29/02/2012

Rétro 03-2011 - Découverte du marché de Tournai et de la ville

Nous adorons les marchés. Que ce soit les marchés de Provence ou de tout autre endroit, lorsque nous sommes en vacances, ou les marchés de chez nous. Dans la région, nous avons un faible pour celui de Nivelles tandis que nous apprécions également celui de Charleroi et celui de la Batte à Liège.
Alors, lorsqu'un oncle nous a parlé du marché de Tournai qui était à voir, il coulait de source que nous le visiterions un jour.

C'est ainsi que le samedi 5 mars 2011, profitant d'une journée qu'on annonçait froide mais dégagée, nous sommes partis passer la journée à Tournai.
Une fois arrivé sur place, une première surprise nous attendait puisque nous n'avons pas trouvé le marché sur la place que nous avait annoncé notre oncle et que renseignait d'ailleurs le site internet de la ville. Nous avons finalement compris qu'il avait été délocalisé pour laisser place à "La piste aux espoirs", un festival international d'artistes de cirque qui offre la particularité de proposer des spectacles gratuits dans le centre de la ville et d'autres payants dans certains locaux.

marché,tournai,festival,cirque,restaurant,cannelle et safran,quattro nuovo

Nous sommes donc allé nous garer près de la gare ou avait lieu exceptionnellement le marché. Celui-ci était beaucoup plus petit que nous ne l'imaginions. Peut-être était-ce du au déménagement ? En tout cas, nous y avons quand même trouvé ce que nous cherchions, des produits originaux. que ce soit en charchuterie, en fromage ou encore en "délicatesses" comme une échoppe proposant des gaufres au fruit (nous avons choisis à la framboise) en forme de sucettes.

Nous avons ensuite repris la voiture pour aller nous garer de l'autre côté de la ville, près du centre historique et des rues piétonnes et commerçantes, pour commencer la découverte de la ville proprement dite. J'ai ainsi pu constater que Tournai était une petite ville à l'architecture intéressante comme je les aime: on peut faire le tour de son centre à pied en peu de temps. Pas besoin d'utiliser la voiture ou les transports en commun pour en découvrir tout le charme. Ce qui est d'ailleurs le propre de la plupart des villes belges, comme nous avons pu le constater en visitant Bruges, Gand ou encore Liège.

En nous balladant, nous avons également assisté à l'une ou l'autre démonstration de troupes de cirque participant au festival. Puis, vers midi, nous avons pris la direction du restaurant que j'avais sélectionné sur internet.

Fidèle à mon habitude de manger différent, j'avais consulté le site resto.be pour découvrir quels types de cuisine originale je pouvais trouver dans le centre de Tournai et j'avais repéré 2 restaurants nord-africains. Comme l'un était fermé le samedi midi, nous avions donc choisi d'aller chez l'autre, Cannelle et Safran.

Hélas, une deuxième surprise nous attendait puisqu'en arrivant sur la place Saint-Pierre ou est situé ce restaurant, nous avons constaté, à notre grand regret, qu'il était fermé.

Comme nous avions remarqué qu'il y avait pas mal de restaurants sur la place de Lille d'ou nous venions, nous avons rebroussé chemin pour regarder avec plus d'attention les cartes des divers établissements de l'endroit. L'un d'entre eux, un autre maghrébin dont je n'avais pas trouvé trace sur le net a attiré notre attention. Mais le fait qu'il n'y avait pas le moindre client alors qu'il devait déjà être passé 13h nous a un peu freiné. Et comme ma femme commençait à sérieusement avoir faim, nous avons fait le choix du Quattro Nuovo. Certes, l'originalité n'y était pas forcément puisqu'il s'agit, comme son nom l'indique, d'un restaurant italien mais nous avons été séduits par sa formule entrée-plat-dessert à choix multiples pour seulement 16 euros. Choix dont nous n'avons eu qu'à nous féliciter.
Mais j'en parlerais dans mon prochain article.

marché,tournai,festival,cirque,restaurant,cannelle et safran,quattro nuovo

Une fois repus, nous avons repris notre ballade dans les rues très agréables de la ville, avec notamment une courte visite de l'intérieur de la cathédrale, ma femme et ma fille adorant cela, ou je pensais me mettre à l'abri du froid et ou j'ai découvert qu'il faisait encore plus froid qu'au dehors. pour constater qu'il y faisait encore plus froid qu'à l'extérieur.

