06/08/2009

Les Charlots

J'ai commencé à aller au cinéma seul, dans le cinéma de quartier tout proche de chez moi, alors que je devais avoir 12-13 ans. J'y ai passé d'excellents moments à y regarder des films d'action et surtout des films comiques. Combien de fois n'ai-je pas pleuré de rire avec des films comme ceux de Mel Brooks avec Marty Feldman, les 2 premiers de la Septième compagnie et les films des Charlots que j'ai évoqué dans mon article précédent.

Article 119 - Les Charlots

J'ai d'ailleurs été étonné, il y a peu, de découvrir qu'à l'époque, les Charlots étaient des vedettes aussi grandes que Louis de Funès par exemple, attirant des millions de spectateurs dans les salles. Certes, les français ne connaissaient pas encore la TNT et devaient se contenter des 3 chaines nationales (ORTF1, 2 et 3) mais ce n'est pas pour autant le premier acteur venu qui remplissait les salles à ce point.

Ils ont ainsi aligné les succès entre 1970 et 1975 avec des films comme La grande Java (3.385.000 d'entrées en 1970), Les bidasses en folie (7.460.911 en 1972), Les fous du stade (5.742.000 la même année), Les charlots font l'Espagne (4.732.000 toujours en 1972), Le grand bazar (3.913.000 en 1973) ou encore Les bidasses s'en vont en guerre (4.154.000 en 1974). Ils ont encore continué à faire des films jusqu'en 1992 mais sans plus retrouver le même succès. Les Charlots contre Dracula en 1980 et Charlots Connection en 1984 n'atteignant même pas les 600.000 entrées tandis que Le retour des bidasses en folie, seconde suite de leur plus grand succès, ne faisait plus que 1.100.000 entrées en 1983. (chiffres cinefeed.com).

Il faut dire que leurs derniers films étaient beaucoup moins drôle et pas franchement réussis, un peu comme Le Gendarme et les extraterrestres et éventuellement Le Gendarme et les gendarmettes qui dépareillent la série des Gendarmes à Saint-Tropez. Mais, en ce qui concerne les Charlots, tout comme pour les Max Pécas, c'est aussi le fait que je ne sois plus un ado qui a fait que j'ai fini par ne plus apprécier autant leur humour très "bèbête".

Article 119 - Les Bidasses s'en vont en guerre

Récemment, la RTBF1 repassait les bidasses s'en vont en guerre, l'un de leur plus gros succès, et j'ai pris plaisir à le revoir, riant même parfois franchement, notamment avec la scène de la gamelle manquante. Par contre, j'ai trouvé que l'humour était quand même assez affligeant, à l'exception de quelques bons gags.
J'ai également revu le début du Grand bazar qui lui se laisse plus facilement regarder et reste amusant.
A noter, comme on peut le constater sur l'affiche ci-dessus, que les Charlots ont été dirigés par une "pointure", longtemps sous-estimée par la critique, du cinéma comique, Claude Zidi, plus tard réalisateur des Sous-doués ou des Ripoux qui les a dirigé dans ses 4 premiers films (Les Bidasses en folie, Les Fous du stade, Le Grand Bazar et Les Bidasses s'en vont en guerre).

Pour la petite histoire, sachez encore qu'à leurs débuts, les Charlots étaient 5 et étaient musiciens. La aussi, j'ai appris en préparant cet article qu'ils étaient à ce point réputés qu'ils ont été l'un des 2 seuls groupes français (le second sera Téléphone) à assurer la première partie des Rolling Stones tandis que, encore plus fort, le magazine Rolling Stone les considéraient à l'époque comme les meilleurs musiciens français de studio.
Difficile à imaginer cela aujourd'hui quand on connait leurs nombreux succès comiques comme Paulette la reine des paupiettes (1966), Derrière chez moi (1970), Merci patron (1971) ou encore L'Apérobic (1983), ainsi que des chansons moins connues mais au titres décalés comme Elle a gagné le yoyo en bois du Japon avec la ficelle du même métal (1966) ou L'allumeuse de vrais berbères (1971).

Mais je ne suis pas la pour réécrire des articles qui ont déjà été faits. Si je vous ai donné l'envie d'en savoir plus sur eux, n'hésitez pas à consulter l'article qui leur est consacré sur l'incontournable wikipédia, leur biographie sur le site nanarland ou leur site officiel (vu que 2 d'entre eux, Gérard Filippelli (celui en haut à gauche sur la première photo) et Jean Sarrus (en bas à droite) ont reformé le groupe et sont actuellement l'une des têtes d'affiche de la tournée Âge tendre et Têtes de bois saison 4.

Commentaires

Gérard Rinaldi & Jean Sarrus ont réformés le groupe ! Bonjour à tous,
il s'agit de Gérard Rinaldi & Jean Sarrus qui ont reformé le groupe pour la tournée age tendre !!
Venez visiter LES CHARLOTS FONT L'EXPO !!!
ce 29 novembre à Courcelles en Belgique !!

Écrit par : Thierry | 22/11/2009

Les commentaires sont fermés.