16/04/2009

Fast and furious 4 au Studio Koksijde

Depuis le temps que j'en avais envie, j'ai enfin eu l'occasion de découvrir le nouveau cinéma de Coxyde qui existe en fait depuis des années.

J'avais déjà eu l'occasion d'aller au cinéma à Coxyde mais c'était il y a longtemps, à la grande époque, lorsqu'il y en avait plusieurs en ville. Mais avec l'avènement des complexes multi-salles, ces petits cinémas, dits de quartier avaient fermés les uns après les autres. L'un est ainsi devenu un supermarché tandis que l'autre, sur la route royale, après avoir été transformé en luna park est devenu maintenant une salle de jeu.
C'est d'ailleurs dans ce cinéma que j'ai eu l'occasion d'assister à l'avant-première du film A la poursuite du diamant vert avec Michael Douglas, Kathleen Turner et Danny De Vito. Un film de 1984, c'est dire que ça date. A ce sujet, petite anecdote, j'ai vu la moitié du film dans de mauvaises conditions puisque les couleurs étaient ternes. Comme l'une des premières scènes se passaient de nuit, les autres spectateurs et moi n'avont pas trouvé cela anormal. Mais dès les premières scènes de jour, j'avais vu assez de films en salle que pour comprendre que l'image n'était pas assez lumineuse, comme s'il y avait un filtre sur l'objectif. Plusieurs spectateurs, moi compris, s'étaient déplacés plusieurs fois pour aller signaler le problème au responsable de la salle mais la réponse était à chaque fois que c'était normal vu qu'il s'agissait de scènes de nuit ou de jungle amazonienne. Le projectionniste avait finalement du se poser des questions vu le nombre de remarques puisqu'au milieu du film, tout rentra dans l'ordre.

Mais pour en revenir à ce week-end, comme je logeais avec ma maman, je savais qu'elle pourrait garder notre petite fille et qu'il suffisait donc qu'un film intéressant soit à l'affiche pour que je puisse enfin découvrir le Studio Koksijde. Et c'était le cas puisqu'il y avait Fast and Furious dont j'avais vu, quelques jours plus tôt, un extrait qui me donnait envie de le voir et d'autant que ce quatrième épisode marquait le retour des 4 acteurs principaux du premier film. En effet, dans le 2, Vin Diesel avait disparu tandis que le 3 n'avait plus aucun rapport avec les 2 premiers si ce n'est la présence de belles voitures et du même Vin Diesel qui faisait une petite apparition à la fin, histoire de relier ce film à la série et probablement de préparer son retour dans le 4.

Article 90 - Studio Koksijde

En ce qui concerne le Studio Koksijde, il s'agit d'un très beau complexe de 6 salles qui doivent, à mon avis, faire de l'ordre de 250 à 300 places chacunes. La configuration en gradin est identique aux salles modernes. Si on m'y avait emmené avec un bandeau sur les yeux, je me serais imaginé que j'étais dans un Kinépolis ou à Imagimons.
Tout comme lors de ma dernière sortie au cinéma en novembre (?) dernier dans un cinéma catalogué art et essai (même si c'était pour y voir le dernier James Bond), j'ai eu droit à la version originale avec sous-titrage bilingue. Par contre, comme il s'agissait cette fois d'un cinéma commercial, j'ai malheureusement eu droit à l'entracte au milieu du film, aux chips et aux seaux de pop-corn. Mais cela ne m'a pas vraiment dérangé d'autant que les spectateurs étaient disciplinés. Pas de petits groupes de cherches misères comme on peut en trouver dans les cinémas de Charleroi, La Louvière ou même de Bruxelles.

Article 90 - Fast and Furious 4                                  

Le film quant à lui ne m'a pas déçu. Un excellent divertissement avec une scène d'ouverture à couper le souffle. C'était pourtant le début de cette scène que j'avais vu en extrait mais l'effet de surprise a malgré tout joué car la suite était encore plus grand spectacle.
Un film à voir pour quiconque aime les films d'action et veut passer un bon moment sans se prendre la tête.

Les commentaires sont fermés.