En milieu d'après-midi, ayant fait tout ce que nous étions venu faire et vu que nous commençions tout doucement à avoir froid, nous avons repris la route de la maison, satisfait de la belle journée que nous venions de passer.
D'ailleurs, je pense que nous y retournerons cette année. Mais en été cette fois.

27/02/2012

Nouveau régime et excès "imposés"

Ce mois de février touche déjà à sa fin. L'heure d'en faire le bilan. Et le fait marquant de ce mois, de mon point de vue en tout cas, est le nouveau régime que j'ai entamé, tout comme ma femme et ma fille.
Pour être honnête il a commencé le lundi 30 janvier et doit durer de 8 à 9 semaines jusqu'à notre départ en vacances, début avril.
Son but initial y est d'ailleurs lié puisqu'il s'agissait de simplement perdre les kilos que je vais prendre durant ces vacances. Mais je me suis découvert une volonté qui m'avait abandonné ces dernières années. Son but principal est donc vite devenu de m'éloigner conséquemment de la barre psychologique des 100 kilos que j'ai déjà franchi à 3 reprises dans ma vie, la dernière fois pas plus tard qu'en janvier 2011, et avec laquelle je flirtais à nouveau depuis quelques semaines.

régime,anniversaire,mac lam,pizza hut

Ainsi, après avoir arrêté de me peser fin 2010, histoire de profiter sans remord des bonnes choses des fêtes de fin d'année, j'ai recommencé à contrôler mon poids en janvier 2011. J'ai donc passé, l'espace d'une semaine cette maudite barre des 100 kg. Cela m'a amené à débuter un régime que j'ai stoppé, faute de motivation, après avoir perdu seulement 3 ou 4 kilos. J'ai ainsi navigué entre les 96-98 kg durant la première partie de l'année. A la fin de l'été, j'ai réussi à me stabiliser dans les 98 kg en tachant de ne pas multiplier les excès et en m'astreignant 2 séances de course à pied par semaine. Hélas, la période des fêtes de fin d'année, avec ses tentations multiples comme ses boudins de toutes sortes, ses galettes et surtout ses 2 réveillons et ses repas de Noel et du Jour de l'an, m'ont amené à prendre un bon kilo.
A partir de la, chaque semaine, à la veille de passer sur la balance, j'ai du me comporter comme un boxeur qui doit passer à la pesée à la veille d'un combat et qui est en léger surpoids. Je faisais régime pendant toute une journée ce qui m'a permit de limiter les dégats avec seulement une grosse alerte à 99,8 kg.

Au bout de 4 semaines de régime, je peux déjà attesté d'une belle réussite puisque je suis déjà repassé sous la barre des 95 kg grace à mes 4,3 kg perdus.

