15/08/2012

Bilan des Jeux Olympiques de Londres 2012

On en a parlé pendant des mois et ils sont déjà finis. L'heure du bilan a donc sonné.

A cause du décalage horaire, j'avais moins suivi les jeux de Pékin en 2008. Cette année, je m'y suis un peu plus intéressé du fait aussi que nous, les belges, avions beaucoup plus de chances de médailles qu'il y a 4 ans. L'objectif de notre délégation était de faire mieux qu'à Pékin avec sa médaille d'or et sa médaille d'argent et de tenter de faire aussi bien qu'à Atlanta en 1996 lorsque notre petit pays avait ramené 2 médailles de chaque métal, notre meilleure moisson depuis les jeux de ... Londres en 1948 (à l'époque, le décompte était de 2 or, 2 argent et 3 bronze). Entre 3 et 6 médailles donc. Ce qui signifie qu'avec une médaille d'argent et 2 de bronze remportées durant cette dernière quinzaine, le résultat est effectivement atteint.

JO,Londres,Belgique,Lionel Cox,Charline Van Snick,Evi Van Acker,Hans van Alphen,Jonathan,Kevin,Borlée,Hockey sur gazon,Tia Hellebaut,Kim Clijsters,Pjilippe Gilbert,Tom Boonen,RTBFPourtant, personnellement, je reste sur ma faim car si l'objectif est réussi, il faut admettre que c'est juste le minimum de ce que l'on attendait. Je ne trouve d'ailleurs pas que l'on ai fait mieux qu'à Pékin car pour moi, 2 médailles de bronze ne valent pas une médaille d'or tandis qu'on a même frôlé la toute grosse déception sans cette médaille d'argent venue de nulle part. Et ce que j'écris, soyons clair, n'enlève bien entendu rien aux mérites de nos médaillés. Que ce soit Lionel Cox qui a terminé à la seconde place du tir couché à la carabine à 50m à la surprise générale, à commencer par lui qui avouait en fait préparer les jeux de Rio en 2016. Que ce soit la judokate Charline Van Snick, 4è mondiale dans sa catégorie, qui n'a pas faiblit pour aller chercher sa médaille de bronze, tout comme Evi Van Acker en voile, notre athlète qui fut la plus proche de décrocher le titre suprême (une victoire dans la dernière régate aurait suffit).

Je suis d'autant plus déçu car j'estime qu'il s'agit de la plus mauvaise récolte belge depuis les jeux de Séoul en '88 comme l'atteste le tableau ci-contre (et sachant, je le redis, que pour moi une médaille d'or vaut plus que 2 de bronze).

Pourtant, je dois admettre que plusieurs de nos athlètes ont fait de belles choses.

Je pense en premier lieu à Hans van Alphen, notre décathlonien qui a échoué a seulement 76 points de la médaille de bronze en devançant pourtant le cubain Leonel Suarez dans 6 des 10 épreuves et finalement battu sur la seule épreuve du javelot au cours de laquelle son adversaire a battu la meilleure performance olympique avec un jet à 76,94 m (61,29 pour van Alphen), reléguant son second à plus de 8 mètres (68,42). Sans ce lancer de folie à l'échelle du décathlon, notre compatriote aurait sans doute obtenu la médaille de bronze.
Je pense également aux frères Borlée en 400m qui ont perdus leur finale avant même son départ, lorsque Jonathan a hérité du couloir 2 tandis que Kévin, le plus fort ce soir la, était obligé de courir à l'aveugle, à cause de ce maudit couloir 9 qui l'empêchait de voir ses adversaires durant le début de sa course.
Egalement pas de chance pour le relais 4x400 qui a du se passer de l'un de ses éléments sur blessure.
Je pense aussi à notre équipe masculine de hockey sur gazon qui termine à une magnifique 5è place (ils étaient 9è à Pékin) en terminant 3è de leur poule derrière les Pays-Bas et l'Allemagne, les futurs finalistes. Versé dans l'autre poule, plus faible - la preuve avec cette magnifique victoire 5-2 en match de classement contre l'Espagne, le 3è de l'autre groupe - ils auraient peut-être pu prétendre à une place en demi-finale et qui sait à un podium.

Chapeau aussi à Tia Hellebaut pour sa 5è place au saut en hauteur et Kim Clijsters pour son quart de finale du simple dame même si je ne les considéraient pas comme des chances de médailles. Hellebaut parce qu'elle n'avait pas pu reprendre la compétition suffisamment tôt que pour être prête à temps (depuis son second retour, elle n'a pas encore eu l'occasion de passer la barre des 2 mètres) et Clijsters parce que son physique, qui la lache tout doucement pour le sport de haut niveau, ne lui permet plus de s'entraîner aussi intensivement qu'avant.

