01/08/2012

Rétro 08-2011 - La Planche - Houdeng-Aimeries

C'est donc devenu une tradition pour ma femme et moi de profiter de l'absence de notre fille pour nous offrir un restaurant en amoureux. Et lors de cette première, c'est au restaurant La Planche que nous ne connaissions que de nom, que nous avons choisi d'aller.

En consultant sa carte sur internet, chose qu'il n'est apparamment plus possible de faire maintenant, le site ne divulguant plus que quelques suggestions, je l'avais trouvée un peu chère, ce que confirment d'ailleurs une partie des commentaires postés sur resto.be (voir ici) avec par exemple un filet pur aux poivres concassés, flambé au cognac sur un lit de champignons à la pointe d'ail à 28 euros. Mais j'avais également constaté qu'il y avait quelques plats proposés à un tarif plus abordable.

la planche,coucou de malines

Une fois n'est pas coutume, nous n'avons pas sacrifié à l'habitude de prendre chacun des plats différents pour pouvoir multiplier les découvertes. C'est ainsi qu'en entrée nous avons tous les 2 choisi la salade folle "La Planche" composée de foie gras, saumon fumé et pignons de pin assaisonnée d'une vinaigrette à la ciboulette.

la planche,coucou de malines

Pour suivre, nous avons pris la pièce de boeuf proposée avec son accompagnement (frites maison, pommes de terre au four, croquettes, gratin dauphinois ou pommes vapeur au choix, comme pour toutes les grillades) au prix de 16 euros. Un montant raisonnable donc. D'autant que la viande était d'une belle tendreté et qu'avec le gratin dauphinois, accompagnement que nous avions choisi, ce plat était particulièrement copieux au point que je n'ai pas pu terminer mon assiette, alors que je n'aime pas gaspiller lorsque je suis au restaurant. Il faut dire, pour être complet, que la pièce de viande faisait 300 grammes et qu'en sus j'avais commandé un plat de gratin de légumes car cela me tentait beaucoup.

Et comme pour laisser le moins possible de gratin dauphinois et de légumes - j'avais évidemment terminé ma viande tellement elle était bonne - je me suis mis en mode gourmandise, une fois le dessert venu, je n'avais plus la moindre place à lui consacrer, fait exceptionnel pour moi lorsque je suis au restaurant.

A noter qu'à côté des commentaires critiquant les prix un peu trop élevés proposés par cet établissement, j'en ai également lu d'autres qui critiquaient sévèrement le service. Nous n'avons personnellement pas eu à nous en plaindre, que ce soit du personnel ou d'une quelconque lenteur. Et ce, même si je dois signaler que nous étions un mardi soir en période de vacances et qu'il n'y avait donc pas énormément de clients.

Le cadre très agréable, le personnel sympathique et la qualité/quantité des plats servis font de ce restaurant un endroit à retenir. Endroit que j'ai d'ailleurs fait découvrir à mes collègues un peu plus de 2 mois plus tard et qui fera l'objet d'un article rétro concernant le mois d'octobre 2011.

Pour terminer, une petit anecdote sur l'un des serveurs qui en nous proposant les suggestions du moment nous à parlé d'une terrine de coucou. Alors que je lui demandais s'il s'agissait d'une terrine de volaille, il m'a répondu que non, qu'il s'agissait d'une terrine de lapin. Je lui demandais alors s'il s'agissait bien du coucou de Malines ce qu'il m'a confirmé ... en insistant sur le fait qu'il s'agissait donc bien d'une terrine de lapin ! Sur de mon coup, je n'ai pas insisté mais avec ma femme, cela nous a beaucoup amusé de sa lacune. Mais comme je l'ai dit, il était charmant et attentionné et son erreur, même si pas normale d'un point de vue professionnel, ne portait pas à conséquence.

Les commentaires sont fermés.