20/06/2009

Tobos, otok, borovnica

... ou les 3 seuls mots que j'ai retenus, pour des raisons diverses, du hongrois, du croate et du slovène.

Quelques jours après mon retour, quand je repense aux mots appris sur place dans les 3 langues auxquelles j'ai été confronté, si on excepte merci (köszönöm en hongrois ou hvala en slovène) ou eau (voda aussi bien en croate qu'en slovène), ce dernier mot parce qu'on le voyait tous les jours à l'hotel sur notre bouteille d'eau minérale, je n'en ai retenu que 3, un par pays visité.

TOBOS (orthographe non garantie)

Article 101 - Tobos

Le mot que j'ai retenu de la langue hongroise est donc tobos qui signifie pomme de pin.
Tout cela parce que le premier soir, alors que nous prenions un verre à une terrasse, Kristen, notre petite fille de 4 ans, a "fraternisé" avec un jeune couple hongrois attablé à la table voisine. Comme elle est d'un naturel très facile pour aller vers les gens, les regards et les sourires aidant, elle a commencé par poser une pomme de pin sur une chaise puis directement sur leur table. Ils ont fini par lui demander comment elle s'appelait et, constatant que nous étions francophone, par nous demander quelle était la traduction française de mots usuels comme bonjour par exemple tout en nous donnant leur traduction en hongrois. La jeune femme a fini par nous demander comment on nommait cet objet et par nous en donner la traduction hongroise.
Durant le reste des vacances, chaque fois qu'on trouvait une pomme de pin, on demandait à Kristen de nous dire comment on appelait cela en hongrois et c'est ainsi que je l'ai mémorisé durablement.

OTOK

Article 101 - Otok

En ce qui concerne le croate, je n'en avais rien retenu avant de me rappeler que le premier mot rencontré et compris se situait sur des panneaux indicateurs: Otok Krk. Sachant que Krk était une île, j'en avais conclu, à raison, qu'il signifiait île.

BOROVNICA

Article 101 - Borovnica

Enfin, pour ce qui est du slovène, le mot que je ne suis pas prêt d'oublier est borovnica qui veut dire myrtille. Un fruit que j'adore à l'état de confiture ou dans les yoghourt et que j'ai eu l'occasion de découvrir en Slovénie en glace, en jus de fruit (le matin à l'hôtel mais aussi dans les grandes surfaces) ou en sirop.
A noter que borovnica, tout comme voda, est un terme utilisé en croate aussi, mais c'est en Slovénie, ou il était plus présent, que j'ai commencé à le répéter, un peu comme tobos, et à le graver dans ma mémoire.

Les commentaires sont fermés.