Pas de reproches à faire non plus à nos cyclistes Philippe Gilbert et Tom Boonen car on sait très bien que si dans certaines disciplines comme par exemple en athlétisme, ce sont les meilleurs qui gagnent à quasi tous les coups, en cyclisme, sport individuel qui se pratique en équipe, il faut aussi compter avec les aléas de la course et avoir la dose de chance pour se retrouver dans la bonne échappée ou voir ses adversaires se regarder et ne pas réagir suffisamment vite au moment d'une attaque. 

Et il y a certainement d'autres athlètes belges qui n'ont pas démérité, issu de sports qui ne m'intéressent pas ou que je connais moins bien, comme la natation par exemple.

N'empêche, quand je regarde le tableau des médailles, je ne peux que m'étonner de voir la Jamaïque, l'Ethyopie ou le Kénya, autant de pays disposant, à priori, de moins de moyens que nous, nous devancer très nettement. Et si la morphologie et l'origine ethnique de leurs athlètes peuvent constituer une explication, je me pose des questions en voyant l'excellente moisson des Pays-Bas, pays sensiblement semblable au notre d'un point de vue taille et démographie et je me dis qu'il y a quelques choses qui cloche au niveau sportif dans notre pays.

Et tant que j'en suis à relever les mauvais points, j'aimerais signaler le fait que les JO étaient très pénible à suivre sur la RTBF du fait que cette chaîne coupait régulièrement ses retransmissions pour des pages de pub, nous faisant rater des moments intéressants comme certains sauts de la finale de la hauteur féminine qui nous offrait pourtant une petite chance de médaille. J'en suis d'autant plus choqué que la RTBF est une chaine de service public et que sa consoeur flamande, la VRT, ne lésait apparamment pas ses téléspectateurs. Le comble étant qu'après seulement 40 minutes de retransmission, j'ai fini par suivre la cérémonie de cloture sur TF1, chaine privée et commerciale par excellence, parce qu'elle n'interrompait pas sa retransmission pour diffuser de la pub. Honte sur la RTBF.

Pour en terminer, je me suis amusé à refaire le tableau final des médailles par pays en mettant en rapport le nombre de médailles glanées avec la population de chaque pays (chiffres démographiques trouvés sur le site www.populationdata.net). Je pensais voir les Pays-Bas gagner quelques places au classement ce qui n'est pas le cas (17è au lieu de 13). J'ai par contre été surpris par la belle 5è place de la Hongrie. J'ai aussi été étonné par l'absence de médaille du Pakistan, du Nigéria et du Bengladesh, soit autant de pays dont la population de situe ente 150 et 175 millions d'habitants ainsi par les Philippines, le Viêt Nam, la République démocratique du Congo ou Myanmar (ex Birmanie) qui eut voient leur population osciller entre 50 et 100 millions. Tout comme par le zéro pointé de l'Autriche, pays de plus de 8 millions d'habitants qui s'étaient classés 9è lors des Jeux Olympiques d'hiver 2010 à Vancouver avec 4 médailles d'or, 6 d'argent et 6 de bronze.

Vous trouverez ainsi dans la partie gauche du tableau ci-dessous (ou cliquer pour agrandir le tableau ???), le classement des médailles tel que vous pouvez le trouver un peu partout et dans la partie droite mon classement revu en fonction de la population de chaque pays et donc du réservoir d'athlètes potentiels. Les différents chiffres représentant le nombre d'habitants par médaille remportée, plus ce chiffre étant petit, plus la performance est remarquable. (Exemple, la Jamaïque, pays de 2695164 âmes, a obtenu 4 médailles d'or soit 1 médaille pour 673791 habitants et 12 médailles au total soit 1 médaille pour seulement 224597 personnes !).
 

jo,londres,belgique,lionel cox,charline van snick,evi van acker,hans van alphen,jonathan,kevin,borlée,hockey sur gazon,tia hellebaut,kim clijsters,pjilippe gilbert,tom boonen,rtbf
(cliquez sur ces tableaux pour les agrandir)
JO,Londres,Belgique,Lionel Cox,Charline Van Snick,Evi Van Acker,Hans van Alphen,Jonathan,Kevin,Borlée,Hockey sur gazon,Tia Hellebaut,Kim Clijsters,Pjilippe Gilbert,Tom Boonen,RTBF

14/08/2012

Mini-Europe à Bruxelles

La visite chez Léon m'a donné l'idée d'organiser une petite excursion en famille sur Bruxelles, histoire de ne pas faire le déplacement uniquement pour aller au restaurant. Et mon choix s'est porté sur Mini-Europe. D'une part parce que cela me tentait depuis longtemps. D'autre part parce que je me doutais que cela nous plairait. Enfin parce que depuis 1 an, on parle de la possible fermeture du parc pour y contruire des bureaux et un centre commercial je crois, qui seraient évidemment nettement plus rentable pour les propriétaires du site dont Mini Europe n'est apparamment que locataire. Il ne fallait donc plus trop tarder pour y aller.

