06/06/2012

Nos vacances au Vietnam

Tout vient à point à qui sait attendre. Voici un petit, façon de parler, article sur nos vacances au Vietnam qui se sont déroulées du 1er au 13 avril dernier. L'arrivée tardive de cet article s'explique par le fait que sa rédaction m'a pris du temps et que j'ai du, au préalable, faire le tri des presques 1000 photos que nous avons prises sur place. Ainsi, après avoir éliminer les doublons et les ratées, j'ai renommé les quelques 657 photos numériques que nous avons choisi de conserver pour illustrer ce magnifique voyage. J'ai ensuite fait une seconde sélection, de 452 photos cette fois, pour la famille et les amis proches, en éliminant les photos trop personnelles ou répétitives avant de procéder à une dernière sélection de 312 photos à montrer aux collègues et connaissances qui ne sont pas nécessairement intéressés d'en voir un nombre astronomique.

Tout a super bien commencé avec le vol Vietnam Airlines Paris-Hanoi que nous n'avons pas vu passer. Nous avions en effet à notre disposition un écran tactile individuel qui nous a notamment permis de regarder des films, une sélection d'une douzaine de divers genres dont Abduction et Time Out passaient en boucle, et de jouer à des petits jeux tout simple datant certes de l'âge de la pierre informatique, comme le démineur ou space invader, mais le genre de jeux avec lesquels je peux jouer des heures sans m'en rendre compte.

Parti de Paris dimanche à 14h30', nous sommes arrivés à Hanoi lundi à 6h30', heure locale, sans avoir dormi étant donné que, vu le décalage horaire de 5 heures, c'est comme s'il n'était que 1h30' du matin.
C'est donc après une nuit blanche et 1h de retard pour cause de bagage perdu (à notre arrivée, une hôtesse attendait une demi-douzaine de voyageurs pour signaler que certains bagages - en ce qui nous concerne, une valise sur les 2 que nous emportions - n'avaient pas été embarqués à Paris et qu'ils arriveraient par le vol régulier suivant) que nous avons été accueillis par notre très sympathique guide francophone répondant au nom de Aïe (orthographe non garantie) et que nous avons commencé notre journée de découverte de la capitale, avec comme premières images dépaysantes, sa circulation, jugée plutôt légère par notre guide pour cause de jour férié.

Vietnam,Vietnam Airlines,Hanoi,baie d'Halong,Phan Tiet,Mui Né,coup de soleil,crevette,Forrest Gump

Nous avons ainsi visité la pagode Tran Quoc, près du lac Ouest, aussi appelé Ho Tay, à l'entrée de la ville, le mausolée d'Ho Chi Minh, le palais présidentiel et l'ancienne résidence d'Ho Chi Minh, la pagode au pilier unique et le temple de la littérature avant de terminer la matinée par la visite de l'ancienne prison, construite par les français pour incarcérer les prisonniers politiques qui y étaient torturés et détenus dans des conditions déplorables. Une visite qui a d'ailleurs un peu plombé l'ambiance car la découverte de ce lieu m'a fait pensé qu'il s'agissait, toute proportion gardée, de leur Auschwitz (ou tout autre camp d'extermination nazi) à eux.

Nous avons ensuite découvert notre hôtel, le Rosaliza, et sommes allé dîner dans l'un des restaurants proposé par notre guide, le Tonkin. Bonne cuisine mais pas très copieuse - rien à voir avec les restaurants asiatiques que l'on trouve chez nous ou il y a toujours moyen de manger 2 fois avec les quantités proposées - pour un prix plus élévé que la moyenne. Enfin, entendons nous, plus élévé que la moyenne vietnamienne car ce n'est pas la petite vingtaine d'euros dépensée pour 2 adultes et 1 enfant qui risquait de nous ruiner.

L'après-midi a ensuite été consacrée à une promenade d'une heure en rickshaw, les fameux pousse-pousse, dans le centre ancien de la ville, à la visite du temple de Ngoc Son et à un spectacle de marionnettes sur l'eau, qui a bien plu à notre fille, mais ou, comme prédit par notre guide et comme beaucoup de touristes fraichement débarqués de l'avion, nous avons piqué un somme.

A peine rentré à notre hôtel pour nous rafraichir, nous sommes ensuite sorti en soirée dans l'espoir de trouver un restaurant plus typique, le Tonkin étant plutôt un restaurant pour touristes, type de restaurants dont nous avions entendus parlé via les guides et les forums. Hélas, après avoir cherché en vain (pour cause de barrière de la langue et manque de pratique), nous sommes finalement revenus à l'hôtel ou on nous a servi un excellent repas.

Vietnam,Vietnam Airlines,Hanoi,baie d'Halong,Phan Tiet,Mui Né,coup de soleil,crevette,Forrest Gump

Le lendemain, nous avons pris la route pour Halong. Le seul moment de pluie de toutes ces vacances ce qui n'était pas trop gênant puisque nous étions en voiture. Et vers 13h, nous avons découvert le bateau sur lequel nous allions effectuer une croisière de 24 heures. Plus luxueux que ce à quoi nous nous attendions, avec des repas de qualité quasi gastronomique. Tout cela dans le cadre majestueux de la Baie de Halong.