Et ce malgré le fait que le mois de février est traditionnellement un mois ou, avec les différents anniversaires dans notre famille, les tentations sont nombreuses. Jugez plutôt:
- samedi 4: traiteur chinois Mac Lam situé à Liège près de la gare des Guillemins à l'occasion de l'anniversaire de Francis, le beau-père de Maud;
- samedi 11: buffet froid gargantuesque (préparation maison) en l'honneur des enfants de ma tante Marie, mes cousins donc, qui fêtaient respectivement leurs 35 (Alain avec Claude) et 25 (Janique avec Rudy) années de mariage. Excès heureusement, si je puis dire, limités par le fait que Maud étant malade (elle avait une sinusite et elle a constaté en rentrant qu'elle faisait 39 de fièvre), nous sommes partis avant les fromages et le gateau;
- dimanche 19: restaurant Deliceum pour l'anniversaire de ma soeur dont j'ai parlé dans mon article précédent;
- dimanche 26: anniversaire d'une soeur de mon père, tante Marie-Josine, qui a l'habitude de faire très copieux (gros apéro, entrée, potage, plat, fromage, dessert et tarte !) mais qui heureusement nous a proposé, cette fois, quelque chose de plus léger;
- Si on y ajoute, en ce qui me concerne, un buffet pizza, le mardi 21 février, au Pizza Hut à l'initiative d'une ancienne collègue qui est traditionnellement en congé le mardi gras et qui a donc proposé de se retrouver entre anciens et actuels collègues, on peut dire qu'avoir perdu plus de 4 kilos durant ces 4 dernières semaines constitue un excellent résultat.

Et dire que le mois de mars sera à peine plus light avec déjà programmées une journée à la mer et 2 sorties au restaurant, l'une avec un ami, l'autre avec les collègues de ma femme.

25/02/2012

Deliceum - Haine-Saint-Paul

A l'occasion de son anniversaire, ma plus jeune soeur à proposé que, une fois n'est pas coutume, nous allions fêter cela au restaurant. Elle a choisi le Deliceum, un restaurant qui propose de la cuisine grecque et italienne, y compris un large choix de pizzas italiennes ... et grecques.

Personnellement, pour y avoir commandé des pizzas à emporter, nous avions déjà eu l'occasion de constater que le personnel était très sympa et acceuillant. Mais nous n'avions jamais eu l'occasion d'y manger. Les échos que nous avions eux de différents membre de la famille dont ma mère et mon autre soeur ainsi que d'un oncle et d'une tante particulièrement difficile à contenter étant bons, nous avions justement l'envie d'y aller. D'autant que nous voulions découvrir l'un de leurs plats particulièrement original, l'assiette Spartiate, aussi appelé l'assiette en bois. Du boeuf grillé, du veau, du porc panné, des pommes allumettes, 2 sauces, le tout, à ce qu'on m'a dit, recouvert d'une omelette !

Ma pauvre maman dont c'était la seconde tentative de gouter cette spécialité (la première fois, le cuistot étant malade, le patron avait choisi de supprimer les plats de la carte prenant trop de temps de préparation, dont l'assiette en bois) devra y retourner une troisième fois car ce plat est servi pour 2 couverts et elle n'a trouvé personne pour l'accompagner.

En effet, Maud ayant choisi de nous offrir, à Kristen et moi, le resto à l'occasion de la signature récente d'un contrat de travail, a choisi ce restaurant et préfèrait que nous y retournions plus tard tandis que mes soeurs et mon beau-frère ont choisi le menu proposé.

Il faut dire qu'il était particulièrement intéressant avec une formule entrée - plat - dessert à choix multiple proposée à 24,90 euros et surtout la formule boisson comprise à savoir l'apéritif, le 1/2 l de vin et le café pour 10 euros de plus.
Maud, qui ne voulait pas boire de vin et qui n'est traditionnellement pas attirée par les desserts et moi qui n'apprécie pas plus que cela le vin et ne bois jamais de café avons décidé de manger à la carte (D'autant aussi qu'aucun des 3 plats proposés - de l'agneau, un filet de sole et une brochette mixte - ne m'attiraient, préférant m'orienter vers un plat plus typique).