Mini-Europe,Bruxelles,Dinant,Montmartre,Pise,Paris,Séville,Budapest,Londres

Le prix d'entrée n'est pas nécessairement donné (13.80 euros pour les adultes, 10.30 pour les enfants) mais il faut savoir qu'une maquette a un cout moyen de 75000 euros. Et pour ce prix, le livret explicatif est offert.

Nous n'avons pas eu l'après-midi ensoleillée que les prévisions météorologiques nous promettait et ce n'est pas plus mal. Se promener sous le soleil et la chaleur pendant plus d'une heure aurait été moins agréable. Le ciel couvert et la douceur des températures nous convenaient parfaitement à partir du moment ou il n'a pas plu, les premières goutes survenant alors que nous avions déjà quitté le parc et que nous étions à l'abri dans la voiture.

J'ai beaucoup apprécié ce petit tour d'Europe (et de Belgique) que nous avons fait en 75 minutes environ.
Avec pas mal de maquettes que j'ai beaucoup aimées. Au point de ne pas savoir lesquelles sélectionner. J'ai donc fait le choix, une fois n'est pas coutume, d'illustrer cet article avec beaucoup de photos.

Mini-Europe,Bruxelles,Dinant,Montmartre,Pise,Paris,Séville,Budapest,Londres

A commencer par Bruxelles, sa Grand-Place et son tapis de fleurs et Dinant, sa collégiale et sa citadelle.

Mini-Europe,Bruxelles,Dinant,Montmartre,Pise,Paris,Séville,Budapest,Londres

J'ai aussi aimé voir certains endroits que nous avons déjà eu l'occasion de visiter le site de la tour Pise ou l'église du Sacré-Coeur sur la butte de Montmartre, à Paris. Le tout à côté de l'omniprésent Atomium qui apparait sur beaucoup de photos vu que le parc se situe quasiment à ses pieds.

Mini-Europe,Bruxelles,Dinant,Montmartre,Pise,Paris,Séville,Budapest,Londres

En restant à Paris, il y a bien entendu aussi la Tour Eiffel, avec à ses pieds le tunnel sous la Manche.

Mini-Europe,Bruxelles,Dinant,Montmartre,Pise,Paris,Séville,Budapest,Londres

La plupart des maquettes, réalisées à l'échelle 1/25è, valent le détour, même si certaines concernent des endroits plus méconnus. Mais s'il fallait faire un choix, les 2 que je retiendrais seraient celle du tunnel sous la manche, pour son côté kitsch et celle de la Plaza de Toros à Séville pour la minutie de sa réalisation (cela ne se voit pas nécessairement sur la photo mais chaque spectateur est un petit personnage en plastique ce qui signifie qu'il doit y en avoir des centaines).

Mini-Europe,Bruxelles,Dinant,Montmartre,Pise,Paris,Séville,Budapest,Londres

En fait, j'en ajouterais une troisième aussi, celle des bains Széchenyi à Budapest. Pour la beauté de l'endroit.

Mini-Europe,Bruxelles,Dinant,Montmartre,Pise,Paris,Séville,Budapest,Londres

Mais il y en a bien d'autres encore, comme le palais de Westminster et Big Ben à Londres.

Le parc présente également quelques modèles réduits en mouvement comme des bateaux ou des trains - le TGV notamment, que l'on peut d'ailleurs voir sur la photo du tunnel sous la Manche - qui circulent à travers les différents sites ainsi que quelques petits jeux en rapport avec les maquettes. Comme la possibilité de faire une course de vélo en tournant une manivelle ou encore de diriger un bateau télé commandé, la seule attraction payante.

13/08/2012

Chez Léon - Bruxelles

Au début de l'été, le fameux restaurant bruxellois de moules et de plats typiquement belges Chez Léon proposait sur son site internet et via sa newsletters des bons de réduction de 10 euros valable jusque la mi-août sur son "Complet Léon". Un menu composé d'une tomate farcie aux crevettes grises, de moules au choix avec frites et d'une bière Léon. Le tout pour 32,30 euros.

