31/10/2010

Les 70 ans de Fernand

Fernand, c'est le compagnon depuis plus de 20 ans de ma tante Marie, la soeur de ma mère. Un bon vivant qui ne sait pas tenir en place et qui ne se plait pas chez lui. Bilan, il doit bien se faire 3 restaurants chaque semaine et participe à différents souper ou sorties (pièces de théatres, guinguettes, excursions d'un jour) de toutes les amicales de pensionnés de la région.

Amateur de fêtes en tous genres, cela faisait plus d'un an et demi qu'il préparait et nous "bassinait" avec sa fête. Cela faisait ainsi des mois qu'il était allé acheter ses vins chez Auchan tandis qu'à Noel déjà, il avait demandé que chaque membre de la famille présent se désigne pour assurer une tâche lors de la soirée (servir au bar, couper le gâteau, ...). Mais ce qui nous inquiétait le plus, c'était d'une part la durée de la soirée et d'autre part son animation musicale.

Le début des festivités étaient annoncé pour 15h30' avec discours à 16h alors que le repas proprement dit n'était prévu que vers les 18h. 2h30' d'apéritif, de quoi être "pompette" relativement tôt pour certains, de quoi s'ennuyer aussi, pour d'autres, vu que l'animation musicale risquait de ne pas être des plus folichonnes pour les participants n'émargeant pas encore au club des 3x20.

Nous étions 88 parmi lesquels des membres de la famille âgés de 3 à 77 ans mais aussi pas mal d'amis pensionnés, la plupart membre de l'une des amicales que Fernand fréquente et qui organise, un samedi après-midi par mois un souper dansant dont l'animation musicale est assurée par un duo constitué d'un batteur d'une cinquantaine d'années et d'un trentenaire au chant, synthé et ... accordéon. J'ai appris par la suite qu'ils assuraient aussi certains thés dansant ou autres soirées dans les hômes de la région. Ceci pour expliquer que leur répertoire est pour le moins rétro.

Et c'est ce groupe que Fernand avait engagé pour assurer l'animation de son "après-midi soirée". Au programme, des standards d'accordéon, valses, twists et autres madisons. Du rock quand même mais version année 60-70. Entre les prestations des musiciens, la sono était du même accabit. Les succès les plus récents furent vers 20-21h (la musique avait commencé aux alentours de 17h) 2 Barzotti de la grande époque (début des '80 donc) suivi de 2 Barry White. Ce n'est que vers 22h, avec pour commençer le 'Alors on dance' de Stromai, que quelques titres plus récents ont, parcimonieusement, intégrés la play-list.

Je connaissais également le plat principal prévu. Une porchetta. Moi qui ne suis pas très cochon, je n'étais pas attiré par ce menu. Ca et le programme musical faisait que tout était réuni pour que je passe une fin d'après-midi et une soirée longue et ennuyeuse. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai utilisé le termer "bassiner" lorsque j'ai évoqué le fait que Fernand nous parlait de sa fête depuis un an et demi au moins.

Et pourtant, alors que nous n'étions donc pas spécialement venus de gaité de coeur, je dois avouer que nous avons passé une excellente soirée, que ce soit au niveau de l'ambiance, y compris musicale qui m'a permis de réentendre des succès de mon adolescence (ah ce Romantique avec toi sensuelle avec elle, interprété 2x) ainsi qu'au niveau culinaire.

Après un premier apéritif constitué de différentes sortes de chips et crudités, nous avons eu droit, vers 18h à ce que j'appellerais un apéro/entrée: des tapas wallons. Tapas dans le sens ou c'était différentes petites mises en bouche mais wallons parce qu'elles sentaient toutes bon le terroir: différents morceaux de saucisson, du boudin noir et le divin pâté de foie que ma tante Marie nous sert tous les ans lors de son souper de nouvel an. Le tout accompagné par un excellent confit d'oignons maison. Pour suivre, j'ai particulièrement apprécié la pièce principale: la porchetta. Super bien épicée et accompagnée de pommes de terre cuites au four, de pommes de terre froides, de pâtes froides et d'un nombre incroyable de crudités (salade, carottes, haricots verts, petits pois, choux en vinaigrette, ...).
Pour clore le repas, le gateau à la crème au beurre, l'un de mes nombreux péchés mignons, était lui aussi excellent.

