14/06/2012

Métisses - Liège

Ce samedi, nous avons enfin découvert le restaurant Métisses situé en Outremeuse à Liège dans la rue Roture célèbre pour y abriter de nombreux établissements Horeca. En nous y baladant, nous avons d'ailleurs constaté que nous en avions déjà visités 4, à chaque fois de cuisines différentes (charbonnade, italien, marocain et un excellent indien aujourd'hui fermé), celui-ci devenant donc le 5è.

Initialement, Cédric, l'ami qui nous accompagnait, avait proposé de nous faire découvrir le Labo 4, un restaurant particulier qui propose des plats aux mélanges détonnants comme le Daffy burger, un burger de canard mi laqué, dans un petit pain au lait à l’orange, sauce aigre douce maison, salade de choux et gingembre confit ou encore la dorade en beurre de coriandre, blédina de Granny Smith au lait de coco, stoemp parfumé de céleri et Bangkok spring roll. Malheureusement, il était complet.

Métisses,Roture,Le Labo 4,pisco sour,thiébaudianne,thé

Dans l'urgence, notre ami a pris l'initiative de réserver une table dans un autre qui l'attirait depuis longtemps, Métisses. Bien lui a pris car nous aussi étions attirés par sa cuisine du monde et son cadre coloré. Seule l'absence du menu sur son site internet, nous empêchant de connaitre par avance les plats proposés, nous retenait. Mais en amateur de découvertes culinaires que nous sommes, nous avons finalement pris le risque.

En découvrant la carte, nous avons constaté que les plats proposés étaient d'origine africaine, sud américaine et créole tandis que nous savions déjà depuis longtemps que l'origine du nom du restaurant venait du fait qu'il est tenu par 2 dames, l'une belge, l'autre sénégalaise.

N'ayant pas pu faire comme d'habitude, vu l'absence d'information sur internet, une première sélection préalable, le choix fut particulièrement ardu. A commencer par l'apéritif. La carte proposait en effet diverses propositions originales. Je me suis finalement laissé tenter par un pisco sour, cocktail sud américain apparamment originaire du Pérou, Maud choisissant un cocktail dont j'ai oublié le nom à base de rhum, de vanille et d'un troisième ingrédient que j'ai également oublié. Avec, pour accompagner cela, quelques nachos à tremper dans une préparation piquante à base de divers légumes découpés en petits morceaux.

Métisses,Roture,Le Labo 4,pisco sour,thiébaudianne,thé

En entrée, j'ai choisi les acras de morue et sa sauce épicée. Epicée voulant dire ici, piquante. Bien, sans plus. Maud a choisi le carpaccio de boeuf au vinaigre de fruits de la passion. Ces 2 plats n'étaient pas très copieux mais ce n'était qu'une entrée. Tout cela pour dire que dans l'attente du plat principal, j'ai craint, vu les 2 ou 3 fois ou cela m'est arrivé récemment, d'une nouvelle fois ne pas manger à ma faim.

Métisses,Roture,Le Labo 4,pisco sour,thiébaudianne,thé

J'ai été rassuré en voyant la copieuse assiette de Thiéboudienne, plat national du Sénégal constitué de riz, tomate, carottes, manioc, patates douces et poisson, que j'avais choisi par élimination parmi les 4 qui me tentaient. Même si, dans un premier temps, je n'ai pas beaucoup apprécié pour 2 raisons. D'une part, je ne sais pas s'il s'agissait de mon plat ou de celui que ma femme et Cédric avaient choisi, voire des 2, mais l'odeur n'était pas très agréable. Je dirais même clairement que cela sentait mauvais. D'autre part, nous étions dans une partie du restaurant pas très bien éclairée ce qui ne me permettait pas de bien voir de quoi était constitué mon plat. En fait, je voyais surtout une masse noire, avec du riz, qui ne me paraissait pas appétissante. J'ai donc commencé à manger ce plat, particulièrement bourratif, du bout des lèvres avant de découvrir que les différents éléments le constituant étaient très bons. Maud et Cédric qui s'étaient eux laissés séduire par l'originalité du mélange cacao moutarde présent dans le lapin au cacao et à la moutarde sont également restés un peu sur leur faim, ne trouvant pas trace du cacao dans le gout, seule la moutarde émergeant. A noter que si mon plat était un repas complet vu la présence de riz, Cédric et Maud ont pu choisir un accompagnement parmi l'attiéké (couscous de manioc), l'aloko (bananes plantains), du riz, des patates douces en frites et un gratin d'igname. Maud choisissant le premier, Cédric le dernier.

Métisses,Roture,Le Labo 4,pisco sour,thiébaudianne,thé

Vu l'étroitesse de la carte des desserts, composée de seulement 3 propositions, le choix a été beaucoup plus simple que pour les autres plats. Entre le duo Métisses, la crème aux fuits de la passion et la tarte tatin à la mangue, nous avons tous les 3 choisis le premier, attirés par sa description particulièrement alléchante: fondant au chocolat noir tiède accompagné d'une mousse chocolat blanc, citron vert et noix de coco. Vu ce long intitulé, nous avons été un peu déçu, à l'arrivée du plat, par son côté dépouillé avec juste 2 petits pots présents sur l'assiette. Mais la déception a été de courte durée car nous avons apprécié la mousse au chocolat blanc et avons été conquis par l'excellent chocolat chaud, pas du tout écoeurant.

Nous avions également remarqué que la carte proposait quelques thés que nous ne connaissions pas, raison pour laquelle, à l'issue du repas, Maud a commandé un thé au tamarin à la fleur d'oranger, moi, initialement tenté par celui la, un thé vert aux fruits exotiques avec lequel elle avait également hésité, histoire d'en gouter deux pour le prix d'un et Cédric un thé dont j'ai oublié le nom avec des feuilles d'un arbustes typiquement africain dont il nous dira qu'il lui faisait penser à une infusion au tilleul. Alors que celui de Maud était un excellent thé en sachet, fruité comme je les aime, le mien qui était le seul à infuser dans une boule à thé, n'avait presque pas de gout. Mauvais choix de ma part ? Mauvais dosage de la part de la serveuse ? Toujours est-il que je terminais la soirée sur une nouvelle petite déception.

Certes, je suis sorti repu avec la satisfaction d'avoir enfin pu découvrir un restaurant qui nous attirait depuis longtemps. Mais je le situerais malgré tout un cran en dessous de ceux que nous avons fait récemment en raison des petites remarques négatives que j'ai pu faire sur les différents plats.

Les commentaires sont fermés.