Nous avons passé l'après-midi de mercredi en voiture pour rentrer à Hanoi en quittant cette fois la route principale pour découvrir la campagne et visiter une pagode.

Le soir, nous avons mieux préparé notre quête d'un restaurant puisque nous nous sommes rendu à pied dans le centre ville ou nous savions en trouver et que nous nous étions documenté via le guide du routard. Nous avons également été réserver notre excursion du lendemain, une découverte de la région de Ninh Binh ou j'avais appris en préparant notre voyage que l'on trouve la baie de Halong terrestre.

Vietnam,Vietnam Airlines,Hanoi,baie d'Halong,Phan Tiet,Mui Né,coup de soleil,crevette,Forrest Gump

Le jeudi, nous avons donc découvert la baie de Halong terrestre, la mer étant remplacée par des rivières. Avec un plus, les rizières au pied des rochers. Un paysage tout aussi magnifique que nous avons découvert en barque avec 2 rameuses pour nous véhiculer, une heure à l'aller, une heure au retour. Rameuses qui gâchent malheureusement un peu la balade en faisant le forcing pour nous vendre différents objets soi-disants fait main. L'impossibilité de quitter l'embarquation leur permettant d'insister jusqu'à obtenir, au moins partiellement, ce qu'elles veulent. Avec , pour enfoncer le clou, une arrivée ou elles arrêtent l'embarcation à quelques mètres du ponton pour demander leurs pourboires. Et si j'ai quitté la barque particulièrement énervé, avec le recul, cette ballade reste un beau souvenir vu le cadre idyllique.

Une fois rentré à Hanoi, nous avons découvert, conseillé par la réceptionniste de notre hôtel, un excellent restaurant typique, fréquenté par nombre de locaux, le Quan An Ngon.

Le lendemain, vendredi, il était déjà temps, après s'en être mis plein les yeux dans le nord du pays, de prendre la direction de la plage paradisiaque de Mui Né, près de la ville de Phan Thiet, à 200 km de Saigon, après un vol intérieur de 1h45' et surtout un voyage en minibus long de 5h.

Vietnam,Vietnam Airlines,Hanoi,baie d'Halong,Phan Tiet,Mui Né,coup de soleil,crevette,Forrest Gump,Quan An Ngon

Mais cela en valait la peine car nous avons passé la 6 jours excellents de farniente dans l'agréable Blue Ocean Resort avec au programme piscine, mer et repas. Et ce même si à midi, la température de 35° était difficilement tenable sous le soleil, que nous avons vite attrappé des coups de soleil (... parce que nous avions acheté de la crème solaire qui n'était pas waterproof et que nous avons ensuite eu toutes les peines du monde à en trouver sur place, la plupart des petits magasins et des pseudo-pharmacies en proposant, qui plus est des marques que l'on trouve chez nous, mais des lots périmés en octobre 2010 ou au mieux en janvier 2012).

Et même aussi si ma fille, ce qui peut paraitre logique, mais aussi ma femme, ce qui l'est moins car elle se réjouissait de faire une cure de cuisine vietnamienne, ont fini par se lasser de manger du riz à chaque repas. Heureusement, chaque restaurant local proposait des pâtes italiennes, des frites voire des sandwiches club, d'autres restaurants proposant des pizzas, celle que nous avons mangé étant même meilleure que celle que je viens de manger à la pizzéria récemment ouverte dans mon village. La chaleur ayant aussi eu raison de l'appétit de ma femme, cela l'amena à choisir systématiquement le plat le moins copieux de la carte, des crevettes. Au point que j'ai fini par la surnommer Forrest Maud, à l'instar du personnage de Forrest Gump dans le film éponyme et de la fameuse scène ou il énumère toutes les façons qu'il y a de cuisiner les crevettes (voir ici mon article sur le sujet).

Au final, de nouveau d'excellentes vacances durant lesquelles nous avons été vernis par le temps (dans le nord, nous nous attendions à un temps plutôt frais de l'ordre de 20° avec pluie et crachin en baie d'Halong alors que nous avons finalement eu un temps sec même si régulièrement couvert avec 25-28°), durant lesquelles nous avons découvert une culture tout à fait différente de ce à quoi nous sommes habitués en Europe, avec des gens particulièrement zen comme lorsque notre chauffeur a arrêté sa voiture à la sortie d'un virage 1 à 2 minutes le temps de faire recharger son gsm et d'essuyer ses lunettes sans qu'aucun des conducteurs bloqués derrière n'esquisse le moindre signe d'énervement. Et ce même si la manière de conduire implique de klaxonner à tout va. Des vacances ou nous avons été riches à millions vu qu'un euro valant plus de 25000 dongs, la monnaie locale, il en suffisait de 40 pour être millionnaire.

Les commentaires sont fermés.