Chez Léon,Bruxelles,moule,vol au vent,poule au riz

C'est ainsi que ce ce mercredi 8 août, nous avons pris la direction de Bruxelles. Arrivé sur place, nous n'avons eu aucune peine à trouver une place de parking pas trop éloignée, j'imagine que cela tient au fait que nous étions en période de vacance. Nous nous sommes ainsi rendu vers la rue des bouchers en passant par quelques endroits connus. Tout près du restaurant éthiopien Kokob ou nous avons passé fin de l'année dernière (article de rattrapage à suivre donc) une excellente soirée avec des amis rencontrés lors de nos vacances en Egypte. Devant le Manneken Pis. Sur la Grand-Place.

Chez Léon,Bruxelles,moule,vol au vent,poule au riz

Maud a donc choisi le Complet Léon avec comme plat les moules poulette (vin blanc, crème, champignons, ciboulette). Moi j'ai choisi en entrée la soupe de poisson avec sa rouille, ses croutons et son fromage rapé. Pour suivre, après avoir hésité avec l'américain préparé, mon choix s'est porté sur le tout aussi typiquement belge vol au vent frites. Quant à Kristen, elle avait droit au menu enfant gratuit, ce qui est toujours intéressant, composé au choix d'une omelette frites, de spaghetti bolognaise, de moules frites ou d'un quart de poulet frites. C'est ce dernier plat qu'elle a choisi. Le tout accompagné d'un frisko en dessert.

Maud s'est régalée et n'a rien eu à redire sur ses 2 plats. De même en ce qui concerne Kristen dont le plat était accompagné d'une compote de pommes et qui a pu tremper ses frites dans la mayonnaise que nous avons demandé en supplément sans qu'elle ne soit finalement comptabilisée sur la note.
Quant à moi, après la soupe de poisson, bonne, sans plus car elle ressemblait plus à un bouillon qu'à un velouté (d'un autre côté, pour 8,95 euros, c'est un peu logique de ne pas avoir une bouillabaise) accompagnée de son excellente rouille et de ses croutons parfaitement réalisés, il n'y a rien à faire, en ce qui concerne le vol au vent, je suis resté sur ma faim. Non pas qu'il était mauvais, que du contraire, avec sa petite sauce au fromage en guise d'originalité, et ce même si j'aurai aimé un peu moins de morceaux de gros champignons, pour faire du volume, et un peu plus de poulet. Mais tout comme celui consommé récemment au Lunch Garden, il n'a rien à voir avec celui préparé maison. Celui qui me fait envie depuis plus d'un an, avec ses petits cornichons découpés en tranche et surtout ses mini boulettes de viande cuites au bouillon. Ce qu'on appelle chez moi la poule au riz.

A l'issue de ce repas, de nouveau pas de dessert pour la bonne et simple raison que nous sommes au régime dans l'optique de perdre les kilos que nous prendrons en vacance et que nous avions déjà largement abusé, de rouille et de frites en ce qui me concerne.

12/08/2012

Rétro 08-2011 - La planète des singes (Les origines) au Stuart

Le mercredi 10 août, profitant du fait que notre fille était en vacance chez sa grand-mère à Liège, nous avons fait le choix d'aller au cinéma. Ce n'est qu'une fois arrivé au cinéma Le Stuart que nous avons fait le choix d'aller voir La planète des singes - Les origines. J'avais envie de le voir mais Maud nettement moins. Comme a son habitude, elle a accepté pour me faire plaisir et elle n'a pas été déçue. Cela arrive d'ailleurs souvent qu'elle apprécie beaucoup un film que je lui propose de voir alors qu'au départ, elle n'est pas tentée.

planète des singes

Cet excellent film est un prequel, c'est-à-dire qu'il raconte ce qu'il s'est passé avant l'histoire racontée dans le film original qui date de 1968. Je crois avoir lu quelque part qu'il est prévu 2 suites à ce film pour peu qu'il ai eu suffisamment de succès. Heureusement, ce film se suffit à lui même dans le sens ou à la fin, on comprend ce qu'il a pu se passer pour permettre la suprématie des singes sur les hommes.

14:04 Écrit par slumle dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : planète des singes |  Facebook |

Rétro 07-2011 - Transformers 3 (en 3D) à l'Imagix

En ce qui concerne les articles de rattrapage de l'année 2011, j'ai oublié d'évoquer un évènement du mois de juillet. J'avais envie depuis longtemps de voir un film en 3D et j'attendais un film à grand spectacle qui en jette. Mon choix s'est tout naturellement porté sur Transformers 3. Nous y sommes allé le jeudi 21 juillet.

Transformers

A l'arrivée j'ai effectivement apprécié la 3D. Par contre j'ai trouvé le film beaucoup trop long avec trop de baston et tout particulièrement l'interminable séquence finale.