C'est ainsi qu'au moment de recevoir le plat, je me suis rendu compte que j'avais choisi une entrée et un plat de facture similaire. Mais je ne regrette rien car ils étaient délicieux.

cuisine italienne,cuisine grecque,anniversaire,assiette spartiate,assiette en bois

J'ai ainsi dégusté, après un apéritif maison à base de gin et de jus d'orange, l'une des entrées proposées dans le menu, les crevettes à la grecque (crevettes grises, roses, sauce champignon à la grecque, fêta, le tout gratiné). Pour suivre, j'ai, après moulte hésitation car j'étais parti avec l'idée de manger des frites ou du gratin dauphinois, accompagnement qui n'était proposé qu'avec les grillades qui ne me tentaient pas plus que cela, choisi la cassolette Deliceum. Un assemblage de 4 poissons, saumon, sole, cabillaud et espadon avec de la sauce tomate, fêta, olives, piments et pommes de terre, le tout également gratiné). Et avec chacun de ces plats, du délicieux pain fraichement cuit pour les saucer et ne rien laisser dans l'assiette.

cuisine italienne,cuisine grecque,anniversaire,assiette spartiate,assiette en bois

Maud, quant à elle, a choisi les scampis à la crétoise (sauce tomate, ail, fêta, olives, piments, calamars, moules, crevettes et noix de saint Jacques, le tout gratiné) et une pizza Choriatiki, le nom grec de la capriciosa (sauce tomate, mozzarella, jambon, champignon, olives et oeuf).

cuisine italienne,cuisine grecque,anniversaire,assiette spartiate,assiette en bois

Pour terminer, tandis que Maud prenait simplement un café, et même si les 5 délices du Deliceum (5 mini pâtisseries grecques flambées accompagnées d'une boule de glace vanille et de chantilly) étaient vraiment tentant, j'ai choisi la coupe samos théoriquement composée de 2 boules de sorbet citron, d'une boule de vanille, de raisin de muscat, caramel et chantilly mais bizarrement servie avec un sorbet fraise à la place du citron.

En conclusion, un excellent restaurant que nous ne tarderons pas à revisiter, pour déguster cette fois la fameuse assiette en bois... et le dessert pour lequel j'ai hésité.

01/02/2012

Rétro 02-2011 - Quasi rien à signaler

Quasi rien à signaler dans le sens ou le mois de février 2011 ne nécessite pas vraiment une séance de rattrapage. Mais j'ai décidé de quand même écrire un article pour démontrer que je tiens désormais ce blog bien à jour et qu'il ne s'agit pas d'un oubli ou d'un manque de temps de ma part.
Un comble, finalement, de se dire que j'écris quelque chose pour écrire alors qu'il y a un an, je n'arrivais plus à suivre.

L'une des raisons principales résidait dans mon utilisation d'internet avec, en particulier, 3 sites de jeu que je fréquentais assidument. 2 sites de paris, gratuits j'insiste, qui me prenaient énormément de temps mais que j'ai désormais quasiment abandonné depuis que j'ai atteind mon objectif, j'y reviendrais dans un prochain article, et simfoot, le jeu de simulation de gestion d'une équipe de foot sur lequel je me suis connecté quotidiennement pendant près de 2 ans et vis à vis duquel j'ai pris un peu de recul lorsque, après avoir intégré le top 20, j'ai été confronté à des résultats illogiques et donc plus très motivants.

L'autre raison principale est que je preste désormais à 4/5è temps ce qui fait qu'avec un jour de congé supplémentaire par semaine, ces 2 évènements m'ont permis de retrouver pas mal de temps libre pour autre chose et en particulier pour la gestion de ce blog.

Sinon, pour en revenir au sujet de cet article, mon actualité de février 2011, je n'ai ni ballade, ni sortie, ni achat particulier à évoquer.
Durant ce mois, nous avons quand même eu de quoi occuper nos week-ends avec les 2 visites habituelles à Liège, dans ma belle-famille, dont l'une à l'occasion de l'anniversaire de mon beau-père, 2 autres repas d'anniversaire, celui de ma plus jeune soeur et celui d'une tante ainsi qu'une petite sortie chez Ikéa ou nous aimons, entre autre, découvrir leur aménagement pour les petits espaces et surtout leur boutique food qui nous permet de découvrir de nouveaux produits suédois ou simplement d'acheter ceux que nous apprécions.