17/05/2010

La Mouscronnoise - Coxyde (2)

Lors de notre week-end à la mer, nous avons bien entendu saisi l'occasion d'aller dîner dans l'un de nos 3 restaurants préférés de l'endroit. Nous avons choisi de retourner à la Mouscronnoise ou nous étions allé pour la dernière fois en mars 2009 et dont j'avais déjà eu l'occasion de parler.

Cela signifie que le deuxième doublé, c'est-à-dire le fait de retourner dans un même restaurant depuis la création de ce blog (voir l'article L'Antica Roma - La Louvière (2) d'avril 2010), arrive seulement quelques semaines après le premier alors que celui-ci s'était fait attendre près de 2 ans.

Mais il faut dire que la situation est différente puisque, comme je l'ai déjà expliqué dans mon premier article sur ce restaurant, lorsque nous sommes à Coxyde, nous choisissons d'aller en priorité dans l'un de nos restaurants préférés de l'endroit. Ce n'est que lorsque nous passons plus de temps à la mer et que nous allons plusieurs fois au restaurant sur la période que nous choisissons parfois de faire de nouvelles découvertes.

Et une nouvelle fois, la Mouscronnoise ne nous a pas déçu même si la carte est inchangée depuis des années ce qui nous amène à manger les mêmes plats. Mais c'est justement ce qui fait le charme, à nos yeux, de ce restaurant. Savoir qu'il y a quelques plats délicieux qui nous attendent comme l'assiette de poissons (différents morceaux de poissons et crustacés) ou les steacks ultra tendres de 300 grammes accompagné d'une belle variété de sauce au choix parmi lesquelles la crème au poivre vert et la crème à l'ail sont mes préférées. Le tout accompagné de frites à la cuisson parfaite même si, cette fois, je les ais trouvées légèrement en deça.

Le dilemme a chaque fois est de choisir entre le poisson et la viande. Cette année pourtant, mon choix s'est porté sans presqu'aucune hésitation sur le steack de boeuf, la seule difficulté étant pour le choix de la sauce que j'ai finalement choisie à l'ail. Il faut dire que d'une part, j'ai fait jouer l'alternance vu que la dernière fois, j'avais choisi l'assiette du pêcheur et que d'autre part, étant au régime depuis près de 2 mois, je mange du poisson 2x par semaine alors que je n'ai du manger qu'une seule fois du steack. Si j'avais choisi d'un peu lever le pied durant ce week-end, Maud, elle, a fait le choix de surveiller sa ligne et a commandé du poisson. Mais plutôt que de prendre la classique assiette de poissons, très copieuse et servie avec une sauce peu diététique, elle s'est régalée avec une plie simplement poêlée. Pour être complet, parmi les différentes possibilités de plats enfant, notre fille s'est régalée avec des fish sticks, bien plus savoureux que les classiques surgelés.

En fin de repas, une fois n'est pas coutume, nous avons fait l'impasse sur le dessert. Mais c'était juste parce qu'un cornet de glace à emporter nous attendait de l'autre côté de la rue.

Les commentaires sont fermés.