques mois pour sa section jeu. Et tout particulièrement pour bubble, le genre de jeu répétitif bête et méchant que j'adore. Répétitif car il est toujours possible d'améliorer son record en jouant et rejouant les mêmes parties (le côté bête) avec pour corrolaire d'y passer un temps fou (le côté méchant). Et ce d'autant qu'il y avait la possibilité d'être en compétition avec ses amis. Enfin, avec l'un de mes 2 amis - l'autre n'étant pas intéressé - contre lequel je mettais un point d'honneur à terminer chaque semaine avec le record, quitte à parfois y passer quelques heures.
J'ai fini par profiter de nos vacances au Vietnam pour me désintoxiquer de ce jeu.Quelques semaines plus tard, lorsque j'ai voulu m'y reconnecter, j'ai eu la désagréable surprise de constater qu'il n'était plus disponible. Ce qui n'est finalement pas plus mal car me connaissant, parti pour y jouer occasionnellement, j'aurais vite replongé dans l'enfer du jeu. Lol.

Conséquence, je ne me suis plus connecté sur mon compte google+ depuis, si ce n'est ces derniers jours, en vue de préparer cet article. Mais peut-être qu'un jour, je finirais par me créer un compte facebook car désormais, de plus en plus d'informations ou de concours transitent par ce réseau social et je trouve parfois frustrant de ne pas y avoir accès.

Les commentaires sont fermés.