13:57 Écrit par slumle dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : transformers |  Facebook |

11/08/2012

Rétro 08-2011 - Notre ultime visite chez Verdonck

(suite) ... et c'est donc chez Verdonck, une fois n'est pas coutume, que nous avons choisi d'aller, plutôt que de nous contenter d'un simple cornet de chez les glaces australiennes ou des glaces Catherine, cette dernière proposant pourtant une glace vanille qui à le même gout que lorsqu'on la fait maison.

J'aurais du dire une fois n'est plus coutume car le glacier Verdonck, une instution à Coxyde qui date de mon enfance avait beaucoup perdu de son aura.

Du plus loin que je me rappelle, ils étaient les seuls à proposer des glaces au cornet de qualité. Avec comme seuls gouts proposés vanille, moka ou chocolat sauf le mardi ou il était possible d'avoir de la fraise et le jeudi ou c'était le tour de la pistache (à moins que ce ne soit le contraire). Sans oublier leur salon de dégustation idéalement situé en plein centre ville ou il était possible de déguster d'excellente coupes aux saveurs originales, en plus des classiques dame blanche, brésilienne ou banana split. Je me rappelle ainsi d'une coupe qu'ils avaient finalement abandonnée il y a de cela pas mal d'année qui devait s'appeler la coupe Europe et qui était constituée de glace et de figues notamment. Il y a avait également les coupes géantes ananas-pêche et ananas-framboise.

glace,Coxyde,Verdonck,Glaces australiennes,Glaces Catherine

C'est cette dernière, illustrée à l'avant-plan sur cette photo, que j'ai choisie de déguster, Maud choisissant la coupe au fraise de l'arrière-plan, pour ce qui a constitué, ce que je ne savais pas à l'époque, mon ultime glace et mon ultime visite chez Verdonck. Car je me suis laissé dire par plusieurs connaissances ayant passé une journée à la mer ces derniers mois que Verdonck, c'est bel et bien fini. A moins qu'ils ne soient en travaux de rénovation. Mais cela serait surprenant car aucune affiche ne l'indique.

Il faut dire que cette illustre maison a du faire face à l'arrivée d'une sévère concurrence avec les glaces australiennes et les glaces Catherine dont j'ai parlé en début d'article. Et alors que les premiers surtout proposaient une multitude de choix de parfum, Verdonck continuait à se limiter à une petite dizaine. Je crois donc que leur disparition est due à la dure loi du marché et au fait qu'ils n'ont pas su se renouveler pour rester dans l'air du temps.

La preuve, alors que j'étais un inconditionnel de la maison, ne passant pas une quinzaine à Coxyde sans aller tous les jours chercher mon cornet et une ou deux fois une coupe à l'intérieur, cela fait bien des années que je n'y allais plus qu'épisodiquement.

Rétro 08-2011 - Resto Real - Coxyde

Régulièrement, nous aimons aller passer une journée à la mer. Et que ce soit à Coxyde ou à Blankenberge, nous transitons toujours par Nieuport pour aller faire le plein de poissons frais à un prix plus qu'intéressant.

Ce fut encore le cas ce samedi 19 août 2011 ou après avoir "dévalisé" notre poissonnerie habituelle de Nieuport nous avons pris la route de Coxyde. Je ne consacrerais pas d'article spécifique à cette journée car elle ressemble évidemment à toutes celles que nous avons déja passé à la mer avec les classiques promenade sur la digue et dans les rues commerçantes, les achats de produits de bouche, la dégustation de glaces et le passage au restaurant.

Cette fois, vu que la Mouscronnoise est désormais hors-jeu, nous avons hésité entre le Resto Real et le Mozart ou nous n'étions plus allé depuis très longtemps. Au moins 3 ans puisque je n'en ai pas encore parlé dans ce blog. Le plat du jour me tentant et Maud n'étant pas contre, c'est au Resto Real que nous sommes allé.
Par la suite, Maud m'a avoué qu'elle aurait préféré aller au Mozart mais qu'elle avait accepté pour me faire plaisir. Incorrigible Maud. Heureusement, depuis lors et comme je l'ai déjà relaté, elle a eu l'occasion de retrouver le Mozart.

Nieuport,Coxyde,Resto Real,Le Mozart

Après le potage, proposé avec le plat du jour, j'ai mangé avec plaisir une banale brochette de poisson frit, comme à la friture. Maud a choisi les anguilles au vert tandis que Kristen se régalait avec un américain frites.

Lors d'une prochaine journée à la mer, lorsque nous serons à la recherche d'un restaurant, que le Mozart, qui reste notre premier choix, est fermé et que nous ne trouvons rien de plus original, nous savons désormais que nous pouvons faire confiance au Resto Real car il propose une cuisine simple mais de qualité.