Toutes mes excuses Fernand d'avoir douté de ta fête et encore merci pour ce bon moment passé en famille.

30/10/2010

Repas courgette, de l'entrée au dessert

Traditionnellement, quand ma maman et mes soeurs rentrent de vacances nous les invitons à dîner le lendemain. Habituellement, elles partent en location d'un samedi à l'autre et nous nous retrouvons le dimanche midi. Cette fois par contre, elles ont choisi un séjour à l'hôtel avec retour un mardi. Ma plus jeune soeur et sa famille, en voiture, mon autre soeur et ma maman, en avion.

Pas de retrouvailles possibles le dimanche midi suivant vu la grosse fête de famille, sujet de mon prochain article, qui nous attendait le samedi. Cela aurait fait beaucoup de prévoir un autre repas après avoir bien bu et bien manger une partie de la veille. Maud et moi avons donc décidé d'inviter à souper ma maman et ma soeur Laurence que je suis allé rechercher à l'aéroport de Charleroi plus tôt dans l'après-midi.
Pour mon autre soeur, il y aura d'autres occasions car, vu qu'elle rentre d'Italie en voiture, elle fait le voyage en 2 jours et ne sera de retour que le lendemain soir. En plus, en bons belges qu'ils sont, surtout leur ainé, ils préfèreront sûrement faire un tour à la friterie plutôt que manger plus traditionnel.

Sachant que, sans être vraiment au régime, nous surveillons notre ligne tandis que ma maman m'avait signalé qu'ils mangeaient trop à l'hôtel étant donné qu'ils se trouvaient dans un établissement familial ou la cuisine l'était tout autant avec entrée-plat-dessert midi et soir et évidemment des pâtes 2x par jour, j'avais donc l'intention de proposer un repas light.

Et vu que ma maman a planté 5 plants de courgettes dans son jardin, qu'en son absence j'en ai récolté une petite vingtaine et que j'ai moi même 3 plants dans mon jardin qui donnent eux aussi très bien, la courgette, légume light par excellence, s'est imposée tout naturellement pour constituer le menu.

J'ai donc préparé une bonne soupe de courgettes, qui, finalement, n'était pas spécialement light puisque j'ai fait revenir des oignons dans de la margarine, que j'y ai ajouté, outre des courgettes, 2 petites pommes de terre, du bouillon et une fois la soupe mixée, du lait au lieu de crème fraiche tandis que Maud suggérait, pour encore l'améliorer d'y ajouter une pointe de curry.
Un délice comparé à la vraie soupe de régime que j'avais préparée quelques jours plus tôt avec seulement de la courgette, du bouillon et de l'eau ce qui n'était déjà pas si mauvais.

Pour le plat, la semaine précédante, j'ai beaucoup apprécié la recette de courgettes farcies au poisson que Maud m'a fait découvrir. Je lui ai donc proposé d'en refaire ce qu'elle a accepté. Elle l'a, ici aussi, améliorée en la saupoudrant, avant cuisson, de fromage râpé.

Article 187 - Flan de courgette sucré.jpg

Et comme j'étais dans mon trip courgettes et que cela fait longtemps que j'ai envie de faire des repas à thème autour d'un ingrédient ou d'une catégorie d'ingrédients, je me suis connecté sur internet pour savoir s'il n'y aurait pas des desserts à la courgette. J'en ai trouvé beaucoup alliants les courgettes et le chocolat et quelques flans. Et moi qui suis très chocolat et pas très flan, c'est pourtant le flan aux courgettes illustré sur la photo ci-dessus qui a suscité mon intérêt, je dirais même mon engouement qui n'était pourtant pas partagé par Maud. Elle a toutefois accepté, à contrecoeur m'avouera-t-elle plus tard, de jouer le jeu en réalisant cette recette.

Au moment de le servir, elle s'est d'ailleurs dédouanée, insistant sur le fait que c'était encore l'un de mes délires. Pourtant, tout le monde a été agréablement surpris et elle a bien dû admettre que ce dessert, qui ne goutait pas la courgette mais ressemblait plus à du pudding, était excellent.

20:26 Écrit par slumle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courgette, soupe, poisson, flan, vacances |  Facebook |