05/11/2008

Mes autres gains aux jeux... dont une semaine de vacance à Fuerteventura

Pour en terminer (provisoirement, j'espère) avec mes gains dans les concours (après l'article sur la PSP et celui sur mes anciens gsm), je ne résiste pas à vous parler de mes nombreux petits gains mais surtout de mon coup de maître, une participation à un concours qui me donne droit en plus du cadeau à une participation gratuite à une tombola à laquelle je gagne l'un des gros lots.

Il fut un temps ou je participais à un maximum de concours, cette période dura plus ou moins 2 ans pendant lesquels je n'ai (quasiment) plus payé pour aller au cinéma tout en y allant toujours aussi souvent (soit de l'ordre de 3 à 4 fois par mois). Grace au télétexte RTBF ou RTL et aux radios du même groupe, je gagnais régulièrement des places pour des avant-premières.
La plupart du temps, il s'agissait de répondre à une question facile et ensuite d'être tiré au sort. Mais j'avais quelques petits trucs pour augmenter mes chances comme jouer avec deux numéros de téléphone, le mien et celui de mes parents (ce qui m'amenait parfois à gagner 2x 2 places), comme participer à des concours avec des horaires particuliers (j'ai ainsi assisté à une avant-première de la Tour Montparnasse infernale en présence d'Eric et Ramzy (la folie) un samedi matin à 11h et à une autre dont je ne me rappelle pas le titre du film un dimanche matin à 10h) ou comme, dans les concours proposant des places dans différents cinémas, choisir une ville en province (Mons, Charleroi, Namur voire Liège (ou habite mes beaux-parents) plutot que Bruxelles.
Mais le truc qui fonctionnait le mieux, c'était de choisir des avant-premières de films moins grand public. Comme ils intéressaient moins de personne, j'augmentais mes chances de gain à 1x sur 2 ou 3 tentatives. Ensuite, une fois dans le cinéma, rien ne m'obligeait à aller dans la salle de l'avant-première, je ne voyais donc pas ces films peu intéressant mais les blockbuster du moment.

Mais dans ce domaine, mon coup retentissant, celui évoqué en amorce de cet article, c'est le jour ou j'ai gagné 4 places de cinéma à un concours RTL. J'y suis allé avec mes soeurs et mon beau-frère. Lorsqu'à la caisse, on nous donna nos ticket, on constata qu'il y avait dessus une tombola et comme, dans la famille, on n'avait pas de chance au jeu et comme c'est moi qui avait gagné les tickets, ils me les donnèrent.
Pour savoir si le billet était gagnant, il fallait introduire le code tombola sur un site internet. A l'époque, je n'avais pas internet à la maison et c'est au bureau que j'introduisis les 4 codes et qu'elle ne fut pas ma surprise de constater que j'avais gagné un voyage pour 2 d'une semaine à Fuerteventura (Canaries) d'une valeur de 60000 bef (1500 euros). Ne voulant pas partir, étant seul à l'époque, je le mis en vente sur Ebay et il me rapporta ainsi 40000 bef (1000 euros !)... heureusement que je manquais de chance aux jeux.

Une autre fois je gagnais 6 billets pour le même film (3 x 2). Il s'agissait du Capitaine Corelli. Le jour de l'avant première, le cinéma n'avait pas reçu les bobines du film et nous proposa, en échange, d'aller voir gratuitement l'un des films à l'affiche.
Quelques jours plus tard, je reçu par courrier 3x 2 places pour aller voir le même film dans le cinéma de mon choix. C'était le distributeur du film qui s'excusait du problème (quel problème ? on avait ainsi pu voir un film qui nous faisait plus envie). J'appliquais donc ma technique et voyais ainsi 3 autres films... ce qui veut dire qu'en allant 4 fois au cinéma avec un ticket pour voir Capitaine Corelli, je ne le vis pas une seule fois !
Pour l'anecdote, depuis, j'ai eu l'occasion de le voir lors de son passage à la télé.

Lors de cette même période, outre des places de cinéma, j'ai aussi eu l'occasion de gagner des DVD/K7, et des articles promotionnels de film comme des tee-shirts (notamment de la Planète des singes) ou encore un livre La sirène rouge (un polar) accompagné de 2 tickets de cinéma pour aller voir le film du même nom au cinéma. Le problème, c'est que quand j'ai reçu les tickets, le film ayant peu de succès n'était déjà plus à l'affiche. Par contre, j'ai lu le livre, je devrais dire dévoré, tellement il est excellent. L'histoire d'une adolescente et d'un tueur en cavale qui laisse des tas de cadavres dans leur sillage (tiens ça me rappelle un certain Léon de Luc Besson, mon film préféré).

Avant cette période faste, j'avais aussi gagné, à mes 11 ou 12 ans, un couvre-lit (qui tombait bien à point) à la tombola de mon école primaire. Puis bien des années plus tard, un carnet de 10 places de cinéma dans les complexes UGC... français ! (gagné dans un concours (un quizz d'une vingtaine de questions) du magazine de cinéma Première pour lequel j'avais terminé dans les 300 premiers ce qui à l'époque était remarquable vu que les réponses n'étaient pas facile à trouver et qu'Internet n'existait pas encore). Et encore quelques années plus tard, je gagnais un sac de sport pour une demi-finale en simple au tournoi de tennis du club d'Ecaussinnes et une autre année, un bon d'achat de 500 bef pour une victoire dans le tableau de consolation du double mixte du tournoi d'Havré.

Après cette période faste de 2 ans, j'ai encore eu l'occasion de gagner sur le site de jeu Play The Game (www.ptg.be) des DVD (encore) et des menus au restaurant (1 gratuit pour 1 payé) notamment chez Léon (plusieurs fois), chez Chi-chi's et dans un sushi bar de Bruxelles.
Enfin, en 2006, un bon d'achat de 25 euros dans une quincaillerie de La Louvière lors de la remise des prix du tournoi de mon club de tennis.

Aujourd'hui, je ne joue quasiment plus que sur 1jour1pari (je l'ai déjà dit, si on veut y jouer un rôle, il faut y passer beaucoup de temps) et occasionnellement sur Play The Game que je fréquentais très souvent, avant, ironie du sort, qu'un bandeau publicitaire ne m'y fasse découvrir 1jour1pari.

Finalement, en dressant le bilan de mes gains, je dois me rendre à l'évidence que, contrairement à l'impression que j'avais, j'ai quand même un peu de chance aux jeux même si, dans certains cas cités plus haut, je l'ai un peu forcée.
Car, pour reprendre un slogan publicitaire célèbre, 100% des gagnants ont tenté leur chance.

Les commentaires sont fermés.