A noter que, comme à notre habitude lorsque nous sommes à la mer, nous n'avons pas pris de dessert, préférant prendre une glace ailleurs ... (à suivre).

10/08/2012

Rétro 08-2011 - La première fois de Kristen au cirque

Ma femme détestant le cirque, notre fille de 6 ans à l'époque n'avait encore jamais eu l'occasion de découvrir cet art. A la recherche d'une activité à faire avec elle pendant la semaine du 15 août durant laquelle j'étais en congé et ma femme pas, j'avais remarqué que le cirque Bouglione était en tournée dans la région. Et une date me convenait tout particulièrement, celle du jeudi 17 août à Ville-sur-Haine, village situé pas trop loin de chez nous.

cirque,Bouglione,Dynasty

J'ai ainsi eu l'occasion de faire une belle surprise à Kristen, tandis que je n'étais moi même pas mécontent de retourner au cirque, endroit que je n'avais plus fréquenté depuis mon enfance.

cirque,Bouglione,Dynasty

Au vu de cette photo, on peut voir combien notre fille a apprécié en étant à certain moment totalement subjuguée. Moi, j'ai d'abord été légèrement déçu en voyant la taille du chapiteau. Une amie m'avait en effet prévenu que Bouglione tournait avec plusieurs cirques, un grand et un ou plusieurs petits. En fait, j'ai vite été rassuré quand j'ai compris qu'il s'agissait de la même troupe et du même spectacle, seule la taille du chapiteau étant différente. Ce qui, à la réflexion, m'a paru logique car il faut évidemment nettement plus de temps pour déployer un grand qu'un petit. Normal donc d'utiliser le petit lorsqu'ils ne passent qu'une journée dans les villages. D'une part parce que le temps de montage/démontage d'un grand ne serait pas rentabilisé, d'autres part parce qu'il paraitrait bien vide avec seulement quelques dizaines de spectateurs pour en garnir les gradins.

cirque,Bouglione,Dynasty

Nous avons ainsi pu découvrir Dynasty, le spectacle 2011 de Bouglione dont la majorité des numéros à impressionné notre fille. Elle a ainsi pu découvrir dans l'ordre un numéro de dressage de fauves, un clown, des acrobates comiques, une danseuse de hula hoop, un duo d'acrobates avec bascule, une voltigeuse accrochée seulement par sa chevelure, un éléphant avant l'entracte ou elle n'a pas résisté d'aller se faire prendre en photo à côté du dit éléphant. Elle a ensuite pu suivre un numéro du clown avec un poney, un autre numéro de voltige aérienne, l'artiste étant cette fois accrochée à un long foulard, un retour du clown faisant intervenir certains spectateurs pour terminer par la même troupe d'acrobates comiques du début mais cette fois, avec un programme sérieux.

Une belle après-midi pour elle donc.
... et un agréable moment pour moi aussi.

08/08/2012

Quatrième anniversaire de ce blog

blog,motigo

Aujourd'hui, c'est déjà le quatrième anniversaire de ce blog. Et après 2 années ou, faute de temps, je l'ai beaucoup délaissé, je vais mettre en avant quelques chiffres, qui n'intéresseront probablement que moi, pour illustrer sa bonne santé retrouvée depuis le début de cette année.

Ainsi, après avoir posté 119 articles durant les 12 premiers mois ce qui est somme toute logique car j'avais beaucoup à écrire, la chute a été importante avec 62 articles durant les 12 mois suivants et seulement 20 à l'issue de la troisième année. Les 45 postés sur ces 12 derniers mois montrent bien le regain d'activité, surtout quand on sait que 39 l'ont été en 2012.
D'ailleurs, si on regarde les chiffres par année civile, sans tenir compte de l'année 2008, incomplète, on constate que j'ai écrit 98 articles en 2009 mais seulement 35 en 2010 et 15 en 2011, année ou je me suis dans un premier temps limité à faire 'vivoter' ce blog avant de prendre la résolution de repartir du bon pied dès ce 1er janvier 2012 en résorbant le retard 2011 et en n'en concédant plus sur 2012.

Ventilation du nombre de mes articles par période:

             du 01/01    du 08/08    Total
             au 07/08    au 31/12
     2008        --             59          --      
     2009        60            38         98         (an 1: 119)
     2010        24            11         35         (an 2:  62)
     2011         9              6          15         (an 3:  20)
     2012        39             --          --         (an 4:  45)

L'explication de la chute de ces 2 dernières années (2010-2011) provient du fait que, pour différentes raisons, j'ai disposé de beaucoup moins de temps à consacrer à la rédaction de mes articles qui me demandent souvent beaucoup de temps à cause du fait que je ne sais pas toujours aller à l'essentiel et que j'aime broder. Mon dernier article en date, celui sur nos prochaines vacances, en est une belle illustration puisque la ou certains se seraient contentés d'écrire que "suite à un ras le bol lié au mauvais temps en Belgique, nous avons décidé de nous offrir un last minute et avons choisi l'hôtel Afroditi à Santorin", je n'ai pu m'empêcher d'expliquer toute la genèse de la situation.

Pour conclure cet article, une dernière info étonnante pour signaler que cela fait maintenant un an ou deux que mon blog reçoit régulièrement une centaine de visites par jour (voir dans la colonne de gauche le lien vers mes statistiques motigo) ce qui signifie que cela a commencé alors que je ne postais quasiment plus. Et c'est d'autant surprenant qu'avant cela, dans les premiers mois de ce blog, je n'arrivais même pas à ce total ... en une semaine ! J'imagine que l'amélioration du référencement proposé par la plateforme skynetblogs doit y être pour quelque chose.

17:58 Écrit par slumle dans Vie du blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blog, motigo |  Facebook |

06/08/2012

Nos prochaines vacances: Santorin (Grèce)

Après nos vacances principales au Vietnam lors des congés de Pâques, nous avions prévu de partir une petite semaine pas loin de chez nous sur les côtes françaises. Notre choix s'était porté sur la Baie de Somme dont  j'entend parler depuis plusieurs années du fait que plusieurs collègues y vont plus ou moins assidument. Ils avaient donc éveillé ma curiosité.
Suite à mes recherches d'un logement via un site de location entre particuliers, abritel.fr pour ne pas le nommer, notre choix s'était finalement porté sur un appartement en bord de mer situé à Cayeux-sur-Mer, village dont j'avais lu qu'il disposait de tous les commerces nécessaires comme une petite superette, une boulangerie, une boucherie et même une poissonnerie.
Mais avant de réserver, j'ai utilisé google maps pour visualiser les lieux et voir à quelle distance de ces commerces se trouvait l'appartement convoité. C'est ainsi qu'en nous baladant virtuellement dans les rues de Cayeux-sur-Mer, nous avons eu la déception de découvrir un village relativement triste et peu vivant. Et même si l'objectif était de rayonner pour découvrir les villages environnant, nous recherchions quand même un camp de base plus touristique ou il aurait été agréable de se promener le soir sans faire des balades monotones et répétitives.

Nous avons donc décidé de chercher ailleurs. A Boulogne sur Mer, au Touquet ou à Berck-Plage, autant de stations balnéaires plus fréquentées. A ce moment la, nous devions être à la mi-juin. il nous restait quelque chose comme 2 mois avant la date prévue pour le départ ce qui fait que, déçu par toute cette énergie dépensée pour rien, les recherches du logement m'ayant pris pas mal de temps, je ne me suis pas mis en quête d'une autre location tout de suite.

Les semaines qui ont suivi ont eu tendance à donner raison aux météorologistes qui prévoyaient un été décevant ce qui a amené Maud à ne plus avoir envie de partir près de chez nous pour ne pas risquer de passer une semaine triste sous la pluie, voire même dans le froid. Personnellement, étant moins pessimiste qu'elle sur le sujet, je n'étais pas spécialement partant pour un changement de plan. Mais un week-end dantesque vers la mi-juillet, ou il a du pleuvoir autant qu'en un mois normal, a fini par me rallier à sa cause.
Et ce n'est pas la météo nettement meilleure que nous connaissons en ce début de mois d'âout ni les prévisions rassurantes concernant la troisième décade du mois, celle ou nous partons, qui pouvait encore nous faire changer d'avis.

Baie de Somme,Cayeux-sur-Mer,Turquie,Bodrum,Jetair,Grèce,Santorin,Afroditi,Kamari

Maud aurait bien voulu aller en Turquie et plus particulièrement dans la région de Bodrum ou elle a passé des vacances idllyques peu avant de me rencontrer et ou elle rêve de retourner depuis plusieurs années. Mais à seulement 2 semaines du départ envisagé, je lui ai dit que le choix serait fatalement limité. Alors pour mettre toutes les chances de son côté pour qu'elle ne regrette pas ce retour, je lui ai donc proposé de faire de ce pays nos vacances principales l'année prochaine. En nous y prenant suffisamment à l'avance, nous aurons ainsi un choix nettement plus étendu tout en ayant la possibilité de choisir un séjour plus long.

Ce vendredi je me suis rendu à notre agence de voyage habituelle avec l'idée de voir ce qu'ils avaient à nous proposer sur Malte, Chypre ou la Crète. J'en suis revenu avec la décision de choisir parmi les îles grecques, hormis la Crête. Et en consultant les offres last minutes sur le site Jetair, un nom m'a tout de suite parlé, tout comme cela avait été le cas avec Aruba il y a 8 ans, Santorin. Je me suis en effet rappelé les films que le chanteur Antoine avait consacré sur les îles qu'il avait eu la chance de visiter en bateau et dans lequel il encensait Santorin, disant si je ne me trompe pas qu'il s'agissait d'une des plus îles de la Méditerranée.

Après avoir quand même hésité avec un hôtel sur l'île de Corfou et un autre sur l'île de Chios, c'est finalement l'hôtel Afroditi sur l'île de Santorin que nous avons choisi pour une semaine de vacances fin août. Hôtel qui nous a surtout séduit par sa situation juste à côté d'un petit village fréquenté, Kamari, proposant une jolie promenade en bord de mer et des tas de commerces dont une cinquantaine de restaurants. Raison qui nous a fait abandonné l'idée de choisir une formule all inclusive pour une formule demi-pension.

01/08/2012

Rétro 08-2011 - La Planche - Houdeng-Aimeries

C'est donc devenu une tradition pour ma femme et moi de profiter de l'absence de notre fille pour nous offrir un restaurant en amoureux. Et lors de cette première, c'est au restaurant La Planche que nous ne connaissions que de nom, que nous avons choisi d'aller.

En consultant sa carte sur internet, chose qu'il n'est apparamment plus possible de faire maintenant, le site ne divulguant plus que quelques suggestions, je l'avais trouvée un peu chère, ce que confirment d'ailleurs une partie des commentaires postés sur resto.be (voir ici) avec par exemple un filet pur aux poivres concassés, flambé au cognac sur un lit de champignons à la pointe d'ail à 28 euros. Mais j'avais également constaté qu'il y avait quelques plats proposés à un tarif plus abordable.

la planche,coucou de malines

Une fois n'est pas coutume, nous n'avons pas sacrifié à l'habitude de prendre chacun des plats différents pour pouvoir multiplier les découvertes. C'est ainsi qu'en entrée nous avons tous les 2 choisi la salade folle "La Planche" composée de foie gras, saumon fumé et pignons de pin assaisonnée d'une vinaigrette à la ciboulette.

la planche,coucou de malines

Pour suivre, nous avons pris la pièce de boeuf proposée avec son accompagnement (frites maison, pommes de terre au four, croquettes, gratin dauphinois ou pommes vapeur au choix, comme pour toutes les grillades) au prix de 16 euros. Un montant raisonnable donc. D'autant que la viande était d'une belle tendreté et qu'avec le gratin dauphinois, accompagnement que nous avions choisi, ce plat était particulièrement copieux au point que je n'ai pas pu terminer mon assiette, alors que je n'aime pas gaspiller lorsque je suis au restaurant. Il faut dire, pour être complet, que la pièce de viande faisait 300 grammes et qu'en sus j'avais commandé un plat de gratin de légumes car cela me tentait beaucoup.

Et comme pour laisser le moins possible de gratin dauphinois et de légumes - j'avais évidemment terminé ma viande tellement elle était bonne - je me suis mis en mode gourmandise, une fois le dessert venu, je n'avais plus la moindre place à lui consacrer, fait exceptionnel pour moi lorsque je suis au restaurant.

A noter qu'à côté des commentaires critiquant les prix un peu trop élevés proposés par cet établissement, j'en ai également lu d'autres qui critiquaient sévèrement le service. Nous n'avons personnellement pas eu à nous en plaindre, que ce soit du personnel ou d'une quelconque lenteur. Et ce, même si je dois signaler que nous étions un mardi soir en période de vacances et qu'il n'y avait donc pas énormément de clients.

Le cadre très agréable, le personnel sympathique et la qualité/quantité des plats servis font de ce restaurant un endroit à retenir. Endroit que j'ai d'ailleurs fait découvrir à mes collègues un peu plus de 2 mois plus tard et qui fera l'objet d'un article rétro concernant le mois d'octobre 2011.

Pour terminer, une petit anecdote sur l'un des serveurs qui en nous proposant les suggestions du moment nous à parlé d'une terrine de coucou. Alors que je lui demandais s'il s'agissait d'une terrine de volaille, il m'a répondu que non, qu'il s'agissait d'une terrine de lapin. Je lui demandais alors s'il s'agissait bien du coucou de Malines ce qu'il m'a confirmé ... en insistant sur le fait qu'il s'agissait donc bien d'une terrine de lapin ! Sur de mon coup, je n'ai pas insisté mais avec ma femme, cela nous a beaucoup amusé de sa lacune. Mais comme je l'ai dit, il était charmant et attentionné et son erreur, même si pas normale d'un point de vue professionnel, ne portait pas à conséquence.